s
19 708 Pages

« Je l'ai appliqué, pour l'amour pur du sujet et de ses porteurs éphémères, le développement des maladies qui ont été saisies par rapport à la mort et les couloirs, halls d'ascenseur, les halls somptueux, vestibules; Je soulevai le but de faire de la filière grâce à des soins appropriés du corps et un itinéraire sans fin sacré [...]. »

Giorgio Manganelli
Giorgio Manganelli

Giorgio Manganelli (Milan, 15 novembre 1922 - Rome, 28 mai 1990) Il était écrivain, traducteur, journaliste, critique littéraire italien, ainsi que l'un des théoriciens les plus cohérents neoavanguardia.

biographie

né en Milan, Mais il origines des parents parme. La mère Amelia Censi était un professeur, son père, d'origine modeste, il a réussi à devenir un sac de procureur. Et George avait un frère aîné, Florent, qui sera ingénieur. graduation en sciences politiques à l 'Université de Pavie, où il a étudié sous Vittorio Beonio Brocchieri, il a enseigné pendant plusieurs années dans les écoles secondaires, y compris l'école secondaire Paolo Giovio Como, était assistant plus tard littérature anglaise à la Faculté d'éducation de 'Université de Rome "La Sapienza". puis il a démissionné de ses fonctions en 1971.

Il a épousé en 1946 Fausta Chiaruttini (il a dû changer son nom, son vrai nom Preschern[1]), Le mariage fatiguant et brève dont est né en 1947 Lietta fille, qui a été élevé par ses grands-parents. Dans ces années, il a été l'un des découvreurs du jeune Alda Merini, qu'il était lié par une profonde affection (et une relation brève et tumultueuse) en témoigne le poète quand il a consacré sa première collection de poésie, où, avec l'identification Euridice, Il est venu pour l'identifier dans un roman Orphée. Quand il a déménagé à Manganelli Rome, en 1953, Il était depuis quelques années professeur d'anglais au collège et a commencé à travailler avec le RAI, où il a travaillé pendant longtemps (en particulier dans le troisième programme radio), la conception et l'écriture avec Umberto Eco, Alberto Arbasino, Guido Ceronetti, Italo Calvino, Vittorio Sermonti et d'autres, par exemple Les interviews Impossible. une thérapie à Rome a également commencé à psychanalyse jungienne avec Ernst Bernhard.

Il a participé activement aux réunions du groupe 63 et il a été parmi les rédacteurs en chefgrammaire». Il a collaboré avec plusieurs journaux comme "le jour»,«Print»,«Le Corriere della Sera»,«le Messager« Et divers hebdos ( »express»,«le Monde»,«européen»,«Epoca) Et mensuel ( "RMF»).

Il a été rédacteur en consultant des maisons d'édition mondadori, Einaudi, Adelphi (Qui a suivi son fondateur Luciano Foà quand il est parti dans la controverse Einaudi) Garzanti et Feltrinelli, et 1987 Il a fondé et édité, avec Dante Isella, fondation Pietro Bembo qui publie le 'collier même nom. Il a également été traducteur précis et très prolifique, et, entre autres, traduit O. Henry, pseudonyme de William Sidney Porter (Souvenirs d'un chien jaune, 1962), Frederick Spencer Chapman (La jungle est neutre, 1952), toutes les histoires Edgar Allan Poe, T. S. Eliot (Notes pour une définition de la culture, 1952) Henry James (confiance, 1946), Tom Hanlin (Une fois dans une vie, 1947); Eric Ambler (Le patrimoine Schirmer, 1965 et La frontière interdite, en sortie 1997); Ronald Firbank (Le cardinal Pirelli, 1964); George Gordon Byron (Manfred et lettres italiennes, 1985) Etc.

Auteur de nombreux ouvrages de prose élaborer et complexe, qui fluctue souvent entre l'histoire de vision et du Traité, Manganelli a déclaré dans son La littérature comme un mensonge la 1967 que la tâche de littérature Il est de transformer réalité pour un mensonge scandale et mystification, résolu dans un pur jeu des formes, à travers laquelle la écriture devient litige. Dans les œuvres de Manganelli parodie et sarcasme Pratiquer des formes littéraires raffinés et acrobatiques.

Ses nombreuses interviews ont été recueillies dans 2001 édité par Roberto Deidier, avec le titre crépuscule mental (voir bibliographie). Son œuvre poétique a été publié sous le titre de poèmes, édité avec un texte Daniele Piccini de Crocetti en 2006.

Il a consacré de nombreux essais critique pour littérature italienne et réécritures étrangers et travaillé et des classiques réinterprétations. Parmi les auteurs qui a été trouvé à introduire (en plus de la cité parmi la traduction), Marco Polo, « La Novellino" Giovanni Della Casa, le "Nouvelles du charpentier Grasso" Torquato Accetto, Ésope, "Mille et Une Nuits" Thomas de Quincey, Pelham Grenville Wodehouse, Walter Scott, Walt Whitman, Edwin Abbott Abbott, Alexandre Dumas, Mark Twain, Robert Louis Stevenson, Jerome Jerome Kapla, Compton-Burnett Ivy, Christopher Isherwood, Bernard Malamud, Vladimir Nabokov et, parmi les contemporains Ennio Flaiano, Giuseppe Bonaviri, Alda Merini, Sebastiano Vassalli, Giulia Niccolai etc.

carrière littéraire

Parmi les histoires de vision et le traité, il écrit: Hilarotragoedia en 1964, nouveau commentaire en 1969, Sconclusione en 1976, amour en 1981, Ombre Discours et les armoiries ou le lecteur et l'écrivain considéré démente en 1982, de l'enfer en 1985, Bruits ou voix en 1987, Louez le tyran écrit dans le seul but de faire de l'argent en 1990, la nuit (À titre posthume, édité par Salvatore Silvano Nigro, 1996), Tout étant republier Adelphi.

Parmi les contes fantastiques: Aux autres dieux en 1972, Centuria en 1979, toutes les erreurs en 1986 et la crèche (1992, après sa mort, édité par Ebe Flamini)

Parmi les dialogues: A et B en 1975.

Les essais ont été recueillis dans La littérature comme un mensonge (1967) laborieux bagatelles (1986) et Le bruit mince de la prose (1994, par Paola Italie); tandis que dans angoisses de style (1981) Comprend les préfaces. en Lunario sannita orphelin (1973) Et Soudaine pour machine à écrire (1989) Est recueilli un choix de cursives et articles costume. essais sur la culture américaine Séquelles ont été recueillies dans de l'Amérique (Commissaire Luca Scarlini 1998) Et ceux de la culture fantastique Ovnis et autres objets non identifiés 1972-90 (Sous la direction de Graziella Pulce, avec une introduction de Raffaele Manica, 2003).

Les écrits de critique d'art paru dans la revue « FMR » (publié par Franco Maria Ricci) Ils ont été recueillis, en 1987, en Salons, Aussi à ce Adelphi, alors que tous les textes pour le théâtre (avec un teatrografia) les a traités pour Luca Scarlini Bompiani en 2008, avec le titre Lire tragédies.

Parmi les ré-écriture des classiques: Othello en règles Cassio à Chypre, représentée à la Biennale de Théâtre 1984 (directeur Luca Ronconi), Mise en scène Gianni Serra, et Pinocchio en Pinocchio: un livre parallèle, respectivement Shakespeare et Collodi.

ses notes de voyage et les rapports sont également collectées Chine et d'autres orient, 1974, Expérience avec l'Inde, 1975, La bande sans fin d'Allah. Voyage dans l'Islam, 1973-1987 (2002, édité par Graziella Pulce) La planète de l'île et d'autres settentrioni (2006, édité par Andrea Cortellessa, qui a également recueilli le reportage italien La fable pythagoricienne, 2005) Etc.

en Anthologie privée Manganelli a collecté et publié dans 1989, une sélection personnelle de son récit et de la production critique. Sa thèse de doctorat, contribution essentielle à l'étude de la théorie politique du « 600 italien il a publié à la place, sous la direction de Paolo Napoli, en 1999 quodlibet.

en 2007 Il a également été publié mammifère italien, édité par Marco Belpoliti, collection de cursive paru dans divers journaux, principalement "Corriere della Sera« Et »express« Entre 1972 et 1989 [2].

travaux

  • Hilarotragoedia (Feltrinelli, Milan, j'ed. 1964, Adelphi, Milan, 1987)
  • La littérature comme un mensonge (Feltrinelli, Milan, 1967; Adelphi, Milan, 1985)
  • nouveau commentaire (Einaudi, Torino, 1969, Adelphi, Milan, 1993)
  • Aux autres dieux (Einaudi, Torino, 1972, Adelphi, Milan, 1989)
  • Lunario sannita orphelin (Einaudi, Torino, 1973, Adelphi, Milan, 1991)
  • Chine et d'autres orient (Bompiani, Milano, 1974, Adelphi, Milan, 2013)
  • Dans un inconnu lieu (RAI, Rome, 1974)
  • A et B (Rizzoli, Milan, 1975)
  • Sconclusione (Rizzoli, Milan, 1976)
  • Pinocchio: un livre parallèle (Einaudi, Torino, 1977, Adelphi, Milan, 2002)
  • Cassio règles à Chypre (Rizzoli, Milan, 1977)
  • Centuria cent petits romans de rivière (Rizzoli, Milan, 1979, édité par Paola Italie, Adelphi, Milan, 1995)
  • amour (Rizzoli, Milan, 1981)
  • angoisses de style (Rizzoli, Milan, 1981)
  • Ombre Discours et les armoiries ou le lecteur et l'écrivain considéré démente (Rizzoli, Milan, 1982, édité par Salvatore Silvano Nigro, Adelphi, Milan, 2017)
  • de l'enfer (Rizzoli, Milan, 1985, Adelphi, Milan, 1998)
  • toutes les erreurs (Rizzoli, Milan, 1986)
  • laborieux bagatelles (Garzanti, Milan 1986)
  • Bruits ou voix (Rizzoli, Milan, 1987)
  • Salons (Franco Maria Ricci, Milan, 1987, Adelphi, Milan, 2000)
  • Soudaine pour machine à écrire (Leonardo, Milan, 1989, Adelphi, Milan, 2003)
  • Anthologie privée (Rizzoli, Milan, 1989, Quodlibet, Macerata, 2015)
  • (avec Cesare Garboli) Cent livres pour deux siècles de littérature, Archinto, Milan, 1989)
  • Louez le tyran écrit dans le seul but de faire de l'argent (Adelphi, Milan, 1990)

Travaux à titre posthume

  • Deux lettres Giorgio Manganelli (Adelphi, Milan, 1990)
  • Le marais finale (Adelphi, Milan, 1991)
  • la crèche (Adelphi, Milan, 1992)
  • Expérience avec l'Inde (Ed Ebe Flamini, Adelphi, Milan, 1992)
  • Le bruit mince de la prose (Par Paola Italie, Adelphi, Milan, 1994)
  • la nuit (Sous la direction de Salvatore Silvano Nigro, Adelphi, Milan, 1996).
  • Les interviews Impossible (Adelphi, 1997)
  • Le crime, mais il est difficile (Entretien avec la fille Lietta pour prendre soin de Ugo Cornia, Comix, Modena, 1997)
  • Seul mon corps est notes réelles de Stephen Spender (Par Luca Scarlini Curated, rue Wind, Pistoia, 1997)
  • De l'Amérique: essais sur la culture américaine et divagations (Par Luca Scarlini Curated, Marcos y Marcos, Milan, 1998)
  • contribution essentielle à l'étude de la théorie politique du « 600 italien (Sous la direction de Paolo Napoli, avec un essai d'introduction par Giorgio Agamben, Quolibet, Macerata, 1999)
  • Les feuilles messager. Essais en l'honneur de Giorgio Manganelli (Sous la direction de Viola Papetti, Editori Riuniti, Rome, 2000) (contient auteur non publié)
  • Cérémonies et artifice: les écrits du théâtre et du spectacle (Par Luca Scarlini Curated, Œdipe, Salerno, 2000)
  • Lettre sur Toscane (Par Alessandro Agostinelli, ETS, Pise, 2001)
  • L'évêque et le charlatan. Inconscient, rapports de cas, la psychologie des profondeurs. écrits 1969-97 (Ed Emanuele Trevi, Quiritta, Rome, 2001)
  • Le crépuscule mental. Les entretiens et les conversations 1965-1990 (Ed Roberto Deidier, Editori Riuniti, Rome, 2001)
  • le caractère (Par Luca Scarlini Curated Archinto, Milan, 2002)
  • incorporel félidés (Sous la direction de Viola Papetti, 2 vol., Histoire et littérature Editions, Rome, 2002)
  • La bande sans fin d'Allah. Voyage dans l'Islam 1973-1987 (Sous la direction de Graziella Pulce, Quiritta, Rome, 2002)
  • Vie de Samuel Johnson (Sous la direction de Viola Papetti, Éditions Histoire et Littérature, 2002, édité par Salvatore Silvano Nigro, Adelphi, Milan, 2008)
  • (Giovanna Sandri) construire des souvenirs (Sous la direction de Graziella Pulce, Archinto, Milan, 2003) (contient vingt-six lettres de l'auteur)
  • L'empire de la romance. Lectures pour un éditeur (Sous la direction de Viola Papetti, Aragno, Torino, 2003)
  • Ovnis et autres objets non identifiés: 1972-90 (Ed Raffaele Manica Graziella et Flea, Quiritta, Rome, 2003)
  • Le roman anglais du XVIIIe siècle (Sous la direction de Viola Papetti, Aragno, Torino, 2004)
  • La fable pythagoricienne. Places italiennes (Ed Andrea Cortellessa, Adelphi, Milan, 2005)
  • Tragédies à lire. Le théâtre tout (Par Luca Scarlini Curated, Aragno, Turin 2005, Bompiani, Milan, 2008)
  • La planète de l'île et d'autres settentrioni (Sous la direction de Andrea Cortellessa, Adelphi, Milan, 2006)
  • poèmes (Sous la direction de Daniele Piccini, Crocetti, Milan, 2006)
  • Riga n. 25: Giorgio Manganelli (ed Marco Belpoliti et Andrea Cortellessa, Marcos y Marcos 2006) (contient auteur non publié)
  • hallucination flamande. Le « Morgante Major » narré par Giorgio Manganelli (Sous la direction de Graziella Pulce, Socrate, Rome, 2006)
  • Voyage en Afrique (Sous la direction de Viola Papetti, Adelphi, Milan, 2006, Otto / Novecento, Milan, 2015)
  • Entretien avec Dieu (Avant-propos Mariarosa Bricchi noter Lietta Manganelli, séditions, Milan, 2007)
  • mammifère italien (Sous la direction de Marco Belpoliti, Adelphi, Milan, 2007)
  • Circulation à plus de cœurs. lettres de la famille (Note Lietta Manganelli, Aragno, Torino, 2008)
  • Le grondement d'une âme: tableau-Manganelli Anceschi (Ed Lietta Manganelli, Aragno, Torino, 2010)
  • Je vais te tuer, mon capital (Sous la direction de Salvatore Silvano Nigro, Adelphi, Milan, 2011) [3]
  • (avec Paolo Terni) Une envie profonde pour la musique. Inventions à deux voix (Ed Andrea Cortellessa, Empreinte, Rome, 2014)
  • (Avec Viola Papetti) lettres sans réponses (Magicobus, Rome, 2015)
  • nuit catatonie (Ed Lietta Manganelli, Aragno, Torino, 2015)
  • Entretien avec Dieu (Avec un script de la compagnie de théâtre Muta Imago, Mincione Editions, Rome, 2015)
  • consultant éditorial Estrosità stricte (Sous la direction de Salvatore Silvano Nigro, Adelphi, Milan, 2016)

traductions

  • Henry James, confiance, Institut éditorial italien, Milan, 1946; Einaudi, Torino, 1990
  • Tom Hanlin, Une fois dans une vie, Mondadori, Milan, 1947
  • T. S. Eliot, Notes pour une définition de la culture, Bompiani, Milano, 1952
  • F. Spencer Chapman, La jungle est neutre, Bompiani, Milano, 1952
  • Eric Ambler, L « héritage Schirmer, Garzanti, Milan, 1955; Adelphi, Milan, 1999
  • Cecil Sprigge, Benedetto Croce: l'homme et le penseur, Ricciardi, Naples, 1956
  • O. Henry, Mémoires d'un chien jaune et autres histoires, Feltrinelli, Milan, 1962; Garzanti, Milan, 1970; Adelphi, Milan, 1980
  • Edgar Allan Poe, les histoires, 3 vols., Einaudi, Torino, 1983
  • William Butler Yeats, drames Celtic, Rizzoli, Milan, 1999
  • John Webster, La duchesse de Malfi, Einaudi, Torino, 1999
  • George Gordon Byron, Manfredi, Einaudi, Torino, 2000

notes

  1. ^ dit sa fille dans le dossier de 'Le café montré« Non 1, 2001
  2. ^ Livres / Giorgio Manganelli: Mammal italien - Il Sole 24 ORE
  3. ^ « Le cœur de nulle part »: syllabes Manganelli violeur, sur www.elapsus.it. Récupéré 24 Avril, 2017.

bibliographie

  • Angelo Guglielmi, L'enfer linguistique Manganelli, dans "le Verri« Non 14, 1964.
  • Italo Calvino, Nouvelles de Giorgio Manganelli, "le mannequin« Non 8, 1965, pp. 102-05
  • Italo Calvino, lettre Manganelli, à Giorgio Manganelli, nouveau commentaire, Milano: Adelphi, 1993, pp. 147-153
  • Maria Corti, Les possibilités sans fin de Manganelli, dans "alfabeta», I, 1, puis en Alfabeta 1979-1988. Magazine anthologie, Milano: Bompiani, 1996, p. 77-83
  • Gianfranco Galliano, Littérature et culture de Giorgio Manganelli, Florence: Florence livres, 1986
  • Graziella Pulce, Droit d'auteur lecture. Conversations critiques et littérature avec Giorgio Manganelli, Pietro Citati et Alberto Arbasino, Rome: Bulzoni, 1988
  • Ludovica Koch, Le marais, la prière inconvenante, dans « Les livres Magazine », Novembre 1991, p. 37-40
  • Graziella Pulce, Bibliographie des écrits de Giorgio Manganelli, Florence: Titivillus, 1996 (valeur mais daté, parce que beaucoup inédits sont sortis plus tard)
  • Mattia Cavadini, La lumière noire: la théorie et la pratique par écrit Giorgio Manganelli, Milano: Bompiani, 1997 ISBN 8845230384
  • Ugo Cornia, « Mon père était non seulement inutile mais aussi dangereux. » Entretien avec Lietta Manganelli, à Giorgio Manganelli, Le crime, mais il est difficile, Milan: Comix, pp 1997. 209-217
  • Maurizio De Benedictis, Manganelli et fiction, Roma: Lithos, 1998
  • Aldo Tagliaferri, Autour de la genèse de « » Hilarotragoedia « Giorgio Manganelli, dans "le Verri« Non 6, 1998, pp. 25-32
  • Viola Papetti (ed) Les feuilles de messager: écrit en l'honneur de Giorgio Manganelli, Roma: Editori Riuniti, 2000 ISBN 8835949149 (écrit par Giorgio Manganelli, Alfredo Giuliani, Michele Mari, Lietta Manganelli, Giorgio Agamben, Mattia Cavadini, Graziella Pulce, Roberto Deidier, Salvatore Silvano Nigro, Ginevra Bompiani, Marco Belpoliti, Mariarosa Bricchi, Giovanna Sandri, Grazia Menechella, Raffaele Manica, Maria Carla Papini, Anna Trocchi, Viola Papetti, Alice Vollenweider, Giulia Niccolai, Daniele Pieroni, Giovanna Terranova, Andrea Cortellessa et Emanuele Trevi)
  • Silvia Pegoraro, Le fou de l'enfer: l'espace et de l'image Giorgio Manganelli, Rome: Bulzoni, 2000 ISBN 8883195248
  • Paolo Terni, Giorgio Manganelli, écouteur maniaque, Palerme: Sellerio, 2001 ISBN 8838916357
  • Emanuele Trevi, Comme vous devenez un écrivain: l'espace psychique de Giorgio Manganelli, à Giorgio Manganelli, L'évêque et le charlatan. Inconscient, rapports de cas, la psychologie des profondeurs. écrits 1969-87, Rome: Quiritta, 2001, pp. 87-104
  • Ermanno Cavazzoni, Manganelli Dossier, dans « Le café illustré, » n. 1, Juin-Juillet 2001, pp. 32-55 (avec les écrits de Giorgio Manganelli, Lietta Manganelli et Michele Mari)
  • Giorgio Manganelli, Le crépuscule mental. Les entretiens et les conversations 1965-90, édité par Roberto Deidier, Roma: Editori Riuniti, 2001 (écrits et conversations avec Roberto Deidier, Lucia Drudi Demby, Eugenio Battisti, Guido Ceronetti, Paolo Ruffilli, Laura Lilli, Daniele Del Giudice, Mighela Sebastiana, Stefano Giovanardi, Enrico Regazzoni, Carlo Rafele, Ludovica Ripa di Meana, Giovanni Arpino, Camilla Cederna, Livia Giustolisi, Giulia Massari, Antonio Gnoli, Salvatore Taverna, Lea Vergine, Elisabetta Rasy, Giulio Nascimbeni, Antonio Debenedetti, Patrick Mauries, Clotilde Izzo, Sandra Petrignani Mirella Serri, Angelo Guglielmi, Alberto Moravia, Roberto Pazzi, Edoardo Sanguineti, Antonio Tabucchi, Pier Vittorio Tondelli, Eva Maek-Gérard, Guido Almansi, Serena Zoli, Maria Esther Vázquez, Mario Fortunato, Dècina Paola Lombardi, Nicola Fano et Caterina Cardona)
  • Grazia Menechella, Bonne vanverare: l'ironie et la parodie dans les récits de Giorgio Manganelli, Ravenne: Longo, 2002 ISBN 888063318X
  • Marco Paolone, Imaginal Knight: essais sur Giorgio Manganelli, Roma: Carocci, 2002 ISBN 884302373X
  • Mariarosa Bricchi Manganelli et mensonges. Nouvelles sur « Hilarotragoedia » avec des textes inédits, Novara: Slug, 2002
  • souvenirs du bâtiment: vingt-six lettres de Giorgio Manganelli et de la mémoire Giovanna Sandri, édité par Graziella Pulce, Milan: Archinto, 2003 ISBN 8877683775
  • Graziella Pulce, Giorgio Manganelli: les chiffres et le système, Grassina: Le Université Monnier, 2004 ISBN 8800860788
  • Marco et Andrea Belpoliti Cortellessa (ed) Giorgio Manganelli ( 'Riga« Non 25), Milano: Marcos y Marcos, 2006 ISBN 8871684370
  • Giuditta Isotti Rosowsky, Giorgio Manganelli: un excès d'écriture, Rome: Bulzoni, 2007 ISBN 9788878702486
  • Mirko De Zilahi « Gyurgyokai, Manuel manganelliano: la psychanalyse, la langue, la littérature et se trouvent dans Giorgio Manganelli, Rome: Arachné, 2008 ISBN 9788854818217
  • Massimiliano Borelli, Grammaire et politique de destruction Giorgio Manganelli, Rome: Arachné, 2009 ISBN 9788854824669
  • Album photos de Giorgio Manganelli. Tale Lietta Manganelli biographique, édité par Ermanno Cavazzoni, Macerata: quodlibet, 2010 ISBN 9788874623136.
  • Cent dessins pour Centuria de Paolo della Bella, vaguement basé sur le livre de Giorgio Manganelli. Introduction par Salvatore Silvano Nigro. Bibliothèque Classense- Ravenne, Février de 2011.
  • Le "scommemorazione". Giorgio Manganelli vingt ans après la disparition, n. 45 "autographe« Novara: espacement, 2011
  • Viola Papetti, Le Straccali Manganelli, Sédition, 2012
  • Giorgio Biferali, Giorgio Manganelli. L'amour, coup de nulle part, Artemis, 2014

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Giorgio Manganelli

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR32017349 · LCCN: (FRn79063324 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 009309 · ISNI: (FR0000 0001 0884 7503 · GND: (DE119061112 · BNF: (FRcb120581658 (Date) · BAV: ADV11494930