s
19 708 Pages

Kader Abdolah
Kader Abdolah

Kader Abdolah, pseudonyme de Hossein Sadjadi Ghaemmaghami Farahani (Arak, 12 décembre 1954), Il est l'un écrivain iranien naturalisé néerlandais. réfugié politique en Ouest, liveth Pays-Bas et il écrit ses œuvres dans néerlandais.

biographie

Tout d'abord de six enfants, il a grandi dans une stricte observance de la région islamique. Voulant suivre les traces de son grand-père, Qhaem Megham Ferahni, homme politique et poète assassiné par shah en 1875, Kader Abdolah rêve depuis son enfance de devenir écrivain. Pour cela, l'âge de 12 ans est donnée à l'étude de la littérature occidentale, ce qui lui rend l'intérêt culturel à l'Occident qui écoute clandestinement des stations de radio.

En 1972, il a commencé à étudier physique tous 'Université de Téhéran et il obtient un poste de directeur dans un emballage en usine. Il est à cette époque qui est intéressé par l'écriture, à la production de nombreux textes langue persane. Après avoir publié deux recueils de nouvelles, en adoptant les noms d'alias de deux membres, Kader et Abdolah, assassiné par régime iranien de L'ayatollah, les autorités découvrent en lui un membre actif de l'opposition, une condition qui l'a forcé à abandonner son pays 1985, avec sa femme, et a déménagé à Turquie. Il y est resté trois ans, jusqu'à ce qu'il entre en contact avec Ankara avec une délégation néerlandaise de Nations unies.

Il décide de se réfugier dans Pays-Bas où il a obtenu le statut de réfugié politique. Après un séjour au centre pour réfugiés Apeldoorn, obtenir une maison Zwolle, Il y est resté jusqu'en 2003, quand il a déménagé à faïence de Delft.

Apprendre le néerlandais essentiellement autodidacte, à l'aide de livres et recueils de poésie pour les enfants. il a également assisté pendant un an la 'Université d'Utrecht pour la littérature que vous étudiez. Commencez à écrire en néerlandais, en essayant de mieux maîtriser la langue.

Il a fait ses débuts en 1993 avec le recueil de nouvelles « De Adelaars » (les aigles), Axé sur l'expérience de l'exil: le travail lui a valu le Gouden Ezelsoor, prix néerlandais pour les rookies. 1995 a vu une deuxième collection sur le même thème, intitulé De meisjes en de partizanen ( « Les filles et les partisans »).

Mise en place d'un nombre croissant de livres sous le pseudonyme Kader Abdolah et il tient une chronique hebdomadaire dans le journal « Volkskrant », sous le pseudonyme Mirza, ce qui signifie "reporter« Et qui est aussi le nom de son père mort. Son travail est presque toujours axé sur la vie entre deux cultures, l'original 'Iran et celle de la adoptive Pays-Bas, et de la vie diaspora.

opéra

En 1997, il publie son premier roman en arrière-plan autobiographique, De reis van de lege flessen ( « Le voyage des bouteilles vides »): Bolfazl, protagoniste du récit, il l'aime un réfugié iranien suspendu d'un passé qui ressurgit dans la mémoire, fragmentée et déformée, et la réalité de son exil présent dans un nouveau pays, un processus difficile d'intégration sociale.

Dans la colonne ebdomadaria Mirza, il a tenu, du fait en 1998, la collection éponyme d'articles sur les thèmes de la tolérance interraciale et de la coexistence dans le pays qui l'héberge.

En 2000, il a publié Spijkerschrift ( « Écriture cunéiforme »), dont le personnage principal est Ismael, à la différence Bolfazl, est capable de reconstruire son histoire antérieure de la famille de l'exil en Occident, sa jeunesse, la relation avec son père et ses chevauchements de vie personnelle les données historiques sur les vicissitudes Iran.

« Het van de Moskee huis » (La maison de la mosquée) est définie dans le temps du cheval qui conduira à la chute du régime Shah Reza Pahlavi, avec l'expérience de révolution iranienne et à celle de la naissante République islamique d'Iran. La société de la province iranienne, à ce moment historique, est confronté à deux tensions opposées, forcé occidentalisation tenté par le Shah et l'assimilation forcée et de l'extrémisme politique du régime religieux Khomeiny, une étape radicale qui conduira à la perturbation de l'harmonie et les valeurs séculaires d'une civilisation, laissant à leur place la peur, la haine et la suspicion.

26 Avril de 2008 sur les librairies dans son De Boodschapper - De Coran (Le Messager - Le Coran), A diptyque, formé par une biographie fictive de Mohammed et les textes traduits de Coran. L'auteur entend contribuer positivement au débat sur 'Islam[1].

En 2011 publique de Koning (le roi), Set en Perse au tournant du siècle au milieu des intérêts coloniaux de la Russie, la France et l'Angleterre. Faible, têtu et vindicatif, le Shah Naser ne sait pas intercepter le pivot essentiel de l'histoire. Il oppose le vizir Mirza Kabir - trisaïeul de l'auteur - qui luttent pour un avenir de progrès et de modernisation pour la Perse.

Remerciements

Il a reçu de nombreux prix a été décoré "Ordre des Pays-Bas Lion« Bien que France Il a accordé le « Chevalier de l 'Ordre des Arts et des Lettres"[2].

En 2007, les lecteurs ont choisi son livre « La maison de la mosquée » comme deuxième meilleur livre néerlandais de tous les temps, dépassé seulement par De van de de Hemel (Conquest of Paradise) de Harry Mulisch.

En 2009, « La Maison de la mosquée » remporte un prix Grinzane Cavour.

en 2016 Giuseppe Acerbi Prix Littéraire pour le roman le corbeau.

travaux

  • de Adelaars, 1993
  • De meisjes en de partizanen, 1995
  • De reis van de lege flessen, 1997 (Trad. Il. Le voyage des bouteilles vides, Milan: Iperborea, 2001)
  • Mirza, 1998
  • Spijkerschrift, 2000 (Trad. Il. écriture cunéiforme, Milan: Iperborea, 2003)
  • Kelilè en Demné, 2002 (Trad. Il. Calila et Dimna, Milan: Iperborea, 2005)
  • Portretten en een oude droom, 2003 (Trad. Il. Portraits et un vieux rêve, Milan: Iperborea, 2007)
  • Het van de Moskee huis, 2005 (Trad. Il. La maison de la mosquée, Milan: Iperborea, 2008)
  • De boodchapper. een vertelling, 2008 (Trad. Il. le messager, Milan: Iperborea, 2010)
  • de Koning, 2011 (Trad. Il. le roi, Milan: Iperborea, 2012)
  • de Kraai, 2011 (Trad. Il. le corbeau, Milan: Iperborea, 2013)
  • Papegaai vloog sur de IJssel, 2014 (Trad. Il. Un perroquet volé sull'IJssel, Milan: Iperborea, 2016)

notes

  1. ^ Volkskrant, 25 avril 2008
  2. ^ Kader Abdolah Dañs revue Septentrion

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Kader Abdolah

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR87159450 · LCCN: (FRn96043818 · SBN: IT \ ICCU \ PUVV \ 191493 · ISNI: (FR0000 0001 2282 6565 · GND: (DE120872587 · BNF: (FRcb13528813b (Date)