s
19 708 Pages

la Convention européenne sur la violence et les spectateurs débordements de manifestations sportives et notamment de matches de football est un accord international établi après massacre du Heysel quand, lors de la finale de la Coupe d'Europe a eu lieu à Bruxelles en 1985 entre Liverpool et la Juventus, la panique déclenchée par des hooligans à l'intérieur du stade a provoqué la mort de 39 personnes et blessé 600 autres.

La Convention, élaborée sous l'égide de Conseil de l'Europe, a été signé à Strasbourg le 19 Août, 1985[1]. À l'heure actuelle, il a été ratifié par 42 pays[2].

but

Avec la Convention, les Parties s'engagent à coopérer entre eux et promouvoir la coopération entre leurs organisations sportives pour prévenir et contrôler la violence des spectateurs.

Certaines mesures sont expressément prévues à cet effet. Il est la coopération étroite entre les forces de police impliquées, la poursuite des contrevenants et l'application de sanctions appropriées, un contrôle strict des ventes de billets, des restrictions sur la vente d'alcool, des bâtiments et des installations adéquates dans les stades pour prévenir la violence et permettre un contrôle efficace de la foule et sa sécurité.

Un comité permanent institué par la Convention, en particulier le pouvoir de faire des recommandations aux Parties sur les mesures à prendre.

notes

Articles connexes

liens externes