s
19 708 Pages

DOCG disciplinaire

état Italie Italie
région Regione-Campanie-Stemma.svg Campanie

Aglianico del Taburno
Décret du 30 Novembre, 2011
Journal 295 du 20 Décembre 2011
Il réglemente les vins suivants:
Rouge Aglianico del Taburno
Aglianico del Taburno réserve rouge ou Aglianico del Taburno réserves
rosé Aglianico del Taburno
Source: Ministère italien de l'Agriculture - Règlement de la production de vin[1]

Aglianico del Taburno Il est l'entrée pour la spécification de certains vins DOCG produits en commun Apollosa, Bonea, Campoli del Monte Taburno, Castelpoto, Foglianise, Montesarchio, Paupisi, Torrecuso, pont, Benevento, Cautano, Vitulano et Tocco Caudio, tout en province de Benevento.[1]

Information sur la zone géographique

La production de ces vins zone comprend une zone de collines (entre 200 et 650 m s.l.m.).[1]

« Les sols de la région sont typiques régosols. Le substrat prédominant est constitué par roches tendres grès, Argilli, calcareniti.« Ce sont des sols généralement grumeleuse, mais lorsque l'argile prédomine, la structure devient granulaire (facettes). Ils sont généralement peu profonde avec le premier peu drainé. La stagnation de l'eau est en fait le principal défaut de ces sols, pour la chance surmontables avec l'adoption de appropriée techniques agronomiques. La présence abondante d'argile assure une grande capacité d'échange, tandis que les composés organiques azotés et sont peu représentés. Le carbonate de calcium est généralement présent.[1]

En ce qui concerne le climat, il faut distinguer le fond de la vallée, un climat doux et des pluies abondantes (1000 mm par an) à partir des zones de collines où la température moyenne est abaissée à mesure qu'il monte, et vice versa pleut augmentation (1400 mm par an). La sécheresse estivale de mi-Juin à la mi-Août, est la plus marquée dans la vallée, alors que négligeable en proportion.[1]

« La zone dans son ensemble se caractérise enfin par une bonne mobilité des couches inférieures de l'atmosphère. Il en résulte une aération suffisante des cultures qui est une activité végétative favorable des facteurs et la santé de la production ».[1]

histoire

La province de Bénévent a une longue histoire viticole. Tel que rapporté par Attilio Scienza (professeur à l'Université de Milan), les citations de vin sunnites se trouvent dans les écrits de Platon Comédie (V siècle av) et Pline: Dans le Naturalis Historia Ils ont cité sont en fait les « Kapnios » vins et « Trebula Balliensis » produits dans la région.[1]

A partir de 79 après JC, avec l'importation à Rome du premier vin gaulois, le marché a changé de direction et la viticulture de cloche était en crise dont seulement récupéré avec l'arrivée des Lombards vers 500 après JC. Le vrai redécoller, mais est venu seulement en l'an 1000 grâce aux moines vignobles. Landulfo, évêque de Bénévent, vint à décréter l'obligation de planter une vigne à chaque couvent. Les documents datant de 1100 témoignent d'un viticole en plein essor dans le domaine de Solopaca.[1]

En 1811, les statistiques murattiana rapporte que la province de Bénévent produit différents types de vin, comme pour satisfaire les exigences les plus variées du marché. Ils ont été commercialisés vins de Cerreto Sannita, Solopaca, Frasso Telesino, Melizzano, considéré comme le meilleur, pour les marchés régionaux et extra-régionaux; ceux de Sant'Agata dei Goti pour le marché provincial, tandis que la Garde Sanframondi produit un vin doux et liqueur consacré à certains marchés européens. En 1872, Giuseppe Frojo, auteur entre autres de « Le présent et l'avenir des vins italiens » décrit avec précision les raisins Campanien, plaçant au sommet de la qualité, les Bénévent. A cette époque, il y avait dans la région 15000 ha de vignes qui double dans les années entre 1904 et 1924.[1]

Après la Seconde Guerre mondiale, au fur et les agriculteurs ont également acquis la propriété des terres jusque-là que croître, de plus en plus la surface du vignoble et la production de vin. Au cours de cette période, donc, il y a une grande Enopolio (1300000 litre) dans Solopaca et pour répondre aux besoins des petits producteurs, les quatre premiers « caves » qui opèrent encore sur le territoire.[1]

Avant la DOCG disciplinaire actuelle, c'était:

DOC approuvé avec DPR 29/10/1986
DOCG approuvé avec DM 30.09.2011 Journal officiel 236 - 10/10/2011 (S O. n.217)

Il a été également prévu du vin Aglianico del Taburno pas d'autres attributs.

notes

  1. ^ à b c et fa g h la j [1] Ministère de l'agriculture et des forêts - réglementation de la production de vin

Articles connexes

  • Taburnus

liens externes

Sannio DOP - Consortium protection vins