s
19 708 Pages

« En fait, je vis toujours dans mon enfance: dans les appartements autour dans l'ombre, se promener dans les rues tranquilles de Uppsala, et je me arrête devant le Sommarhuset d'écouter les deux énormes troncs de bouleau, je me déplace à la vitesse en quelques secondes, et tenue toujours dans mon rêve de temps en temps, je fais une courte visite à la réalité »

(Ingmar Bergman, La lanterne magique, autobiographie, 1987)
Ingmar Bergman
Ingmar Bergman sur l'ensemble des Fraises sauvages
Statuettes de' src= Oscar du meilleur film étranger 1960
Statuettes de' src= Oscar du meilleur film étranger 1961
Statuettes de' src= Oscar à la mémoire Irving G. Thalberg 1971
Statuettes de' src= Oscar du meilleur film étranger 1984

Ernst Ingmar Bergman (/'Ɪŋmar' bærjman/; Uppsala, 14 juillet 1918 - Fårö, 30 juillet 2007) Ce fut un directeur, scénariste, dramaturge, écrivain et cinéaste suédois.

Il est considéré comme l'une des figures les plus importantes de l'histoire du cinéma mondial.

Bergman était un artiste au total, l'un des meilleurs metteurs en scène du côté technique / visuel, et en même temps l'un des écrivains les plus complexes et sophistiqués qui aient jamais vécu. La peur de la mort, la foi et la crise spirituelle, les traumatismes du passé et en général la mémoire de la jeunesse perdue (ou la magie de l'enfance) sont quelques-uns des thèmes qui a été en mesure de traiter efficacement, sinon la perfection formelle.

biographie

début de la vie

Ingmar Bergman
Le père d'Ingmar Bergman, Erik (1886-1970), un pasteur luthérien, tout en maintenant un sermon à l'église Hedvig Eleonora à Stockholm en 1930 (environ). Photo enregistrée le Musée de la ville de Stockholm ("Stockholms Stadsmuseum")

né en Uppsala par un berger luthérien, Erik, et de Karin Åkerblom, issu d'une famille riche Stockholm, Ingmar a passé son enfance en suivant les mouvements de son père dans des maisons paroissiales de divers villages et a fait ses études dans les concepts luthériens « Le péché, la confession, la punition, le pardon et la grâce », thèmes qui seront récurrents dans ses films. Bien que l'auteur est certain que ce n'est pas sûr que la vraie mère était Karin Åkerblom: il semble que la mère naturelle était Hedvig Sjöberg[1].

Le père a commencé son ministère pastoral à l'hôpital Uppsala, puis vint le premier nom berger l'église Hedvig Eleonora à Stockholm et enfin chapelain la Cour royale; en dépit d'être un excellent orateur avait un tempérament irritable, comme le prétend Bergman dans sa biographie:.. « Nous ne pouvions pas siffler, ne pouvait pas marcher avec vos mains dans votre poche a soudainement décidé d'essayer une leçon et qui s'impappinava a été puni, il a beaucoup souffert pour son entendre des bruits trop forts sensibles, l'exaspération "[2]. Erik donna à son fils une éducation très stricte, dont les traces souvent que vous trouverez dans ses films; la figure du père sera portée à l'écran dans trois films: Fanny et Alexandre (1982) Les meilleures intentions (1992) et conversations privées (1996). La mère « avait une charge excessive travail, était tendue, il ne pouvait pas dormir, fait usage de sédatifs puissants qui avaient des effets secondaires tels que l'agitation et l'anxiété "[3].

Ingmar avait un frère aîné de quatre ans[4] et une soeur plus jeune de quatre ans. Dans une situation familiale, ils sont si oppressive pour rechercher les raisons de ses doutes existentiels et surtout de sa recherche continue pour une Dieu qui représente non seulement une rite, mais l'amour. La relation contradictoire avec les parents afin de prendre le jeune Ingmar se retirer dans son propre monde libérateur et imaginatif qui a remplacé le vrai, et quand douze ans, il a reçu le premier projecteur de film il a trouvé, dans le monde du cinéma avec ses lumières et ses ombres, ce qu'il voulait.

en 1936, après une autre confrontation avec ses parents, est allé Stockholm où il est allé vivre seul. Après le lycée et le service militaire, il a inscrit à 'Université de Stockholm pour assister à un cours d'histoire littéraire, il a quitté l'université et est allé pour la première fois en contact avec le monde théâtre et cinéma. Il a commencé à traiter avec le théâtre étudiant dirigeant une société de dramaturgie amateur à la même université et à écrire des paroles pour certains drames. en 1940 il est devenu directeur adjoint au « Théâtre de l'Opéra Royal », (bien que sans salaire). Une fille de ballet a aidé financièrement aussi longtemps qu'il a réussi à obtenir le poste de souffleur pour 'Orphée aux Enfers avec un montant de treize couronnes soir.

Le jeune homme atteint la sécurité financière, a commencé à écrire de manière intensive et produit en l'espace de deux ans, douze pièces de théâtre et un 'opéra. en 1942, une de ses pièces, La mort Kasper, Il a été mis en scène par décision du directeur du théâtre étudiant ce qui a marqué sa chance. Pour regarder le spectacle, il y avait, en fait, dans le public le nouveau directeur de Svensk Filmindustri, Carl Anders Dymling et Stina Bergman, la veuve du dramaturge Hjalmar Bergman, chef de la section des manuscrits, affectés par la représentation, l'a appelé le lendemain et l'a embauché à un salaire de cinq cents écus par mois.

Le premier film et le théâtre

en 1944 l'un de ses écrits a été lu par le directeur Gustaf Molander qui a insisté pour obtenir un film. Le manuscrit a été acheté par Svensk Filmindustri pour cinq mille écus et, sous la direction de Alf Sjöberg qui a traduit en images, et la collaboration avec Bergman lui-même en tant que superviseur, a été abattu hets (Spasimo), L'histoire d'un professeur, surnommé « Caligula », sévère et tyrannique avec ses élèves. Stig Järrel, l 'acteur protagoniste, a été truqué afin qu'il ressemblait à la tête de gestapo, Himmler. Le film a été particulièrement apprécié comme attaque nazisme[5], mais dans de nombreux entretiens le même Bergman a admis qu'il était entiché par Hitler lui-même (il avait personnellement été témoin au cours d'un voyage à Weimar) pendant les années de conflit[6]. tourment gagner un prix 1946 au cours de la première Festival de Cannes la Seconde Guerre mondiale.

Au cours de la fabrication du film, Bergman a été nommé directeur de « Stadsteater » de Helsingborg, l'un des plus anciens théâtres de l'ensemble Suède, mais bientôt ils ont pris des difficultés financières parce que les subventions affectées à l'avaient été approuvés au nouveau théâtre Malmö.

La phase romantique

Quelques mois après cette première expérience cinématographique, il a été proposé de réaliser un film adapté de comédie auteur de théâtre danois Leck Fischer, La bête mère. Crise (Kris), publié en 1946, Il est l'histoire d'une fille qui, après de nombreuses aventures a finalement trouvé la mère et a épousé le jeune homme qui avait longtemps été amoureux d'elle. Le thème du film est l'affrontement entre générations, écrit Alfonso Moscato[7] il est « un choc cette période équilibrée de normalité, ici est exacerbée par le matérialisme endémique dans la société d'après-guerre. »

Bien que le film n'a pas été couronnée de succès, la producteur Indépendant Lorens Marmsted a offert au directeur une nouvelle occasion et a commandé un nouveau film: Pluies sur notre amour, film de mauvaise qualité parce que, comme Bergman lui-même admet, une mauvaise maîtrise des moyens techniques qu'il avait à l'époque. , Le travail ne manque pas néanmoins des idées intéressantes qui anticipent ainsi bergmanienne de faire des films.

Au début de 'automne 1946, Bergman déplacé vers Göteborg, où il a été nommé le premier directeur au théâtre de la ville, faisant ses débuts avec Caligula de Albert Camus et de mettre sur ses autres drames, il résolut de poursuivre pleinement à la fois l'activité de cinéaste est de metteur en scène.

en 1947 suivre, grâce à la confiance de Marmsted deux films adaptés à nouveau de pièces, La terre du désir et Musique dans l'obscurité, où règne le thème de l'inconfort juvénile et échapper à la réalité qui connote aussi les films suivants jusqu'à Un été d'amour, avec laquelle la première phase romantique de sa production peut être considérée comme close.

L'attention suscitée par ce dernier ouvrage, poussant la Svensk Filmindustri à la commission, en 1948, le script pour Eve réalisé par Gustaf Molander et un film, ville portuaire, adapté d'un roman par Olle Länsberg. L'échec du film, cependant, a conduit à une nouvelle réduction du financement.

Mais il est même avec l'aide de Lorens Marmsted que Bergman réalisera la même année la prison, pris d'un de ses propres sujet, et le premier film majeur de sa carrière.

Le film, mais pas un chef-d'œuvre, a suscité un certain intérêt, afin de convaincre Svensk Filmindustri pour donner encore confiance au directeur, qui a ainsi pu réaliser: en 1949, le film Sete, tirée de histoires courtes Birgit Tengroth, Vers la joie, joué magistralement par Sjöström et Cela ne peut pas arriver ici, un film anticommunistes, qui, cependant, ne signe pas ni le sujet ni le script, qui raconte l'histoire d'un réfugié qui en Stockholm de Guerre mondiale tente d'échapper aux espions communiste.

Également au cours de cette période, Bergman a également mis en scène deux pièces: Rachel et le film deliveryman et Venez les mains vides.

Les premiers succès

Un peu plus tard, en 1950, il a écrit Un été d'amour, film état d'esprit a été profondément affecté quand Bergman était à cette époque et qui démontre, pour la première fois, toutes ses possibilités expressives. Il déclare dans une interview avec Jörn Donner:[8] « Ce fut le premier film dans lequel je commençais à me sentir vraiment en mesure de me exprimer. Il était déjà beaucoup, je dirigeais le film. A cette époque, j'étais ce qu'on appelle en préparation technique du jeûne, et en effet, du côté technique, j'étais inquiet, incertain et maladroit . il y a une chose à considérer: qui, à cette époque, la technique était beaucoup plus compliquée qu'aujourd'hui ".

après Un été d'amour, en raison des manifestations pour une taxe d'État qui avait été mis sur le divertissement, le cinéma suédois a connu un ralentissement brutal et Bergman a été tiré de Svensk Filmindustri.

Gun a inspiré le personnage du metteur en scène Karin en Lobelius Des femmes attendent, film qui a été fait en 1952 et présenté l'année suivante Venise sans beaucoup de succès.

va suivre 1953 Été avec Monika qui sera considéré comme un film-scandale, à cause de la sensualité insolente 'actrice Harriet Andersson qui, se tournant spontanément vers la chambre, donne un des meilleurs gros plans toujours, selon la même Ingmar. L'actrice, à cette époque, était seulement vingt ans, et Bergman se lie sentimentalementHarriet Andersson deviendra avec neuf films réalisés en collaboration avec le directeur, l'une de ses actrices favorites.

en 1953, aspiration échoué à prendre à Dramatiska Teatern Stockholm, il a accepté l'offre de stadsteater, Théâtre Municipal Malmö, qui l'a embauché comme directeur et avec qui restera pendant huit ans, la production de treize royale. Dans cette période, il perfectionne en collaboration avec certains acteurs déjà établis qui deviendront également la présence stable dans ses films: en plus de ce qui précède Harriet Andersson, Gunnel Lindblom, Max von Sydow, Erland Josephson, Ingrid Thulin, et Bibi Andersson.

Cette même année, Bergman met en scène Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello et le château de Kafka avec l'adaptation de Max Brod, tandis que les films ont produit un film très triste mis dans le monde cirque intitulé Des forains.
en 1954 Il met en scène au théâtre de Malmö un « Veuve joyeuse » et un ballet intitulé crépuscule Jeux, tandis que les films sont passés de drame à comédie avec Une leçon d'amour.

en 1955 Il a créé une comédie que les critiques considérés comme médiocres, Les rêves de la femme, mais aussi le film qui a fait connaître au public dans toute l'Europe, Sourires d'une nuit d'été, travail raffiné entre la comédie et le drame, qui a été attribué à Cannes pour son « humour poétique » est parmi les 1956 et 1959 dont il a pris sa consécration internationale.

Le succès international

Ingmar Bergman
Ingmar Bergman pendant le traitement de Fraises sauvages, 1957

« KNIGHT: Je veux savoir. Ne croyez pas. Ne pas assumer. Je veux savoir. Je veux que Dieu me aveugle main, me révéler son visage, me parler.
LA MORT: Son silence ne vous parle pas? »

(Ingmar Bergman, de Le Septième Sceau[9])

en 1956 Bergman a pris fin Le Septième Sceau dont le sujet est dérivé d'un seul acte qu'il avait écrit en 1954 pour un des étudiants sages agissant de « » Académie dramatique « à Malmö. Ce fut une performance intitulée Peinture sur bois et il a duré une cinquantaine de minutes. Deux ans plus tard, Bergman a exprimé le désir de transformer Peinture sur bois dans un film, mais son fabricant a refusé: alors a dû attendre le succès Festival de Cannes de Sourires d'une nuit d'été pour relancer le projet. Cette fois, la réponse a été positive, mais à la condition que la fabrication du film ne serait pas durer plus de trente jours. Dans son autobiographie[10], Bergman a écrit sur le film: «C'est un film inégal très cher pour moi parce qu'il a été tourné avec des moyens pauvres, faisant appel à la vitalité et l'amour dans la forêt de nuit où la sorcière est brûlée peut être entrevu à travers les fenêtres des arbres de maisons Solna. ».

Le film fait plus solide renommée du réalisateur, il a réalisé en 1957 le « Prix spécial du jury » au « Festival de Cannes » et 1958 Il a reçu le film « Grand Prix de l'Académie française ». en 1960 le film a été projeté en Italie et a obtenu le ruban d'argent, en Espagne , Il a plutôt le Labaro d'or.

Mais le film certainement le plus célèbre, responsable de renommée internationale et Bergman durable est certainement Fraises sauvages, publié en 1958 dans une période de l'auteur de l'activité théâtrale intense. Il se consacre avec beaucoup d'engagement, de sorte que d'ici la fin du tournage a dû être transporté à une clinique pour épuisement nerveux. Le film est une méditation sereine sur la vie et la mort et a gagné le 'Ours d'or un festival de Berlin et le prix de la critique à Festival du Film de Venise.

Mais l'épuisement n'a pas empêché le directeur, qui, après seulement trois mois, est retourné au travail sur les écrans suédois avec un nouveau film: Brink of Life qui lui a valu le prix du meilleur metteur en scène et les quatre protagonistes d'une prime unique pour leur interprétation. La critique, cependant, n'a pas accepté le film avec enthousiasme, et il a été reléguée dans ses œuvres mineures.

Bergman refit bientôt avec le film le visage il a obtenu en 1959 le Prix Spécial du Jury au Festival de Venise pour « meilleur réalisateur, l'originalité poétique et le style », tandis que Lion d'or il a été affecté ex aequo à La Grande Guerre de Mario Monicelli et Général Della Rovere de Roberto Rossellini. Les journalistes, cependant, voulaient assigner le visage, un signe de controverse, la Prix ​​Pasinetti pour le meilleur début du festival.

Un hiatus

après le visage, Bergman lui-même permis une pause, mettant fin à la collaboration avec Malmö Stadsteater et le ralentissement de l'industrie du cinéma.

Il a travaillé à la place dans un tour jouer Paris et Londres et le 1er Septembre, 1959 Il se marie pour la quatrième fois avec le pianiste Käbi Laretei, avec lequel il avait son fils Daniel Sebastian, qui prendrait quelques années après court-métrage intitulé Daniel. Il est mort en attendant, le directeur de Svensk Filmindustri et a été nommé à sa place un ami de Bergman, Manne Fant, qui l'a invité immédiatement à travailler en tant que conseiller artistique.

Dans ces années, il a également travaillé pour le nouveau-né télévision Suédois, se rendant compte: Venetianskan en 1958, rage en 1959 et Oväder en 1960.

La reprise dans le film

en 1960, avec La Vierge Printemps, pris d'un ballade suédois XIVe siècle, qui lui a valu son premier oscar, Bergman filmant l'industrie du cinéma lui-même.
Le film, contrairement aux précédents, traite d'un thème religieux et presque complètement renonce à un dialogue de se fonder uniquement sur les images qui fonctionnent avec un rythme lent et absorbé et crée un lyrisme fort. Films apparemment parmi les plus sombres Bergman, il reste en effet l'un de ses œuvres les plus ouverts à l'espérance.

immédiatement après La Vierge Printemps, Bergman lui-même consacré à un travail plus gai qui définira, dans les gros titres d'un "rondo capricieuse « : L'œil du diable.

La « Trilogie du silence de Dieu »

Ingmar Bergman
Ingmar Bergman et Jörgen Lindström dans 1963 pendant le traitement de le silence.

À la fin du ' la cinquantaine il a été appelé à travailler au Théâtre royal de Suède le « Kungliga Dramatiska Teatern » à Stockholm et 1961 il a été nommé directeur. Elle pensait quant à lui à la réalisation d'un film différent de l'autre, situé sur une île. Il est allé visiter Orcades mais n'a pas réussi à le satisfaire et, à la suggestion de quelqu'un, il est allé en balte où il a découvert, dans l'île aride et déserte Fårö, un paysage idéal qui inspirera dans ces années "trilogie le silence Dieu». A travers le miroir Il a reçu le 'oscar Meilleur film étranger et a été présenté au festival de Berlin la 1962 l'obtention de la prime OCIC (Bureau International du Cinéma Catholique, organisation catholique du cinéma), Lumière d'hiver (1962), Remise à Berlin et Vienne et le silence (1963), Un de ses films qui ont donné plus de scandale.

Une blague autobiographiques

en 1963 Il a produit "Ett Drömspel" un film pour télévision et le film d'inspiration autobiographique À propos de ces dames ..., où il a été présenté hors compétition à la soirée d'ouverture du Festival du Film de Venise XXV 1964, susciter des réactions mitigées et jugées par le plus un intermède après les efforts de la trilogie. Comme il l'écrit Grazzini[11] il est « une blague autobiographique, un jour férié, mais aussi un boomerang. Le couplage hauteur de sa gloire, Salué comme l'un des grands maîtres du cinéma contemporain, Bergman se sent être en danger de mort, si vous le prenez trop au sérieux. Il sait bien les pièges qui implique l'artiste splendide isolement. Si nous écorchures à l'intérieur, vous voyez que la critique a le même frémissement de ce tragique, que A travers le miroir abordé la relation entre l'œuvre d'art et d'inspiration ... il rit juste pour être une comédie. Mais Bergman a le droit de nous faire des blagues de mauvais goût ".

après À propos de ces dames ..., pendant l'été 1965, Bergman a commencé à travailler sur l'idée d'un film d'être dédié aux acteurs à bénéficier Mangeurs d'hommes, mais à ce moment-là est tombé dans une profonde dépression et seulement pendant la convalescence rédigera la intrigue de ce qui deviendra plus tard personne, qui va lancer une série de films où ils seront les fantômes du premier étage.

La tétralogie de Fårö

La première de cette série, appelée la « tétralogie de Fårö », sera, en fait, personne la 1966, qui signera le détachement du Théâtre Royal Bergman et sa retraite sur l'île de Fårö, qui avait acheté et où il vivra jusqu'à sa mort. Il dira dans l'interview Jörn Donner A travers le miroir:[12] « Je me trouvais dans ce paysage Fårö, avec son absence de couleur, sa dureté et ses proportions extraordinairement sophistiquées et précises, où l'on a l'impression d'entrer dans un monde qui est à l'extérieur, et dont nous ne sommes qu'un petit particules, comme les animaux et les plantes. Comment ça est arrivé, je ne sais pas, mais ici, je l'ai pris racine et maintenant je crois que ma vie a des racines à nouveau ».

Ingmar Bergman
Daniel, fils d'Ingmar Bergman, il est devenu directeur

après personne, Bergman a accepté de collaborer sur un film en huit épisodes intitulé Stimulantia, produit par un groupe de jeunes cinéastes, comme Richard Donner, et pas si jeune, comme Gustaf Molander, qui visait à identifier les choses dans la vie les plus difficiles. Pour Bergman a choisi comme sujet de son « bébé » et a appelé son épisode Daniel Il consacre au fils né de son union avec le pianiste Käbi Laretei.

en 1966, Bergman a pris le manuscrit qu'il avait esquissée dans 'été la 1965, L'homme-manger, et de celui-ci, après avoir rénové, il est né le demihorreur L'Heure du loup.

Le directeur avait entre-temps transformé l'île de Fårö dans un Cinecittà et il entièrement créé en 1967, le film sur guerre honte, film que opposé et qu'il avait des conflits et des controverses, car selon certains critiques pris, au sujet de la guerre du Vietnam, une position indifférent.

en 1968 Bergman a fait le film passion, dernier film réalisé par Svensk Filmindustri avant de commencer votre propre, projeté pour la première fois le 10 Octobre, 1969.

La rencontre avec la télévision

En Mars 1969, a pris sa première rencontre avec la télévision, avec le court-métrage en noir et blanc intitulé le rite, qui se présenta à chaînes de télévision de la Suède, Norvège, Finlande et Danemark.

les années soixante-dix

En 1969, Bergman a fait une documentaire engagement social fort à la télévision suédoise, intitulé Fårödokument, qui a été projeté pour la première fois le 10 Novembre, 1970, dédié à son île de Fårö où le protagoniste est le peuple de l'île, qui est donné l'espace pour exprimer leurs problèmes et faire valoir ses droits.

en 1970, presque à opposer le travail engagé vient de se terminer, Bergman a réalisé un film, ce qui se révélera être parmi les plus superficielles, intitulé la femme adultère. Le film se révélera être un gros échec, entraînant dos le directeur des difficultés financières, dont sera en mesure de récupérer en 1972 grâce au succès inattendu dans le monde entier Cris et chuchotements, film complet des valeurs formelles et substantielles qui ont remporté de nombreux prix.

Films et télévision

L'année suivante, tournera Scènes d'un mariage, né comme épisodes de séries pour la télévision et converti plus tard dans un film près de trois heures, décerné par l'Association des critiques américains comme le meilleur film 1973.

puis suivi par le film de télévision Misantropen en 1974, inspiré par les travaux de Molière et la réalisation d'un film-opéra intitulé La Flûte enchantée, où il pourrait enfin réaliser le rêve de vingt-cinq ans plus tôt. Il était en effet à cette époque à Malmö et voulait diriger La Flûte enchantée, mais il n'a pas osé de peur de ne pas avoir les acteurs appropriés et de la maturité. Maintenant, grâce à la relation avec la télévision, il pouvait parler Mozart qui, avec Chopin et Wagner, Elle était l'un de ses compositeurs le plus aimé et le présent, avec leur musique, dans plusieurs de ses films. Le film a été salué par la critique et plus encore par les amateurs de musique. la cinéphilie G. Legrand rédigera sur Positif:[13] « Plus intelligente, plus agile, votre rythme illustration de la musique est pas moins étroitement liée à la musique, ce qui en fait, il double, en en faisant être, jamais encore plus explicite un remplaçant. » en 1976 Bergman a réalisé, presque en annexe à « La Flûte enchantée », même un travail bref de télévision aussi d'une valeur considérable, intitulé Il ballo delle ingrate, que vous ne pouvez pas être parlé comme un vrai ballet mais l'action mimé dans la musique.

Le drame psychologique L'image de miroir, Toujours en 1976, il est né aussi comme un téléfilm en quatre épisodes de cinquante minutes chacune, transformé en un film d'une durée de 135 minutes, ce qui a été présenté au Festival de Cannes. Il est une œuvre que le même juge Bergman dans son autobiographie[14] ne figure pas parmi les meilleurs en déclarant: « l'épuisement artistique grimaçant sous le tissu mince ».

Une période de crise profonde et le travail acharné

en 1976 Bergman avait sa compagnie de film, le Cinématographe, qui était situé dans un bel immeuble à Stockholm, venait de terminer le scénario L'image de miroir, les supports ont été remarquables, les contacts avec les producteurs États-Unis Ils avaient été utiles, Dino De Laurentiis Il avait accepté de produire le scénario L'oeuf du serpent et le dernier mariage avec Ingrid von Rosen semblait solide: rien ne pouvait imaginer la tempête qui allait arriver.

Le 30 Janvier, alors que le théâtre « Dramaten » a lieu le test Danse de la mort de Strindberg, Ils sont venus tout à coup deux policiers, qui ont conduit Bergman au centre de police sous enquête pour fraude fiscale. Les aventures juridiques engagés le directeur de neuf ans, mais ont été résolus avec le paiement d'une somme non exagéré: 180000 couronnes. Mais ils publièrent les nouvelles et les journaux constamment Bergman, qui avait été forcé de se déplacer avec sa femme dans l'appartement Grev Turegatan, a été saisi par une forte dépression nerveuse qui l'a empêché enfermé pendant trois mois service psychiatrique Karolinska.

en Mars 1977 Bergman a pu revenir à Fårö, mais pas encore libre de ses problèmes, se jeta à l'œuvre et cette période est née l'objet de Sonate d'automne avec le titre de travail Mère, fille et mère. Mais à la fin Octobre, toujours en proie à la bureaucratie, a décidé de se éloigner de la Suède et, après le dépôt de ses biens dans un compte bloqué avec sa femme se rendit d'abord à Paris, puis à Copenhague, décider quant à lui L'oeuf du serpent Il serait tourné dans les studios de "Bavaria Film« à Monaco de Bavière.

L'été a été dépensé Los Angeles avec une participation dans Francfort de se retirer Prix ​​Goethe, une visite nostalgique à Fårö et encore à Monaco, le 28 Octobre 1977 pour assister à la premier le film.

en 1978 Après le film allemand L'oeuf du serpent Bergman, qui avait entre-temps résolu ses problèmes avec les autorités fiscales, a créé un film norvégien, Sonate d'automne. Le film marque la rencontre avec Ingrid Bergman, qu'il lit pas pays scandinaves de 1940, sauf pour l'épisode de Stimulanzia réalisé par Gustaf Molander.

Même avec des acteurs allemands, y compris le 1979 et 1980, le directeur a réalisé, en Bavière Filmstudios, La vie des Marionettes: Avait encore un studio à Monaco et a eu des contacts avec la République fédérale. Le film marque le retour au noir et blanc, qui Bergman aimait beaucoup, mais n'a pas eu une bonne acclamé par la critique, à commencer par l'allemand.

En 1979, comme pour surveiller les changements survenus dans l'île socio-économique substrat, exactement dix ans après la première, Bergman crée un autre documentaire sur Fårö, encore intitulé Fårödokument.

la années quatre-vingt

Au retour de Allemagne Il se retirera sur l'île de Fårö et 1982 a réalisé ce qui devait être, dans ses intentions, son dernier film, et donc quitter le cinéma, Fanny et Alexandre, portrait Uppsala, sa ville natale, entre 1907 et 1909. Les personnages sont une soixantaine, et au centre de l'histoire, un berger protestant élégant et le mal, tout comme le père du réalisateur. Le film était censé durer six heures, mais la durée a été rejetée lorsque censure, de sorte que la version pour la télévision durera cinq heures, le film de trois heures.

Il est né un chef-d'œuvre avec des éléments autobiographiques forts et, comme John Grazzini:[15]« Un résumé de quarante ans de cinéma ». Après le succès de Fanny et Alexandre Bergman, démontrant que son congé du film n'a pas été définitif dans les années qui ont suivi, réalisé en 1983 la métapsychique Après le test, Il né pour la télévision, mais présentée après Cannes et préalablement distribué sous forme de film normale, puis en bande vidéo.

en 1986 encore il a dirigé la théorie le signe, dénotant la même grande activité artistique du metteur en scène, malgré son âge avancé.

Sans tourner plusieurs films, Bergman n'a pas empêché l'activité et est toujours occupée par le travail de télévision, en 1986, la court-métrage Visage de Karin Il a dédié à sa mère et a continué à se consacrer au théâtre. De plus en 1986, il a été invité à la télévision pour réaliser une longue interview de 57 minutes, dans lequel il a dit au calendrier et les méthodes de traitement du film Fanny et Alexandre; l'entrevue était une proposition pour un public national.

à partir de 1988 un 1992 poursuivi ses activités théâtrales et de télévision dans une moins intense, mais tout aussi productif, qui se terminera ensuite avec la quarante-quatrième long métrage intitulé En présence d'un clown où ils seront adoptés pour la première fois techniques numériques.

la années nonante et la télévision

Ingmar Bergman
Les scènes à l'intérieur de nombreux films ont été tournés Bergman dans les études Filmstaden au nord de Stockholm (vers 1925)

Cependant, après avoir quitté le cinéma pour se consacrer au théâtre, Bergman, écrit dans 1991 les scripts de Les meilleures intentions, une production télévisuelle de six heures, puis adapté à l'écran en deux heures et quarante avec la direction de Août Bille, Le réalisateur danois qui avait gagné en 1989 l'Oscar du meilleur film étranger Pelle le conquérant. Du film a été adapté dans un livre intitulé La bonne volonté à la fin apporte la signature de Bergman.

en Avril 1991 Italie a pris dans le travail écrit par japonais Yukio Mishima, Madame de Sade, où elle était représentée à parme le « Festival de l'acteur. » Dans le même mois a été réalisée dans un petit théâtre à l'étage supérieur du « Dramaten Stockholm » son directeur Peer Gynt de Ibsen avec l'interprétation de Bibi Andersson et Bergman Juin réalisé Bacchantes de Euripide, avec de la musique Daniel Börtz, à "l'Opéra de Stockholm», qui a gagné un large public.

en 1991 il prit la charge du scénario Soendagsbarn dirigé par son fils Daniel, qui est un épisode de l'enfance de Bergman, en particulier les promenades qui faisait du vélo avec son père, relatée dans l'autobiographie Lanterne magique[16]. entre 1992 et 1994 Bergman a produit une série malheureuse de films de télévision: Markisinnan De Sade (1992) Backanterna (1993) et Sista Skriket (1994). en 1995 Il est devenu membre honoraire de 'Union des Théâtres de l'Europe.

en 1996 Bergman a collaboré sur le film conversations privées avec direction de Liv Ullmann et 1997 Il a décidé de revenir derrière la prise de la caméra pour la télévision suédoise, En présence d'un clown, beau jeu de film 1925 dans 'hôpital psychiatrique où il a été enfermé dans 1977: L'histoire d'un homme qui veut faire le premier film dans l'histoire du cinéma, et malgré le film échoue, il a décidé de le réciter comme dans le théâtre.

Cette même année, dans la controverse avec les critiques de film, il a refusé d'accepter le prix conféré à la carrière Cannes. en 1999 Liv Ullmann donne au nouveau script pour le film le mécréant et il présente le théâtre cinéastes, sur le thème de 'alcoolisme.

Les dernières années

Ingmar Bergman
les études Filmstaden Stockholm que vous avez actuellement (2005)

en 2000 Il a filmé pour la télévision Les fabricants d'image, qui raconte comment Victor Sjöström, le grand metteur en scène suédois, en 1921, Il a tourné un de ses films les plus célèbres: Le Phantom transport. Il a poursuivi ses activités théâtrales, donnant à la scène et l'écran d'une édition La Flûte enchantée Mozart, unique dans sa forte fascination visionnaire, bien que sans quitter l'appareil.

en 2002, il a publié le livre photos, avec de nombreuses photos qui se rapportent à son enfance. en 2003 il se tourna Sarabande, les éléments suivants Scènes d'un mariage, que quatre autres réseaux européens a été co-financé par Rai et il a été tourné avec des techniques numériques. sur ensemble Bergman a dit: « Ceci est mon dernier film. »

Le 20 Janvier 2005 Bergman a reçu le prix Federico Fellini - qui aspire à devenir le "Prix ​​Nobel film « - pour l'excellence de sa production d'art cinématographique Le 30 Juillet,. 2007, à l'âge de quatre-vingt neuf, est mort à son domicile Fårö, île suédoise de mer Baltique, le jour même de la mort du cinéaste italien Michelangelo Antonioni.

aimer la vie

Bergman a eu une vie amoureuse occupée: au cours de sa vie a été marié cinq fois et a eu neuf enfants. en 1943 marié autre Fischer, danseuse et chorégraphe qui lui donnera une fille, le futur écrivain Lena. en 1944, pendant le traitement du film Spasimo, sa femme et sa fille est tombée malade avec phtisie et ils ont été hospitalisés dans deux sanatoriums; Bergman, pour couvrir les coûts, il a adapté pour préparer des manuscrits pour la société de film, il a travaillé pour. En ce moment-là, il a rencontré Ellen Lundström, aussi danseuse et chorégraphe, avec qui il a commencé une relation; Quand elle est tombée enceinte, elle a décidé de divorcer et de l'épouser. Depuis Ellen a eu quatre enfants.

en 1946 Bergman et Ellen sont allés vivre dans Göteborg. Au cours de l'été 1949, alors qu'il était en train de filmer sur place dans Helsingborg de Vers la joie, le directeur savait journaliste Gun Hagberg, « une fille de marques haut, beau, haut, sports, yeux bleus intenses, le riz ouvert, disponible, équitable, intègre, plein de force féminine »[17], avec laquelle il a commencé une relation qui a continué à revenir au siège. en 1950 Elle a obtenu le divorce d'Ellen; Gun dans l'intervalle, était enceinte et était allée vivre avec lui. Bergman est donc se trouva d'avoir à maintenir deux femmes et cinq enfants. Il est adapté pour produire des scripts au nom des autres et de réaliser la courts métrages publicité. en 1951 marié Gun Grut, qui est ainsi devenu sa troisième épouse. Dans les années cinquante, il a rencontré le pianiste Bergman Käbi Laretei que 1959 Elle est devenue sa quatrième épouse.

en 1964, puis, Bergman est tombé actrice d'amour Liv Ullmann. Depuis leur relation a commencé en 1966 une fille, Linn (qui a pris le nom de sa mère). Bergman a quitté sa femme et a déménagé avec Liv et sa fille. en 1969 Bergman a divorcé Käbi Laretei. La relation du directeur avec Ullmann a pris fin en 1974. L'année suivante, il a épousé le réalisateur Ingrid von Rosen[18]. à partir de 1976 Bergman a élu domicile à l'étranger pour avoir aucun problème avec les autorités fiscales suédoises.

en 1995 Ingrid morì. La mort de von Rosen était un coup à Bergman. La douleur de la perte l'a fait tomber dans un état de profonde dépression; le directeur, qui avait depuis retourné vivre à la maison, à la retraite dans la petite île de Fårö en mer Baltique, où il menait une vie solitaire jusqu'à la mort. Bergman a trouvé le confort partiel du fait que tous ses huit enfants étaient devenus des acteurs, presque tous du théâtre. En plus de Liv Ullmann, Bergman actrices avec qui a partagé sa vie étaient Harriet Andersson, Bibi Andersson et Ingrid Thulin.

croyances religieuses et de style

Ingmar Bergman a combiné une manière unique la question des thèmes universels de l'existence humaine avec l'utilisation des techniques du langage cinématographique: si, d'une part, et leva ses scripts à la profondeur d'un texte littéraire, l'autre par la force figuratif de ses films est comparable à celle des meilleurs auteurs de septième art. Un exemple de cette union extraordinaire est l'un de ses films les plus célèbres, Le Septième Sceau: Les dialogues entre les personnages possèdent l'intensité d'une représentation théâtrale; En même temps, le film est considéré comme un exemple en dirigeant les écoles comme modèle pour l'étude des relations qui régissent la composition de l'image.

En général, Bergman a écrit ses scripts, ce qui reflète sur eux pendant des mois ou des années avant de commencer le projet final. Ses premiers films sont structurés avec soin, et sont soit basés sur ses pièces ou écrites en collaboration avec d'autres auteurs.

Bergman a choisi d'être doux dans les relations avec les acteurs, en fait, soupçonnés d'avoir une grande responsabilité envers eux, ce qui les a vu comme des collaborateurs souvent dans une situation psychologique vulnérable. Ingmar Bergman était athée"athée chrétien«J'ai appelé Sergio Trasatti, auteur de » Beaver « dédié au directeur, qui a cette définition du nombre 2/2011 du mensuel Frame Cult.

Filmographie

Réalisateur

  • crise (Kris) (1946)
  • Pluies sur notre amour (Règne Det på vår kärlek) (1946)
  • La terre du désir (Skepp à terre Inde) (1947)
  • Musique dans l'obscurité (Musik i Mörker) (1947)
  • ville portuaire (Hamnstad) (1948)
  • la prison (Fängelse) (1949)
  • Sete (Torst) (1949)
  • Vers la joie (Till glädje) (1949)
  • Cela ne peut pas arriver ici (Sånt händer inte här) (1950)
  • Un été d'amour (Interlude) (1951)
  • Des femmes attendent (Kvinnors Vantan) (1952)
  • Été avec Monika (Sommaren med Monika) (1953)
  • Des forains (Gycklarnas afton) (1953)
  • Une leçon d'amour (En lektion la kärlek) (1954)
  • Les rêves de la femme (Kvinnodröm) (1955)
  • Sourires d'une nuit d'été (Sommarnattens leende) (1955)
  • Le Septième Sceau (Det sjunde inseglet) (1957)
  • Fraises sauvages (Smultronstället) (1957)
  • Brink of Life (Nära Livet) (1958)
  • le visage (Ansiktet) (1958)
  • La Vierge Printemps (Jungfrukällan) (1960) Oscar mini-icon.png
  • L'œil du diable (Djävulens OGA) (1960)
  • A travers le miroir (Såsom la spegel en) (1961) Oscar mini-icon.png
  • Lumière d'hiver (Nattvardsgästerna) (1963)
  • le silence (Tystnaden) (1963)
  • À propos de ces dames ... (Pour att inte om tala la Kvinnor de dessa) (1964)
  • personne (1966)
  • Stimulantia (1967) - épisode "Daniel"
  • L'Heure du loup (Heure du loup) (1968)
  • honte (Skammen) (1968)
  • passion (Passion En) (1969)
  • la femme adultère (Beröringen) (1971)
  • Cris et chuchotements (Viskningar och rop) (1972)
  • Scènes d'un mariage (Scener ur ett äktenskap) (1973)
  • La Flûte enchantée (Trollflöjten) (1974)
  • L'image de miroir (Ansikte mot ansikte) (1976)
  • L'oeuf du serpent (Egg du serpent) (1977)
  • Sonate d'automne (Höstsonaten) (1978)
  • La vie des Marionettes (Aus dem Leben der Marionetten) (1980)
  • Fanny et Alexandre (Fanny och Alexander) (1982) Oscar mini-icon.png

directeur de la télévision

  • Venetianskan (1958)
  • rage (1959)
  • Oväder (1960)
  • Ett Drömspel (1963)
  • don Juan (1965) - mini-série
  • le rite (Riten) (1969)
  • Scènes d'un mariage (Scener ur ett äktenskap) (1973)
  • Misantropen (1974)
  • Il ballo delle ingrate (De fördömda kvinnornas Dans) (1976) - Court métrage
  • Après le test (Efter repetitionen) (1984)
  • Visage de Karin (Karins Ansikte) (1984) - Court métrage
  • Après le test (Efter repetitionen) (1984) (Fait pour la télévision, mais aussi distribué dans les cinémas)
  • le signe (De Två Saliga) (1986)
  • Markisinnan De Sade (1992)
  • Backanterna (1993)
  • Sista Skriket (1995)
  • Les fabricants d'image (Créateur d'image) (2000)
  • Sarabande (Saraband) (2003)
  • En présence d'un clown (Larmar och gör M. till) (1997)

Script uniquement

  • Spasimo (Hets) (1944)
  • La fureur du péché ou « La femme sans visage » (Kvinna outan ansikte) (1947)
  • Eve (1948)
  • La bande passante de la vieille ville (Medan Stader Sover) (1950)
  • Le divorcé (Frånskild) (1951)
  • La sixième paire de (Sista paret ut) (1956)
  • Lumière dans la nuit (Nattens Ljus) (1957)
  • Parc d'attractions (Lustgården) (1961)
  • Peinture sur bois (Trämålning) (1963) - Film TV
  • la réserve (Reservatet) (1970)
  • le mensonge (1970-1973) - Série TV
  • Den profiter viljan (1991) - TV mini-série
  • Les meilleures intentions (Den profiter viljan) (1992)
  • Le fils dimanche (Söndagsbarn) (1992)
  • conversations privées (Enskilda samtal) (1996) - Film TV
  • Le fabricant d'images (Les fabricants d'image = =)
  • le mécréant (Trolösa) (2000)

Screenplays

  • quatre films, Traduction par Bruno Fonzi et Giacomo Oreglia, Einaudi, 1961 (contient: Sourires d'une nuit d'été; Le septième sceau; Fraises sauvages; le visage)
  • Scènes de la vie conjugale, traduction de Piero Monaci, Einaudi, 1974
  • L'image de miroir, traduit par A. Gravé, Einaudi, 1977
  • six films, traduction de Giacomo Oreglia, Einaudi, 1979 (contient: Lumière d'hiver; Comme dans un miroir; silence; Le rite; Cris et chuchotements; personne)
  • L'oeuf du serpent, traduction de Renzo Pavese, Einaudi, 1980
  • Le Septième Sceau, traduit par A. Criscuolo, l'introduction par Goffredo Fofi, Iperborea, 1994
  • Le cinquième acte, Traduction de Laura Cangemi, Garzanti, 2000 (contient, entre autres, les scripts de Après le test et En présence d'un clown)
  • Les Fraises sauvages, la traduction Renato Zatti, postface par Paolo Mereghetti, Iperborea, 2004
  • Sarabande, traduction par Renato Zatti, postface par Paolo Mereghetti, Iperborea, 2005

Romans et mémoires

  • Fanny et Alexandre. Un roman, traduit par Maria Pia Muscarello et Renzo Pavese, Ubulibri, 1987
  • Lanterne magique, traduction de Fulvio Ferrari, Garzanti, 1987
  • photos, traduction et une note de Renzo Pavese, Garzanti, 1992
  • dimanche Nati, Traduction de Carmen Giorgetti Cima, Garzanti, 1993
  • Avec les meilleures intentions, Traduction de Carmen Giorgetti Cima, Garzanti, 1994
  • conversations privées, Traduction de Laura Cangemi, Garzanti, 1996
  • trois journaux, traduction par Renato Zatti, postface par Goffredo Fofi, Iperborea 2008

dramaturgie

théâtre

  • Kaspers död, 1942
  • Tivolit, 1942
  • Jack hos skådespelarna, 1946
  • Rakel och biografvaktmästaren, 1946
  • Dagen de la tidigt , 1948 (La journée se termine tôt, traduction par Renato Zatti; Postface de Luca Scarlini Iperborea, 2008)
  • Mig jusqu'à skräck, 1947
  • kamma Noll, 1948
  • Joakim Naken eller Självmordet, 1949
  • Staden, 1951
  • Mordet le Barjärna, 1952
  • Trämålning , 1955 (Peinture sur bois, par Luca Scarlini, traduit par Luciano Marrucci, Einaudi, 2001)
  • Sista Skriket, 1993 (Le dernier cri, en Le cinquième acte, Traduction de Laura Cangemi, Garzanti, 2000)

notes

  1. ^ Bergman échangés contre des lits bébé - BBC, sur www.corriere.it. Récupéré le 25 Septembre, ici à 2015.
  2. ^ Ingmar Bergman, Lanterne magique, Milan, Garzanti, 1987, p. 125
  3. ^ Ingmar Bergman, Lanterne magique, op. cit., p. 125
  4. ^ Qu'est-ce que va essayer plus tard suicide et va vivre à Uppsala.
  5. ^ Georges Sadoul, examen sur IMDb
  6. ^ http://news.bbc.co.uk/2/hi/entertainment/441057.stm
  7. ^ Alfonso Moscato, Ingmar Bergman. La réalité et son double, Rome, Editions Pauline, 1981, p. 34
  8. ^ Jörn Donner, Bergman: « Je suis un imposteur », "Epoca« 14 Juillet, 1971
  9. ^ Ingmar Bergman, Le Septième Sceau, Iperborea, Milano 1994, p.28
  10. ^ Ingmar Bergman, La lanterne magique, op cit., p. 246
  11. ^ Corriere della Sera, 28 août 1964
  12. ^ Bergman dans une interview Jörn Donner A travers le miroir, cit., p. 82
  13. ^ "Positif", dossier no. 1. 1977, p. 108
  14. ^ Ingmar Bergman, La lanterne magique, cit, p. 211
  15. ^ Giovanni Grazzini, Fanny et Alexandre, « Corriere della Sera, le 10 Septembre, 1983
  16. ^ Ingmar Bergman, Lanterne magique, op. cit., p. 239 ff
  17. ^ Ingmar Bergman, Lanterne magique, op. cit., p. 148
  18. ^ En tant que femme mariée a pris le nom de son mari: Ingrid Bergman, à ne pas confondre avec 'actrice de cinéma Il est mort en 1982.

bibliographie

  • Alberto Corsani, Le livre qui se dégage. Les suggestions des films de Ingmar Bergman, Editions SEB 27, 2008 ISBN 978-88-86618-63-2.
  • Aldo Garzia, Bergman, le génie: la vie, des idées, des films, des livres, des relations avec l'Italie, l'amour pour l'île de Fårö, Université Editori Riuniti Press, 2010 ISBN 9788864730530.
  • Aldo Garzia, Fårö, la Cinecittà Ingmar Bergman, Sandro Teti Editore, 2001 ISBN 88-88249-02-8.
  • Antonio Costa (Eds), Ingmar Bergman, Marsilio (Collier "copyright" par Paolo Sequences Bertetto), 2009, ISBN 88-317-9671-2.
  • Costanzo Costantini, Les rois du cinéma, Gremese, 1999 ISBN 88-7742-068-5.
  • Fabrizio Marini, Ingmar Bergman. Le Septième Sceau, Lindau, 2002 ISBN 88-7180-410-4.
  • Francis Netto, Ingmar Bergman. Les masques, Editions Divertissement Public, 2008 ISBN 9788885095427.
  • Guido Aristarco, Les chuchotements et aux cris, Sellerio, 1988 ISBN 88-389-0480-4.
  • Jean-Luc Godard, Bergmanorama, 1958.
  • Marker Lise-Lone et Frederick J. Marker, Ingmar Bergman: tout le théâtre, Ubulibri, 2000 ISBN 88-7748-148-X.
  • Roger W. Oliver (eds), Ingmar Bergman, Gremese, 1999 ISBN 88-7742-338-2.
  • Sergio Arecco, Ingmar Bergman. Secrets et magie, Mains, 2000 ISBN 88-8012-154-5.
  • Sergio Trasatti, Ingmar Bergman, Le cinéma Castoro 156, Le Beaver, 2005 ISBN 88-8033-010-1.
  • Stig Björkman et Olivier Assayas, Conversation avec Ingmar Bergman, Lindau, 1990 ISBN 88-7180-274-8.
  • Les auteurs de la politique. les textes, Fax minimum, 2003 ISBN 88-87765-72-3.

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Ingmar Bergman
  • Il contribue à Wikinews wikinews Il contient des nouvelles à jour sur Ingmar Bergman
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Ingmar Bergman

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR110097018 · LCCN: (FRn79054388 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 072947 · ISNI: (FR0000 0003 6864 6943 · GND: (DE118509519 · BNF: (FRcb118914257 (Date) · ULAN: (FR500069382 · NLA: (FR35017717