s
19 708 Pages

Christopher Challis (Kensington, 18 mars 1919 - Bristol, 31 mai 2012) Ce fut un directeur de la photographie britannique.

avec Jack Cardiff Il a été l'un des protagonistes de la photographie du film britannique une quarantaine d'années et cinquante.[1] Au cours de sa carrière est entré dans deux associations professionnelles d'une importance particulière dans les années cinquante avec les Britanniques Michael Powell et Emeric Pressburger, en sixties avec les Etats-Unis Stanley Donen.

biographie

Après avoir été diplômé du Collège de Wimbledon, les approches au cinéma comme assistant caméraman pour la Gaumont British newsreel Nouvelles, servir dans le département du film Royal Air Force au cours de la Guerre mondiale et après le conflit, commencer à travailler comme opérateur de la caméra rang, où il a terminé son apprentissage aux côtés de Jack Cardiff.[1]

Réunissez à Cardiff à la réalisation de trois chefs-d'œuvre directe par le couple d'administration Michael Powell et Emeric Pressburger dans la seconde moitié de la une quarantaine d'années: Il sert en tant que deuxième assistant camera[2] pour la comédie fantastique Une question de vie et de la mort (1946), Caractérisé par la coexistence réussie entre délires en noir et blanc et la couleur et visuelle et inventions spectaculaires,[3] et l'opérateur de la machine[2] pour le mélodrame par « style somptueux et flamboyant '[4] Le narcisse noir (1947), Qui est à Cardiff Prix ​​Oscar et golden Globe, et Les chaussures rouges (1948), "Un mélodrame parfait [...] point de rencontre magique [de] l'expérimentation populaire et narrative."[5]

Alors que le succès de ces « jalons dans l'histoire de Technicolor»[1] Cardiff rend particulièrement populaire, du thriller en noir et blanc Le Petit retour en arrière Chambre (1949) Challis prend sa place en tant que directeur de la photo de Powell et Pressburger, avec qui a travaillé pendant une dizaine d'années et une douzaine de films. Parmi leurs collaborations ultérieures se distingue en particulier l'imagination déchaînée Figuratif[1] le melomusical Les Contes d'Hoffmann (1951), Un « spectacle total » des « expériences de couleurs vives, la mise en scène étonnante de solutions, d'innombrables virtuosité technique. »[6]

au cours de la la cinquantaine Il ne se limite pas travailler uniquement avec Powell et Pressburger, mais coopère avec plusieurs des grands réalisateurs britanniques de l'époque, ce qui donne bien avant lui-même à la fois dans le film cru que dans ceux du cadre contemporain, se positionner comme « l'un de la personnalité majeure cinéma britannique ".[7] à Henry Cornelius Photos de soins Le rival de ma femme (1953), « L'une des plus jolies et comédies les plus drôles des années 50 »[8], gagnant BAFTA pour le meilleur film britannique et Golden Globe Award pour le meilleur film en langue étrangère et parmi les grands succès commerciaux de rang.[9] Dans le film le pervers (1955) de Arthur Lubin Il apporte Technicolor à Londres victorien. Il fait un très bon travail[10] pour le drame d'aventure nu dans l'ouragan (1959) Réalisé par Charles Crichton.

en 1960 avec surprise, parcelle et L'herbe est toujours plus verte a commencé à travailler avec l'Américain Stanley Donen, qui se développe en quinze ans par quatre autres films, y compris le magnifique arabesque (1966), Dans lequel un photographe Sophia Loren à sa diva de pointe[1] et qui vaut le BAFTA à la meilleure photographie (Pour lequel il avait déjà été nommé à deux reprises, en 1964 pour la guerre épique les gagnants et 1966 pour Ces hommes magnifiques dans leurs machines volantes), La comédie romantique amère Deux pour la route (1967), Joués par Audrey Hepburn et Albert Finney et la comédie musicale Le Petit Prince (1974), Inspiré tout 'œuvre littéraire du même nom.

Parmi ses œuvres de sixties, on peut citer les deux films de guerre dirigés par des marins Lewis Gilbert, Coulez le Bismarck! (1960) et pont Fly (1962), Le second film de la série de Panthère rose, A Shot in the Dark (1964), Le nouveau partenariat avec Cardiff, cette fois-ci en tant que metteur en scène, pour les plus aventureux Les Drakkars (1964), la comédie jaune L'escroquerie qui fait appel à Scotland Yard (1966) et les enfants classiques Bang Bang Chitty Chitty (1968).

en 1970 Il est choisi parmi les Billy Wilder, au Royaume-Uni pour les entreprises, sophistiqué La vie privée de Sherlock Holmes. en 1978 Il a été nominé dernière fois prix BAFTA pour les plus aventureux abysse.

dans le premier années quatre-vingt par des images de deux films réalisés par Guy Hamilton (Avec qui il avait travaillé pour les plus aventureux Force 10 de Navarone) Et pris des romans Agatha Christie, Assassiner dans le miroir (1980) avec Angela Lansbury dans le rôle de miss Marple et Meurtre au Soleil (1982) avec Peter Ustinov dans celles de Poirot. Son dernier ouvrage coïncide avec le dernier directeur Joseph Losey, Fumante - Au bain turc (1985).

en 1995 publie autobiographie Sont-ils vraiment si terrible? Chronique d'un Cameraman, avec une préface signée par Donen.[1]

Remerciements

  • BAFTA à la meilleure photographie
    • 1964: Candidat - les gagnants
    • 1966: Candidat - Ces hommes magnifiques dans leurs machines volantes
    • 1967: gagnant - arabesque
    • 1978: Candidat - abysse

Filmographie

  • L'enfer des hommes du ciel (Il est de leur gloire), Mise en scène Brian Desmond Hurst (1946)
  • A l'embouchure de la rivière (La fin de la rivière), Réalisé par Derek N. Twist (1947)
  • Les garçons dans la salle arrière (Le Petit retour en arrière Chambre), Mise en scène Michael Powell et Emeric Pressburger (1949)
  • le renard (Autant en emporte sur Terre), Réalisé par Michael Powell et Emeric Pressburger (1950)
  • L'insaisissable Mouron (Le Elusive Pimpernel), Réalisé par Michael Powell et Emeric Pressburger (1950)
  • Les Contes d'Hoffmann (Les Contes d'Hoffmann), Réalisé par Michael Powell et Emeric Pressburger (1951)
  • Cinquième Hurricanes Squadron (Anges One Five), Mise en scène George Plus O'Ferrall (1952)
  • Un jour ... une vie (24 heures de la vie d'une femme), Mise en scène Victor Saville (1952)
  • L'histoire de Gilbert et Sullivan, réalisé par Sidney Gilliat (1953)
  • Le rival de ma femme (Geneviève), Mise en scène Henry Cornelius (1953)
  • Il était une fois ... (Désaccord), Dirigée par Emeric Pressburger (1953)
  • Saadia, réalisé par Albert Lewin (1953)
  • La flamme et la viande (Flamme et la Chair), Mise en scène Richard Brooks (1954)
  • Malaga, réalisé par Richard Sale (1954)
  • Élever un Riot, réalisé par Wendy Toye (1955)
  • le pervers (Pas dans le brouillard), Mise en scène Arthur Lubin (1955)
  • Oh ... Rosalinda !!, de Michael Powell et Emeric Pressburger (1955)
  • L'archer du roi (Quentin Durward), Mise en scène Richard Thorpe (1955)
  • L'Apprenti Sorcier (L'Apprenti Sorcier), Réalisé par Michael Powell (1955) - Film Court
  • La bataille de la River Plate (La bataille de la River Plate), Réalisé par Michael Powell et Emeric Pressburger (1956)
  • Le jardinier espagnol (Le jardinier espagnol), Mise en scène Philip Leacock (1956)
  • l'embuscade (Ill Met by Moonlight), Réalisé par Michael Powell et Emeric Pressburger (1957)
  • Aventure à Soho (Miracle à Soho), Réalisé par Julian Amyes (1957)
  • rébellion Terre (Way Windom), Mise en scène Ronald Neame (1957)
  • Rooney, réalisé par George Pollock (1958)
  • Sous le pont avec le capitaine (Table du capitaine), Mise en scène Jack Lee (1959)
  • nu dans l'ouragan (Les inondations de la peur), Mise en scène Charles Crichton (1959)
  • L'enquête de l'inspecteur Morgan (blind date), Mise en scène Joseph Losey (1959)
  • Coulez le Bismarck! (Coulez le Bismarck!), Mise en scène Lewis Gilbert (1960)
  • Les gangsters Piccadilly (Never Let Go), Mise en scène John Guillermin (1960)
  • surprise, parcelle (Forfait Surprise), Mise en scène Stanley Donen (1960)
  • L'herbe est toujours plus verte (L'herbe est plus verte), Réalisé par Stanley Donen (1960)
  • Cinq heures en espèces (Cinq Golden Hours), Mise en scène Mario Zampi (1961)
  • Flamme dans les rues, réalisé par Roy Ward Baker (1961)
  • pont Fly (H.M.S. provocant), Réalisé par Lewis Gilbert (1962)
  • Une soirée avec le Royal Ballet, réalisé par Anthony Asquith et Anthony Havelock-Allan (1963)
  • les gagnants (le Victors), Mise en scène Carl Foreman (1963)
  • Les Drakkars (Les Drakkars), Mise en scène Jack Cardiff (1964)
  • A Shot in the Dark (A Shot in the Dark), Mise en scène Blake Edwards (1964)
  • Ces hommes magnifiques dans leurs machines volantes (Ces hommes magnifiques dans leurs machines volantes ou comment je me suis envolé de Londres à Paris en 25 heures 11 minutes), Mise en scène Ken Annakin (1965)
  • Taille de la peur (Retour des Cendres), Mise en scène J. Lee Thompson (1965)
  • arabesque, réalisé par Stanley Donen (1966)
  • L'escroquerie qui fait appel à Scotland Yard (kaléidoscope), Mise en scène Jack Smight (1966)
  • Deux pour la route (Deux pour la route), Réalisé par Stanley Donen (1967)
  • Au bord de la peur (A Dandy en gelée), Mise en scène Anthony Mann (1968)
  • Bang Bang Chitty Chitty (Bang Bang Chitty Chitty), Mise en scène Ken Hughes (1968)
  • ces deux (escalier), Réalisé par Stanley Donen (1969)
  • La vie privée de Sherlock Holmes (La vie privée de Sherlock Holmes), Mise en scène Billy Wilder (1970)
  • scélérat (scélérat), Réalisé par Michael Tuchner (1971)
  • Pour l'amour j'ai attrapé un espion russe (To Catch a Spy), Réalisé par Dick Clement (1971)
  • Maria Stuarda, reine d'Ecosse (Marie, reine d'Ecosse), Mise en scène Charles Jarrott (1972)
  • Détective privé ... trop (Suivez-moi!), Mise en scène Carol Reed (1972)
  • Le garçon qui a jauni (Le garçon qui a jauni), Réalisé par Michael Powell (1972)
  • Une guerre des enfants, dirigé par George Schaefer (1972) (TV)
  • Le Petit Prince (Le Petit Prince), Réalisé par Stanley Donen (1974)
  • Dans cette maison de Brede, réalisé par George Schaefer (1975) (TV)
  • The Old Curiosity Shop, réalisé par Michael Tuchner (1975)
  • Sarah Bernhardt - La plus grande actrice de tous les temps (Sarah Incroyable), Mise en scène Richard Fleischer (1976)
  • abysse (The Deep), Mise en scène Peter Yates (1977)
  • Force 10 de Navarone (Force 10 de Navarone), Mise en scène Guy Hamilton (1978)
  • L'énigme des sables (L'énigme des sables), Mise en scène Tony Maylam (1979)
  • Aide Keychain First titanesque, réalisé par William Hale (1979) (TV)
  • Assassiner dans le miroir (Le Miroir se brisa), Dirigée par Guy Hamilton (1980)
  • Meurtre au Soleil (Meurtre au Soleil), Dirigée par Guy Hamilton (1982)
  • secrets, réalisé par Gavin Millar (1983)
  • Top Secret!, réalisé par Jim Abrahams, David Zucker et Jerry Zucker (1984)
  • Fumante - Au bain turc (fumant), Réalisé par Joseph Losey (1985)

notes

  1. ^ à b c et fa Stefano Masi, Dictionnaire mondial des directeurs de la photographie, Recco, mains, 2007. ISBN 88-8012-387-4 Vol. A-K, p. 159
  2. ^ à b (FR) Christopher Challis, IMDb. Récupéré le 5 Août 2011.
  3. ^ Le Mereghetti - Dictionnaire du Film 2008, Milan, Baldini Castoldi Dalai, 2007. ISBN 9788860731869 p. 2584
  4. ^ Le Mereghetti - Dictionnaire du Film 2008, p. 1942
  5. ^ Le Mereghetti - Dictionnaire du Film 2008, p. 2592
  6. ^ Le Mereghetti - Dictionnaire du Film 2008, p. 2406
  7. ^ Stefano Masi, op. cit., Vol. A-K, p. 160
  8. ^ Le Morandini - Dictionnaire du film 2000, Bologne, Pearson Education, 1999. ISBN 8808021890 p. 1126
  9. ^ (FR) Screenonline - Cornelius, Henry (1913-1958), screenonline.org.uk. Récupéré le 2 Juillet, 2009.
  10. ^ Le Mereghetti - Dictionnaire du Film 2008, p. 2039

bibliographie

  • Stefano Masi, Dictionnaire mondial des directeurs de la photographie, Recco, mains, 2007. ISBN 88-8012-387-4 Vol. A-K, p. 159-160

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR10054825 · LCCN: (FRn95078084 · ISNI: (FR0000 0001 1487 6159 · GND: (DE137270003 · BNF: (FRcb14086267n (Date)