s
19 708 Pages

Jean-Luc Godard
Jean-Luc Godard dans 1968.
Statuettes de' src= Oscar d'honneur 2011

Jean-Luc Godard (Paris, 3 décembre 1930) Il est directeur, scénariste, éditeur et critique de cinéma français.

Il est l'un des membres les plus importants de Nouvelle Vague, et l'un des réalisateurs les plus importants du cinéma français et international. Sa carrière est marquée par une grande et prolifique principalement par de grandes innovations linguistiques faites au milieu du film. Lion d'or pour sa carrière en 1982, a également reçu l'Oscar d'honneur en 2011.

biographie

né en Paris 3 décembre 1930 dans une famille riche protestant source Suisse appartenant à la haute bourgeoisie (la père a fait la médecin et mère ère fille de banquiers). Godard a terminé ses études dans une école pensionnat suisse et son ville maison où, après le lycée, il a assisté à la Sorbonne l'obtention, en 1949, un diplôme en ethnologie.

Les magazines d'atterrissage

dans le premier la cinquantaine Il se distingue par son radical critique magazines de films tels que lettres et Cahiers du cinéma.

Il remonte à 1950 son premier article sur "Gazette du Cinéma« Intitulée »Joseph Mankiewicz« Et 1952 Il arrive au "Cahiers du cinéma« Avec la pseudonyme Hans Lucas où il a publié trois articles: un court examen sur Rudolph Maté, un examen plus engagé L'autre homme de Alfred Hitchcock et sage intitulé « Défense et illustration decoupage classique « qui montre sa vision de totalisante lettres comme littérature, la cinéma et peinture.

» ... c'est la condition de la dialectique du film: il faut vivre plutôt que de dernière[1] »

différentes expériences

entre 1953 et 1955 Godard, qui a abandonné l'activité de critique, il a voyagé en Amériques et en outre, il assume une utilisation dans la construction de barrage de Grande Dixence en Suisse. De cette expérience, il est né l'idée d'une première court-métrage, "Béton opération», Qu'il sera construit en 1955 grâce au financement de la entreprise entrepreneur.

De retour à Paris, il a commencé à étudier dans des longs métrages. Dans son troisième court-métrage intitulé "Charlotte et son Jules« la 1958 Doublez la voix de Jean-Paul Belmondo et le quatrième, "Une histoire d'eau« La même année, a collaboré avec le réalisateur François Truffaut que 'année Il fournira les éléments suivants sujet pour sa première long métrage.

Le premier film

premier film du Godard se déroule dans 1959 avec film qui devient la norme immédiatement nouvelle vague français: haletant.

Le film, qui a été tourné en seulement quatre semaines avec budget limitée et le recours à l'utilisation de caméra vidéo main, obtient la Prix ​​Jean Vigo et commence la première période de filmographie godardien.

Au sein de ce son premier travail a déjà ces « transgressions » aux modèles récit traditionnel nouvelle vague Il utilisera pour se distancer de la soi-disant "Cinéma de Papa« : montage cahoteuse, acteurs qui répondent directement au public, la voiture a l'air. Evident est aussi l'amour pour le cinéma de Godard, citant des films obsessionnelle États-Unis sexe la cinquantaine.

La première période (1960-1967)

La « première période » de godardien passe 1960 un 1967 et il se caractérise par une grande veine créatrice que Godard conduit à réaliser vingt-deux films, y compris courts et longs métrages, avec un activisme sans limites qui culminent dans l'expérience de "soixante-huit« Expérimenté par le directeur en personne.

au cours de ces années, Godard a tourné son attention au contenu érotique image contemporaine: affiches des acteurs, publicité, bandes dessinées, magazines brillant. Dans ce film sont nés comme Agent Lemmy Caution Alphaville mission, Le bandit de 11, Deux ou trois choses que je sais d'elle.

Cette période est juste pour parler d'un long métrage par de nombreux critiques est défini comme l'une des plus grandes expressions de Nouvelle Vague, à savoir Bande à part. Le film, dans un froid, automnal Paris, raconte l'histoire de deux amis, joué par Sami Frey et Claude Brasseur, qui se rencontrent par hasard une jeune fille, belle et naïve, joué par Anna Karina, qui auront une incidence à court et à long terme de leur vie. La belle séquence tourné en persienne, où ils courent comme des fous le long des espaces immenses du musée, il sera repris quelques années plus tard par Bernardo Bertolucci dans son film Les Innocents - Les Innocents, où les protagonistes Eva Green,, Louis Garrel et Michael Pitt Ils répètent leur course au Louvre à identifier Franz, Arthur et Odile, précisément les trois jeunes courir sans soucis autour de Paris avec un vieux SIMCA convertibles et passent leurs journées dans un cours d'anglais et un bistrot pour boire un verre et fantasmer sur leur avenir.

À partir de 1966 Godard mariée théories certainement marxiste: Cinéma devient le lieu où mettre en œuvre une critique sévère de la société de consommation et la marchandisation des relations humaines, mais aussi où vous pouvez réfléchir sur le même statut de l'image en tant que porteur « naturel » a 'idéologie. Le problème de la praxis devient une constante de la scène « politique » de Godard, dans les films Les Chinois et Week End - Une femme et un homme du samedi au dimanche.

La deuxième période (1968-1972)

Après avoir examiné la possibilité de mettre en pratique un film véritablement révolutionnaire (La science Gay, 1968) Fondé en Godard 1969 avec les autres cinéastes Groupe Dziga Vertov, l'expérience d'un film collectif et en rejetant le rôle de l'auteur dans la croyance qu'il implique une idéologie autoritaire et hiérarchique. Cette même année, il a dirigé Luttes en Italie, un film pour télévision italien que les questions sur la relation entre le cinéma, la représentation et l'idéologie à travers l'histoire d'une jeune fille de classe moyenne qui joue dans un groupe extraparlamentare tout en restant lié à l'idéologie de sa classe d'origine.

En plus de se rappeler ces années en tant que film, il y a Vent d'est seul film avec lequel il a travaillé avec l'acteur le plus célèbre de l'engagement politique et qui a été le principal acteur du cinéma politique italien: Gian Maria Volonté

Les activités Godard, qui jusque-là avait été mouvementé, a été forcé d'arrêter pour les accident de la route ce qui l'oblige à hôpital pendant quelques mois, et pour la naissance des premières différences au sein du groupe et en particulier pour l'idée que le moment était maintenant à la fin de la subversion.

Pour tenter de retrouver sa propre identité artistique et politique Godard reste pendant plusieurs mois clos sur lui-même sans être interviewé par la presse et seulement 1972 Il réalise, avec Jean-Pierre Gorin, Crack maître, tout va bien, une enquête sur la situation des intellectuels dans le reflux sessantottesco post-saison.

Un hiatus de trois ans

La fin du mouvement marque Godard pour un saut de repenser. Après quelques conférences tenues au 'Université de Montréal et le travail "Introduction à Une histoire du cinéma véritable« Ce qui sera publié dans 1980, prend sa retraite Grenoble, où il a travaillé pendant plusieurs années pour Sonimage laboratoires expérimenter des techniques cinématographiques à faible coût (super 8, magnétoscopes, etc.).

La troisième période (1975-2006)

Après l'amarrage à technologies électronique et vidéo commence la troisième période, celle du dernier Godard, marqué par une nouvelle et d'expérimentation intense dans la vidéo, qui coexiste strictement avec le film, est utilisé pour une nouvelle critique des images sur les photos, même leur propre.

en 1975 avec Numéro deux Godard commence à utiliser le nouvel équipement vidéo et la mise en scène pas la relation d'un couple sans repos, mais une relation sans repos famille, mélanger la documentation réelle avec fiction, vie avec sa représentation.

Né attention la plus vive aux questions de privé, en particulier la famille, qui sont prises avec des tons plus intimistes comme dans Tout homme pour lui-même (la vie). Durant cette période, Godard parvient à améliorer l'image pure au détriment de histoire en utilisant la série de séquences autonomes comme des peintures détachées de intrigue et agréable pour leur propre beauté comme dans passion (1982) Cela peut être considéré comme un exemple de son nouveau concept esthétique de l'image.

Ainsi, dans ce qui suit Prénom Carmen (1983) Qui a gagné le Lion d'or à Venise, et Je vous salue, Marie (1984) Est considéré comme le texte est juste une excuse pour un montage sans en jeux de mots, citations chansons disparates musique, récupération de paysages naturels, tels que flots la lac Léman dans "Prénom Carmen« Ce devenir l'un des principaux leitmotiv directeur visuel.

Dans les travaux de cette troisième période rejoint le calme de l'image du motif récurrent musique classique, notamment Mozart et Beethoven qui ils étaient déjà dans le premier film d'époque.

en 1988 pour Canal plus, Il est créé le projet "Histoire (s) du cinéma« Ce qui va durer jusqu'à ce que 1997 et dont l'expérience avait quatre volumes avec tous les matériaux d'interprétation iconographique qui sera publié dans 1998. Avec le film Nouvelle Vague la 1990 et Helas pour moi la 1993, Godard est capable d'écrire l'ensemble scénario sans utiliser un mot mais en disant des phrases d'autres personnages pour laisser la place aux images, avec leur musique intérieure, créer un parfait géométrie.

Dans le film Allemagne neuf zéro, qui est calqué sur Allemagne année zéro de rossellini, Godard aime jouer avec langues (la français et allemand), Comme il l'a fait dans le premier film d'époque (haletant où il a utilisé le 'Anglais et en français et mépris (Anglais, l 'italien et en français).

Eloge de l'amour la 2001 Il est un ensemble de blagues, gag paradoxal, ladite célèbres, les inversions de structure que le couleur la seconde partie du film en contraste avec le blanc et noir la première partie dont les événements se deux ans plus tard.

Remerciements

Festival du Film de Venise
  • 1983: Lion d'or
Festival International de Locarno
  • 1995: Léopard d'honneur
Oscar Awards 2011
  • Oscar d'honneur

Filmographie

Les premiers courts métrages (1954 - 1958)

  • Béton opération (1954)
  • Une femme coquette (1954)
  • Tous les garçons sont appelés Patrick, ou Charlotte et Véronique (1957)
  • Charlotte et son Jules (1958)
  • Une histoire d'eau, co-réalisé avec François Truffaut (1958)

La première période (1960 - 1967)

Longs métrages

Courts métrages / épisodes film

  • indolence (Cela devrait paraître), Épisode De Les sept péchés capitaux (Les sept péchés capitaux) (1961)
  • Le nouveau monde (Le monde de nouveau), Episode Ro.Go.Pa.G. (1962)
  • Le prophète contrefacteur (Le grand escroc), Épisode De La plupart des belles Escrocs du monde (Les Plus Belles Escroqueries du monde) (1964)
  • Montparnasse-Levallois, épisode de Paris la nuit (Paris vu par ...) (1963 mais édition 1966)
  • Orly Reportage (1964)
  • L'amour en 2000 (Anticipation, Ou l'amour en l'an 2000), Épisode De L'amour à travers les âges (L'amour A travers les âges ou Le plus vieux du monde métier) De divers directeurs (1967)
  • amour (Le retour des et aller enfants prodigues retour des enfants prodigues), Episode La colère et l'amour ou Gospel 70 (1967)
  • Camera Eye (CAMERA- l'œil), Episode Loin du Vietnam (Loin du Viet-nam) (1967)

La deuxième période (1968 - 1972)

La troisième période (1975 - présent)

Longs métrages

  • Numéro deux (1975)
  • Ici et ailleurs (1976)
  • Comment ça va? (1978)
  • Tout homme pour lui-même (la vie) (Sauve qui peut (la vie)) (1980)
  • passion (1982)
  • Changer d'images (1982)
  • Prénom Carmen (1983)
  • Je vous salue, Marie (1985)
  • Soft et Hard (1985)
  • détective (detective) (1985)
  • Et décadence d'grandeur un petit commerce de cinéma (1986)
  • Prenez soin de votre droit ... (Soigne ta droite) (1987)
  • Le roi Lear (1987)
  • Le Rapport Darty (1989)
  • Nouvelle vague (1990)
  • Allemagne neuf zéro (Allemagne 90 neuf zéro) (1991)
  • Hélas! (Helas pour moi) (1993)
  • Les Enfants à la Russie jouent (1993)
  • JLG / JLG - de décembre Autoportrait (1995)
  • For Ever Mozart (1996)
  • Eloge de l'amour (2001)
  • Notre musique (2004)
  • Film socialisme (2010)
  • Adieu au langage - Adieu à la langue (2014)

Plus de la troisième période

  • Six Fois deux également connu sous le nom Sur et sous la communication, 6 100 « émissions chacune (1977)
  • France / tour / deux enfants Détour, 12 épisodes de 26 « (chaque1977)
  • Scénario de "Sauve qui peut la vie" (1979)
  • "Passion", le travail et l'amour - Introduction à un scénario (1981)
  • 'Passion' du film Scénario (1981)
  • Freddy Buache Lettre à, court-métrage (1982)
  • Petites Notes à propos du film "Je vous salue, Marie" (1984)
  • WA meetin, court-métrage, entretien Woody Allen (1987)
  • Armide, épisode du film air (1987)
  • fermé
  • La parole de puissance, court-métrage France Télécom (1988)
  • Le contrôle technique de dernier, épisode de Les français VUs par ... (1988)
  • Sur tous se est défilé, court-métrage (1988)
  • Je vous salue Sarajevo, court métrage de 2 « (1993)
  • L'art de l'enfance, épisode non crédité de Comment vont les enfants également connu sous le nom Comment vont les enfants?
  • Deux Fois ans de cinéma Cinquante français, moyen métrage, le dialogue avec Michel Piccoli plus de cent ans de cinéma (1995)
  • Le Old Place, moyen métrage commandé par MoMa (1998)
  • Histoire (s) du cinéma:
    • Histoire (s) du cinéma: les histoires Toutes (1988)
    • Histoire (s) du cinéma: Une histoire Seule (1989)
    • Histoire (s) du cinéma: le cinéma Seul (1997)
    • Histoire (s) du cinéma: Fatale beauté (1997)
    • Histoire (s) du cinéma: La Monnaie de l'Absolu (1998)
    • Histoire (s) du cinéma: Le Contrôle de l'Univers (1998)
    • Histoire (s) du cinéma: Une nouvelle vague (1998)
    • Histoire (s) du cinéma: Les signes parmi nous (1998)
    • Moments des Histoire Choisis (s) du cinéma (2004)
  • L'Origine du siècle XXIème, court métrage, commandé par Festival de Cannes (2000)
  • Dans le noir du Temps, épisode de Dix minutes plus: le violoncelliste (2002)
  • faux passeport vrai, moyen métrage d'exposition Voyages en Utopies, Jean-Luc Godard, 1946-2006 (2006)
  • Les Désastres Trois, épisode de 3x3D réalisé avec Peter Greenaway et Edgar Pêra (2014)
  • Ponts de Sarajevo, film collectif réalisé par treize administrateurs (2014)

travaux

  • Jean-Luc Godard, Jean-Luc Godard par Jean-Luc Godard, édité par Alain Bergala, Editions du Cahiers du cinéma, Paris 1980, Trad. de Adriano Aprà et Paolo Mereghetti, Le cinéma est le cinéma, Garzanti, Milan, 1981
  • (FR) Jean-Luc Godard, Histoire (s) du cinéma, 4 vol., Gallimard, Paris 1998
  • (FR) Jean-Luc Godard, Archéologie du cinéma et mémoire du siècle. dialogue, Youssef Ishaghpour, Farrago, Tours 2000
  • Jean-Luc Godard, Introduction à l'histoire du cinéma, traduction et Maurizio Ciampa Rina Macrelli, Rome, Editori Riuniti, 1982.
  • Jean-Luc Godard, Deux ou trois choses que je sais sur moi. Écrits et conversations sur le film, édité par Orazio Leogrande, traduit par Orazio Leogrande et Andreina Lombardi Bom, Fax minimum, 2007.

notes

  1. ^ Jean-Luc Godard, Défense et illustration du découpage classique, en: Cahiers du cinéma n ° 15, Septembre 1952, pp. 28-32, la pseudonyme Hans Lucas. Trad. En. Défense et illustration decoupage classique, en: Le cinéma est le cinéma, (Ed Adriano Aprà) Garzanti, Milan, 1971, pp. 35-41.
  2. ^ L'expérience mystique de Godard: de la phénoménologie à la vie

bibliographie

Livres Jean-Luc Godard en italien

  • Suzanne Liandrat Guigues, Jean-Louis Leutrat, Godard. A la recherche de l'art perdu, Les mains, Recco, 1998. ISBN 88-8012-086-7
  • Alberto Farassino, Jean-Luc Godard, vol. 176, le Beaver, 2007 ISBN 88-8033-066-7.
  • Roberto Chiesi, Jean-Luc Godard, Gremese, 2003 - ISBN 88-8440-259-X
  • Jacopo Chessa, Jean-Luc Godard. haletant, Lindau, 2007. ISBN 978-88-7180-626-6
  • Alberto Scandola, L'image et le néant: le dernier Godard, Kaplan, Torino 2014, ISBN 978-88-89908-74-7

Livres Jean-Luc Godard dans d'autres langues

  • Richard Roud, Jean-Luc Godard, Cinéma One, Londres 1962
  • Jean Collet, Jean-Luc Godard, Seghers, Paris 1963
  • Barthélemy Amengual (ed) Jean-Luci Godard au-delà du RÉCIT, Lettres Modernes, Paris 1967
  • Colin Miles MacCabe, Jean-Luc Godard, images, sons, Politique, Indiana University Press, Bloomington 1980
  • Marc Cerisuelo, Jean-Luc Godard, Lherminier, Paris 1989
  • Jean-Luc Douin, Godard, Rivages, Paris 1989.
  • Jean-Louis Leutrat, Des traces Qui nous ressemblent , Comp'Act, 1990.
  • Raymond Bellour et Mary Lea Bandy (ed) Jean-Luc Godard, fils + l'image 1974-1991, Musée d'Art Moderne, New York 1992,
  • Marc Cerisuelo (ed) Jean-Luc Godard au-delà de l'image, dans "Etudes Cinématographiques" 1993, n. 194-202, 1993
  • Alain Bergala NUL Godard Que better, Editions du Cahiers du cinéma, Paris 1999.
  • Jacques Aumont, Amnésies: Fictions du cinéma d'après Jean-Luc Godard , P.O.L. 1999.
  • Michael Temple et James S. Williams, Le film seul. Essais sur les travaux de Jean-Luc Godard 1985-2000, Amsterdam University Press, 2000.
  • Suzanne Liandrat Guigues et Jean-Louis Leutrat, Godard simples comme bonjour, Harmattan: 2004

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Jean-Luc Godard
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Jean-Luc Godard

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR108762210 · LCCN: (FRn79055544 · SBN: IT \ ICCU \ MACRO \ 025442 · ISNI: (FR0000 0003 6864 6695 · GND: (DE118540009 · BNF: (FRcb11905213z (Date) · ULAN: (FR500193556 · NLA: (FR35129196