s
19 708 Pages

Cornell Woolrich
Cornell Woolrich

Cornell Woolrich, nom et prénom Cornell George Hopley-Woolrich, également connu sous les pseudonymes William Irish et George Hopley (New-York, 4 décembre 1903 - New-York, 25 septembre 1968), Il a été un écrivain États-Unis.

biographie

Cornell Woolrich, fils de parents divorcés, a passé sa petite enfance au Mexique, où les parents se sont installés et où il est resté - après leur séparation - avec son père[1], il était un Mexicain avec Société canadienne du sang[2]. Plus tard, à l'adolescence, il a vécu en partie Manhattan, où il a vécu au cours de l'année scolaire avec sa mère Claire Attalie Woolrich, fille d'un Juif russe, et en partie dans Mexique. Un épisode important dans la vie de l'auteur est la vision ainsi que le travail de son grand-père Puccini Madama Butterfly, qui lui a dit le sens de la tragédie[2].

Il est revenu à Manhattan de sa mère, il inscrit en 1921 au Université de Columbia, où il a étudié sous Harrison R. Steeves, qui a organisé un cours sur fiction. Episode fondamentale à son écriture était une période de maladie: ne pas pouvoir sortir, il a commencé à écrire son premier livre, couverture de charge, avec des situations et des personnages similaires à ceux de Francis Scott Fitzgerald, bien qu'il aimait par auteur Woolrich. Le roman a été publié en 1926 et Cornell Woolrich a décidé que sa vie a été faite pour la fiction: il a quitté l'université. L'année suivante, il a gagné un concours organisé par le magazine College Humor et la société de film Première image nationale avec le roman Enfants du Ritz. Les prix ont été 10 000 dollars et la réduction du livre dans le film[2]. De là la collaboration avec le studio que 1929 Elle l'a conduit à Hollywood avec un contrat en tant que scénariste. Mais on ne sait pas ce qui était à ce moment-là sa contribution cinématographique. Il semble en effet qui n'a pas écrit un script, même pas celle du film Enfants du Ritz direct 1929 de John Francis Dillon et basé sur le roman de l'écrivain basé à New York. La seule possible - mais pas sûr - la contribution pourrait être le scénario de trois films réalisé par le réalisateur danois Benjamin Christensen: Mickey et spectres, Sept pas vers Satan (Sept Empreintes à Satan) et Maison de l'horreur. Dans les titres, il apparaît le nom de William Irish, pseudonyme mais Woolrich n'adoptera en tant que romancier en 1942.

Relation avec la mère

Cornell Woolrich
Cornell Woolrich

A Hollywood, la 1930, marié Gloria Blackton, fille de producteur de films James Stuart Blackton, mais le mariage n'a jamais été consommé, a été annulée au bout de trois mois. Plus tard, il est retourné à Woolrich New-York la mère avec qui il vivait pratiquement jamais. Symptomatique de cette relation anormale avec sa mère sont les mots avec lesquels l'écrivain clarifiées une épigraphe étrange au début du roman Phantom Lady (Phantom Lady) de 1942:

« Pour l'appartement 605, Hôtel M ...
En reconnaissance totale
(Ne pas avoir à vivre plus longtemps). »

(Cornell Woolrich, Phantom Lady)

Woolrich en 1968 a déclaré: « En 1942, je vivais dans une chambre d'hôtel, seul, pendant trois semaines; puis une nuit, elle m'a appelé et m'a dit: « Je ne peux pas vivre sans toi, je besoin de toi, » et je mets le téléphone et j'emballé et est retourné à elle, et pour le reste de ma vie, j'ai passé une nuit loin d'elle, pas. Je sais ce que les gens pensaient de moi, mais il y a quelque chose que je n'importé, je ne foutais en ce moment et je n'importe pas tant que je vivrai ".

maturité artistique

Après avoir quitté Hollywood et être de retour par la mère, le roman de Woolrich publié en 1932, qui est le meilleur parmi ses premiers écrits, déjà caractérisée par une atmosphère de noir qui distinguent son travail, Manhattan Love Song[3] qui a inspiré le film éponyme de 1934 réalisé par Leonard Fields. 1933 marque un tournant important dans la carrière Woolrich: son livre I Love Paris n'a pas été accepté par un éditeur, et dans un moment de colère le jeune auteur a détruit en le jetant dans la poubelle[4]. Tourmenté par manque d'argent et déprimé, a décidé d'abandonner le courant dominant de se concentrer sur un général plus populaire et rentable, et plus proche de ses cordes, alors il se tourna vers les rédacteurs en chef du magazine de pâte à papier[5]. en 1934 il a publié sur pulp Detective Fiction Weekly son premier roman de suspense, Mort au Sits fauteuil de dentiste, A la suite dans les années à 1939 pour plus d'une centaine d'histoires courtes publiées dans des magazines tels que Masque noir mais aussi des critiques très pauvres.

en 1940 il est revenu au roman La mariée était en noir (La mariée était en noir), Donnant ainsi naissance à la soi-disant « série noire », une séquence de chance romans qui affecteront non seulement la roman noir Français, mais aussi au cinéma: son La mariée était en noir Il deviendra en 1967 le film François Truffaut, La mariée était en noir, et seront récupérés plusieurs de ses autres romans avec succès par Hollywood.

en 1942 Il a écrit sous le pseudonyme de William conte irlandais Il fallait être Assassiner, que 1944 il a été rebaptisé fenêtre arrière (fenêtre arrière) et il est devenu un film éponyme de Alfred Hitchcock[6].

Sa période la plus créative a duré jusqu'à 1948Au cours de ces années, il a publié cinq autres romans de la série noire: rideau noir (Le rideau noir, 1941) L'alibi noir (noir Alibi, 1942) black Angel (black Angel, 1943) Le cauchemar noir (Le chemin noir de la peur, 1944) et Rendez-vous en noir (Rendez-vous en noir, 1948). En même temps, il a écrit d'autres œuvres sous les pseudonymes de William Irish, y compris Phantom Lady (Phantom Lady, 1942) Et George Hopley, y compris Nuit a mille yeux (Nuit a mille yeux, 1945).

Tous ces travaux sont pénétrés par les thèmes de la mort et de la solitude, de se sentir angoissé et urgent que cela valait la peine dans Woolrich la définition de « inventeur de roman noir"[7], mais aussi la participation passionnée dans la misère et la douleur de ses victimes, appartenant souvent aux classes les plus défavorisées.

La vie de Woolrich était aussi dramatique que ses romans. Juste à la hauteur du succès, il a perdu le désir d'écrire et de vivre, même pour la maladie de la mère, et se mit à boire et à s'isoler, de ne pas quitter la maison. Claire Attalie Woolrich est mort en 1957.

Son alcoolisme et sa santé se sont aggravés de façon constante: il a contracté diabète et négligé dans une mesure telle qu'une infection dans le pied quand il a finalement été vu par un médecin, la jambe était gangrène et il a dû être amputée. Il a passé les derniers jours d'un fauteuil roulant, isolé, assisté seulement par les serveurs de l'hôtel. Il est mort en laissant l'autobiographie inachevée et deux romans, dont l'un a été appelé de manière significative le perdant (Le perdant).

Il a été enterré dans le cimetière Ferncliff à Hartsdale (New-York). Il a laissé un héritage de près d'un million de dollars à Université de Columbia pour un fonds pour les jeunes écrivains le nom de la mère.

travaux

Romans ont signé Cornell Woolrich

  • 1926 Couverture charge, Boni Liveright, New York, États-Unis
  • 1927 Enfants du Ritz, Tissu. New York, États-Unis
  • 1929 Times Square, Horace Liveright, New York, États-Unis
  • 1930 Coeur d'un jeune homme, Mason Publishing, New York, États-Unis
  • 1931 Le temps de sa vie, Horace Liveright, New York, États-Unis
  • 1932 Manhattan Love Song, W. Godwin, Inc, New York, Etats-Unis, publié en 1998 dans la série The Yellow Classics Mondadori avec le numéro 813.
  • 1933 I Love You, Paris (Non publié)[8][3]
  • 1940 La mariée était en noir (La mariée était en noir, Aeonian Press, Mattituck, États-Unis), publié en 1948 dans la série le jaune Mondadori avec le numéro 50.
  • 1941 rideau noir (Le rideau noir, Simon et Schuster, New York, USA), publié en 1949 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 56.
  • 1942 L'alibi noir (la Noir Alibi. Jonathan Press Mystère numéro 23, Mercury Press, New York, États-Unis[9]), Publié dans 1953 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 222.
  • 1943 black Angel (Le Black Angel, Joseph W. Ferman, Mystère Bestseller, numéro B206, New York, Etats-Unis), publié en 1950 Collier en la Mondadori jaune avec le numéro 103.
  • 1944 Le cauchemar noir (Le chemin noir de la peur, Jonathan Press Mystère numéro 61, Mercury Press, New York, USA), publié en 1950 collier dans le jaune Mondadori avec le numéro 87.
  • 1948 Rendez-vous en noir (Rendez-vous en noir, Rinehart Company, New York, États-Unis), publié en 1950 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 100.
  • 1950 inconnu Frontier (Savage Bride, Médaille d'or Livres, Numéro 136, Fawcett Publication Inc, New York, USA), publié en 1977 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 1502.
  • 1958 Chambre d'hôtel, Random House, New York, États-Unis
  • 1959 La danse de la mort avec moi (La mort est mon partenaire de danse, Pyramid Books Numéro G-374, New York, Etats-Unis), publié en 1990 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 2183.
  • 1960 La pierre maudite, (Doom Pierre, Avon Book Division, New York, USA), publié en 1996 dans la série Le jaune avec Mondadori le numéro 773.
  • 1987 Dans la nuit (Dans la nuit, La mystérieuse Press, New York) (complété par Lawrence Block), Publié dans 1987 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 2000.

Romans signés William Irish

  • 1942 Phantom Lady (Phantom Lady, charbonnier Fils Corporation, New York, USA) publié en 1974 dans le classique du collier jaune avec Mondadori le numéro 198
  • 1944 Il commence à six (Date limite à l'aube, J B Lippincott, Bestseller numéro de mystère B90, A Story Book Press, Philadelphia, USA) publié en 1953 dans la série le jaune avec Mondadori le numéro 236
  • 1947 Vertigo sans fin (Waltz into Darkness, J. B. Lippincott, Philadelphie, USA) a publié en 1958 dans la série jaune avec le Mondadori le numéro 516
  • 1948 J'ai épousé une ombre (I Married a Dead Man, J. B. Lippincott Company, Philadelpia et New York) publié en 1954 dans le collier jaune avec Mondadori le numéro 285
  • 1951 mort dynastie (Serenade étrangleur, Detective Book Club Walter Black Inc., New York, États-Unis), publié en 1957 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 445.

Romans ont signé George Hopley

  • 1945 Nuit a mille yeux (Nuit a mille yeux, Farrar Rinehart, New York, Etats-Unis), publié en 1957 Collier en jaune avec Mondadori le numéro 464; nouveau Trad. Mauro Boncompagni, Jaune Mondadori, 1993 - et II. 2017.
  • 1950 Vortex de la peur (Fright, Rinehart and Company, Inc., New York, États-Unis), publié en 1957 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 454.

Recueils de nouvelles

la histoires Woolrich Ils sont nombreux et parfois ont été publiés dans plusieurs anthologies. Aussi dans les éditions italiennes ne respectent pas nécessairement le contenu des anthologies d'origine. Ci-dessous la liste des anthologies; les histoires réédité dans une nouvelle anthologie sont indiquées par (R):

  • Je ne serais pas dans vos chaussures, 1943 (William Irish), J. B. Lippincott Company, Philadelphie New York, États-Unis
    • Musique de l'obscurité, 1935, (Musique de l'obscurité)
    • Je ne serais pas dans vos chaussures, (L'empreinte du tueur)
    • Trois heures, 1938, (À trois heures)
    • La marée rouge, 1940 (Jusqu'à la fin)
    • Nightmare, 1941, (cauchemar)
  • Après le dîner, histoire, 1944 (William Irish), J. B. Lippincott Company, Philadelphie, Etats-Unis
    • La nuit REVELE, 1936, (Les secrets de la nuit)
    • Assassiner-Story, 1937 (histoire Assassiner)
    • Après le dîner, histoire, 1938 (La mort dans l'ascenseur)
    • marihuana, 1941 (marijuana)
    • Fenêtre arrière, 1942 (fenêtre arrière)
    • Une pomme par jour, 1944 (Une pomme par jour)
  • Si je mourrais Avant Wake (William Irish), 1945 Avon Assassiner Mystère mensuel, New York, États-Unis
    • Changement de Assassiner, 1936 (Un crime ou l'autre)
    • Je ne serai jamais Rejouer Detective, 1937 (Un bouquet de roses rouges)
    • Si je mourrais Avant Wake, 1937 (Si je dois mourir avant de me réveiller)
    • Deux meurtres, un crime[10], 1942 (l'échappatoire)
    • Mind Over Assassiner, 1943 (Deux amis)
    • L'homme à l'étage 1945 (Les deux visages de la vérité)
  • Emprunté Crime et autres histoires (William Irish), 1946, Avon, New York, États-Unis
    • Le Cap Triangulaire, 1938 (La tête triangulaire)
    • Détective William Brown, 1938 (Détective William Brown)
    • Crime Emprunté, 1939, (Criminalité emprunt)
    • Chance, 1942 (Dormant compte)
  • Le détective Dancing (William Irish), 1946, J. B. Lippincott Company, Philadelphie, Etats-Unis (La lumière dans la fenêtre, Mondadori, 1992)
    • Le détective Dancing, 1938 (Le détective de danse)
    • Dilemme du détective, 1940 (Dilemme)
    • Ongle, 1941 (le clou)
    • Deux boursiers dans une chambre meublée, 1941 (deux amis dans une chambre meublée)
    • Leg Man, 1943 (poulie)
    • Veste fourrure, 1944 (Fur)
    • Muet comme la tombe, 1945 (Muta comme une tombe)
    • La lumière dans la fenêtre, 1946 (la lumière à la fenêtre)
  • Dead Man Blues (William Irish), 1948, J. B. Lippincott, Philadelphie, Etats-Unis
    • Vos propres funérailles, 1937
    • Vous prenez Balistique, 1938 (Un problème de balistique)
    • Étapes Going Up, 1939 (Les marches de l'échafaud)
    • Aventures d'un stylo à plume, 1945 (Les aventures d'un stylo)
    • Fire Escape, 1947 (fire Escape)
  • Le ruban bleu (William Irish), 1949, J. B. Lippincott Company, Philadelphie et New York, Etats-Unis
    • Tronc Garde-robe, 1936, (Le collier de perles)
    • Le chien avec la jambe de bois, 1939, (Le chien à la jambe de bois)
    • La mort de pierre, 1943, (La pierre de la mort)
    • Si les morts pouvaient parler, 1943 (Si les morts pouvaient parler)
  • cauchemar, (William Irish) 1950, Bibliothèque Choix du lecteur numéro 12, New York, États-Unis
    • Test écran (Tit. Alt. Aperçu de la mort), 1934 (audition)
    • trois heures, 1938, (R)
    • Je vais prendre vous Accueil Kathleen (Tit. Alt. Une dernière nuit), 1940 (Pour la dernière fois, Kathleen)
    • Nightmare, 1941 (cauchemar) (R)
    • Légataires, 1942 (Un étrange héritage)
  • Six nuits de mystère (William Irish), 1950 Popular Library Books. New York, États-Unis
    • Une nuit à Montréal, 1936 (Une nuit à Montréal)
    • Une nuit à Paris, 1936 (One Night in Paris)
    • Une nuit à New York, 1937 (Une nuit à New York)
    • Une nuit à Chicago, 1939 (Une nuit à Chicago)
    • Une nuit à Zacamoras, 1940, (Une nuit en Zacamoras)
    • Une nuit à Hollywood, 1944 (Une nuit à Hollywood)
  • Quelqu'un sur le téléphone (William Irish), 1950, J. B. Lippincott, Philadelphie, Etats-Unis
    • Mort assis dans le fauteuil du dentiste, 1934 (La mort de la chaise du dentiste)
    • Johnny sur place, 1936, (Son homme)
    • La Nuit I Died, 1936 (La nuit, il est mort)
    • Quelqu'un sur le téléphone, 1937 (Quelqu'un au téléphone)
    • La chambre avec quelque chose de mal 1938 (La chambre maudite)
    • Une nuit à Chicago, 1939 (Une nuit à Chicago) (R)
  • Yeux que vous regardez, 1952 Rinehart, New York, États-Unis
    • collé (Tit. Alt. Coincé avec Assassiner, 1937
    • Damnés intelligents, ces Américains (Tit. Alt. Clever, ces Américains), 1937
    • pneu crevé (Tit. Alt. Short Order to Kill), 1938
    • Le cas des yeux Parler (Tit. Alt. Yeux que vous regardez, Les yeux Parler), 1939 (Les yeux qui parlent)
    • Charlie Will not Be Home Tonight, 1939
    • Tout à coup, pas Alice, 1940 (Et soudain, Alice disparaît)
    • Assassiner avec u (Tit. Alt. U, comme dans Assassiner), 1941
  • Femme Septième bluebeard (William Irish), 1952 Popular Library Books, New York, États-Unis
    • Femme Septième de Barbe-Bleue, 1936, (La septième épouse de Barbe-Bleue)
    • Matin Après Assassiner, 1952, (Le matin après le crime)
    • Le Humming Bird Comes Home, 1937 (Les yeux de l'âme)
    • Le chapeau, 1939 (le chapeau)
    • silhouette, 1939 (silhouette)
    • A travers les yeux d'un homme mort, 1939, (A travers l'œil d'un mort)
  • violence, 1958, Dodd Mead Company, New York, États-Unis
    • Étapes Going Up, 1939 (Les marches de l'échafaud) (R)
    • La ville dit Assassiner, 1942, (La défense désespérée de Mme Dellford)
    • La mort échappe à l'œil, 1947 (tit.alt.: Assassiner, obliquement), (La porte fermée, assassiner Indirectement)
    • La Lune de Montezuma, 1952 (La lune Montezuma)
  • Au-delà de la Nuit, 1959 Avon livre Division, Hearst Corp., New York, États-Unis
    • Musique from the Dark (R), (apparu que Melody Dark of Madness sur Dime Magazine Mystery, 1935)
    • La lampe de mémoire, 1937 (La mémoire de la lampe)
    • La Lune de Montezuma, 1952 (La lune Montezuma) (R)
    • Quelqu'un Vêtements - La vie de quelqu'un, 1958 (La vie d'une autre)
    • Up du nombre, 1959 (La chambre 116 de l'hôtel, tit.alt.: Vous avez sorti votre numéro)
    • Mes lèvres Détruis, 1959 (révision de l'histoire 1939 lune de miel de Vampire)
  • Les dix visages de Cornell Woolrich, 1965, Simon et Schuster, New York, Etats-Unis (publié en Apocalypse jaune, Mondadori, 1974)
    • Le spectacle le plus excitant dans la ville, 1936, (Programme Off)
    • La nuit REVELE, 1936 (Les Secrets de la nuit) (R)
    • Le Colibri Comes Home, 1937, (Les yeux de l'âme), (R)
    • Quelqu'un sur le téléphone, 1937, (quelqu'un au téléphone) (R)
    • Étapes Going Up, 1939 (Les marches de l'échafaud) (R)
    • Je ne prendrai pas une minute, 1940, (le treizième jour)
    • Aventures d'un stylo à plume, 1945 (Les aventures d'un stylo) (R)
    • L'homme A l'étage, 1945 (Les deux faces de la vérité) (R)
    • Une goutte de sang, 1962 (Une autre histoire, une autre vie)
  • Le côté obscur de l'amour, 1965 Walker Company, New York, États-Unis
    • Quand Love Turns (1964)
    • Le Clean Fight (1965)
    • L'idole avec le fond de Clay (1965)
    • La femme du joueur de poker (1962)
    • Histoire à Chuchotée (1963)
    • Vêtements de quelqu'un - La vie de quelqu'un, tit. alt. Quelqu'un d'autre la vie (1958) (R)
    • Je suis Honteux (1965)
    • Trop de Nice un jour à Die (1965) (Trop heureux de mourir, tit.alt. Un jour trop beau pour mourir)
  • Nightwebs (À titre posthume), 1971 Harper Row, New York, États-Unis (La couleur de quoi que ce soit, publié dans les Vortex de la peur, Mondadori, 1987)
    • Graves pour les vivants, 1937, (Tombeaux pour la vie)
    • Le Cadavre Next Door, 1937, (Le cadavre à côté)
    • Mort sur ses pieds, 1935, (L'étape de danse de la mort)
    • Mort dans l'air, 1936, (Death in the air)
    • Un an et demi Murders, 1936, (A crime et demi)
    • Du crépuscule à l'aube, 1937 (Du crépuscule à l'aube)
    • Assassiner au Automat, 1937 (Assassiner dans le restaurant)
    • Mamie'n'Me, 1938 (Mamie et moi)
    • Le rire Pousser un cri, 1938 (Rire fatal)
    • Vous ne verrez jamais Me Again, 1939 (Vous ne verrez jamais plus)
    • La marée rouge, 1940 (Jusqu'à la fin) (R)
    • Une nuit à Barcelone, 1947 (Une nuit à Barcelone)
    • Penny-a-Worder, 1958, (Une histoire d'arachides, tit Alt:.. Un sou un mot)
    • Up du nombre, 1959 (La chambre 116 de l'hôtel, tit.alt. Vous avez quitté votre numéro), (R)
    • Trop de Nice un jour à Die, 1965 (Trop heureux de mourir, tit.alt. Un jour trop beau pour mourir), (R)
    • La vie est parfois étrange (Ironie du sort)[11]
  • Les anges des ténèbres, 1978 Mysterious Press, New York, Etats-Unis (Les anges dans l'obscurité, Mondadori, 1986)
    • Johnny sur place, 1936 (son homme)
    • Waltz, 1937 (The Last Waltz)
    • Le livre qui glapit, 1939 (Les cris du livre)
    • Rencontrez-moi par le mannequin, 1940 (Le mannequin souriant)
    • Mind Over Assassiner, 1943 (ses amis)
    • La mort échappe à l'œil, 1947 (La porte fermée)
    • Assassiner au genou de Mather, 1941 (tâche classe)
    • Pour le reste de sa vie, 1968 (le prisonnier)
  • Les histoires fantastiques de Cornell Woolrich, 1981, édité par Charles G. Waugh et Martin H. Greenberg, Southern Illinois University Press (Musique de l'obscurité, Mondadori, 1982)
    • Baiser du Cobra, 1935 (Le Baiser du Cobra)
    • Melody Dark of Madness (Tit. Alt. Papa Benjamin, Musique from the Dark), 1935 (Musique de l'obscurité)
    • Parlez-moi de la mort, 1937 (Dans la bouche du lion)
    • Je suis dangereux ce soir, 1937 (Ils sont dangereux ce soir)
    • Armes à feu, Messieurs (Également connu sous le nom La lampe de mémoire, et Deux fois Trod Chemin), 1937 (La mémoire de la lampe)
    • Le corps de Jane Brown, 1938 (Le corps de Jane Brown)
    • La Lune de Montezuma, 1952 (la lune de Montezuma)
    • Vêtements-Somebody la vie de quelqu'un, (Tit. Alt. La vie de quelqu'un d'autre), 1958 (La vie d'une autre)

Histoires non Anthologie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Liste des histoires de Cornell Woolrich.
  • Les deux morts Barney Slabaugh, (Les deux décès de Barney Slabaugh), 1936
  • cauchemar Nuit (The Living Lie Down With The Dead), 1936
  • Jouer à la peau (You Bet Your Life), 1937
  • sucre lourd (Le lourd sucre), 1937
  • La mort gagne à la loterie (POSTHUMES), 1940
  • La dernière bande-tease (Les Footlights Fatal), 1941
  • mort roses (La Rose mort), 1943
  • Intention de tuer (Intention de tuer), 1967
  • Blues New York (Blues New York), Conte à titre posthume, 1970

Anthologies dans l'édition italienne

  • Apocalypse jaune, publié en 1974 dans le collier Omnibus jaune, Arnoldo Mondadori Editore. Ainsi que deux romans: La mariée était en noir, le cauchemar noir, Il contient 10 histoires de "Les dix visages de Cornell Woolrich ", 1965
  • Musique de l'obscurité, publié en 1982 dans la série de la Bibliothèque Mondadori jaune avec le numéro 14. Il contient 8 étages Les histoires fantastiques de Cornell Woolrich: Le Baiser du Cobra, Musique de l'obscurité, dans la bouche du lion, sont ce soir dangereux, la lampe de mémoire, le corps de Jane Brown, La lune Montezuma, La vie d'une autre.
  • Les anges dans l'obscurité, publié en 1986 dans la série D'autres mystères, Arnoldo Mondadori Editore. Il contient: Son homme, The Last Waltz, Le Livre crier, Dummy souriant, Girlfriends, la porte fermée, dans la tâche en classe, Le prisonnier.
  • Rendez-vous en noir, publié en 1986 le collier Omnibus jaune, Arnoldo Mondadori Editore. Il contient: Noir Rideau, Le Noir Alibi, Black Angel, rendez-vous noir.
  • Vortex de la peur, publié en 1987 dans la série D'autres mystères, Arnoldo Mondadori Editore. En plus du roman Vortex de la peur, Il contient 16 histoires Nightwebs (La couleur de quoi que ce soit).
  • Cauchemar et autres histoires, publié en 1989 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2114. Il contient: Cauchemar, mort chaise le dentiste, la chambre maudite.
  • Crime de prêts et autres histoires, publié en 1990 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2141. Il contient: emprunter la criminalité, la tête triangulaire, le détective William Brown, compte Dormant.
  • La marijuana et autres histoires, publié en 1990 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2166. Il contient: La marijuana, une pomme par jour, Assassiner histoire, la mort dans l'ascenseur, les secrets de la nuit.
  • obsession, publié en 1990 dans le collier Omnibus jaune, Arnoldo Mondadori Editore. Contient toutes les œuvres signées William Irish: le roman Phantom Lady, 6 étages Après le dîner, histoire et l'histoire Dynastie morte.
  • Six nuits de mystère, publié en 1991 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2201. Il contient: Une nuit à Chicago, Une nuit à Hollywood, Une nuit à New York, une nuit à Montréal, une nuit à Paris, Une nuit à Zacamoras.
  • L'empreinte du tueur, publié en 1992 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2269. Il contient: L'empreinte du tueur A trois heures, si je dois mourir avant de me réveiller, un bouquet de roses rouges, un crime ou l'autre, l'échappatoire.
  • La lumière dans la fenêtre, publié par Mondadori en 1992 et réédité en 2001 dans la série Classics Yellow Mondadori, avec le numéro 893. Il contient: Le détective danse, deux amis dans une chambre meublée, fourrure, poulie, la lumière dans la fenêtre, Muta comme une tombe, Dilemme, l'ongle.
  • Pour la dernière fois, Kathleen, publié en 1993 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2321. Il contient: Pour la dernière fois, Kathleen, Audition, Un héritage étrange, la défense désespérée de Mme Dellford, un problème de balistique, le cadavre dans le tapis, cauchemar de nuit.
  • La septième épouse de Barbe-Bleue, publié en 1994 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2369. Il contient: La septième épouse de Barbe-Bleue, le lendemain du crime, Silhouette, Chapeau, à travers l'oeil d'un mort, Fire Escape.
  • La dernière bande-tease (Les Footlights Fatal), Publié dans 1995 collier dans le jaune avec Mondadori le numéro 2425 contient: Le chien à la jambe de bois, le collier de perles, la mort gagne à la loterie, les roses mortes, jouer la peau, la dernière bande-tease, l'intention de tuer.
  • Si les morts pouvaient parler, publié en 1996 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2476. Il contient: Si les morts pouvaient parler, le sucre lourd, Awakening, la jeune fille Endicott Crimes Poinçon, Fatal Distraction, le cas du diamant orphelin, la pierre de la mort, une minute de mourir.
  • Les yeux qui parlent, publié en 1997 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2527. Il contient: Taxi Girl, Les yeux qui parlent, Mort au troisième tour, le Smithsonian, Blues New York.
  • Les deux morts Barney Slabaugh, publié en 1998 dans le collier jaune avec numéro Mondadori 2587. Il contient: Les deux morts Barney Slabaugh, la chaussure, journal, Funérailles, opéra de crime, le cas de manucure insouciante, pas qui se rapprochaient, le divorce étrange.
  • Blues New York (Première partie de Nuit et la peur), Publié en 2006 dans la série des kangourous Feltrinelli et en 2007, le Universal Noir Economica Feltrinelli. Il contient: Blues New York, la cigarette, double exposition, sucre indigestes, bleu est synonyme de courage, que vous misez votre peau, La mort dans Yoshiwara, escadrons de la mort.
  • temps Swing jaune (Deuxième partie de Nuit et la peur), Publié en 2007 dans la série des kangourous Feltrinelli et en 2009, le Noir Universal Economica Feltrinelli avec le numéro 2012. Il contient: La fille de Endicott, le détective William Brown, pour la Showpiece meurtrière, l'œil des morts, Ribalta fatale trois meurtres chacun.
  • Ce soir, quelque part à New York, publié en 2009 par Kowalski. Contient: Le matin après l'assassiner, la nuit du 17 Février, 1924 (un seul chapitre Chambre d'hôtel Il est apparu sur le magazine), assassiner Indirectement, un sou un mot, est votre numéro, un jour trop beau pour mourir, Mannequin, l'intention de tuer, pour le reste de la vie, 5 chapitres du dernier roman inachevé: Ce soir , quelque part à New York (Ce soir, quelque part à New York, tit.alt.:le perdant), Et deux chapitres du manuscrit autobiographique Blues d'une vie: La pauvre fille, Dieu aussi sentait la dépression.

Filmographie

En plus de ces films, des œuvres de traits Woolrich étaient aussi cinquante spectacle appartenant à une série, qui dure habituellement entre 30 « et 60 »

  • Enfants du Ritz (USA 1929) par John Francis Dillon, avec Dorohthy Mackail et Jack Mulhall, basé sur le roman
  • Manhattan Love Song (USA 1934) par Leonard Fields, Robert Armstrong, Dixie Lee et Helen Flynt, basé sur le roman
  • condamné (USA 1938) Leon Barsha, avec Charles Quigley, Rita Hayworth, Marc Lawrence, basé sur l'histoire Travailler visage
  • Rue de Chance (USA 1942) Jack Hively, avec Burgess Meredith et Claire Trevor, basé sur le roman Le rideau noir
  • Le Leopard Man (USA 1943) (Man Leopard) Jacques Tourneur, avec Dennis O'Keefe et Jean Brooks, basé sur le roman noir Alibi
  • Phantom Lady (USA 1944) (Phantom Lady) Par Robert Siodmak, avec Franchot Tone, Ella Raines, Elisha Cook, Alan Curtis, basé sur le roman
  • La marque de Whistler (USA 1944) (Personne ne connaît leur destin) William Castle, avec Richard et Janis Carter Dix, basé sur l'histoire compte en sommeil (Inspiré par le programme radiophonique Whistler)
  • Date limite à l'aube (USA 1946) (Au nom de l'amour, aussi connu par l'aube du titre Date limite) Harold E. Clurman, mettant en vedette Susan Hayward, Paul Lukas, Joseph Calleia, basé sur le roman
  • Le Black Angel (USA 1946) (black Angel) Roy William Neill, Dan Duryea, Peter Lorre, Vincent Juin, Wallace Ford, basé sur le roman
  • The Chase (USA 1946) (enchaîné) Arthur Ripley, avec Robert Cummings, Michèle Morgan, Steve Cochran et Peter Lorre, basé sur le roman Le chemin noir de la peur
  • automne Guy (USA 1947) par Reginald Le Borg, Robert Armstrong, Clifford Penn et Teala Loring, basé sur l'histoire La cocaïne, tit. alt.: "C-Jag"
  • le coupable (USA 1947) John Reinhardt, avec Bonita Granville et le château de Don, tiré de l'histoire Il avait l'air Assassiner
  • Angoisse dans la nuit (USA 1947) (Angoisse dans la nuit) Maxwell Shane, Paul Kelly et Ann Doran, basé sur l'histoire cauchemar
  • Le retour du Whistler (USA 1948) par Ross Lederman, Michael Duane, basé sur l'histoire Tout à coup, No Alice (Inspiré par le programme radiophonique Whistler)
  • Je ne serais pas dans vos chaussures (USA 1948) (L'empreinte du tueur) William Nigh, avec le Don Castle et Elise Knox, adapté de la nouvelle
  • Nuit a mille yeux (USA 1948) (Nuit a mille yeux) John Farrow, avec Edward G. Robinson, John Lund, William Demarest, Virginia Bruce, Gail Russell, basé sur le roman
  • la fenêtre (USA 1949) (La fenêtre entrebâillée) Ted Tetzlaff, Bobby Driscoll, Barbara Hale, Arthur Kennedy, Ruth Roman, Paul Stewart, adapté de l'histoire "The Boy Cried Assassiner"
  • Aucun homme de Sa propre (USA 1950) (Je ne veux pas perdre) De Mitchell Leisen, avec Barbara Stanwyck et John Lund, basé sur l'histoire They Call Me Patrice et le roman I Married a Dead Man
  • El Pendiente (Argentine 1951) Leon Klimovsky, José Cibrian et Mirtha Legrand, basé sur l'histoire la boucle d'oreille tit.alt:. "La mort de pierre "
  • La Huella de unos Labios (Mexique 1952) (L'empreinte d'un baiser) Juan Bustillo Oro, avec ariage et Jorge Luis Beristàin, basé sur l'histoire El Cuello de la Camisa (Titre espagnol) (William Irish)
  • Il muero antes de despertar (Argentine 1952) par Carlos Hugo Christensen, avec Nestor et Lavarce Floren Delbene, basé sur l'histoire Si je mourrais Avant Wake
  • Pas Abras nunca esta puerta (Argentine 1952) par Carlos Hugo Christensen, avec Angel Magana et Roberto Escalada, sur la base des histoires Quelqu'un sur le téléphone et Humming Bird Comes Home
  • fenêtre arrière (USA 1954) (fenêtre arrière) Alfred Hitchcock, James Stewart, Grace Kelly et Raymond Burr, adapté de l'histoire, tit.alt.: Il fallait être Assassiner
  • obsession (France / Italie 1954) (Question de grâce) Par Jean Delannoy, avec Michéle Morgan et Raf Vallone, sur la base des histoires Si les morts pouvaient parler et Muet comme la tombe
  • cauchemar (USA 1956) (Jours de doute) Maxwell Shane, avec Edward G. Robinson et Kevin McCarthy, basé sur l'histoire du même nom
  • El ojo de cristal (Mexique / Espagne 1956) par Antonio Santillàn, avec Beatrice Aguirre et Francisco Alonso, basé sur l'histoire "à travers un oeil Dead Man" (William Irish)
  • Rendez-vous en noir (USA 1956) John Frankenheimer, Richard Joy, Franchot Tone, Laraine Day, TV Film basé sur le roman
  • frasque (France 1957) (assassiner bleu) de Ralph Habib, avec Louis Jourdan et Dany Carrel, basé sur l'histoire de Cendrillon et la Mob
  • Vous ne verrez jamais Me Again (USA 1959) Ted Post, Ben Gazzara, TV Film adapté de l'histoire
  • Shisha à pas kekkon (Japon, 1960) par Osamu Takahashi, basé sur le roman I Married a Dead Man
  • Bire sur vardi (Turquie 1963) par Memduh A, adapté à partir de la nouvelle limite à l'aube
  • aa Bakudan (Japon 1964) Kihachi Okamoto, avec Ito Yunosuhe et Takahashi Tadashi, basé sur l'histoire dans le sang Trempé
  • Dro itsureba gantiadisas (URSS 1965) Neli Nenova et Geno Tsulaya avec Adriadna Chenguelaya et Merabe Tavadze, basé sur le roman "Date limite à l'aube"
  • The Boy Cried Assassiner (Angleterre 1966) par George Breakston, Veronica Hurst, Brown Phil et Beba Loncar, adapté de la nouvelle
  • Yoru No Wana (Japon 1967) par Tomimoto Sokichi avec Wakao Ayako et Takakashi Masaya, basé sur le roman Le Black Angel
  • La mariée en noir Était (France 1968), (La mariée était en noir) Par François Truffaut, Jeanne Moreau, Claude Rich, Jean-Claude Brialy, Michel Bouquet, Michael Lonsdale, Charles Denner, basé sur le roman La mariée était en noir
  • La Sirène du Mississipi (France 1969) (La sirène du Mississipi) Par François Truffaut, Jean-Paul Belmondo, Catherine Deneuve, Michel Bouquet, Nelly Borgeaud, basé sur le roman Waltz into Darkness
  • Kati Patang (Inde 1970) par Shakti Samanta, basé sur le roman I Married a Dead Man
  • Angoisse dans la nuit (Angleterre 1972) (Angoisse dans la nuit) Jimmy Sangster, Judy Geeson, Joan Collins et Peter Cushingm basé sur l'histoire cauchemar
  • Sept Orchidées ensanglantées (Italie 1972) par Umberto Lenzi, avec Antonio Sabato, Uschi Glas, Rossella Falk, basé sur le roman Rendez-vous en noir
  • Vous ne verrez jamais Me Again (USA 1973) Jeannot Szwarc, David Hartman, Jane Wyatt, TV Film adapté de l'histoire
  • Martha (Allemagne de l'Ouest 1974) de Rainer Werner Fassbinder, Margit Carstensen, Karlheinz Bohm, basé sur l'histoire Pour le reste de sa vie
  • moll du gangster (Italie 1974) par Giorgio Capitani, avec Sophia Loren, Marcello Mastroianni, Aldo Maccione, adapté de l'histoire colleté
  • Union City (USA 1979) Mark Reichert, Debbie Harry et Dennis Lipscomb, basé sur l'histoire Le Cadavre Next Door
  • J'AI ombres juin de France 1983 (Epouse) par Robin Davis, avec Nathalie Baye, Francis Huster, Richard Bohringer, basé sur l'histoire They Call Me Patrice et le roman I Married a Dead Man
  • manteau dague (USA 1984) (la fenêtre du crime) Richard Franklin, Henry Thomas et Dabney Coleman, basé sur l'histoire The Boy Cried Assassiner
  • course de descente (Italie 1989) par Corrado Franco, avec Rüdiger Vogler, Bruno Stori, basé sur l'histoire Dette d'honneur
  • Je suis dangereux ce soir (USA 1990) (Je suis dangereux ce soir) Tobe Hooper, avec Madchen Amick, Corey Parker et Anthony Perkins, TV film adapté de l'histoire
  • Mme Winterbourne (USA 1996) (échange d'identité) Richard Benjamin, avec Shirley Mc Laine et Ricki Lake, basé sur l'histoire They Call Me Patrice et le roman I Married a Dead Man
  • fenêtre arrière (USA 1998) (lunette arrière) Jeff Bleckner, avec Christopher Reeve, Daryl Hannah, adapté de l'histoire, tit.alt.: Il fallait être Assassiner
  • Die Unschuld der Krähen (Allemagne 1998) par Horst Johann Sczerba, Joachim Krol et Nina Petri, TV Film basé sur le roman élan
  • Le péché originel (USA 2001) Michael Cristofer, avec Antonio Banderas, Angelina Jolie, basé sur le roman Waltz into Darkness.

notes

  1. ^ Gianfranco Orsi et Lia Volpatti, Il était une fois II Jaune - L'âge de plomb, Alacrán, 2005, p. 331.
  2. ^ à b c Woolrich, Cornell., Blues New York, Feltrinelli, 2006 ISBN 9788807701764, OCLC 799338995.
  3. ^ à b Woolrich, Cornell, 1903-1968., Nuit et de la peur: une collection centenaire d'histoires, 1er Carroll Graf commerce PBK. et, Carroll Graf, 2005, c 2004, p. VIII, ISBN 0786715537, OCLC 58828872.
  4. ^ Woolrich, Cornell, 1903-1968., Nuit et de la peur: une collection centenaire d'histoires, 1er Carroll Graf commerce PBK. et, Carroll Graf, 2005, c 2004, p. IX, ISBN 0786715537, OCLC 58828872.
  5. ^ Mayer, Geoff., Encyclopédie du Film Noir, Greenwood Press, 2007, p. 39, ISBN 9780313333064, OCLC 231662830.
  6. ^ Copjec, Joan ,, Shades of Noir: un lecteur, p. 73, ISBN 0860916251, OCLC 28891619.
  7. ^ L'Espresso, L'Espresso Publishing, 2009. Extrait le 26 Juillet, 2017.
  8. ^ Woolrich, Cornell, 1903-1968., L'obscurité à l'aube: les premiers classiques du suspense, P. Bedrick Books, 1989, p. 300, ISBN 9780872262041, OCLC 17442322.
  9. ^ (FR) Catalogue du droit d'auteur entrées. Troisième série: 1947, Copyright Office, Library of Congress, 1947. Consulté le 14 Août, 2017.
  10. ^ titres alternatifs: Kills Trois pour un, Double Jeopardy ou le échappatoire
  11. ^ le premier chapitre du roman inachevé le perdant

Articles connexes

  • Noir
  • Arnoldo Mondadori Editore
  • Le jaune Mondadori
  • Les Noirs Mondadori

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Cornell Woolrich
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Cornell Woolrich

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR32794658 · LCCN: (FRn79038547 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 008182 · ISNI: (FR0000 0001 2023 4961 · GND: (DE118882163 · BNF: (FRcb11908267m (Date)