s
19 708 Pages

Roger Joseph Zelazny (Euclide, 13 mai 1937 - Santa Fe, 14 juin 1995) Il était écrivain, auteur de science-fiction et fantaisie États-Unis. Il a remporté le prix Nebula trois fois et prix Hugo six fois, dont deux pour les romans Seigneur de la Lumière (Seigneur de la Lumière, 1968) et I, l'immortel (cet immortel, 1966).

biographie

Né le 13 mai 1937 à États-Unis dans la ville de Euclide (Ohio), Dès son jeune âge, elle a montré sa vocation littéraire à écrire des histoires et des poèmes fond humoristique. Il a eu l'occasion de démontrer ses capacités non seulement au cours des études primaires et secondaires, menées dans les écoles Euclide, mais aussi à l'école secondaire, l'édition scolaire dans les magazines quelques histoires et poèmes et vendus en 1954 la nouvelle Révolte de M. Fuller, publié dans la revue littéraire Cavalcade. En 1955, il a rejoint la faculté de psychologie Université de Cleveland, tout en continuant à cultiver sa passion pour l'écriture, de manière à changer d'étude presque immédiatement, assistant à la Faculté de l'anglais et obtient son diplôme en 1959 Bachelor of Arts. Au cours de cette période, il continue de publier quelques-unes de ses œuvres dans les magazines scolaires et a remporté le prix pour la poésie: le Prix Finley Foster poésie à deux reprises en 1957 et 1959 et aussi l'année dernière, le Prix d'essai Holden. Il est intéressant de judo commencer à pratiquer,[1] le maintien d'un fort intérêt pour art martial, jusqu'à ses dernières années de la vie, devenir enseignant après Aïkido.[2]

Au cours des deux années suivantes, il a assisté à l'environnement universitaire Université de Columbia en profitant du séjour New-York à se intéresser à la musique, l'art et respirer l'atmosphère « off » Greenwich Village il a enrôlé de ces années, en renonçant à tout en 1960 lorsque le garde national d'abord comme bénévole puis conscrit jusqu'en 1963, mais toujours réussi à obtenir leur diplôme en 1962 de l'Université de Columbia obtenu son Master of Arts et aussi travailler à l'administration de la sécurité sociale à Cleveland. De plus en 1962, il publie ses deux premiers ouvrages de science-fiction: passion Play la revue Amazing Stories et cavalier sur fantastique. En 1963, il a écrit et publié une longue série d'œuvres de science-fiction, certains d'entre eux ont signé sous le pseudonyme Harrison Danemark et toujours cette année, il a obtenu sa première nomination Prix ​​Hugo pour la meilleure histoire courte avec le travail Une Rose pour l'Ecclésiaste (Une Rose pour l'Ecclésiaste)[1] puis prix décerné Poul Anderson pour infiltration (Aucune Trêve avec Kings).[3]

En 1964, en raison de l'héritage d'un grave accident de voiture, il est forcé de reporter le mariage avec sa petite amie Sharon Stebler qui épousera à la fin de la même année, le 5 Décembre, et dont il se séparera en été de l'année suivante . De plus en 1965, suite à une promotion de l'emploi, elle a déménagé à Cleveland, en continuant à publier des ouvrages de science-fiction[1] et pour obtenir l'un d'eux, Les portes de son visage, ses feux de bouche (Les portes de son visage, les lampes de sa bouche), Une seconde nomination Prix ​​Hugo du meilleur court métrage histoire et gagner aussi Prix ​​Hugo du meilleur roman avec le travail I, l'immortel (...Et Call Me Conrad), Ce prix divisé ex aequo avec le roman dune de Frank Herbert.[4] Dans la même année, il a remporté le prix Nebula avec l'histoire Lui qui forme, ex aequo avec L'Arbre de Vie (L'arbre Saliva) de Brian W. Aldiss, et la nouvelle Les portes de son visage, ses feux de bouche.[5]

En Juin 1966, il divorce Sharon Steberl mariage en Août de la même année Judith Alene Callahan. En 1967, il a publié le roman Seigneur de la Lumière (Seigneur de la Lumière), Qui sera décerné l'année suivante le prix Hugo, et le court roman La piste d'horreur (damnation Alley), Nominé pour le même prix.[6] En 1969, il quitte son emploi à l'Administration de la sécurité sociale pour se consacrer entièrement à l'écriture. En 1971, il est né son fils Devin.[1]

En 1972, son roman en France Metamorphosis cosmique (Isle of the Dead) Obtient prix Apollo. En 1975, il a déménagé à Santa Fe (Nouveau-Mexique); Dans cette même année, il a publié dans la revue analogique l'histoire La maison est le Hangman, lauréat du Prix Hugo[7] et Nebula Award[8] et le roman Les roches Empire (Doorways dans le sable) Nominé également pour un prix Hugo.[7] En 1976, il est né son deuxième fils Jonathan Trent et a publié le roman Deus Irae écrit avec Philip K. Dick. En 1977, de son roman La piste d'horreur (damnation Alley, 1969) est réalisé dans le film La dernière Odyssey (damnation Alley) Réalisé par Jack Smight.[1] En 1979, sa fille Shannon.[9]

En Avril 1981, il a publié l'ouvrage La variante Licorne (Unicorn Variation) Qui gagne dans l'année qui suit la Prix ​​Hugo pour la meilleure histoire courte,[10] alors qu'en 1986 une reconnaissance similaire sera 24 vues du mont Fuji, Hokusai (24 Vues du mont Fuji par Hokusai, 1985), décerné meilleur roman court.[11] En 1987, son histoire pergélisol, publié dans la revue Omni Avril 1986 obtient également le prix Hugo.[12]

Roger Zelazny est décédé le 14 Juin 1995 à un hôpital de Santa Fe, en raison d'un tumeur.[2]

travaux

romans

Les Chroniques d'Ambre

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les Chroniques d'Ambre.
cycle Corwin
  1. Nine Princes à Orange (Nine Princes à Orange, 1970)
  2. Les armes Avalon (Les canons de Avalon, 1972)
  3. La marque de la Licorne (Signe de la Licorne, 1975)
  4. La main de Oberon (La main de Oberon, 1976)
  5. Les cohortes de chaos (Les Cours du Chaos, 1978)
cycle Merlin
  1. Retour à Amber (Les Trumps of Doom, 1985)
  2. Le sang ambre (Le Sang d'Ambre, 1986)
  3. Le signe du chaos (Le Signe du Chaos, 1987)
  4. Le Chevalier des Ombres (Le Chevalier des Ombres, 1990)
  5. Le prince du chaos (Prince of Chaos, 1991)

romans autonomes

  • I, l'immortel (cet immortel, 1966) expansion de ...et Call Me Conrad - Vainqueur du Prix ​​Hugo
  • Seigneur des rêves (Le Maître de Rêve, 1966)
  • Seigneur de la Lumière (Seigneur de la Lumière, 1967) - Vainqueur Prix ​​Hugo
  • Metamorphosis cosmique (Isle of the Dead, 1969)
  • La piste d'horreur (damnation Alley, 1969)
  • Créatures de lumière et l'obscurité (Créatures de lumière et les ténèbres, 1969)
  • Jack of Shadows (Jack of Shadows, 1971)
  • Sélectionnez un nouveau visage (Aujourd'hui, nous choisissons Faces, 1973)
  • Mourir à Italbar (Mourir dans Italbar, 1973)
  • Deus Irae (Deus Irae, 1976) en collaboration avec Philip K. Dick
  • Ash Bridge (Pont des Cendres, 1976)
  • Les roches Empire (Doorways dans le sable, 1976)
  • Mon nom est Légion (Mon nom est Légion, 1976)
  • Endless Road (marquages ​​au sol, 1979)
  • Le signe du dragon (Changeling, 1980)
  • mutations de la Terre (Changer la Terre, 1981)
  • Dilvish le Maudit (Dilvish the Damned, 1982) - recueil de nouvelles
  • Eye of Cat, 1982
  • Programme: homme (bobines, 1982) en collaboration avec Fred Saberhagen
  • Le Seigneur des Rondoval (Franc-sorcier, 1982)
  • A Voyager noir, 1987
  • Le Chevalier des Ombres (Chevalier des Ombres, 1989)
  • Une fourche dans le passé (Le Trône Noir, 1990) en collaboration avec Fred Saberhagen
  • Le masque de Loki (Le masque de Loki, 1991)
  • Je Bring Me le chef du prince charmant (Apportez-moi la tête du prince charmant, 1991) en collaboration avec Robert Sheckley
  • flamboiement, 1992 en collaboration avec Thomas T. Thomas
  • Up High Way, 1992
  • Ici There Be Dragons, 1992
  • Si Méphistophélès Faust mal (Si à Faust vous ne réussissez pas, 1993) en collaboration avec Robert Sheckley
  • Une nuit dans le Lonesome Octobre, 1993
  • Wilderns, 1994 en collaboration avec Gerald Hausman
  • Psyconegozio (Psycoshop, 1998) en collaboration avec à titre posthume Alfred Bester

histoires

(Partielle)

  • Vampirobot (L'acier inoxydable Leech, 1963)
  • extraction (le dessin, 1963)
  • Pour un souffle je me suis immédiatement (Pour un souffle, je goudronneuses, 1966)
  • Autodafé (Auto-da fe, 1967)
  • La maison de la vie et la mort (Créatures de lumière, 1968)
  • La dernière chance de la vie (Le moteur au Centre Heartspring, 1974)
  • Le jeu de sang et de poussière (Le jeu de sang et de poussière, 1975)
  • Ne bougez pas, Ruby (Pat stand, Ruby Stone, 1978)
  • Le dernier défenseur de Camelot (Le dernier défenseur de Camelot, 1979)
  • babouins bleu (Song of Blue Baboon, 1980)
  • L'affaire Saint-Georges (George affaires, 1980)
  • La tour de glace (Tour de glace, 1981)
  • Dilvish la putain (Dilvish the Damned, 1982)
  • La variante Licorne (La Licorne Variation, 1982)
  • Retour vigueur (Vient maintenant la puissance, 1986)
  • Le feu et la glace (Frost and Fire, 1989)
  • Les trois Jeremy Baker descente (Les Trois Descentes de Jeremy Baker, 1995)

Filmographie

sujet

  • La dernière Odyssey (damnation Alley) Réalisé par Jack Smight (1977), du roman La piste d'horreur (damnation Alley).[1]
  • The Twilight Zone (The Twilight Zone) - séries TV, épisode Le dernier défenseur de Camelot (Le dernier défenseur de Camelot, 1986), de l'histoire 1979.

notes

  1. ^ à b c et fa (FR) Carl B. Yoke, Roger Zelazny, Les guides de lecture Starmont à la science-fiction contemporaine et les auteurs fantastiques, vol. 21, Wildside Press LLC, 1979, p. 111 ISBN 9780916732042.
  2. ^ à b (FR) Steve Terrell, Écrivain local SCI-FI Roger Zelazny Mort à 58, sur roger-zelazny.com, Santa Fe New Mexican, à 15 Juin., 1995 Récupéré 31 mai 2013.
  3. ^ (FR) 1964 Prix Hugo, sur Le site officiel des Prix Hugo. Récupéré le 30 mai 2015.
  4. ^ (FR) 1966 Prix Hugo, sur Le site officiel des Prix Hugo. Récupéré le 30 mai 2015.
  5. ^ (FR) 1966 Prix Nebula, sur L'indice Locus SF à prix. Récupéré le 30 mai 2015.
  6. ^ (FR) 1968 Prix Hugo, sur Le site officiel des Prix Hugo. Récupéré le 30 mai 2015.
  7. ^ à b (FR) 1976 Prix Hugo, sur Le site officiel des Prix Hugo. Récupéré le 30 mai 2015.
  8. ^ (FR) 1976 Prix Nebula, sur L'indice Locus SF à prix. Récupéré le 30 mai 2015.
  9. ^ (FR) Jane M. Lindskold, Roger Zelazny, Twayne, 1993 ISBN 9780805739534.
  10. ^ (FR) 1982 Prix Hugo, sur Le site officiel des Prix Hugo. Récupéré le 31 mai 2015.
  11. ^ (FR) 1986 Prix Hugo, sur Le site officiel des Prix Hugo. Récupéré le 31 mai 2015.
  12. ^ (FR) 1987 Prix Hugo, sur Le site officiel des Prix Hugo. Récupéré le 31 mai 2015.

bibliographie

Articles sur Zelazny

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Roger Zelazny

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR49233219 · LCCN: (FRn79058535 · ISNI: (FR0000 0001 2131 8593 · GND: (DE119204428 · BNF: (FRcb119296363 (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez