s
19 708 Pages

Marcel Pagnol
Marcel Pagnol

Marcel Pagnol (Aubagne, 28 février en 1895 - Paris, 18 avril 1974) Il était écrivain, dramaturge et film directeur français.

biographie

Marcel est né en 1895 à Aubagne, "sous le Garlaban Couronné de Chèvres, Au Temps des chevriers" (Derniers sous Garlaban couronné de chèvres, au moment des derniers chevriers). Sa mère est Lansot Augustin, né en 1873, qui travaille comme couturière. Le père est Joseph Pagnol, né en 1869, professeur de l'école primaire, l'esprit laïque et républicain, l'anticlérical féroce. Les parents se sont mariés en 1889, elle avait 16 ans, il serpente. Avant Marcel est né un fils, en 1894, mais il est mort l'année suivante. Sur ce dernier il n'y a pas trace dans les mémoires de Marcel. A Marcel suivent trois autres enfants: Paul (1898), Germaine (1902) et René (1909). La famille a déménagé à Marseille en 1904. l'enfance de Marcel est heureuse et insouciante et belle et longue sont vos vacances sur les collines de Provence, sous le Garlaban. En 1910, sa mère est morte, un événement qui marque la vie de l'écrivain d'une manière profonde. Divers éléments de son récit, et aussi de ses créations cinématographiques sont une tentative de retrouver leur enfance et leur mère, mythifié en Provence hors du temps.

Il est diplômé en anglais à Aix-en-Provence, il enseigne dans un lycée à Digne et le Collège de Tarascon, puis à Pamiers, Aix et Marseille. Ici, la mariée, en 1916, Simonne Colin. En 1922, il déménage à Paris, au lycée Condorcet, un lieu qui a vu la naissance de ses premières pièces: Les marchands de gloire (Les Marchands de gloire, 1924) et jazz (1926). A la comédie jazz réclamations Pagnol qui avaient inspiré le directeur de Le Blue Angel.

jazz Il a été un grand succès, surtout parce qu'il est un bon pièce, mais surtout parce que le sujet correspond à l'atmosphère de l'époque: cabarets, jazz, charleston, Josephine Baker dépeuplée, et aussi parce que la version moderne est considérée comme la Faust de Goethe.

Son succès l'enrichit, il a donc quitté l'enseignement et se consacre entièrement à l'écriture.

en 1926 il a écrit son premier chef-d'œuvre, Topaze, un succès immédiat et international. suit Marius, représenté sur la 1929 avec la participation de Raimu, l'acteur préféré par Pagnol. Dans ces deux pièces composé l'ironie du « Boulevard Theater »[1] avec le symbolisme et le réalisme des plus fréquentés du théâtre.

Marcel Pagnol a prouvé bientôt enthousiasmés par le film qu'il consacre les meilleures énergies. Il commence à se faire le film parlait connu, et suprême droits buys Topaze et Marius. Sous la direction du Alexander Korda il est abattu Marius, l'un des premiers films sonores. A la suite à 21 collabore film, beaucoup d'entre eux sous sa direction, avec des acteurs d'excellence que Raimu et fernandel. 17 mai 1930 à Journal a écrit un article intitulé Le film parlant dans lequel « il est un éloge funèbre de ce nouveau processus artistique qui offre plus de possibilités de théâtre et cinéma muet »[2]. De plus en 1930 par une liaison avec une danseuse, est né son fils Jacques qui deviendra son assistant après la guerre, puis un cameraman de France 3 Marseille.

Le soi-disant « trilogie Marseille » (Marius, chatte, César) Connaît le succès dans le monde entier. Le film 1935 sont deux courts mais intenses: Merlusse, Henry Poupon (en italien Vacances au collège) et Cigalon, avec Arnaudy. ils suivent La femme du boulanger (La femme du boulanger) et Patrizia (La fille du puisatier). Sur ce dernier Roberto Rossellini Il dit que la source est de néoréalisme. le directeur Frank Capra Pagnol reconnaît le meilleur directeur des origines du film sonore. en 1934, René Clair, après Pagnol a exprimé sa volonté de poursuivre plus intensément la carrière de réalisateur, il a écrit un article dans lequel, entre autres, dit [..] chaque fois que je sors un nouveau film me semble être un débutant. Il est avec l'esprit le plus amical que je souhaite faire l'expérience de Pagnol la même émotion devant l'inconnu que même le cinéma est pour nous aujourd'hui [..][3]

En 1941 divorce Simonne Colin Pagnol. Cette même année, achète le château de Buzine en Provence, un site pour le tournage des films. Ces dernières années, les soins de Pagnol l'aspect commercial de son travail, il a quitté le théâtre pour le cinéma. Il a fondé sa propre maison de production, et au fil du temps, vérifier l'ensemble de la chaîne du film: le scénariste, producteur, cinéaste, le choix des acteurs et tourne dans ses films « études Marcel Pagnol ». Enfin aussi la distribution Il traite. Quand les nazis occupent Paris, arrête Pagnol un film qui est en train de filmer (La prière aux étoiles) Afin de ne pas céder à leurs pressions.

En 1945, il a épousé Jaqueline Bouvier, la star de plusieurs films. Manon des sources et Ugolin Ils ont été créés par Pagnol juste pour rendre hommage.

en 1946 Marcel a été élu membre du 'Académie française occupant la place qui avait été Prosper Mérimée. en 1952 fonctionne Manon des sources et Ugolin, deux films qui racontent une histoire unique de la Provence. A partir de ce script obtenu en 1963 Pagnol le roman L'Eau des Collines (L'eau des collines) Divisé en deux parties: Jean de Florette et Manon des sources. Ce travail est très différent du film et appartient à la troisième phase de l'activité créatrice de Pagnol, celle du romancier. Dans les années cinquante François Truffaut réévaluées écrit Pagnol personne n'a jamais remarqué la néoréalisme Italien, le linge sale lavé dans les rues de Naples est né pas de films ou de Carné Feyder, mais de ceux de Marcel Pagnol, à savoir, joue des films tels qu'ils sont et puis par leurs auteurs.[4]

En 1957, Hélène Lazareff, qui a dirigé le magazine Elle Elle lui demande d'écrire un roman qui sera publié sous forme de série sur le numéro de Noël du journal. Pagnol accepte et écrit la première d'une série à succès de romans, dans lequel il se souvient de son enfance: la gloire de mon père (La Gloire de mon père). suit Château de ma mère (Le château de ma mère). Le fuilleton a un succès incroyable, et la course d'impression du magazine augmente considérablement. Car ils suivent Les secrets du temps (Le temps des secrets) Le temps de l'amour (Le temps des amours) (Posthume). Dans ces œuvres conserve la fraîcheur Pagnol et l'agilité des dialogues, l'animation de l'action des films et des comédies, mais avec une humeur mélancolique et de plus grandes profondeurs psychologiques.

Pagnol est également consacré à une œuvre historique, Le masque de fer, qu'il soutient l'identité du masque de fer avec double Louis XIV de France, la roi soleil, comme il avait été revendiqué par les romanciers et les poètes (Victor Hugo en particulier), mais jamais par les historiens. Le travail est considéré comme faible, mais il montre la polyvalence de cet auteur, qui est par ailleurs aussi un mathématicien et inventeur (son idée était la Topazette, une voiture à trois roues, qui n'a jamais été commercialisé). Quelle que soit la structure de son travail, la mobilité et le dynamisme sont ses véritables éthique. À cet égard, dit: "La série de la Quand je longue Que j'ai joues ma vie Dans personnages, je me qui je suis request [...]".

Pagnol est mort à Paris le 18 Avril, 1974 et est enterré au Treille, près d'Aubagne, dans le pays où il a passé les étés de l'enfance, le site inoubliable où sont mis la dernière de ses romans et il avait tourné plusieurs films. Sa tombe est à côté de celle de sa mère, Augustin et sa fille Estelle, née en 1951 et est morte seulement trois ans en 1954. Sur sa pierre tombale il voulait Marcel a écrit: Fontes, amicos, uxorem dilexit (Il aimait les sources, ses amis, sa femme). Rappelez-vous que Pagnol aime latin et traduit les Bucoliques de Virgile impeccablement élégante et créative. Non loin de là, la tombe de son père Joseph, qui est mort le 11 Novembre 1951.

Ancré à sa terre, l'héritier de ce grand provençal Mistral et Daudet, Pagnol connaît universaliser leur propre expérience et de le traduire dans un discours humain qui nous concerne tous une vie tranquille et satisfait, inséré dans un univers harmonieux, où il y a la douleur et la tristesse, mais où tout est traité avec un sourire sarcastique jamais, avec un humour subtilement ironique, l'humanité avec délicate et profonde. Son français, une perfection lumineuse, non dépourvue de termes provençaux, mais il les connaît tombent dans un lexique de justesse impeccable, au point que presque ne pense pas que ce sont les mots dialecte.[5]

Dans une interview avec Mariella directeur Cruciani Robert Guediguian, on lui a demandé s'il se sent l'héritier d'une tradition du Sud France, Il dit: Il est évident que oui. Pagnol, par ailleurs, est celui qui a inventé le cinéma du mot. Pagnol a été le début du cinéma sonore: la première était de faire en sorte que, au cinéma, fera avancer le dossier par le dialogue, ce qui n'existait pas avant le cinéma burlesque. Il a grandement influencé le cinéma mondial: il n'est pas un cas qui est aussi bien connu cinéaste français dans le monde. [..] En tout cas, moi, aujourd'hui, j'utiliser un certain type de travail de Pagnol, à l'envers.[6]

à partir de Les souvenirs d'enfance Yves Robert Il dessine deux films en 1990 (La gloire de mon père, Le Château de ma mère) Avec Philippe et Caubère Nathalie Roussel. Du roman l'eau des Collines Claude Berri en 1986 dessine deux films magistral (Jean de Florette, Manon des sources, avec des artistes tels que Yves Montand, Daniel Auteuil, Gérard Depardieu et Emmanuelle Béart. Il est pas un remake du film de 1952, mais une œuvre entièrement nouvelle, basée sur le roman. plus unique que rare cas d'un film qui devient le roman qui se transforme en un film, sans perdre son originalité.

Filmographie

directeur

  • Le Gendre de Monsieur Poirier (1933)
  • Jofroi (1933)
  • L'article 330 (1934)
  • angèle (1934)
  • Vacances au collège (Merlusse) (1935)
  • Cigalon (1935)
  • Topaze (1936)
  • César (1936)
  • La vie se développe (reconquérir) (1937)
  • le SCHPOUNTZ (1938)
  • La femme du boulanger (La Femme du Boulanger) (1938)
  • Patricia (La Fille du Puisatier) (1940)
  • La prière aux étoiles (1941)
  • La Belle Meunière (1948)
  • Topaze (1951)
  • Manon des sources (1952)
  • Ugolin (Deuxième partie de Manon des sources) (1952)
  • Les Lettres de mon moulin (1954)
  • Le Curé de Cucugnan TV film (1967)

scénario

  • Marius, réalisé par Alexander Korda (1931)
  • Anker Zum, réalisé par Alexander Korda
  • chatte, réalisé par Marc Allégret (1932)
  • Direct au coeur, réalisé par Alexandre Arnaudy et Roger Lion (19132)
  • Topaze, réalisé par Louis J. Gasnier (1933)
  • Les Agonie des Aigles, dirigé par Roger Richebé (1933)
  • Tartarin de Tarascon, dirigé par Raymond Bernard (1934)
  • Monsieur Brotonneau, réalisé par Alexandre Esway (1939)
  • Le Rosier de Madame Husson, réalisé par Jean Boyer (1950)
  • Carnaval, réalisé par Henri Verneuil (1953)
  • La Dame aux camélias de Alexandre Dumas fils

théâtre

  • 1925 Les marchands de gloire
  • 1926 jazz
  • 1928 Topaze
  • 1929 Catullo
  • 1929 Marius
  • 1931 chatte
  • 1946 César
  • 1956 Judas
  • 1956 Fabien

Romans et prose

  • 1932 pirouettes
  • 1946 premier amour
  • 1947 Notes sur le riz
  • 1957 Souvenirs de l'enfance: La gloire de mon père, Château de ma mère
  • 1960 Les souvenirs d'enfance: le secret du temps
  • 1962 L'eau des collines: Jean de Florette, Manon des sources
  • 1964 Le masque de fer
  • 1970 Cinématographie à Paris

Travaux à titre posthume

  • 1977 Les souvenirs d'enfance: le temps de l'amour
  • 1981 Confidenze
  • 1984 La petite fille aux yeux noirs

notes

  1. ^ A partir de la seconde moitié du théâtre bourgeois du 18ème siècle et se déplace populaires sur « Boulevard du Temple », qui est dérivé du théâtre de baladins
  2. ^ cité dans "film Cahiers du n 1-90." - "CINEMATURGIE de Paris", Cap.II p.12 "
  3. ^ phrase citée dans l'article de Filippo Zoratti en Mediacritica au Festival international du film Meilleur Prix du Scénario, Gorizia 19 à 18 Juillet 2012 - prise de http://mediacritica.it/2012/07/30/omaggio-a-marcel-pagnol consulté 03/06/2014 à 1848
  4. ^ François Truffaut - Les films de ma vie - Milan Editions 1975 CDE-
  5. ^ http://www.revestito.it (Consulté le 09.03.2014 à 15:50)
  6. ^ http://www.cinecriticawb.it/panoramiche

honneurs

magnifique' src= Grand Officier de l'Ordre de la Légion d'honneur
commandant de' src= Commandeur de l'Ordre des Palmes Académiques
commandant de' src= Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Marcel Pagnol
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Marcel Pagnol

liens externes

prédécesseur Seat 25 'Académie française successeur
Maurice Donnay 1946 - 1975 Jean Bernard
autorités de contrôle VIAF: (FR9851452 · LCCN: (FRn79093040 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 077698 · ISNI: (FR0000 0001 2120 1141 · GND: (DE118591207 · BNF: (FRcb119184123 (Date)