s
19 708 Pages

« Et au diable pur latin! Je suis un Celte! »

(avant-propos La guerre des boutons)
Louis Pergaud
Louis Pergaud

Louis Emile Pergaud (Belmont, 22 janvier 1882 - Marchéville-en-Woëvre, 8 avril 1915) Il était écrivain et poète français.

Son œuvre la plus célèbre est La guerre des boutons.

vie

Le fils d'un maître d'école du pays, dans la famille agricole de tour Franche-Comté, Il a assisté à de 1898 l'Ecole de normalien Besançon, l'intention de consacrer à des études scientifiques en raison; trois ans plus tard, cependant, 1901, Il est forcé de quitter l'école à cause de la mort presque simultanée des deux parents. nommé tuteur suppléant premier Durnes et alors Landresse, toujours en Franche-Comté. en 1907 Il a déménagé à Paris, où il travaille comme commis à la Compagnie des Eaux, en particulier avec l'intention d'aborder le monde littéraire dont il serait, sauf dans la province. A Paris, il sait écrivains importants Léautaud et Lucien Descaves, qui consacre un résultat deux de ses romans. en 1908 publique, également à Paris, son premier recueil de poèmes, L'herbe d'avril. en 1910 co-directeur de l'école a été nommé arcueil et a publié son premier livre de prose, De Goupil à Margot, auquel est attribué le prix Goncourt. Dans le travail, il met l'accent sur les similitudes entre les instincts des animaux amorales et activités immorales de l'homme, une position liée à l'anti-militarisme fervent acquise au cours de son service militaire 1902.

L'activité littéraire devient plus intense

en 1911 public La revanche du corbeau et il a été nommé secrétaire commis à la préfecture de la Seine. A partir de ce moment, en dépit des engagements officiels, il a écrit et publié beaucoup, stimulée par le succès de son premier livre. en 1912 il a publié La guerre des boutons, avec le sous-titre indicatif Roman de Ma année Douzième (roman de mes douze ans); Il commence la collaboration dans divers journaux et périodiques. en 1914 publie un autre roman, Le roman de Miraut, chien de chasse; mais en attendant fébrilement, il a écrit de nombreuses histoires courtes et des histoires inédites, y compris Les Rustiques (Publié à titre posthume en 1924); la poursuite de la La guerre des boutons, intitulé Lebrac bûcheron, dans lequel les protagonistes une fois les enfants sont devenus adultes. Dans ce roman, il y a seulement quelques chapitres. Dans les mêmes années Pergaud a écrit une série d'histoires sur les animaux, puis il a rassemblé dans le travail de ses œuvres complètes paru dans 1954 (Dernières HISTOIRES de bêtes); une série de courtes histoires sur les habitants de Franche-Comté (Nouvelles Villageoises posthumes); Enfin, divers projets d'histoires, y compris terres indigènes, Un commentaire satyre ou L'esprit aux Gosses Vient. Sur la même période sont les études sur la psychologie des divers animaux, publiés dans des périodiques, puis recueillis sous le titre de La vie des bêtes.

mort

Au début de la Première Guerre mondiale, Il est appelé et mobilisée pour Verdun, sur front occidental. Le 7 Avril 1915 le régiment Pergaud a lancé une attaque contre les lignes allemandes, où l'écrivain a été blessé et emprisonné dans le fil de fer barbelé. Quelques heures plus tard, est secouru par des soldats allemands, qui la portent, avec ses compagnons, dans un hôpital de campagne temporaire derrière leurs lignes. Il est ici que le 8 Avril Pergaud meurt, avec beaucoup de compatriotes, en raison d'un barrage d'artillerie française détruire l'hôpital.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Louis Pergaud

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR19682533 · LCCN: (FRn83193991 · ISNI: (FR0000 0001 0876 1347 · GND: (DE120127288 · BNF: (FRcb11919140r (Date) · NLA: (FR35416879
prédécesseur gagnants Prix ​​Goncourt successeur
Marius Leblond - Ary Leblond 1910 Alphonse de Chateaubriant