s
19 708 Pages

diocèse de Vannes
Dioecesis Venetensis
Eglise latine
VannesCathedral.jpg
suffragant dell ' Archidiocèse de Rennes
Armoiries du diocèse Carte du diocèse
province ecclésiastique
Province Ecclésiastique du diocèse
situation géographique
diocèse géographique
évêque Raymond Michel René Centene
évêques émérites François-Mathurin Gourvès
Les prêtres 355 261, dont 94 laïque et régulière
1642 baptisé pour prêtre
religieux 272 hommes, femmes 1072
diacres 65 permanente
population 727000
baptisés 583.000 (80,2% du total)
surface 7092 km² en France
paroisses 299
érection Ve siècle
rite romain
cathédrale San Pietro
adresse rue de l'Évêché, P.Eb. 3, 56001 Vannes CEDEX, France
site Web www.vannes.catholique.fr
Les données de 'Annuaire Pontificale 2015 (ch · gc?)
Eglise catholique en France
Diocèse de Vannes
Le diocèse historique de Grande-Bretagne avant révolution française: Celle de Vannes Il est montré que Breton de Gwened.
Diocèse de Vannes
la basilique sanctuaire Sainte-Anne-d'Auray.
Diocèse de Vannes
L'église de San Paterno à Vannes, construite en 'XIe siècle.
Diocèse de Vannes
la cloître abbaye Saint-Sauveur de Redon, fondée en '832.
Diocèse de Vannes
la séminaire plus Vannes.
Diocèse de Vannes
icône moderne San Paterno, considéré comme le premier évêque de Vannes.

la Diocèse de Vannes (en latin: Dioecesis Venetensis) Est un siège de Eglise catholique suffragant dell 'Archidiocèse de Rennes. en 2014 Il avait baptisé 583000 de 727.000 habitants. Elle est régie par évêque Raymond Michel René Centene.

territoire

Le diocèse est situé au centre-sud Grande-Bretagne et comprend le département français la Morbihan.

Un diocèse est la ville de Vannes, où le Cathédrale Saint-Pierre.

Le territoire couvre 7,092 kilomètres carrés et est divisé en 299 paroisses, regroupées en 35 deaneries, à son tour divisée en trois archidiaconés: Ouest, du Centre et de l'Est.

Les institutions religieuses

histoire

Darioritum, nom gallo-romain d'aujourd'hui Vannes, était la capitale du peuple celte de Vénitiens et l'un des civitates de Lyonnaise troisième comme indiqué par le notitia Galliarum début de la Ve siècle.[1] Le diocèse est documenté avec certitude dans la seconde moitié du Ve siècle: en 465 à ce sujet a été célébré à Vannes un conseil de évêques de province ecclésiastique de Tours, où était-ce Paterno, considéré par la tradition le premier évêque de Vannes.[2]

selon Louis Duchesne, évêque de Vannes était également présent à un autre conseil, tenue à Angers en 453, mais son identification est incertaine, car il n'est pas indiqué les sièges d'adhésion; selon l'historien Breton l'un des Sarmazio, cariées, et Rumorido Vivenzio était évêque de Vannes.[3]

la cartulario dell 'abbaye de Redon Elle montre pour la première fois une liste d'environ 50 plebs employés ou paroisses dans l'Épiscopat neuvième siècle. raids normand début de la Xe siècle Ils ont dévasté la région et détruit de nombreuses institutions religieuses, dont de nombreux monastères existants dont il reste une chose au nom de beaucoup Breton (moustoir).

l'ancien cathédrale Il a été détruit lors de l'invasion des Normands 919. Il a été reconstruit en style roman vers la 1020 Judicaël par l'évêque avec l'aide de son frère Duc de Bretagne Geoffrey I. Ce bâtiment a été reconstruit style gothique entre 1454 et 1520. Dans la cathédrale se trouvent les restes de Saint Vincenzo Ferrer, Il est mort à Vannes 1419.

Peu de temps après la période normande qui a été reconstitué chapitre de la cathédrale; Il a été mentionné pour la première fois dans le cartulaire de Redon en 1021, où, entre autres les différentes dignité sont également indiqué que la constitution.

en 1287 duc John II Henri de gauche à Tore évêque Château de la Motte, qui deviendra le siège épiscopal jusqu'à ce que la révolution.

suite convenu Redon 1441, le chapitre de la cathédrale a perdu la prérogative d'élire les évêques de Vannes au profit des ducs de Bretagne et la Saint-Siège, Il se réserve le droit d'investiture des élus.

Dans la période post-tridentine, deux évêques en particulier étaient connus pour quelques tentatives de réforme du diocèse, Sébastien de Rosmadec et son neveu Charles de Rosmadec, qui a établi les visites pastorales et les missions paroissiales, appelé à de nouvelles commandes diocèse et les congrégations religieuses, institué l'obligation de retraites spirituelles pour le clergé et les fidèles. la séminaire diocèse a été créé en 1680 pendant l'épiscopat de Pierre-Louis de Cazet Vautorte grâce au travail de l'infatigable vicaire général Eudes de Kerlivio.

Avant la Révolution, le diocèse comprenait environ 160 paroisses, divisé en 9 doyennés.

suite convenu avec la bulle Ici Christi Domini de Le pape Pie VII 29 Novembre 1801 le diocèse a été agrandie, en incorporant des portions de Diocèse de Saint-Malo, qui a été supprimée, la Nantes et Quimper. A la même occasion a donné quelques paroisses du diocèse Rennes (Maintenant archidiocèse) et Saint-Brieuc.

Le 3 Janvier 1859 Il est devenu une partie de province ecclésiastique Archidiocèse de Rennes.

Le 20 Septembre 1996 Pape Giovanni Paolo II visité le diocèse au cours d'une pèlerinage le sanctuaire de Sainte-Anne-d'Auray.

évêques Cronotassi

Un catalogue des évêques de Vannes est rapporté par cartulario dell 'abbaye Sainte-Croix de Quimperlé (Finistère), Le XIIe siècle, qui comprend une série de noms de San Paterno jusqu'à Cadioc († 1254).[4] Jusqu'à Blenliveto, la vingt-sixième de la liste, le catalogue est absolument pas fiable, car ils ne disposent pas des évêques historiquement documentés, alors que de nombreux caractères sont entrés ou les noms qui ont été vénérés saints dans le pays ou qui ne sont pas documentés de quelque façon que les évêques. Même les quelques indications chronologiques dans le catalogue sont absolument anachronique.[5]

  • San Paterno † (mentionné dans 465 environ)[6]
  • San Modesto † (mentionné dans 511)
  • Macliavo † (la moitié de la VIe siècle)
  • Eunio † (avant 578 - 579 détrôné)
  • Regale † (mentionné dans 590)[7]
  • † août (deuxième moitié du 'huitième siècle)[8]
  • Isaac † (avant 797 - après '814)
  • Wineloco † (avant '820 - après le 3 Février 821)
  • Ragenario † (avant le 1er Avril 821 - après le 24 Janvier 838)
  • Susanno † (avant le 16 Avril 838 - 848[9] détrôné)
  • Corangeno † (du 1er mai 850 - après Août 868)
  • Dilis † (mentionné dans '870)[10]
  • Cenmonoco † (du 1er mai 878 - après Août 888)
  • Bilio † (du 1er mai 892 - après Octobre 913)
  • Blenliveto † (mentionné dans 950 environ)
  • lit de la rivière †
  • Auriscando † (avant 971 - après la 990)[11]
  • Judicaël † (1 Juin 992 - après la 1032)
  • Budic † (mentionné dans 1037)
  • Maenyui † (avant 1 066 - après la 1082)
  • Morven † (avant 1089 - après la 1117)[12]
  • Jacques † (mentionné dans 1129)
  • Même † (avant 1137 - 1143 décédé)
  • Rouaud (Rotaldus) O.Cist. † (1143 - 26 juin 1177 décédé)
  • Geoffroy †
  • Guéhénoc † (1182 - après la 1218)[13]
  • Robert † (avant 1220 - 1232 a démissionné)
  • Guillaume † (1232 - après la 1233)
  • Cadioc † (avant 1235 - 15 mai 1254 décédé)
    • Guillaume de Quélen † (Juin 1254 - 26 août 1254 décédé) (élu évêque)[14]
  • Alain I † (1255 - 18 février 1262 décédé)
  • † de Conleu IUG (avant 1265 - 21 octobre 1270 décédé)
  • Pierre † (mentionné dans 1276)
  • Hervé Bloc † (12 Décembre 1279 - 22 mars 1287 décédé)
  • Henri Tore † (Juin 1287 - après la 1310)
  • Jean Le Parisy † (avant 1312 - 20 janvier 1339 décédé)
  • Geoffroy de Saint-Guen † (10 Mars 1339 - après la 1340 décédé)
  • Gauthier de Saint-Père † (10 Janvier 1347 - sur 1359 décédé)
  • Geoffroy de Rohan † (22 Avril, 1360 - sur 1377 décédé)
  • Jean de Montrelais † (5 Novembre 1378 - 20 octobre 1382 nommé évêque de Nantes)
  • Simon de Langres, O.P. † (20 Octobre 1382 - 1383 a démissionné)
  • Henri Le Barbu, O.Cist. † (3 Août 1383 - 2 mai 1404 nommé évêque de Nantes)
  • Hugues Lestoquer, O.P. † (25 Août 1404 - 10 octobre 1408 décédé)
  • Amaury de la Motte d'Acigné † (25 Février 1410 - 24 octobre 1432 nommé évêque de Saint-Malo)
  • Jean Validire † (29 Octobre 1432 - après la 1444 décédé)
  • Yves de Pontsal † (20 Août 1451 - 7 janvier 1475 décédé)
  • Pierre de Foix le Jeune † (11 Mars 1476 - 18 août 1490 décédé)
    • Lorenzo Cybo de Mari † (29 Août 1490 - 21 décembre 1503 décédé) (Administrateur apostolique)
    • Amanieu d'Albret † (8 Janvier 1504 - 14 octobre 1504 résigné) (Administrateur apostolique)
  • Jacques de Beaune de Semblançay † (14 Octobre 1504 - 8 janvier 1511 décédé)
    • Robert Guibé † (17 Mars 1511 - 9 novembre 1513 décédé) (Administrateur apostolique)
    • Lorenzo Pucci † (21 Novembre, 1513 - 11 décembre 1514 résigné) (Administrateur apostolique)
  • André Hamon † (11 Décembre 1514 - après le 12 Avril 1527)
  • Antonio Pucci † (8 Juillet 1529 - 10 juin 1541 a démissionné)
    • Lorenzo Pucci II † (10 Juin 1541 - 1547 décédé) (élu évêque)
  • Charles de Marillac † (20 Octobre 1550 - 24 mars 1557 nommé archevêque de Vienne)
  • Sébastien L'Aubespine † (21 Juin 1557 - 23 mars 1558 nommé évêque de Limoges)
  • Philippe du Bec † (17 Avril 1559 - 15 octobre 1566 nommé évêque de Nantes)
  • Jean Le Feuvre † (15 mai 1566 - 1570 décédé)
  • Pierre de Saint-Martin † (17 Mars 1572 - 1574 a démissionné)
  • Jean de La Haye, O.S.B. † (22 Mars 1574 - août 1574 décédé)
  • Louis de La Haye † (3 Août 1575 - 26 janvier 1588 décédé)
    • Vacant (1588-1592)
  • Georges d'Aradon † (10 Mars 1592 - 31 mai 1596 décédé)
    • Vacant (1596-1599)
  • Jacques Martin † (8 Novembre 1599 - 1622 a démissionné)
  • Sébastien de Rosmadec † (14 Novembre 1622 - 29 juillet 1646 a démissionné)
  • Charles de Rosmadec † (1 Juillet 1647 - avant le 22 Juin 1671 a démissionné)[15]
  • Pierre-Louis de Cazet Vautorte † (22 Juin, 1671 - 13 décembre 1687 décédé)
    • Vacant (1687-1692)
  • François d'Argouges † (4 Février 1692[16] - 15 mars 1716 décédé)
    • Louis de La Vergen de Tressan † (mars 1716 - 8 juin 1718 nommé évêque de Nantes) (Bishop élu)
  • Jean-Paul-François Le Fèvre de Caumartin † (8 Juin 1718 - 4 mars 1720 nommé évêque de Blois)
  • Antoine Fagon † (20 Mars 1720 - 16 février 1742 décédé)
  • Jean-Joseph Chapelle de Saint-Jean de Jumilhac † (9 Juillet 1742 - 10 juin 1746 a démissionné)[17]
  • Jean-Charles de Bertin † (22 Août 1746 - 23 septembre 1774 décédé)
  • Sébastien-Michel Amelot † (3 Avril 1775 - 29 novembre 1801 détrôné)[18]
  • Antoine-Xavier de Maynaud Pancemont † (10 Avril 1802 - 14 mars 1807 décédé)
  • Pierre-François-Gabriel-Raymond-Ferdinand Ignace-de-Roquefort Bausset † (16 Mars, 1808 - 1 Octobre 1817 nommé archevêque de Aix)
  • Henri-Marie-de Clauce Bruc-Monplaisir † (23 Août 1819 - 8 juin 1826 décédé)
  • Simon Garnier † (2 Octobre 1826 - 8 mai 1827 décédé)
  • Charles-Jean de la Motte de Broons et de Vauvert † (17 Septembre 1827 - 5 mai 1860 décédé)
  • Louis-Anne Dubreil † (22 Juillet 1861 - 21 décembre 1863 nommé archevêque de Avignon)
  • Jean-Baptiste Charles Gazailhan † (21 Décembre 1863 - 6 novembre 1865 a démissionné)
  • Jean-Marie Becel † (22 Juin, 1866 - 6 novembre 1897 décédé)
  • Amédée-Jean-Baptiste Latieule † (24 Mars 1898 - 21 octobre 1903 décédé)
    • Vacant (1903-1906)
  • Alcime-Armand-Pierre-Henri Gouraud † (21 Février 1906 - 2 octobre 1928 décédé)
  • Hippolyte Trehiou † (15 Avril 1929 - 9 janvier 1941 décédé)
  • Eugène-Joseph-Marie Le Bellec † (11 Octobre 1941 - 24 septembre 1964 retiré)
  • Pierre-Auguste-Marie Boussard † (24 Septembre 1964 - 16 novembre 1991 retiré)
  • François-Mathurin Gourvès (16 Novembre 1991 réussi - le 28 Juin 2005 retiré)
  • Raymond Michel René Centene, du 28 Juin 2005

statistiques

Le diocèse à la fin de l'année 2014 sur une population de 727.000 personnes avaient baptisé 583000, ce qui correspond à 80,2% du total.

année population prêtres diacres religieux paroisses
baptisé total % nombre laïque régulier baptisé pour prêtre hommes femmes
1950 505000 506884 99,6 1086 941 145 465 490 3095 295
1970 535070 540474 99,0 907 806 101 589 463 3043 299
1980 581000 593000 98,0 770 662 108 754 438 2540 300
1990 617000 636000 97,0 665 552 113 927 9 424 1,987 300
1999 548000 631000 86,8 508 416 92 1078 33 360 1575 300
2000 546380 642800 85,0 507 401 106 1077 36 348 1537 300
2001 546380 642800 85,0 485 384 101 1126 39 358 1651 300
2002 546380 645000 84,7 461 381 80 1185 40 317 1554 298
2003 600 000 606600 98,9 461 367 94 1301 43 356 1513 298
2004 600 000 606600 98,9 444 358 86 1351 45 333 1494 300
2010 630000 700000 90,0 411 302 109 1532 51 311 1275 299
2014 583000 727000 80,2 355 261 94 1642 65 272 1072 299

notes

  1. ^ Monumenta Historica Germaniae, Chronica minora, I, p. 556.
  2. ^ Duchesne, fastes épiscopaux, pp. 248-249.
  3. ^ Duchesne, fastes épiscopaux, pp. 246-247.
  4. ^ Léon et Maître Paul de Berthou, Cartulaire de l'Abbaye de Sainte-Croix de Quimperlé, 2e édition, Rennes-Paris 1904, pp. 86-87.
  5. ^ Cette cronotassi ne montre que les noms des évêques historiquement documentés. Le catalogue complet est également rapporté par Duchesne dans les deux ouvrages cités parmi les sources.
  6. ^ Gallia Christiana insérer un autre saint Paterno, qui serait le Saint-Patrick missionnaire et patron de 'Irlande. selon Louis Duchesne Il pourrait appartenir au diocèse de Vannes l'un des évêques présents, mais sans indication du lieu d'appartenance, à conseil de Angers 453, qui Sarmazio, pourris et Rumorido Vivenzio.
  7. ^ À ce stade Gallia Christiana insère les saints mentionnés dans le catalogue et commémorés dans les textes liturgiques diocésains: Budoco, Ingueteno, Meredoco, Gobriano et bilio.
  8. ^ Mentionné dans un document en date du: Karolo empereur régnant.
  9. ^ Après le 1er Mars.
  10. ^ Gallia Christiana inserts en place d'un Dilis Jérémie, le résultat d'un document présumé, qui, cependant, ne signale pas le siège d'appartenance.
  11. ^ Le catalogue mentionne deux Orscant (Auriscando), avant et après Alm (Riverbed).
  12. ^ selon Gallia Christiana Sa mort a mis en 1028 ou si, mais sans documents à l'appui.
  13. ^ Peut-être que cet évêque a donné sa démission; En fait, le Ruis Chronicle indique son décès 18 Avril, 1222; mais en 1220, il était déjà considéré comme son successeur Robert.
  14. ^ Il est mort avant la consécration épiscopale.
  15. ^ Le 3 Février, 1672 il a été nommé archevêque de Tours.
  16. ^ Nommé par le roi français le 24 Décembre 1687, Il est confirmé par Saint-Siège seulement 1692.
  17. ^ Le 19 Septembre 1746 il a été nommé archevêque de Arles.
  18. ^ Contrairement à ce qui est requis par Le pape Pie VII avec Ici Christi Domini, Monsignor Amelot ne se résigne pas, et est décédé le 2 Avril, 1829.

bibliographie

Articles connexes

D'autres projets

liens externes