s
19 708 Pages

Henry D'Alessandro
Enrico D'Alessandro

Enrico D'Alessandro (Iseo, 7 septembre 1921) Il est dramaturge, metteur en scène et critique de théâtre italien.

biographie

Il est diplômé de l'acteur Centre expérimental Cinématographie (1943) est son premier acteur et directeur adjoint de Orazio Costa et Luigi Squarzina (1946-1947) dans la société Bourbons-Randone et il réalise en 1946-1948, avec Giulio Bragaglia Anton, La Société de Théâtre réduit à Venise plus tard collaboré avec Guido Manacorda Théâtre de Chambre Angelicum de Milan (1950-1955). [1]

« Directeur de bonnes qualités et l'école stricte »[2], Il avait une activité importante dans le domaine du théâtre pour les enfants, les réductions d'écriture et de direction et des œuvres originales, à la fois au Boys Théâtre Angelicum pour la radio et la télévision, en Italie, la Suisse, la Hollande, l'Allemagne et l'Angleterre (Jaconas et l'oie d'or, peau d'âne, La cour des sept garçons, Expliquer les voiles, Le Moulin enchanté).[3]

Il a dirigé les magazines de théâtre étape, Il a fondé en 1947[4], et réduit, et le Centre d'art dramatique à Milan « Drama Studio ». Théâtre Critique de Italie, de 1948 à '56, il a continué à collaborer en tant que critique de cinéma.

Après avoir fait des activités de radio et de télévision, il a été nommé co-directeur du T. P. Turin, mais a laissé au début des différences artistiques, va diriger (1955), le Théâtre Pirandello de Rome. De 1956 à '59, il a été directeur de l'écurie Radio Suisse italienne. en 1959, pour le premier réseau de RAI, intitulé Les Aventures de Pinocchio, un programme d'animation et le théâtre de la télévision. De 1960 à 1964, il a dirigé le Teatro à Milan de la conférence-Angelicum.

Dans ses activités de mise en scène, souvent il a mis en scène des spectacles dans des endroits inhabituels (il a été, par exemple, le premier à être transformé en théâtre de la basilique de la église du couvent de Saint-Paul aux Sœurs de Milan, et de faire une représentation dans la ville haute de la vieille place). Il a dirigé des acteurs majeurs tels que: Salvo Randone, Memo Benassi, Franca Valeri, Giorgio Albertazzi, Camillo Pilotto, Paolo Carlini, Laura Carli, Renzo Ricci, Annibale Ninchi, Elena Zareschi, Paola Borboni, Nino Besozzi, Luigi Pistillo, etc.

Le répertoire a été proposé dans la diffusion de contenus catholique. Le meilleur a été trouvé dans la mise en place de textes modernes et contemporains du ton plus intime (Le Oui des filles et Capitaine après Dieu), Où il a obtenu, aux formalités et « distribution efficace », les résultats de « linéarité essentielle».[5]entraîneur excellent intérim a formé des acteurs tels que Luigi Pistillo et Gabriella Franchini.

travaux

  • amour de paternité: comédie en trois actes, Milano, Ancora, 1945.
  • Seul l'homme: la comédie en trois actes, préface de Eligio Possenti, Milan, Anchor, 1945.
  • Le coupable: trois fois le drame, Milano, Ancora, 1949.
  • Deux chaussures et un drapeau: trois actes, Milano, Ancora, 1952.
  • Le feu qui sauve: trois actes et deux tableaux dramatiques, Milano, Ancora, 1953.
  • Le Kid et le soldat: comédie en trois actes, Milano, Ancora, 1955.
  • Expliquer les voiles: comédie en trois actes, Asti, Elledici, 1955.
  • La cour des Sept garçons: Comédie en 3 actes, Milano, Ancora, 1957.
  • Pazzi? Un peu, mais pas trop: trois actes bouffonne vieil Italien, Milan, F.O.M. 1985.

Non-fiction

  • Le sentiment et la technique d'agir, Milano, Ancora, 1953.
  • le geste et la parole technologie: nous apprenons à communiquer, nous exprimer, parler, récitant, Milan, S. Ghisoni, 1972.

théâtre

Réalisé par

  • 1947 - la Bourse Paul Claudel (Milan, la basilique T.)
  • 1948 - Catherine de Dieu Giovanni Testori (ibid)
La porte interdite A. M. Solferini de Jane Eyre Ch. Bronte (Venise, T. REDUITES)
  • 1950 - La chapelle funéraire Gabriel Marcel (Milan, Rotonda de Pellegrini-Ambrosianeum)
L'âme qui a faim T. Malmanche (ibid)
La Légende de Teodolinda E. D'A. (Monza, Villa Reale Parc, les actions effectuées par les personnages, les dialogues et les sous-titres gravés sur bande par des acteurs professionnels)
Le sacré mime Gerardo de « Tintori Eva thé (ibid)
  • 1951 - acte V Faust Deuxième partie Goethe (Milan, T. Chambre Angelicum)
Miguel Manara O. V. de Milosz (ibid)
  • 1952 - marque Ibsen (première représentation italienne, ibid)
Tout le monde Légende Hofmannsthal (Bergamo Alta, Old Square)
  • 1953 - Prométhée enchaîné Eschyle et La Fable d'Orphée Politien (Milan, T. Chambre Angelicum)
L'Annonciation à Marie P. Claudel (Belgirate, Novara, Eglise Major)
  • 1955 - le fou, sortie et L'Autre Fils L. Pirandello (Rome, T. Pirandello)
  • 1961 - Le Oui des filles L. de Moratin (Milan, T. del Convegno-Angelicum, et adapte également trad.).
Les fourmis A. Nicolaj (ibid)
  • 1962 - Les conceptions erronées de la nuit O. Goldsmith
Le cardinal d'Espagne H. de Montherlant (ibid)
  • Le mur de silence P. Messina (ibid)
la forêt N. Ostrovsky (ibid)
  • Perdu dans l'obscurité R. Bracco (ibid)
La femme de Pilate T. Gallarati-Scotti (Bergamo Alta, Old Square)
  • 1963 - Rencontre à Babel S. Chapeaux (Milan, T. du Congrès-Angelicum)
Capitaine après Dieu J. De Hartog (ibid)
Hécube de Euripide (Ibid)
  • 1964 - la fin d'excuse D. Martini G. (ibid)
  • 1973 - Giacometto et l'oie d'or (Milan)
  • 1974 - peau d'âne (Milan)

télévision

Réalisé par

  • 1954 - Le Journal de Juliette, Programme national, le 4 Janvier 1954
  • 1959 - Les Aventures de Pinocchio, Programme national, le 8 Janvier, 1959
  • 1960 - Giacometto et l'oie d'or, Programme national, le 4 mai 1960

notes

  1. ^ Encyclopédie des arts du spectacle, pp. 260-261.
  2. ^ Daniele Bardelli, Ambrosianeum: cinquante ans d'engagement culturel à Milan, Milano, F. Angeli, 1998, p. 128.
  3. ^ Radiocorriere TV, nº 18, 1960, p. 34.
  4. ^ Milano comme: la culture dans ses installations depuis 1945, Cambridge: Polity Press, 1962, p. 358.
  5. ^ Encyclopédie des arts du spectacle, p. 261.

bibliographie

  • "D'Alessandro, Enrico," enEncyclopédie des arts du spectacle: Mise à jour, 1955-1965, édité par Silvio D'Amico, Rome, Editorial Union, 1966.
  • Aldo Grasso (Eds), Garzanti Encyclopédie de la télévision, Milano, Garzanti, 1996, p. 49, 203, 314.

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR61829380 · ISNI: (FR0000 0000 6663 3688