s
19 708 Pages

Elody Oblath
Elody Oblath année 1911.
Elody Oblath
Les trois amis: Luisa Carniel Slataper (Gigetta), Elody Oblath, Anna Pulitzer (Gioietta) effectuées par Gigetta Slataper, l'année 1910.

Elody Oblath (Trieste, 2 décembre 1889 - Trieste, 6 septembre 1971) Ce fut un écrivain italien.

biographie

la famille

Il est né à Trieste le 2 Décembre 1889 comme le dernier de cinq enfants.

Le père de Samuel est venu d'une famille riche hongrois de religion juive qui elle a été envoyée à Trieste à seize ans pour faire fortune, et ici en peu de temps il a acquis une position solide dans les affaires de café. Sa mère, Virginia Luzzatto, appartenait à une grande famille d'origine vénitienne de traditions intellectuelles solides. Elody a reçu l'éducation typique donnée aux jeunes gens de bonne famille, dirigeants, école de danse et de la musique.

Les racines culturelles

Les années 1906-1908 sont les plus importants pour sa formation dans cette période sont ses amitiés les plus importantes qui lui permettent d'élargir et de faire face à ses intérêts culturels.

en 1908 il savait Scipio Slataper par son amie Anna Pulitzer (le Gioietta la mon Karst). Les années 1909-1914 les dates espistolario Scipio Slataper A trois copines (Publié sous la direction à titre posthume par Giani Stuparich), Et Elody est l'un d'entre eux avec Luisa Carniel (Gigetta), Future épouse de Scipion, et Anna Pulitzer. Sur les trois amis Elody est le plus intellectuel, il a prouvé posséder un talent littéraire qui se manifeste principalement sous la forme de lettres, sous forme de journal et de la poésie.

Sous l'impulsion sur le plan humain et culturel Elody mûri sa personnalité avec de nouvelles lectures (Ibsen, Hebbel, Goethe, von Humboldt, etc ...).

La rencontre avec Stuparich et la maturation

En 1914, il a rencontré Giani Stuparich, Slataper ami, qu'elle a épousé en 1919 après son retour de captivité.

En 1928, avec l'aide de son mari, elle a commencé à ramasser et trier leurs cartes, en particulier des lettres et des journaux intimes, et écrit Remarques et confessions autobiographiques, publié à titre posthume, dans lequel l'auteur a raconté sa vie spirituelle et humaine et le partenariat important et d'amitié avec Luisa Carniel, Anna Pulitzer et Scipio Slataper.

entre 1928 et 1943 Il a écrit un recueil de poèmes publié dans un premier temps avec le titre Nuit de mai (1950) Et dédié au frère de Giani, Charles, mort en Première Guerre mondiale et plus tard avec le titre: Poèmes et Nuit de mai (1967).

L'expérience de la guerre

En 1944, il a été emprisonné pour ses origines juives, avec son mari, Giani et la belle-mère en droit Gisella Rice Mill de San Sabba. L'épisode dramatique se souvient dans la poésie San Sabba (1944).

Parmi les nombreuses personnes qui sont venues Elody au cours de sa vie, importante est l'amitié de ces dernières années avec Carmen Bernt Furlani avec lequel il a revécu son passé à travers une correspondance dense publié à titre posthume le titre Le dernier ami (1991).

Le 6 Septembre 1971 Il est mort à Trieste.

travaux

  • Nuit de mai, Usine Typeface nationale, Trieste 1950;
  • poèmes et Nuit de mai, Graphic Arts Smolars, Trieste 1967.

publications posthumes

  • Confessions et Lettres à Scipion, organisée par Giusy Criscione, prémisse Giorgio Petrocchi, portrait de Sergio Miniussi, Fogola Editeur, Turin, 1979
  • Le dernier ami Lettres à Carmen Bernt (1965-1970) édité par Gabriella Ziani, présentation Mario Isnenghi, le Polygraphe, Padova 1991;
  • Lettres à Giani, organisée par Giusy Criscione, l'introduction de Gian Marco Antignani, note Giuliano Manacorda, Officina Edizioni, Rome 1994.
    • édition Remarques et confessions autobiographiques ( organisée par Giusy Criscione Schiavo) Editions Dello Université de Trieste, Trieste 2014

théâtre

  • Lodi, tirée des travaux de Elody Oblath, texte par Erica Mastrociani, projet de théâtre Andreina Garella et Mario Fontanini. Représenté pour la première fois à Fontanellato-Parme (1997)
  • Je voudrais enchaîner mon âme pour voir jamais son vagabonder à nouveau, Elsa Fonda, librement adapté de lettres Elody Oblath Scipion Slataper, Crystal Theater, Trieste 8 novembre 2004.
  • Noël Elody possibilité de dialogue entre Elody Oblath Stuparich et sa sœur Elsa, texte de Giuliana Stecchina, Auditorium du Musée Revoltella, Trieste, cycle lundi Schmidl du 10 Décembre de 2012.
  • « Mes lettres d'amour » spectacle de théâtre et la danse sur les paroles de « A trois amis » de S.Slataper; "Confessions et des lettres à Scipion" et "Lettres à Giani" de Elody Oblath Stuparich, "Guerre de '15" Giani Stuparich- réduction théâtrale V.Magnani 26 janvier 2014Teatro Le Rossetti / Sala Bartoli Trieste
  • "Anime agité à Trieste" par Sabrina Morena jouer librement adapté des écrits de Scipio Slataper, Elody Oblath, Giani Stuparich, Bertha von Suttner, Caffe San Marco, Trieste 17 Décembre 2014.

Articles connexes

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR69046908 · BNF: (FRcb131664089 (Date)