s
19 708 Pages

Fiano di Avellino
détails
état Italie Italie
région Campanie
rendement (raisin/ha) 10.0 t
rendement maximum 70%
alcool
raisin naturel
11,0%
alcool
vin minimum
11,5%
extrait sec
net minimum
16,0 g / l
reconnaissance
type DOCG
établi par
décret
18/07/2003  
journal officiel la nº 180 5 Août, 2003
La vigne qui est autorisé à produire
  • Fiano au moins 85%
  • grec Blanc 0.0% - 15%
  • Coda di Volpe Blanc 0.0% - 15%
  • Trebbiano Toscane blanc 0.0% - 15%
MiPAAF - Règlement de la production de vin[1]

la Fiano di Avellino Il est un vin DOCG dont la production est autorisée dans province de Avellino.

L'indication d'origine contrôlée et garantie Fiano di Avellino Il peut être accompagné de la mention traditionnelle d'origine classique Apianum.[1]

La vigne qui est autorisé à produire

  • Fiano au moins 85%
  • grec Blanc 0.0% - 15%
  • Coda di Volpe Blanc 0.0% - 15%
  • Trebbiano Toscane blanc 0.0% - 15%[1]

Zone de production

L'ensemble du territoire des municipalités de Avellino, Lapine, Atripalda, Cesinali, Aiello del Sabato, Santo Stefano del Sole, Sorbo Serpico, Salza Irpina, Parolise, San Potito Ultra, candidose, Manocalzati, Pratola Serra, Montefredane, Grottolella, Capriglia Irpina, Sant'Angelo a Scala, Summerhill, Mercogliano, forino, Contrada, Monteforte Irpino, Ospedaletto d'Alpinolo, Montefalcione, Sainte-Lucie di Serino et San Michele di Serino tout en province de Avellino.[1]

Techniques de production

Pour les nouvelles installations, et replanter la densité ne peut pas être inférieure à 2500 plantes / ha. Sont exclus les vignobles de la vallée humide et pas ensoleillée.
Les vignes autorisées sont celles verticales.
Il est interdit de pratiquer de forcer.
Toutes les opérations de vinification doivent être effectuées dans la province de Avellino.[1]

notes de dégustation

  • couleur: Jaune paille plus ou moins intense;
  • odeur: Élégant, intense, caractéristique;
  • saveur: Frais, harmonieux;
  • acidité totale: 5,0 g / l;[1]

Information sur la zone géographique

La zone de production de DOCG étend pour 27600 Il a. Il est inclus en partie dans parc régional de matricaire et il est constitué par la Serino Piana et d'une altitude de collines étendue comprise entre 300 et 600 m s.l.m., limitée à l'ouest par groupe de montagne matricaire, Terminio-est de Tuoro Groupe.[1]

Les sols sont caractérisés par la présence de 'argile (Même 50% de la terre fine) avec la présence de pauvres squelette siliceux-calcaire bien souvent mélangé avec bave ou sable. Cette richesse d'argile est un facteur très positif pour la viticulture, car les contrastes sécheresses d'été avec une maturation plus uniforme des raisins et sa bonne acidité fixe. La réaction de ladite terre est neutre ou sous-alcaline (max pH 8,02), ils ont une modeste contenue dans le calcaire et la présence encore plus rare de humus, substance organique en général (moins de 2%) et azote (De 0,5 à 2,46 g / kg). même la phosphore disponible est faible (21-70 mg / kg de pentoxyde de phosphore), alors qu'ils sont abondamment représentées potassium (250-980 mg / kg d'oxyde de potassium) et de magnésium échangeable magnésium (110-940 mg / kg). Ce dernier est particulièrement important pour les processus de aoûtement et pour les caractéristiques organoleptiques du vin. aussi le bore, le cuivre, le manganèse et le zinc Ils sont bien représentés.[1]

Le climat de la région est influencée par sa topographie accidentée et la présence de nombreuses forêts qui atténuent les pics de température en particulier pendant l'été. Néanmoins, les hivers sont rudes avec plusieurs chutes de neige et la période de Juillet à Septembre se faire très marquée des plages de températures quotidiennes.[1]

Les précipitations sont 1100 mm par an concentré à 70% en automne-hiver et des étés très secs. La zone est protégée contre les vents de l'Est (plus froid) et est exposée aux vents humides de la Tyrrhénienne[1]

En conclusion: « La topographie accidentée du territoire de la production en vigueur et de l'exposition des vignes, orientée au sud-est / sud-ouest, et localisé dans des zones particulièrement adaptées à la culture de la vigne, se combinent pour déterminer un environnement suffisamment aéré, lumineux, favorable à ' achèvement équilibré de toutes les fonctions végétatives et productives de la plante ".[1]

histoire

Les Grecs portent la vigne d'origine de Fiano, le « Vitis Apicius » en Italie: les premières vignes ont été plantées dans Lapine, un endroit qui a pris le nom de raisins, la ville où il produit encore le Fiano. À son tour, le nom de « Vitis Apicius » ou « Apina » est dérivé de la juste caractéristique de ce cépage, odorante, attirant des essaims d'abeilles dans les vignes. De Apina dérivé « Apiana » et ce « Afiana » et Fiano.

Ce sont des documents ayant trait au vin Fiano déjà au XIIe siècle: la Cour des ordres d'achat par Frédéric II de Souabe relatif à la période dans laquelle l'Empereur est Foggia. Plus d'ordre, au siècle suivant, mais cette fois par le roi Charles II d'Anjou pour 1600 vis à envoyer à Fiano Manfredonia Des documents datant du XIIIe siècle, soulignent l'ordre donné par le roi Charles II d'Anjou à son commissaire, William de Fisoni, 1600 pour trouver des vis Fiano à envoyer à Manfredonia, a) pour planter leurs terres.[1]

Ce qui Lapine était un important centre de production de vin est attestée par une note de 5 1592 Novembre, adressée au capitaine de Montefusco, de la capitale Ultra Principauté: « L'université a reçu la sanction royale, sur la gabelle du vin à payer 4 carlins pour chaque soma dans la rive. Maintenant, beaucoup de détails de Lapine apporter le vin, mais ne veulent pas payer parce qu'ils disent qu'ils vendent à la minute. Le capitaine les forcer à payer. « En 1642, l'historien Fra « Scipione Bellabona décrit la région et son vin dans » Raguagli la ville de Avellino".[1]

En 1800 a lieu les premiers exploits de production: vous arrivez à une centaine de millions de litres pour les plus exportés (même en France) et la viticulture deveniez l'épine dorsale de l'économie Irpinia beaucoup à stimuler la réalisation du premier chemin de fer dell'avellinese. Il a un rôle fondamental dans cette ouverture de l'Ecole Royale de Viticulture Vin de Avellino (l'Institut technique agricole en cours) qui prévoit, dans la zone Fiano, un support technique et scientifique pour la toute nouvelle œnologie. En 1882, Michele Carlucci, directeur de cette école, développer et rendre les méthodes de vinification publiques mis au point pour les raisins Fiano pour aligner la qualité du vin produit à la demande commerciale.[1]

L'invasion de phylloxéra intervient pour réduire les effectifs de façon drastique cette importante réalité productive.

Vers 1950, alors que le Bureau international du Vin publie une étude sur ampélographiques Fiano di Violante et Ciarimboli, fournissant ainsi le droit « imprimatur » au Fiano international, les auteurs ont observé que la viticulture de la région est réduite à un scintillement: 2 ha spécialisée dans la culture et 53 a en culture mixte avec une production qui ne parvient pas à la 100000 l de vin (soit 1 ‰ de celle du siècle précédent).[1]

Vingt ans d'ascension difficile, et en 1970, il est à 17 ha de vignes spécialisés. À l'heure actuelle (2011) Vignobles occupent 560 ha avec une production efficace 2300000 l (et un potentiel 3900000 l). Pendant ce temps, il a évolué même les techniques de reproduction des vis passant de l'ancien « système Avellinese » à espaliers modernes guyot ou cordon.[1]

Auparavant, les règlements DOCG actuels ont été:

Approuvé DOC Journal officiel DPR 27/04/1978 241 - 29/08/1978
DOCG approuvé avec DM DM 18.07.2003 Journal officiel 180 - 05/08/2003

règlements abrogés

La discipline précédente[2], approuvé par le décret du 18/07/2003, publiée dans le gazzetta_ufficiale nº 180 du 05/08/2003, à condition:

  • resa_uva = 100 q
  • resa_vino = 70,0%
  • titolo_uva = 11,0%
  • titolo_vino = 11,5%
  • estratto_secco = 16,0 ‰
  • cépages:
    • Fiano 85,0% - 100,0%
    • Grec 0.0% - 15%
    • Coda di Volpe 0,0% - 15%
    • Trebbiano Toscano 0,0% - 15%
  • Notes de dégustation:
    • couleur: Jaune paille plus ou moins intense.
    • odeur: Élégant, intense, caractéristique.
    • saveur: Harmonieux, équilibré et riche en nuances de fruits secs.
  • Zone de production:
L'ensemble du territoire des municipalités de Avellino, Aiello del Sabato, Atripalda, candidose, Capriglia Irpina, Cesinali, Contrada, forino, Grottolella, Lapine, Manocalzati, Mercogliano, Montefalcione, Monteforte Irpino, Montefredane, Montoro Inferiore, Ospedaletto d'Alpinolo, Parolise, Prata di Principato Ultra, Pratola Serra, Salza Irpina, San Michele di Serino, San Potito Ultra, Sainte-Lucie di Serino, Sant'Angelo a Scala, Santo Stefano del Sole, Sorbo Serpico et Summerhill tout en province de Avellino.

appariements

Plats de pâtes à base de poissons, crustacés, crevettes, poulpes, poisson cuit au four, fromage frais, la viande blanche.

production

Province, saison, le volume hectolitres

  • Avellino (1990-1991) 1803,93
  • Avellino (1991-1992) 1530,2
  • Avellino (1992-1993) 2672,0
  • Avellino (1993-1994) 2757,19
  • Avellino (1994-1995) 4125,17
  • Avellino (1995-1996) 6325,48
  • Avellino (1996/97) 13,821.52

notes

  1. ^ à b c et fa g h la j k l m n ou p [1] Ministère de l'agriculture et des forêts - réglementation de la production de vin
  2. ^ Fiano di Avellino DOCG - Production et Zone Histoire, agraria.org. Récupérée le 1er Septembre 2009.

Articles connexes

Partenio Parc naturel régional Irpinia

liens externes

Fiano di Avellino DOCG