s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
Shorea robusta
Shorea robusta.jpg
Shorea robusta
état de conservation
Statut iucn3.1 LC it.svg
faible risque (Lc)
classement Cronquist
domaine Eucaryotes
uni plantae
division Angiosperme
classe magnoliopsida
ordre theales
famille dipterocarpaceae
sexe Shorea
espèce Robuste S.
APG Classification
ordre Malvales
famille dipterocarpaceae
nom binomial
Shorea robusta
Roth
synonymes

robuste Vatica

la Shorea robusta, également connu sous le nom sal (Sal) sakhua ou shala, est une espèce d'arbre appartenant à la famille des dipterocarpaceae.

description

Shorea robusta
Les nouvelles feuilles et des bourgeons Jayanti en réserve pour les tigres dans Buxa district de Jalpaiguri la Bengale occidental (Inde).

L'arbre de sal est également connu comme sakhua nord de l'Inde, y compris les États du Madhya Pradesh et Jharkhand dell'Orrisa.[1][2]

Le sel a une moyenne de ralentir la croissance et peut atteindre une hauteur de 30 à 35 m et un diamètre du tronc jusqu'à 2-2,5 m. la feuilles Ils sont longs 10-25 cm et 5-15 cm. Dans les zones plus humides, il est à feuilles persistantes; dans les zones les plus arides, il est à feuilles caduques pendant la saison sèche, la perte de la plupart des feuilles entre Février et Avril, les remettre à nouveau en Avril et Mai.

Dans le Palais Royal Phnom Penh en Cambodge, un grand arbre feuillu est appelé par erreur Shorea robusta, où il est en fait un arbre de boulets de canon exemplaires, Couroupita guianensis. Probablement à cause des nombreux touristes qui visitent cet endroit, la plaque avec le mauvais nom et le fait que les fleurs de l'arbre de boulets de canon sont très voyantes et parfumée, la plupart des recherches en ligne les images mènent au genre de plante mal.

Distribution et habitat

Shorea robusta
sal arbre Chhattisgarh (Inde).

Cet arbre est originaire sous-continent indien, Elle se propage sur tout le territoire au sud de 'Himalaya, de Myanmar est à Népal, tous 'Inde et bangladesh. En Inde, son habitat s'étend de 'Assam, de Bengale, dall 'Odisha et Jharkhand ouest aux montagnes shivalik dans 'Haryana, est de la rivière Yamuna. Elle étend également à travers Ghats et aux chaînes orientales Vindhya et Satpura Inde centrale.[3] Il est souvent l'arbre dominant dans les forêts où il se produit. en Népal, Il est la plupart du temps dans la région Terai de l'est à l'ouest, en particulier dans la chaîne de Churia (dans les montagnes de Shivalik) dans la zone de climat subtropical. Il y a beaucoup de zones protégées, telles que Parc national de Chitwan, la Bardia National Park et la réserve naturelle de Shukla Phat, où il y a des forêts denses d'énormes arbres sal. Il est également présent dans la zone inférieure de la région montagneuse et dans le Terai Int.

sens religieux

hindouisme

Shorea robusta
La reine Māyā qui donne naissance au Bouddha.

Dans la tradition hindou, il est dit que l'arbre sal est favorisée par Vishnu.[4] son nom shala, Shaal ou sal Il vient de sanskrit (शाल, salle, littéralement « maison »), un nom qui suggère qu'il a été utilisé pour obtenir du bois pour le logement; D'autres noms dans la langue Sanskrit sont ashvakarna, chiraparna et sarja, parmi beaucoup d'autres.[citation nécessaire]

L'arbre de sal est souvent confondu avec 'arbre de Ashoka (Arbre Ashoka) Dans la littérature ancienne sous-continent indien.[5]

la Jain état dans lequel le 24 tirthankara, Mahavira, Il a atteint l'éclairage sous sal.[6][7]

Il y a un élément décoratif standard de la sculpture hindoue qui a pris naissance dans un Yakshini qui saisit la branche d'un arbre en fleurs tout en mettant le pied contre ses racines.[8] Cet élément décoratif sculpturale a été construit en 'l'architecture des temples indiens comment salabhanjika ou « fille arbre de sal », bien qu'il ne sait même pas si elle est un arbre ou sal Asoka.[9]

Dans la vallée de Katmandou au Népal, vous pouvez trouver l'architecture typique des temples de pagode népalaise avec de riches sculptures en bois, et la plupart des temples, dont le Temple de Nyatapol (Nyatapola), sont faits de briques et de bois de sal.

bouddhisme

la tradition bouddhiste indique que le Reine Maya, alors qu'il se rendait au règne de son grand-père, elle a donné naissance à Gautama Bouddha accroché à la branche d'un arbre ou sal Asoka dans un jardin Lumbini, en Népal Du Sud.[10]

Selon la tradition bouddhiste, le Bouddha était couché entre une paire d'arbres sal quand il est mort:

« Alors le Bienheureux avec une grande communauté de moines sont allés sur la rive opposée de la rivière et se dirigea vers Hiraññavati Upavattana, le bosquet sal Mallan « près Kusinara. À l'arrivée, dit-il à l'arrivée vénérable, il a dit au Vén Ananda:. « Ananda, s'il vous plaît me préparer un lit entre les arbres sal de Gemelli, la tête au nord, je suis fatigué, et je tendrai. ».[11] »

On dit aussi que le sel était l'arbre sous lequel Kaundinya Vessabhū et respectivement le 5 et le 23 dans la précédente buddha Bouddha Gautama, Ils ont atteint l'illumination.

Dans le bouddhisme, la sal courte floraison de l'arbre est utilisé comme symbole de 'impermanence et rappodo passage de la gloire, en particulier comme un analogue de l'Ouest dit Sic transit gloria mundi. Dans le bouddhisme japonais, ce concept est connu à travers le verset d'ouverture 'Heike monogatari - un conte de la montée et la chute d'un clan puissant une fois - dont la seconde moitié se lit « la couleur de la salle de fleurs révèle la vérité que la décadence prospère devoni. » (沙羅 雙樹 の 花 の 色, 盛 者必 衰 の 理 を 顯 す Jōshahissui pas Kotowari wo arawasu?),[12], citant 'idéogramme quatre caractères (盛 者必 衰 Josha hissui?) une chanson Sutra de Human Re« La décroissance prospère inévitablement, la pleine devient inévitablement vide » (盛 者必 衰, 実 者必 虚 Josha hissui, jissha hikkyo??).

en Sri Lanka, les gens pensaient à tort que la Couroupita guianensis Il était l'arbre sal de la doctrine bouddhiste.[13]

utilisations

Le sal est l'une des sources les plus importantes de bois en Inde, avec un bois à gros grains qui est de couleur juste couper, mais devient brun foncé lorsqu'il est exposé à l'air. Le bois est résineux et durable et est recherchée en tant que matériau de construction, mais ne convient pas pour le rabotage et le polissage. , Il est au lieu particulièrement adapté à la construction de cadres pour fenêtres et portes.

Les feuilles séchées sont sal une matière première importante pour produziine de plats (appelés patravali) Et les feuilles de l'Inde bols nord et l'est. Les feuilles sont également utilisées pour servir frais paan (Préparations à noix de bétel) et de petites collations comme fraîchement préparés noirs haricots, bouilli, golgappa, etc. Les feuilles / plats utilisés sont facilement consommés par les chèvres et le bétail errant librement dans les rues. L'arbre a donc réduit de manière significative dans le nord de l'Inde, la consommation des plats en styromousse et plastique qui aurait causé un lourd impact sur l'environnement dans un pays qui dans de nombreuses régions a encore de mauvaises conditions d'hygiène. Nell 'Inde du sud, ils utilisent plutôt les feuilles de plantain et banane. Au Népal, les feuilles de sal sont utilisés pour faire des plats et des vaisseaux locaux appelés « tapari », « doona » et « bogata » dans lequel il utilise le riz au curry. Cependant, l'utilisation d'un tel outil « naturel » a fortement baissé au cours de la dernière décennie.

La résine d'arbre sal (RLA en sanskrit) est utilisé comme astringent en La médecine ayurvédique.[14] Il est également brûlé comme encens dans les cérémonies hindoues.

Les graines et les fruits de Shorea robusta Ils sont une source d'huile de la lampe et de graisses végétales. À partir des graines aussi on extrait une huile qui, une fois raffiné, utilisé dans la cuisson des aliments.

Galerie d'images

notes

  1. ^ Moushumi Basu, Un Rakhi pour les arbres, sur Les gens pour des causes sociales Blog, 10 décembre 2008. Récupéré le 2 Janvier, 2017.
  2. ^ Saranda, Kaimur Plateau à la croisée des chemins debout, bjmirror0112.wordpress.com, Janvier 2012. Récupéré le 2 Janvier, 2017.
  3. ^ Oudhia P. et R. N. Ganguali, Lantana camara est responsable de l'infestation Sal-foreur chez M. P.?, en Environnement des insectes, vol. 1, n ° 4, 1998, p. 5.
  4. ^ arbres sacrés
  5. ^ Eckard Schleberger, Die indische Götterwelt. Gestalt, Ausdruck und Sinnbild, Eugen Diederich Verlag, Cologne, 1997, ISBN 3-424-00898-2, ISBN 978-3-424-00898-2.
  6. ^ Hiralal et Adinath Jain Neminath Upadhye, Mahavira, son temps et sa philosophie de la vie, Bharatiya Jnanpith, 2000 [1974], p. 30.
  7. ^ Helmuth von Glasenapp, Jaïnisme: Une religion indienne du Salut, Delhi, Motilal Banarsidass, 1999, p. 30, 327, ISBN 81-208-1376-6.
  8. ^ Hans Wolfgang Schumann, Buddhistische Bilderwelt: Ein Handbuch des ikonographisches Mahayana- und Tantrayana-buddhisms, Eugen Diederichs Verlag, Cologne, 2001, ISBN 3-424-00897-4, ISBN 978-3-424-00897-5.
  9. ^ Eckard Schleberger, Die indische Götterwelt. Gestalt, Ausdruck und Sinnbild, Eugen Diederich Verlag. Cologne, 1997, ISBN 3-424-00898-2, ISBN 978-3-424-00898-2.
  10. ^ Robert Buswell Jr. et Donald S. Lopez Jr. (dir), Princeton Dictionnaire du bouddhisme, Princeton, NJ, Princeton University Press, 2013, p. 724, ISBN 9780691157863.
  11. ^ (FR) Maha-Parinibbâna Sutta: Le grand discours sur le total déliaison « (DN 16), traduit des pôles par Thanissaro Bhikkhu, accesstoinsight.org. Extrait le 26 Juin, ici à 2015.
  12. ^ Chapitre 1.1, traduit par Helen Craig McCullough.
  13. ^ http://www.sundaytimes.lk/070916/News/news00026.html
  14. ^ Hall, Asvakarna

D'autres projets

liens externes