s
19 708 Pages

Fabrizia Ramondino
Fabrizia Ramondino

Fabrizia Ramondino (Naples, 31 août 1936 - Gaeta, 23 juin 2008) Ce fut un écrivain italien.

biographie

Il est né à Naples, mais depuis l'enfance voyage beaucoup, en Italie et à l'étranger, en raison du père diplomatique, et a vécu pendant plusieurs années Palma de Majorque. Le résultat est une éducation culturelle cosmopolite, en particulier liée à l'Espagne, la France, l'Allemagne. Entre 1943 et 1948, il se réfugie avec sa famille à Santa Maria di Massa Lubrense, puis, après la guerre, et son père est mort, il a passé son adolescence avec sa mère, son frère et sa sœur dans différents endroits[1].

De retour à Naples en 1960 complètement immergé dans la vie urbaine par l'enseignement, l'engagement social et de la solidarité: travailler dans une école expérimentale pour les filles et les garçons des allées, mène des enquêtes sur le territoire et sur le chômage. Ses gammes d'écriture de nouvelles à signaler, dall'autobiografia à la poésie, du roman à l'écriture[2]: Résout les problèmes de problèmes de santé mentale (Étape à Trieste, 2000), accompagnant l'équipe du film Mario Martone et Cesare Accetta en le désert du Sahara pour tourner un documentaire et d'écrire un texte à l'appui du peuple sahraoui (Polisario. Vous avez oublié votre vaisseau spatial dans le désert, 2000).[3]

Il est mort d'une maladie tout en nageant dans la mer sur la plage de Saint-Augustin à Gaeta. Ses restes reposent dans le cimetière de Itri, où depuis plusieurs années, l'auteur a vécu, à côté de ceux de son frère Giancarlo, qui est mort en 2004.

œuvres principales

Il était éclectique et auteur d'une grande importance, bien que encore peu connu du grand public[4]. Dans ses essais reflètent l'accent sur les questions sociales et politiques, la situation critique de l'expérience napolitaine au chômage dans l'approche Trieste avec des troubles mentaux selon la méthode inspirée Franco Basaglia, à la lutte de libération du peuple sahraouie. en 1981 Il réalise avec succès Althénopis (Premio Napoli 1981 Lombardi Satriani-Prix, 1984), premier roman autobiographique, et a depuis se consacre principalement à la fiction, publiant de nombreux romans et une collection d'histoire courte. en 2004 publie également un recueil de poèmes, Pour un chemin clair, vainqueur de la première édition du Prix international de poésie Pier Paolo Pasolini. Le dernier livre, le roman la façon, Il a été libéré le lendemain de sa mort subite.

  • Napoli: organisé chômeurs, 1977
  • Althénopis, Einaudi, 1981, 2e éd. 1995, 3e éd. 2016.
  • patio Histoires, Einaudi, 1983, Prix ​​stylos 1984
  • Allemand, Tortue The Notebook (1987)
  • Un jour et demi, Einaudi, 1988
  • maison étoiles, Garzanti, 1991
  • Dadapolis. Naples Kaleidoscope, avec F. Andreas Müller, Einaudi, 1992
  • Joyeuses funérailles M. Martone, Ubulibri, 1992
  • Tremblement de terre avec la mère et la fille, Nouvelle melangolo, 1994
  • voyages, Einaudi, 1995
  • L'île réfléchie, Einaudi, 1998 (Prix ​​littéraire Racalmare Leonardo Sciascia 1999)
  • Ils nous ont dit analphabètes. Le mouvement des années 70 chômeurs napolitains, Argo, 1998
  • Les enfants de l'île, Editions et / ou, 1998
  • Polisario, crevettes, 2000
  • Étape à Trieste, Einaudi, 2000
  • Guerre et l'Espagne enfance, Einaudi, 2001
  • Bagnoli. Le démantèlement de Italsider avec R. Rossanda, Mazzotta, 2001
  • Le livre des rêves, l'ancre de la Méditerranée, 2002
  • chaleur, du jour au lendemain, 2004
  • Pour un chemin clair, Einaudi, 2004
  • Archange et autres histoires, Einaudi, 2005
  • la façon, Einaudi, 2008 (Dans la bibliothèque le jour après la mort)

notes

  1. ^ Beaucoup d'informations sur sa vie se trouve dans le roman autobiographique Althénopis, dont il est une nouvelle édition éditée par Einaudi Silvio Perrella.
  2. ^ Fabrizia Ramondino. L'écrivain silencieux, ricerca.repubblica.it. Récupéré 24 Juillet, 2016.
  3. ^ Les femmes de Naples. Fabrizia Ramondino, donnedinapoli.coopdedalus.org. Récupéré 24 Juillet, 2016.
  4. ^ Annalisa Andreoni, Fabrizia Ramondino, un grand écrivain en Italie qui a toujours eu des problèmes avec les femmes, sur http://www.huffingtonpost.it/. Récupéré 24 Juillet, 2016.

bibliographie

  • Beatrice Alfonzetti et syrienne Sgavicchia, Fabrizia Ramondino en Le siècle des Lumières: le magazine de la culture contemporaine directe Walter Pedullà, Rome, Ponte Sisto, 2015.
  • Adalgisa Giorgio (ed), "Pas si sûr que je suis à Naples maison « : l'identité, l'espace et textualité dans Fabrizia Ramondino, éditeur Morley, 2013.
  • Franco Sepe, Fabrizia Ramondino. Se souvenir et voyage, Liguori, 2011.
  • Beatrice Alfonzetti, Fabrizia Ramondino, écrivain inconfort dans Giulio Ferroni (ed) La perturbation et l'écriture, éditeur Donzelli, Bari, 2010.

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Fabrizia Ramondino
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Fabrizia Ramondino

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR27103605 · LCCN: (FRn78009019 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 070754 · GND: (DE119508273 · BNF: (FRcb121470244 (Date)