s
19 708 Pages

François Mauriac
François Charles Mauriac
Médaille du Prix Nobel Prix ​​Nobel de littérature 1952

François Charles Mauriac (Bordeaux, 11 octobre 1885 - Paris, 1 septembre 1970) Il était écrivain et journaliste français. Prix ​​Nobel de littérature en 1952, gagnant Grand Prix du Roman, Il était également membre du 'Académie française, journaliste et critique littéraire Le Figaro et décoré avec Légion d'honneur.

biographie

Il est né dans une famille de cinq frères, un père agnostique et républicain, et d'une mère, Claire, catholique, qui elle est devenue veuve à l'âge de vingt-neuf ans, il éduquait ses enfants à la religion. Mauriac a étudié directement de Grand-Lebrun religieux Marianistes et il a montré une grande passion pour certains grands auteurs français, comme pascal, Baudelaire, Balzac et Racine.

Ses débuts est venu grâce à un article écrit pour Les rues Fraternelle, la voix du mouvement catholique Sillon, des mentions légales travailleurs et populaire. obtenu licence en toutes lettres 1906, il a déménagé à Paris pour participer à la compétition à 'École des Chartes, qui a gagné et qui a ouvert une carrière d'enseignant.

mais dans 1909 il décide de se consacrer entièrement à la littérature, la publication d'un recueil de poèmes intitulé Les Mains jointes (1909), Suivi par le roman L'Enfant de facturons Chaînes. Déjà dans ces premières œuvres, il a pris forme l'inspiration religieuse, même si les tons étaient encore brumeux. en 1913 Il a épousé Jeanne Lafon et, après le début de Première Guerre mondiale, Il a obtenu l'exemption pour des raisons de santé.

Dans ces années Mauriac se consacre avec passion aussi à l'activité de journaliste, collaborer avec gaulois et Le Figaro et il a travaillé comme promoteur d'une affiche destinée aux catholiques à vous par dissociassero francoism.[1] en romans comment Le baiser de la léproserie (1922) Thérèse Desqueyroux (1927) Tangle de vipères (1932), Elle est devenue impitoyable et dénonciatrice juge sentiments sans compromis tels avarice, fierté, haine, sensualité, avidité, matérialisme et la soif de domination, qui submerger bourgeoisie de province, loin de toute possibilité de rédemption.

Les thèmes qui imprègnent sa production théâtrale: retenir Asmodée 1937 qui a été suivi Une mauvaise façon d'aimer (Mal-aimé, 1945) et Passe du diable (Le passage du Malin, 1947), Le feu sur la terre (Le feu sur la terre, 1950). Mauriac a mis la catholicisme, la moralisme et pharisaïsme à la base de son travail. Il critique le gris monde bourgeois au nom des valeurs religieuses, mais ne hésite pas à opposer à la renonciation chrétien l'impulsion instinctive à une vie pleine.

Surtout au milieu de son examen critique, il y avait les famille et les relations familiales, pris comme référence symbolique à la dégradation et la détérioration des valeurs et le sens de la vie. pessimisme chronique Mauriac a été nécessaire de mettre en évidence la nature monstrueuse de ses personnages, l'auteur croit présent dans chacun d'entre nous. avec Georges Bernanos, Karl Barth, Maritain et Gabriel Marcel, écrit des articles pour le magazine Temps présent

Ai caractères enveloppé dans un nuage de soufre romans, il alterna portraits plus détaché essais critiques de Racine, pascal, Jésus. Beaucoup ont été également ses études sur les problèmes psychologique le croyant, y compris La souffrance et la joie du chrétien (1931) Court d'essais de psychologie religieuse (1933), Ainsi que ses essais se base doctrinales jeudi Saint (1931) et La pierre de scandale (1948).

au cours de la Guerre mondiale Il oppose au gouvernement Vichy et il a approché les positions générales Charles de Gaulle, qui prendrait le travail biographique intitulé de Gaulle.[1] Cependant, 1945, les sorties des écrivains défenses collaborationniste ( « Et les Écrivains vichystes "collabos" du peloton d'menace « ), ExéCuTION comme Fasciste Robert Brasillach[2]. Cela lui a valu, par le journal satirique politique Canard enchaîné le surnom de "Saint Françoise des" Assises.[3]

Pour le style fluide et riche images, la cohérence et la rectitude morale, mais surtout parce que traité des thèmes universels, il a reçu le Prix ​​Nobel de littérature la 1952.

en mai 1955 MAURIAC stimulé Elie Wiesel d'écrire sur ses expériences dans le stage camps de concentration nationaux-socialistes de Auschwitz et Buchenwald - cette pression a conduit Wiesel à publier, 1958, l'une de ses œuvres les plus célèbres: la nuit. Je pris le parti pour la décolonisation des 'Algérie.

Il a rejeté la surréalisme et dadaïsme; Il oppose à 'existentialisme ( « Escremenzialismo Sartre ») et est resté étranger à structuralisme et nouveau roman.[4]

Dans ses œuvres, la « chair » est l'emblème du péché originel: la liberté sexuelle, Mauriac, coïncide avec le « mal suprême » et la femme est un « étranger » appartient « à une autre race, » depuis « la le sexe nous sépare plus de deux planètes ".[4]

Jean-Paul Sartre Mauriac décrit par ces mots:

« Les romans les hommes écrivent pour les hommes. Dans la perspective de Dieu qui transperce les apparences sans arrêt, il est nouveau, il y a l'art, parce que l'art vit sur les apparences. Dieu n'est pas un artiste; il a même.[5] »

Bibliographie Mauriac

  • 1909 Les Mains jointes
  • 1911 Le à l'adolescence Adieu
  • 1913 L'Enfant de facturons Chaînes
    • L'enfant enchaînée, Alfa ( « Romans de tournesol» 2), Milan 1932; tr. Curzio Siniscalchi, Dall'Oglio ( « Corbeaux 63), Milan 1938; y (la « série Scarlet 23), 1960
  • 1914 La Robe Prétexte
    • adolescence, tr. Anna Luisa Zazzo, Rizzoli ( « BUR Supersaggi « ), Milano 1960
    • La toge praetexta, Sas ( "Universa" 1), Turin 1953; avec La chair et le sang, tr. Giovanni Fattorini et Leonella Alano Podini, Fabbri ( "littérature Grand"), Milano 1970
  • 1920 Le président et le Sang
    • La chair et le sang, tr. Nico Ferrini, Elit ( « Romans Iris' 42), Milan 1933; ed. Fabbri La toge praetexta; tr. Luigi Castiglione, Logos ( "Rhinos"), Rome 1990
  • 1921 Préséances
    • Couvertures d'or, tr. Carlo Castellaneta, avec le petit singe, Mondadori ( « Medusa « 421), 1959
  • 1922 Le Baiser au Lépreux
    • Le baiser de la léproserie, tr. Giuseppe Prezzolini, Treves ( « écrivains étrangers modernes 9), Milano 1930; Garzanti ( "Amena" 6), Milan 1944; qui s'y trouvent ( "Romans modernes"), 1961; dans celui-ci ( "Garzanti pour tous" 12), 1965 (contient également: couteau Shots, un homme de lettres, le démon de la connaissance)
  • 1923 Le Fleuve de feu
  • 1923 Le Mal
    • Le mal implacable, tr. Renzo Tian, ​​ed. avec Les voies de la mer, Mondadori ( "Le pont" 37), Milan 1956
  • 1924 genitrix
    • genitrix, tr. Maria Rolle Guerri, Mondadori ( 'écrivains italiens et étrangers), Milano 1970; puis avec l'introduction de Maurizio Vitta, y ( "récit Oscar", Milan, 1992 ISBN 88-04-35637-5
  • 1925 Orages
  • 1925 Bordeaux (Première version Commencements d'une vie, 1932, éd. 2009)
  • 1925 Le Désert de l'amour
    • Le désert de l'amour , tr. Rosina Pisaneschi Spaini, Carabba, Lanciano, 1932; thèse d'étude ( « L'anneau d'or» 6), Pordenone 1990 ISBN 88-7692-169-9
  • 1927 Thérèse Desqueyroux
    • Teresa, tr. Maria Martone, Tiber ( "Les grands romans étrangers"), Rome, 1929; puis comme Thérèse Desqueyroux, Des dizaines avec une introduction par Paolo Lombardi, tr. Enrico Piceni, Mondadori ( "Oscar" en 1547 et « récit Oscar « 555), Milano 1982 ISBN 88-04-40113-3; puis tr. Laura Frausin Guarino, Adelphi ( "Bibliothèque" 540), Milano 2009 ISBN 978-88-459-2387-6
    • Les deux romans de Teresa Desqueyroux, tr. Enrico Piceni, Mondadori ( "Medusa" 53), Milan 1935; dans celle-ci ( « Livres de la Peacock « 150), Milano 1958; dans celui-ci ( « chefs-d'oeuvre de la méduse »), 1971
  • 1928 Destins
    • destins, tr. Marise Ferro, Mondadori ( "Medusa" 4), Milan 1933; dans celle-ci ( « Peacock Books' 140) en 1958; dans celui-ci ( « chefs-d'oeuvre de la méduse ») en 1980; dans celui-ci ( "récit Oscar" en 1241), 1992 ISBN 88-04-36139-5
  • 1928 La Vie de Jean Racine (N.ed. 1999)
    • Jean Racine, tr. Elvira Cassa Salvi, Morcelliana ( « Les compagnons d'Ulysse), Brescia, 1953
  • 1929 Trois Récits: COUPS de couteau (1926) Un homme de lettres (1926) Le Démon de la Connaissance (1928)
    • couteau de coups: trois histoires, tr. Maria Elisa Della Casa Passigli ( "Fiction" 22), Florence, 1996 ISBN 88-368-0707-0 ISBN 88-368-0403-9
    • dans ed. Garzanti Embrasser Lépreux, cit.
  • 1929 Dieu et Mammon
    • Dieu et Mammon, tr. avec journal, Avant-propos Carlo Bo, tr. Marise Ferro, Mondadori ( « Medusa» Notebooks 59), Milan 1963
    • en Cinq visages d'angoisse, tr. Maria Beluschi, ville harmonieuse ( "Ex Libris" 14), Reggio Emilia en 1979 ISBN 88-7001-069-4
  • 1930 Ce Qui Était perdu
    • Ce qui a été perdu, avec Le angeli neri, tr. Mara Dussia, Mondadori ( "Medusa" 77), Milan 1937; y ( « Livres de Pavone» 99), Milan, 1956; dans celui-ci, avec une introduction de Roberto Cantini ( 'Oscar' 142), 1973; dans celui-ci, avec une introduction par Giuliano Vigini (le "récit Oscar" 1256) 1992 ISBN 88-04-36471-8
  • 1931 Souffrances et bonheur du chrétien
    • Prêts non performants et le bonheur chrétien, Veritas Anonima ( "Universal" 2), Rome 1947
    • en Cinq visages d'angoisse, cit.
  • 1931 Blaise Pascal et sa soeur Jacqueline
    • Blaise Pascal et sa sœur Jacqueline, tr. Roberto Rebora, Bompiani ( "grand retour"), 1949
  • 1931 Le Saint Jeudi
    • jeudi saint, Morcelliana ( "Feux d'artifice"), Brescia 1932
  • 1932 La vie et la mort d'un des poètes
    • La vie et la mort d'un poète, en Cinq visages d'angoisse, cit.
  • 1932 Les fugitifs Maisons
    • logements fugaces, en Cinq visages d'angoisse, cit.
  • 1932 hiver
    • hiver, en Cinq visages d'angoisse, cit.
  • 1932 Le Nœud de vipères
    • Tangle de vipères, tr. Mara Dussia, Mondadori ( "Romans Palm"), Milano 1932; dans celui-ci ( "méduse" 307), Milano 1952; dans celle-ci ( « Livres de la Peacock « 230) 1960; dans celle-ci ( "Oscar" et 39 « récit Oscar « 123), 1966 ISBN 88-04-05926-5; dans celui-ci ( « chefs-d'oeuvre de la méduse ») en 1974
  • 1932 Commencements d'une vie
  • 1933 Le Romancier et ses personnages
    • del roman, tr. Rubino Rubini, Editions de l'Homme ( « Divers» 9), Milan, 1945
    • Le romancier et ses personnages et L'éducation des filles (L'éducation des filles), Morcelliana ( "Universal moderne"), Brescia, 1962
  • 1933 Le Mystere Frontenac
    • Le mystère Frontenac, tr. Leone Bortone, Veritas Anonima ( "Iris"), Rome 1947; tr. Orsola Nemi, Longanesi ( "La science de la Gaja"), Milano 1960
  • 1935 La Fin de la nuit
    • tr. en Les deux romans de Teresa Desqueyroux, cit.
  • 1936 Les Anges noirs
    • Le angeli neri ed. avec Ce qui a été perdu, tr. Enrico Piceni, Mondadori ( "Medusa" 77), Milan 1937; y ( « Livres de Pavone» 99), Milan, 1956; dans celui-ci avec une introduction par Roberto Cantini ( 'Oscar' 142), 1973; dans celui-ci avec une introduction par Giuliano Vigini (le "récit Oscar" 1256) 1992 ISBN 88-04-36471-8
  • 1936 La Vie de Jésus (N. Ed. 1999)
    • La vie de Jésus, tr. Angiolo Silvio Novaro, ( « Medusa Mondadori Portables» 8), Milano 1937; dans celle-ci ( "BMM" 101), 1950; dans celle-ci ( "Record" 28), 1966; dans celui-ci avec l'introduction de Carlo Bo ( "Oscar" L 155), 1974; y ( "Hommes et religions" 6), 1993; puis avec une introduction par Paul Poupard et Automates Beato Angelico, Marietti, Gênes 1998 ISBN 88-211-6115-3 ISBN 88-211-7722-X (Vie de Jeus); Puis Rizzoli ( "BUR Classics de la pensée"), Milano 2009 ISBN 978-88-17-02895-0
  • 1938 plongées:
    • Thérèse chez le docteur (1933)
      • tr. en Les deux romans de Teresa Desqueyroux, cit.
    • Thérèse à l'hôtel (1933)
      • tr. en Les deux romans de Teresa Desqueyroux, cit.
    • le Rang (1938)
    • Insomnie (1938)
    • Conte de Noël (1938)
  • 1938 Asmodée
    • Asmodée avec Une mauvaise façon d'aimer et Le feu sur la terre, tr. et l'introduction par Luigi Castiglione, Logos ( "Bibliothèque universelle chrétienne"), Rome 1989
  • 1939 Les Chemins de la mer
    • Les voies de la mer, tr. Massimo Bontempelli, ed. avec Le mal implacable, Mondadori ( "Le pont" 37), Milan, 1956; seul, Passigli ( "Fiction" 8), Florence 1995 ISBN 88-368-0324-5 ISBN 88-368-0627-9
  • 1940 Le Sang d'Atys
  • 1941 le pharisienne
    • le farisea, tr. Enrico Piceni, Mondadori ( "Medusa" 168), Milano 1946; dans celle-ci ( « Cahiers du paon » 140 et 337) en 1958; dans celle-ci ( "Oscar" 307) 1970; y ( "Oscar classique moderne" 59), 1962 ISBN 88-04-36439-4; Alors saint Paul ( « le XXe siècle en Europe» 7), Milano 1997
  • 1943 Le noir Cahier (Sous le pseudonyme Forez)
  • 1945 Les Bien-aimés Mal
    • Une mauvaise façon d'aimer, tr. en Asmodée, cit.
  • 1945 La Rencontre avec Barrès (N. Ed. 1994).
  • 1945 Sainte Marguerite de Cortone
    • Sainte-Marguerite de Cortona, Mondadori ( "BMM" 311), Milano 1952; puis tr. Giovanni Barra, Pères Franciscains du sanctuaire, Cortona 1972 et Logos ( « Bibliothèque chrétienne universelle» 35), Rome 1982; dans celui-ci ( "Protagonists"), 1988
  • 1948 Passage du Malin
  • 1951 le Sagouin
    • le petit singe, tr. Michele Prisco, avec Couvertures d'or, Mondadori ( « Medusa « 421), 1959
  • 1951 Le Feu de la terre
    • Le feu sur la terre, tr. en Asmodée, cit.
  • 1951 La pierre d'achoppement
    • Le rocher de scandale, tr. Giovanni Visentin, Bibliothèque Fiorentina ( "Twentieth Century"), Florence, 1952, La pierre de scandale, Zisa ( "Gems" 2), Palerme, 1989
  • 1952 Galigai
    • Galigai, tr. Renzo Tian, ​​Mondadori ( "Medusa" 331), Milano 1954
  • 1953 Les Pèlerins de Lourdes
    • Les pèlerins à Lourdes, Borla, Torino 1953
  • 1954 Paroles catoliques
    • L'amour sans mesure, tr. Giovanni Barra, Massimo ( «Notre temps» 1), Milan 1955
  • 1954 Paroles aux Croyants
    • Mots aux croyants, tr. Emilio Piovesan, Morcelliana ( "Pélican"), Brescia, 1954
  • 1954 Agneau
    • l'agneau, tr. Giuseppe Sozzi, Mondadori ( "Medusa" 371), Milano 1956
  • avant-propos Leon Poliakov, Le nazisme et l'extermination des Juifs, tr. Anna Maria Levi, Einaudi ( 'Notes' 187), Torino 1955
  • 1955 Le pain VIVANT
    • pain vivant, tr. Nino Tolli, Massimo ( "Mosaïque" 14), Milan 1957
  • 1958 Le fils de l'homme
    • le fils, Afrique ( « Le euphorbe »), Bologne 1963
  • avant-propos Elie Wiesel, la nuit (1958), Tr. Daniel Vogelmann, Giuntina ( « Schulim Vogelmann» 1), Florence 1980 ISBN 88-85943-11-X
  • 1959 Mémoires intérieurs
    • souvenirs intimes, tr. Maria Elvira et Trebeschi Salvi cas, Morcelliana, Brescia, 1961
  • 1962 Ce que je crois
    • journal, tr. Marise Ferro, avec Dieu et Mammon, ( « Medusa Notebooks» 59), Milan 1963
  • Works: Le baiser du lépreux, Destini, enchevêtrement de vipères, Vie de Jésus, édité par Carlo Bo, Utet ( "Les écrivains du monde: le Nobel"), Torino, 1964 ISBN 88-02-01294-6
  • 1964 Nouveaux Mémoires intérieurs
    • partiel de Gaulle, tr. Sergio Miniussi, Mondadori ( "Sentiers"), Milan, 1965 (Charles de Gaulle)
    • partiel La réalité de l'amour, Le caroube, Vicenza, 1966 (contient: La réalité de l'amour, la méditation du matin, les traditionalistes et innovateurs)
  • 1967 Memoires Politiques
    • Chroniques politiques: 1933-1954, tr. Giovanni Mariotti, Mondadori, Milan 1968
  • 1969 Un adolescent d'autrefois
    • Un adolescent d'un autre temps, tr. Giovanni Raboni, Mondadori ( «Les écrivains italiens et étrangers), Milano 1971
  • 1972 Maltaverne (Posthume)
  • 1981 souvenirs Retrouvés (Entretien avec Jean Amrouche)
  • 1986-1991 Complètes et romanesques d'œuvres Théâtrales, édité par Jacques Petit (4 volumes)
  • 1990 OEUVRES COMPLETES autobiographiques, édité par François Durand
  • 1993 Blocs-notes (5 volumes)
    • partielle Blocs-notes, tr. Liliana Magrini, Mondadori ( « La forêt « 132), 1963
    • partielle Un pays Feuillets doute 1958-1960, tr. Roberto Cantini, Mondadori ( « La forêt « 164), Milano 1966
  • 1996 Mozart et sur la Écrits Autres musique
  • 2000 La Paix des cîmes: Chroniques, 1948-1955
  • 2004 Tout d'un bloc-notes à L'Autre: 1952-1969
  • 2008 Téléchroniques, 1959-1964

Bibliographie de Mauriac

François Mauriac
Enterrement de Mauriac (Vémars).
  • (FR) Violaine Massenet, François Mauriac, Flammarion, Paris, 1998 [Biographie]
  • (FR) José Cabanis, Mauriac, le roman et Dieu, Gallimard, Paris, 1991
  • Jacques Robichon, François Mauriac, Trad. Claudia Claretto, Borla, Torino, 1965
  • Carlo Bo, introduction à François Mauriac, Diario. Dieu et Mammon, traduction de Marise Ferro, Mondadori, Milan, 1963
  • Jean-Paul Sartre, François Mauriac et la liberté, en Qu'est-ce que la littérature?, par Franco Brioschi, Basic Books, Milan, 1960

notes

  1. ^ à b Enrico Piceni, l'introduction le farisea de F.Mauriac, Arnoldo Mondadori Editore, Milan, 1997, p. III-IX
  2. ^ Moreno Marchi, Avec du sang et de l'encre, Roma, Edizioni Septième Sceau, 1993, p. 101.
  3. ^ Daniele Gaudenzi, Une biographie de l'écrivain français en difficulté. Mauriac: le goût de « scandaliser », en Le siècle de l'Italie, 22 juin 1980, p. 3.
  4. ^ à b Elena Guicciardi Haïr Mauriac?, en la République, 10 octobre 1985.
  5. ^ Stenio Solinas, François Mauriac, Simenon catholique qui absout, en le Journal, 25 mai 2009.

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à François Mauriac
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers François Mauriac

liens externes

prédécesseur Seat 22 'Académie française successeur
Eugène Brieux 1933 - 1971 Julien Green
autorités de contrôle VIAF: (FR84144928700254440616 · LCCN: (FRn50007234 · ISNI: (FR0000 0003 6863 7457 · GND: (DE118732099 · BNF: (FRcb11915247g (Date) · NLA: (FR35335719