s
19 708 Pages

la lieu Elle représente une des conditions d'action que l'on appelle, en l'absence de laquelle l 'une action en justice Il ne peut pas être décidé sur le fond. Elle se distingue de exigences procédurales, tandis que côte à côte, car il est pas aux exigences qui doivent précéder la question, mais les exigences inhérentes à l'application elle-même.

Le lieu consiste à possession exploité la loi, que la propriété ne doit pas être concrètement mis en place, mais seulement affirmé par 'acteur de façon substantielle (de légitimation actif) contre l'accusé de façon substantielle (poursuivi).

Si le locus standi pas remplie, l'ensemble du processus doit se terminer par un rite de décision, avec laquelle elle a créé l'incapacité de se prononcer sur le fond. Si l'acteur, bien qu'il ait affirmé le détenteur du droit, ne fait que tel, le cas doit aboutir à une décision rejetant la demande sur le fond; mesure similaire devrait être adoptée s'il apparaît que le défendeur, contrairement à ce qui a été dit par l'acteur, ne fait l'objet de la loi conduit passif.

Article. 24 de la Constitution dispose que « tout le monde peut prendre des mesures judiciaires pour protéger leurs droits et intérêts légitimes. » Le même Code de procédure civile art. 81 prévoit que « sur des cas espressamenti prévues par la loi, nul ne peut invoquer dans le processus en son nom propre les droits d'autrui. » La loi montre que, dans certains cas exceptionnels expressément prévus par la loi, il est possible d'affirmer dans ses propres droits de nom des autres: Les cas de légitimité extraordinaire ou remplacement de la procédure ce qu'il est par exemple celui fourni par l'art. 2900 cc (l'action subrogatoire).

Le phénomène de remplacement de la procédure ne doit pas être confondue avec celle de représentation, dans lequel un représentant soumet une droits d'autrui au nom d'un autre.

D'autres conditions de procédure sont possibilités juridiques et l 'intérêt pour agir.

liens externes