s
19 708 Pages

Fokker F.III
Fokkf3.jpg
La livrée F.III Dz8 Deutsche Luft Hansa
description
type avion de ligne
équipage 1
concepteur Reinhold Platz
fabricant Pays-Bas Fokker
Date premier vol 20 novembre 1920
Date d'entrée en service 14 avril 1921
l'utilisateur principal Allemagne Deutsche Aero Lloyd
Les autres utilisateurs Pays-Bas KLM
Les échantillons environ 66
développé par Fokker F.ii
D'autres variantes Fokker F.IV
Les dimensions et poids
longueur 11.07 m
envergure 17,68 m
hauteur 3,20 m
surface de l'aile 45,65 m²
poids à vide 1200 kg
poids de charge 1905 m
Les passagers 5
propulsion
moteur un Armstrong Siddeley Puma
puissance 230 hp (171 kW)
performance
vitesse de pointe 135 km / h
autonomie 1000 km

[citation nécessaire]

entrées d'air civil sur Wikipédia

la Fokker F.III était avions passagers réguliers un seul moteur, monoplan à aile haute, mis au point par la société alors allemand Fokker-Flugzeugwerke à la fin dix ans la XX siècle mais il a commencé à la production de masse après le transfert de l'entreprise Pays-Bas et, construit sur licence en Allemagne à l'initiative de Karl Grulich, directeur technique du compagnie aérienne Deutsche Aero Lloyd, identifiés comme Fokker-Grulich F.III.

Développé sur la base du précédent F.II, qu'il a maintenu l'approche générale, mais avec une réorganisation de l'espace pour le pilote et les passagers, a réussi à pénétrer le marché de l'aviation commerciale mise en service du début vingtaine d'années avec la compagnie aérienne néerlandaise KLM, avec plusieurs entreprises allemandes, dont Deutsche Aero Lloyd, qui devint plus tard Deutsche Luft Hansa, et d'autres dans Danemark et Royaume de Hongrie.

Historique du projet

Avec la conclusion du Première Guerre mondiale, dont le mandat contre tous »Empire allemand Il participe au démembrement de ses territoires et la création de République de Weimar, l 'aviation Allemand a été fortement mis à l'échelle comme l'exige les clauses imposées par Traité de Versailles. Les modèles militaires ont été presque complètement détruits et les survivants ont été démilitarisée, et avec les modifications appropriées, remises à neuf pour un usage purement civil, mais les modèles qui ont permis le transport d'un nombre important de passagers étaient presque inexistants. Dans ce contexte, certaines entreprises allemandes ont commencé à développer des modèles spécifiques conçus dès le départ pour être utilisé dans ce rôle.

Anthony Fokker, propriétaire du Fokker-Flugzeugwerke basée à Schwerin, il a commandé Reinhold Platz, qui était responsable de son service technique, de concevoir un modèle conceptuel moderne peut apporter à l'émergence compagnies aériennes national. Platz, qui avait déjà conçu le chasse triplan Dr.I, la biplan D.VII et monoplan D.viii, Il a profité de l'expérience acquise dans la réalisation coulisses structurellement robuste pour commencer dans 1919 développement dell'F.I, projet abandonné en faveur de dell'F.II qui ont gardé les caractéristiques générales: l'avion en médias mixtes, monomoteur, monoplan à aile haute à sauter avec cabine de pilotage ouvert, fermé et habitacle train d'atterrissage Fixe.

Le F.II était le modèle avec lequel il a développé la compagnie aérienne KLM, à savoir Koninklijke Luchtvaart Maatschappij (en italien de Royal Aviation Company), mais albert Plesman, le propriétaire de KLM, bien que satisfait de l'avion, Fokker a demandé de commencer à développer un modèle plus rapide et plus confortable. Le fait F.II avait un compartiment fermé pour seulement quatre passagers et le cinquième, il était assis dans 'cabine de pilotage ouvert à côté de la pilote et il avait donc aucune protection contre les intempéries. En outre, la vision pilote pourrait être améliorée.[1]

Pour ce faire Platz conçu l'avion en déplaçant la cinquième place à l'intérieur de la cabine passagers[1][2]

la prototype Il a été construit à l'usine Schwerin, en Allemagne, et volé pour la première fois le 20 Novembre 1920.[3]

technique

L'approche technique du modèle, qui sera ensuite répété dans la première série de modèles civils Fokker, à condition que pour une cellule qui correspondait en porte à faux aile construite en bois, entièrement recouvert de panneaux contre-plaqué, avec ailerons qui prolongée au-delà bouts d'ailes à un large fuselage en coupe carré, réalisé avec une structure de tube acier soudé recouvert de toile traitée, suffisante pour assurer une bonne stabilité directionnelle sans avoir recours à des ailettes supplémentaires. L'habitacle, équipé de cinq sièges, a été faite derrière cabine de pilotage voitures ouvertes destinées à la seule pilote.

Le chariot est simple bicyclo fixe constituée par un château tubulaire équipé de roues reliés entre eux par un axe rigide et intégrée à l'arrière par un sabot de support.

La propulsion a été initialement fournie par un moteur BMW IIIa, un 6 cylindres en ligne Refroidissement liquide capable d'exprimer puissance égale à 185 PS (138 kW) Ce qui, cependant, il a prouvé avoir des problèmes de refroidissement. la compagnie aérienne néerlandais KLM qui a été parmi les premiers à adopter, comme il l'a fait avec la F.II précédente, remplacée par la britannique Armstrong Siddeley Puma 230 hp (171 kW)[4]. Est-ce que de toute façon être adopté différents moteurs, tous, cependant, refroidissement liquide et adapté, en fonction du moteur, à hélices bois bi et quadripala hauteur fixe.

histoire opérationnelle

La première livraison à F.III KLM, inscrit NABH-H, a été utilisé pour faire fonctionner sur le trajet rouvert Amsterdam - Londres via Rotterdam (Le Waalhaven) Aéroport depuis le 14 Avril 1921, dont le vol inaugural a été piloté par Gordon Olley jambe et par 'as de l'aviation Britannique retour Ray Hinchliffe.[3]

Le jour même une deuxième F.III, les commandes pilote allemand Gnädig, a inauguré la route entre Rotterdam à Amsterdam continue à Brême et Hambourg. Au bout de trois semaines, grâce à un accord commercial avec la société belge SNETA (Syndicat National du verser l'étude de transport aérien) et la Compagnie française des Messageries aériennes (CMA), KLM a inauguré la route Amsterdam - Rotterdam - Bruxelles - Paris, avec la particularité que, puisqu'ils ne sont pas traités ratifiés encore l'utilisation de l'espace aérien entre les Pays-Bas et France, joints passagers capital Belge, ils ont dû passer un aéronef exploité par SNETA ou CMA pour atteindre Paris.[3]

utilisateurs

Danemark Danemark
  • Det Danske Luftfartselskab
Allemagne Allemagne
  • Deutsche Aero Lloyd/Deutsche Luft Hansa
  • Deutsche Luft-Reederei
  • Deutsche Aero Luft
  • Sud-Deutsche Luft Hansa
AllemagneURSS Allemagne-Union soviétique
  • Deutsch Russiche Luftverkehrs-Gesellschaft (Deruluft)
Pays-Bas Pays-Bas
  • KLM
Hongrie Hongrie
  • Malert

notes

bibliographie

  • (FR) L'encyclopédie illustrée des aéronefs (Partie travail 1982-1985), Orbis Publishing.
  • (FR) J.D. Anderson, Une histoire de Aérodynamique, Cambridge University Press, 1997 ISBN 0-521-66955-3.
  • (FR) René de Leeuw, Fokker Avions commerciaux. De l'F.I de 1918 jusqu'à la Fokker 100 d'aujourd'hui, NV Koninklijke, 1994.
  • (NL) René de Leeuw, Fokker verkeersvliegtuigen. Van de F.I 1918 uit tot tn méth de Fokker 100 van nu, NV Koninklijke, 1989 ISBN 90-269-4074-2.
  • (FR) Michael John H. Taylor, L'encyclopédie de Jane de l'aviation, 2e édition, Londres, Editions Studio, 1989 ISBN 0-517-10316-8.
  • (FR) A.R. Weyl, Fokker: Les Années Creative, Londres, Putnam, 1965 ISBN 0-85177-817-8.

publications

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Fokker F.III

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez