s
19 708 Pages

Angelo Del Boca (Novara, 23 mai 1925) Il est l'un écrivain, journaliste et historique italien.

notes biographiques

Fils de James (né 1878, hotelier qui ont participé à la Première bataille de l'Isonzo[1]) Et Rosa Silvestri (à l'origine de Rovereto sulla Secchia)[2], Angelo Del Boca a été forcé de s'enrôler dans République sociale italienne, afin d'empêcher l'arrestation de son père.[3] Il a ensuite été envoyé en Allemagne pour la formation et affecté à la division Alpine Monterosa[4], à partir de laquelle il a ensuite fait défection une fois de retour en Italie à l'été 1944. Puis il a pris part à la résistance, faire partie de la 7à Alpine brigade de la division Justice et liberté « Plaisance ». Pendant la guerre, il a rencontré l'infirmière Maria Teresa Maestri,[3] qui a épousé en 1947 et avec qui il a des enfants Alessandra (économiste et deuxième femme Riccardo Chiaberge), Daniela (économiste) et David (Directeur). Après la mort de Marie-Thérèse, il épousa Paola Zoli à partir de laquelle est né Ilaria en 1991.[5].

Après la guerre, il inscrit à Del Boca PSIUP[3] et il se mit à écrire des mémoires (y compris la collection d'histoire courte A l'intérieur, je suis né homme) Et des articles journalistiques, devenant rédacteur en chef de l'hebdomadaire socialiste le travailleur de Novara.[3] Plus tard, il est devenu envoyé spécial Gazzetta del Popolo et de le jour de Enrico Mattei (directeur Italo Pietra). En 1981, avec l'avènement de Bettino Craxi, Angelo Del Boca a décidé d'abandonner le jour et Parti socialiste italien.[3]

Angelo Del Boca a publié de nombreux ouvrages publiés par les grands éditeurs tels que Laterza, Feltrinelli, Bompiani, Neri Pozza et mondadori, sur les guerres d'agression fascisme de Benito Mussolini en Libye et Afrique de l'Est, d'exposer pour la première fois l'utilisation par l'italien, le gaz contre les membres de la résistance et le peuple 'Afrique.[3] Merci à ces travaux, en 2002 la Université de Turin et luzerne Ils lui ont donné deux diplômes honorifiques. En Juillet 2014 l 'Université d'Addis-Abeba lui a décerné le diplôme honorifique en histoire africaine[6].

En 2009, il a publié Ma biographie du XXe siècle d'un journaliste et un intellectuel rigoureux, qui a été témoin des tragédies du Goulag, l'Holocauste, les massacres atomiques, ethniques, la pauvreté et les espoirs des pays émergents.

Habitant turin et dirige le magazine histoire contemporaine Les chemins de recherche.

histoire de travail

Angelo Del Boca a été le premier savant italien pour dénoncer les atrocités commises par les troupes italiennes en Libye et Ethiopie y compris l'utilisation des frappes aériennes sur les centres de population et parfois même l'utilisation de armes chimiques comment gaz moutarde, phosgène et arsine ou la création de camps de concentration ou le recours à des déportations. Pour ses plaintes Angelo Del Boca a pendant des années été contestée par la presse conservatrice et les associations d'anciens combattants et des réfugiés italiens en provenance d'Afrique.

Son travail de reconstruction historique des crimes italiens en Afrique et fouettage du colonialisme italien se sont affrontés, selon Del Boca même, même avec l'historiographie à proximité "les milieux conservateurs que certaines choses ne peuvent pas dire parce que nous sommes, en fait, de bonnes personnes»[7]. L'important est sa polémique, des années durables, avec le journaliste Indro Montanelli qui au contraire fait valoir obstinément à l'idée que le colonialisme italien était un doux et de bonne humeur, réalisée par l'action d'une armée chevaleresque, incapable d'accomplir la brutalité, respectueuse de l'ennemi et les peuples autochtones[8]. Dans de nombreuses interventions publiques, fait Montanelli nié à plusieurs reprises l'utilisation systématique de armes chimiques par la Force aérienne italienne Ethiopie[9][10]; Cependant, en 1996, Montanelli publiquement présenté ses excuses avec Del Boca, lorsque ce dernier a montré, documents à la main, l'utilisation de ces moyens de destruction[11].

Le chercheur Federica Saini Fasanotti dans son essai Ethiopie: 1936-1940. Les opérations de maintien de l'ordre colonial dans les sources de l'armée italienne[12][13], tout en condamnant l'agression italienne et en reconnaissant les nombreuses atrocités commises par notre armée, aussi tient compte de la férocité montré par la résistance éthiopienne pendant leur guerre de guérilla contre l'armée d'invasion[14]. Dans un article publié sur Corriere della Sera sont rapportés, par ailleurs, certaines déclarations faites par Angelo Del Boca où se manifeste qu'il avait l'intention de reconstruire « au-dessus toutes nos responsabilités [...] par rapport aux personnes qui avaient attaqué avec une extrême violence », a à cela le fait qu ' « il était nécessaire de mettre en évidence crimes principalement italiens[14]. Del Boca déclare donc que dans ses reconstructions sur la Guerre en Afrique de l'Est il est en quelque sorte sur le côté d'un peuple qui a vu sa terre et violé a dû subir des souffrances inouïes, réitérant son estimation des compétences politiques de l'empereur Hailé Selassié.[14]

travaux

  • A l'intérieur, je suis né homme, Einaudi, Turin 1947; Interligne, Novara 2009 (avec l'introduction par Francesco Mereta)
  • L'année du jubilé, Einaudi, Turin 1948; Interligne, Novara 2003
  • Voyage à la Lune, Vallecchi, Florence 1955
  • Israël dix ans, Lattes, Torino 1958
  • L'Afrique attend 1960, Bompiani, Milano 1959
  • L'autre Espagne, Avant-propos Aldo Garosci, Bompiani, Milano 1961
  • Apartheid: respiration sifflante et douleur, Bompiani, Milano 1962
  • soin de Towensend Harris, Eye japonais De Agostini, Novara 1963
  • le choix, Feltrinelli, Milano 1963; Neri Pozza Vicenza, 2006
  • Les enfants du soleil: un demi-siècle du fascisme dans le monde, avec Mario Giovana, Feltrinelli, Milano 1965
  • La guerre en Abyssinie 1935-1941, Feltrinelli, Milano 1965
  • Asiles comme lager, Editions de l'Arbre, Torino 1966
  • Journaux en crise: enquête dans la presse quotidienne en Italie et dans le monde, Aeda, Torino 1968
  • Rapport de la Yougoslavie, Valnoci, Gênes 1968
  • Objectivité et indépendance des médias en Italie, Club Turati, Milan 1969
  • Les Italiens en Afrique de l'Est. Vol 1.: De l'unité de marcher sur Rome, Laterza, Bari 1976; Mondadori, Milano 1992
  • Les Italiens en Afrique de l'Est. Vol 2.: La conquête de l'Empire, Laterza, Bari 1979; Mondadori, Milano 1992
  • Les Italiens en Afrique de l'Est. Vol 3.: l'automne, Laterza, Bari 1982; Mondadori, Milano 1992
  • Hailé Selassié, Fabbri, Milano 1983
  • Les Italiens en Afrique de l'Est. Vol 4.: colonies Nostalgie, Laterza, Bari 1984; Mondadori, Milano 1992
  • Italiens en Libye. Vol 1.: Tripoli belle parole de l'Amour, Laterza, Bari 1986; Mondadori, Milano 1993
  • Italiens en Libye. Vol 2.: Du fascisme à Kadhafi, Laterza, Bari 1986; Mondadori, Milano 1994
  • soin de Les guerres coloniales du fascisme, Laterza, Bari 1991; Mondadori, Milano 2011
  • Afrique dans l'esprit des Italiens. Les mythes, les souvenirs, les erreurs, les échecs, Laterza, Bari 1992; Mondadori, Milano 2002
  • Un échec du renseignement. Italie et la Somalie, Laterza, Bari 1993
  • L'opération piège somalien Restore Hope à l'échec des Nations Unies, Laterza, Bari 1994
  • Le Négus. La vie et la mort du dernier roi des rois, Laterza, Bari 1995
  • Le gaz Mussolini. Le fascisme et la guerre en Ethiopie, Editori Riuniti, Rome 1996 (avec des contributions de Giorgio Rochat, Ferdinando Pedriali et Roberto Gentilli)
  • préface Gian Carlo Corada, Lafole: un drame colonial italien, Ediesse, Rome 1996
  • soin de Adua: les raisons d'une défaite, Laterza, Bari 1997
  • A l'aube de l'indépendance: l'Afrique dans les photos de Angelo Del Boca envoyé spécial 1954-1966, par Nicola Labanca, photos Toscane, Prato 1998
  • Khadafi. Un défi du désert, Laterza, Bari 1998
  • introduction à Ettore Formento, Kai Bandera. Ethiopie 1936-1941: une bande irrégulière, Mursia, Milano 2000
  • un témoin oculaire, Grossi, Domodossola 2000
  • Crodo et la Grande Guerre, Piero Gnocchi Centre d'études, 2001 Crodo
  • L'empire africain du fascisme. Dans les photographies de l'Istituto Luce, Nicola Labanca, Editori Riuniti, Rome 2002
  • préface de Paolo Borruso, Afrique confinement: la déportation éthiopienne en Italie, 1937-1939, Lacaita, Manduria 2003
  • Notre Afrique. Dans l'histoire de cinquante Italiens qui ont voyagé, exploré et aimé, Neri Pozza, Vicenza 2003
  • L'œil du maître. Vittorio Resta, éducateur et photographe, Centro Studi Piero genou, Crodo 2003
  • La défaite de Gasr Bu Hadi. 1915: le colonel Miani et la plus grande catastrophe Italie coloniale, Mondadori, Milano 2004
  • Italienne, bonnes gens?, Neri Pozza, Vicenza 2005
  • préface de Anita Azzari, Ossola dans la résistance italienne, Le rouge et le bleu, Anita Azzari, Santa Maria Maggiore en 2004
  • soin de La « République » partisane Ossola, Centro Studi Piero genou, Crodo 2004
  • présentation de Stefano Fabei, Mussolini et la résistance palestinienne, Murcia, Milan 2005
  • Sauvé de la potence. Occupation italienne et atrocités commises de Libye infamies dans les mémoires du patriote Mohamed Fekini, Baldini Castoldi Dalai, Milano, 2007
  • Les études sur le colonialisme italien, en L'Empire fasciste. L'Italie et l'Ethiopie, 1935-1941, édité par Riccardo boutons, The Mill, Bologne 2008, pp. 25-34
  • Angelo Del Boca, Mon vingtième siècle, collier: Le chameau de Bactriane, Neri Pozza, 2008.
  • préface de Matteo Dominioni, L'effondrement de l'empire. Italiens en Ethiopie, 1936-1941, Laterza, Bari 2008
  • préface de Arturo Varvelli, L'Italie et la montée de Kadhafi. L'expulsion des Italiens, des armes et pétrole (1969-1974), Baldini Castoldi Dalai, Milano 2009
  • soin de L'histoire niée. Révisionnisme et son utilisation politique, Neri Pozza, Vicenza 2009
  • soin de Indro Montanelli, 20 bataillon érythréen: le premier roman et lettres inédites du front africain, Rizzoli, Milan 2010
  • La guerre de l'Ethiopie. La dernière aventure du colonialisme, Longanesi, Milan 2010
  • préface de Lucia Ceci, Le pape ne doit pas parler. Eglise, le fascisme et la guerre en Ethiopie, Laterza, Bari 2010
  • Voyage à la Lune, La mandragore, Imola en 2011 (avec DVD)
  • De Mussolini à Kadhafi: quarante réunions, Neri Pozza, Vicenza 2012
  • Kadhafi - Un défi du désert, Editori Laterza, Bari 2014
  • Dans la nuit les étoiles nous guident: Mon histoire partisane, Mondadori, Milano 2015 ISBN 9788804652960

notes

  1. ^ Angelo Del Boca, Italienne, bonnes gens?, Vicenza, Neri Pozza, 2005, p. 62.
  2. ^ Angelo Del Boca, Mon vingtième siècle.
  3. ^ à b c et fa Angelo Del Boca, en Les femmes et les hommes de la Résistance, Association nationale des Partisans dìItalia. Récupéré le 28 Septembre 2017 (déposé 28 septembre 2017).
  4. ^ Neri Pozza | Mon livre Détails du XXe siècle, Bactriane Collier Camel
  5. ^ Angelo Del Boca, sur Cinquantamilagiorni, 26 février 2014.
  6. ^ Massimo Novelli, Ethiopie « diplômé » l'historien Del Boca. Il a dénoncé les crimes du colonialisme, en la République, 4 juillet 2014.
  7. ^ Une entrevue avec Ginori Angelo Del Anais Boca, et une déclaration de Antonio Cassese sur une des pages honteuses de l'histoire que l'Italie continue à enlever. Les deux de la République du 23 mai 2006, eddyburg.it. Récupéré le 14 mai 2008 (Déposé par 'URL d'origine 9 avril 2007).
  8. ^ Michele Brambilla, Montanelli, Del Boca et en Ethiopie: les guerres ne finissent jamais, en Corriere della Sera, 1er Octobre., 1996
  9. ^ Angelo Del Boca, Le gaz Mussolini, le fascisme et la guerre en Ethiopie, Roma, Progress Publishers, 1996, p. 29 et 32.
  10. ^ Sandro et Raffaele Gerbi Liucci, L'assistant: la première vie de Indro Montanelli, Einaudi, 2006.
  11. ^ Indro Montanelli, Gaz en Ethiopie: les documents me donnent mal, en Corriere della Sera, 13 février 1996. (Déposé par 'URL d'origine la ).
  12. ^ Federica Saini Fasanotti, Ethiopie: 1936-1940. Les opérations de maintien de l'ordre colonial dans les sources de l'armée italienne, Rome, état-major de l'armée - Bureau historique, 2010.
  13. ^ cfr. aussi Luca Poggiali, éditorial, en Histoire et batailles: Historique mensuel, XIII, nº 124, Vicchio, Wolf en mai 2012.
  14. ^ à b c Antonio Carioti, L'Ethiopie, l'armée corrige les historiens, en Corriere della Sera, 6 janvier 2011, p. 33.

bibliographie

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Angelo Del Boca

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR88965613 · LCCN: (FRn79106076 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 029474 · ISNI: (FR0000 0001 0922 9969 · BNF: (FRcb118861300 (Date)