s
19 708 Pages

diocèse de chalons
Dioecesis Catalaunensis
Eglise latine
Katedra St. Etienne.jpg
suffragant dell ' Archidiocèse de Reims
Armoiries du diocèse Carte du diocèse
province ecclésiastique
Province Ecclésiastique du diocèse
évêque François Touvet
évêques émérites Gilbert Louis
Les prêtres 84 dont 83 laïque et 1 régulier
3000 baptisé pour prêtre
religieux 1 hommes, 77 femmes
diacres 16 permanent
population 269000
baptisés 252.000 (93,7% du total)
surface 6501 km² en France
paroisses 34
érection IVe siècle
rite romain
cathédrale Santo Stefano
adresse Eb 40, 20 rue de l'Abbe Gillet, 51038 Châlons-en-Champagne CEDEX, France
site Web catholique-chalons-en-champagne.cef.fr
Les données de 'Annuaire Pontificale 2007 (ch · gc?)
Eglise catholique en France
Diocèse de Châlons
la basilique Notre-Dame de l'Épine, sanctuaire marial dans le diocèse.
Diocèse de Châlons
la église collégiale Notre-Dame-en-Vaux à Châlons-en-Champagne.

la Diocèse de Châlons (en latin: Dioecesis Catalaunensis) Est un siège de Eglise catholique suffragant dell 'Archidiocèse de Reims. en 2006 Il avait baptisé 252000 de 269.000 habitants. Elle est régie par évêque François Touvet.

territoire

Le diocèse comprend la département français de Marne, à l'exception du 'arrondissement de Reims.

Un diocèse est la ville de Châlons-en-Champagne, où le Cathédrale Saint-Étienne.

Le territoire couvre 6.501 kilomètres carrés et est divisé en 34 paroisses, groupées en 6 doyennésArgonne, Brie, Châlons, Champagne, Perthois et Vignoble.

histoire

Le territoire de Châlons moderne a été habitée à l'époque pré-romaine par le peuple Catalauni, dont le centre principal a été appelé à l'époque romaine Durocatalaunum. la civitas Catalaunorum Il est entré en IVe siècle de province romaine de Gaule Belgique seconde, comme en témoigne notitia Galliarum début de la Ve siècle.[1]

Tradition attribue la 'évangélisation Catalauni du territoire à Saint-Memmius, dont les rapports vie légendaire qu'il a été envoyé à Gaule de Saint-Pierre. En fait, le fondateur de l'Eglise de Châlons a vécu dans la première moitié de IVe siècle ou tout au plus à la fin de IIIe siècle; En fait, selon les anciens catalogues des évêques du Moyen Age, le nom de son successeur immédiat, Saint-Donatien, se trouve dans le compte rendu du pseudo-conseil de Cologne la 346.

Du point de vue religieux, comme les civils, Châlons dépendait province ecclésiastique dell 'Archidiocèse de Reims, métropolitain Provincial.

On sait peu des successeurs de saint Memmius, sur laquelle il y a beaucoup de doutes au sujet de leur historicité.[2] Le plus vénéré du fondateur était alpin, considéré comme sacré dans les calendriers locaux, dont la vie, cependant, est aussi légendaire que celui de Memmius, en attribuant des événements postérieurs à son épiscopat, comme le passage de Attila roi de Unni autour 451.

À l'époque carolingienne, Le diocèse a été organisé et a pris cet aspect qu'il a occupé jusqu'à son révolution française à la fin de XVIIIe siècle. Il a été divisé en 4 archidiaconés et 9 doyennés, Découpage administratif qui est complètement mis à jour au cours de l'Épiscopat de Erchenrado († ca. 868). Les doyennés reflétées dans la subdivision ancienne pagi ère franche et mérovingienne; les archidiacres juridiques à la place étaient membres de chapitre de cathédrale:

  • l'archidiaconé de Chalons inclus les deaneries de Chalons, Bussy-le-Château (ou Courtisols), Coole et Vitry-en-Perthois;
  • l'archidiaconé Joinville inclus décans Joinville et Perthes (o Vitry-le-François);
  • l'archidiaconé Atenois inclus les deaneries de Sainte-Menehould et Possesse;
  • l'archidiacre de ne comprenait le Vertus doyen du même nom.[3]

Parmi l 'XI et XIII siècle les évêques (presque trente en 3 siècles) se sont retrouvés engagés dans la réforme générale de l'Eglise, historiquement connue sous le nom réforme grégorienne. Parmi de cette époque les plus célèbres évêques il y a Guillaume de Champeaux († 1122), L'un des professeurs les plus célèbres de la philosophie et de la théologie de son temps, dont la renommée a été éclipsée par celle de son disciple, Pietro Abelardo. A cette époque (certainement d'au moins Roger I), les évêques ont exercé le pouvoir temporel sur la cité épiscopale et environ 70 villages et villes, près d'un quart du diocèse.[4] Par la suite, les évêques augmentera les pouvoirs de Comital de lotus pour devenir comptes Châlons et égaux clergé de France.[5]

Un Guillaume de Champeaux est également responsable de la reconstruction du cathédrale dans les formes roman, dont elle a été consacrée le 26 Octobre 1147 de Le pape Eugène III, assisté par saint Bernardo di Chiaravalle. en XIII siècle, avec l'évêque Pierre de Hans, il a été entrepris la reconstruction style gothique.

au cours de la XVIe siècle le diocèse a été impliqué dans les tentatives d'imposer Réforme protestante et la guerre subséquente entre la Huguenots et Ligue catholique. Le 1er Mars 1562 Il a été fait le fameux massacre de Wassy que ceux-ci commencent à Guerres de Religion.

à l'âge de Contre-, Il domine la figure de l'évêque Félix Vialart de Hersé († 1680), Qui est responsable de l'introduction de la réforme catholique dans le diocèse conformément aux exigences de Concile de Trente, par une série d'ordonnances et statuts synodaux qui forme le diocèse jusqu'à la fin de 'ancien régime. Entre autres choses refondée dans 1650 la séminaire Diocésaine, déjà mis en place dans 1572 mais sans grand succès; régulièrement, il a visité les diocèses et les paroisses individuelles; Il a renforcé l'institution synodes diocésain et a établi le Conférences ecclésiastiques pour la mise à jour spirituelle et théologique des prêtres; Enfin, il a créé le groupe de régents dames, un groupe institutionnalisé des femmes pour la formation des enseignants dans les écoles, surtout dans les campagnes, et d'aider les pasteurs dans l'évangélisation et la catéchèse.[6]

Gallia Christiana Il attache ancien diocèse de Châlons (avant révolution française) 19 abbayes, dont 16 hommes, sept appartenaient à bénédictin, les quatre 'Ordre de Saint-Augustin, les sept 'Ordre cistercien et à Prémontrés.[7]

suite convenu avec la bulle Ici Christi Domini de Le pape Pie VII 29 Novembre 1801 le diocèse a été aboli et son territoire a été incorporé dans celui de Diocèse de Meaux.

Une nouvelle convenu, signé en Juin 1817, Il prévoyait le rétablissement du diocèse. Mais cet accord n'a jamais entré en vigueur car non ratifié par le Parlement Paris.

Le 6 Octobre 1822 Le diocèse a finalement été restauré avec le taureau paternae charitatis le même pape Pie VII. Le nouveau diocèse correspond au ministère de Marne, à l'exception du 'arrondissement de Reims. Par rapport au diocèse dell 'ancien régime avait perdu 75 paroisses, suivre la Diocèse de Langres et Verdun; mais il avait acquis 181 du diocèse ancien Reims (42), Sens (1), Soissons (39) et Troyes (99).[8]

évêques Cronotassi

  • San Memmius †
  • San Donatien † (mentionné dans 346)[9]
  • San Domitien †[10]
  • Amabile †
  • désir †
  • Bienheureux †
  • Provinto †
  • Sant'Alpino †[11]
  • Amando (ou Amandino) † (mentionné dans 461)
  • Florenzio †
  • Providoro †
  • Proditore †
  • Le loup † (avant 535 - 541 décédé)[12]
  • Papione †
  • Eucherio †
  • Teutmodo †
  • Sant 'Elafio † (? - 580 décédé)
  • San Leudomero † (mentionné dans 614)
  • Bonne I † (mentionné dans 627)
  • Ragnebaudo †
  • Le Landeberto †
  • Landeberto II † (mentionné dans 667)[13]
  • Arulfo (o Arnulfo) † (- À propos de 665 décédé)[12]
  • Bertoendo † (mentionné dans 693 environ)
  • Bonne II †
  • Bladaldo †
  • échappement †
  • Ricoario †
  • Willibald †[14]
  • Bovo †[15]
  • Ildigrimo (ou Ildegrino) † (environ 802 - 20 juin 827 décédé)[16]
  • Adelelmo † (environ 827 - 838 décédé)
  • Loup II † (1 Septembre 838 - après Avril 853)
  • Erchenrado † (1 Novembre 858 - après Octobre 867)
  • Williberto † (5 Décembre 868 consacrée - 2 Janvier 878 décédé)
  • Bernone † (avant le 26 mai 878 - après Novembre 886)
  • Rodoaldo † (mentionné dans '893 environ)[17]
  • Mancione † (avant 900 - sur 908 ou 910[18] décédé)
  • Letoldo † (mentionné dans 909)[19]
  • Bovo II † (avant 917 - 947 décédé)
  • Gibuin I † (environ 947/948 - après la 986)[20]
  • Gibuin II † (? - 1004 décédé)[21]
  • Guy † (1004 - 1008)
  • Roger I † (1009 - 1042 décédé)
  • Roger II † (1043 - 27 janvier 1065 décédé)
  • Roger de Hainaut † (1 066 - décembre 1093 décédé)
  • Philippe de Champagne † (1095 - 5 avril 1100 décédé)
  • Hugues I † (1100 - 20 mai 1113 décédé)
  • Guillaume de Champeaux † (1113 - 18 janvier 1122 décédé)
  • Ebles (Hébal) de Roucy † (1122 - 21 juin 1126 décédé)
  • Erlebert (Herbert) † (1127 - 8 octobre 1130 décédé)
  • Geoffroy † (1131 - 27 ou 28 mai 1142 décédé)
  • Guy de Pierrepont † (1142 ou 1144 - 20 janvier 1147 décédé)
  • † de Senlis barthélémy (1147 - 24 ou 25 Décembre 1151 décédé)
  • Aymon de Bazoches † (1152 - 1153 décédé)
  • Boson † (1153 - 25 mars 1162 décédé)
    • Guy de Dampierre † (1162 - 1163) (Bishop élu)
  • Guy de Joinville † (1164 - 31 janvier 1190 décédé)
  • Rotrou du Perche † (1190 - 10 décembre 1201 décédé)
  • Gérard de Douai † (24 Avril 1202 - 1215 a démissionné)
  • Guillaume du Perche † (1215 - février 1226 décédé)
  • Philippe de Méréville (de Nemours) † (1228 - 1237 décédé)
  • Hugues II †
  • Alexandre †
  • Geoffroy de Grandpré † (15 Avril 1241 - 22 avril 1247 décédé)
  • Pierre de Hans † (15 Février 1248 - 16 novembre 1261 décédé)
  • Conon de Vitry † (mentionné dans 1263)
    • Libre (avant 1269-1272)
  • Arnaud † (4 Septembre 1272 - 30 juillet 1273 décédé)
  • Rémi de-Tourbe † Somme (avant 1275 - 18 octobre 1284 décédé)
  • Jean de Châteauvillain † (24 Avril 1285 - 2 avril 1313 décédé)
  • Pierre de Latilly † (12 mai 1313 - 15 mars 1328 décédé)
  • Simon de Châteauvillain † (6 Avril 1328 - 8 janvier 1335 décédé)
  • Philippe de Melun † (15 mai 1335 - 15 février 1339 nommé archevêque de Sens)
  • Jean de Mandevillain † (15 Février 1339 - 27 novembre 1339 décédé)
  • Jean † Happe (13 Octobre 1340 - après la 1350)
  • Renaud † Chauveau (2 Octobre 1353 - 19 septembre 1356 décédé)
  • Archambaud de Lautrec † (11 Janvier 1357 - 10 novembre 1389 décédé)
  • Charles de Poitiers † (29 Janvier 1390 - 20 septembre 1413 nommé évêque de Langres)
    • Louis Bar † (20 Septembre 1413 - 10 janvier 1420 résigné) (Administrateur apostolique)
  • Jean de † Sarrebruck (10 Janvier 1420 - 30 novembre 1438 décédé)
    • Jean Tudert † (22 Avril, 1439 - 1439/1440 décédé) (élu évêque)
  • Guillaume le Tur † (6 Juillet 1440 - 3 juin 1453 décédé)
  • Geoffroy de Saint Geran † (27 Novembre 1453 - 30 août 1503 décédé)
  • Gilles de Luxembourg † (29 Novembre 1503 - 10 février 1535 décédé)
  • Robert de Lenoncourt † (10 mai 1535 - 30 mai 1550 a démissionné)
  • Philippe de Lenoncourt † (30 mai 1550 - 13 avril 1556 a démissionné)
  • Jérome de Burges † (13 Avril, 1556 - 1571 a démissionné)
  • Nicolas de Clausse Marchamont † (26 Novembre 1571 - 12 septembre 1573 décédé)
  • Cosme de Clausse Marchamont † (17 Novembre 1574 - 1 Avril 1624 décédé)
  • Henri Clausse de Fleury † (1 Avril 1624 réussi - Décembre 13 1640 décédé)
  • Félix de Hersé Vialart † (26 mai 1642 - 11 juin 1680 décédé)
  • Louis-Antoine de Noailles † (17 Mars 1681 - 19 septembre 1695 nommé archevêque de Paris)
  • Gaston-Jean-Baptiste-Louis de Noailles † (2 Avril 1696 - 15 septembre 1720 décédé)
  • Nicolas-Charles de Saulx-Tavannes † (24 Septembre 1721 - 18 décembre 1733 nommé archevêque de Rouen)
  • Claude-Antoine de Choiseul-Beaupré † (18 Décembre 1733 - 2 octobre 1763 décédé)
  • Antoine-Eléonore-Léon Le Clerc de Juigné † (9 Avril 1 764 - 21 février 1782 a démissionné)[22]
  • Anne-Jules-Antoine de Clermont-Tonnerre † (25 Février 1782 - 29 novembre 1801 a démissionné)
    • aboli Bureau (1801-1822)
  • Marie-Joseph-François-Victor de Prilly Monyer † (17 Novembre 1823 - 1 Janvier 1860 décédé)
  • Jean-Honoré Bara † (1 Janvier 1860 réussi - 11 Juillet 1864 décédé)
  • Guillaume-René Meignan † (27 Mars 1865 - 25 septembre 1882 nommé évêque de arras)
  • Guillaume-Marie-Romain SOURRIEU † (25 Septembre 1882 - 21 mai 1894 nommé archevêque de Rouen)
  • Gaspard-Marie-Michel-André Latty † (21 mai 1894 - 15 octobre 1907 nommé archevêque de Avignon)
  • Hector-Irénée Sévin † (9 Mars 1908 - 2 décembre 1912 nommé archevêque de Lyon)
  • Joseph-Marie Tissier † (20 Décembre 1912 - 9 janvier 1948 décédé)
  • René-Joseph Piérard † (9 Janvier 1948 réussi - le 16 Septembre 1973 retiré)
  • Lucien-Emile Bardonne † (16 Septembre 1973 réussi - 1 Septembre 1998 retiré)
  • Gilbert Louis (1 Mars 1999 - 23 décembre 2015 retiré)
  • François Touvet, du 23 Décembre 2015

statistiques

Le diocèse à la fin de l'année 2006 sur une population de 269.000 personnes avaient baptisé 252000, égal à 93,7% du total.

année population prêtres diacres religieux paroisses
baptisé total % nombre laïque régulier baptisé pour prêtre hommes femmes
1950 215620 217127 99,3 284 269 15 759 28 338 476
1958 213000 216505 98,4 307 260 47 693 59 325 477
1969 241000 250615 96,2 237 218 19 1,016 33 351 115
1980 241700 261900 92,3 185 175 10 1306 18 267 475
1990 247600 269000 92,0 136 133 3 1.820 5 5 168 88
1999 251000 270000 93,0 106 106 2367 4 2 120 34
2000 253000 272000 93,0 101 101 2504 4 114 34
2001 242000 260836 92,8 105 104 1 2304 8 1 103 34
2002 244800 264000 92,7 104 103 1 2353 9 1 101 34
2003 246000 266000 92,5 102 102 2411 11 96 34
2004 241224 260836 92,5 103 102 1 2341 12 1 95 34
2006 252000 269000 93,7 84 83 1 3000 16 1 77 34

notes

  1. ^ Monumenta Historica Germaniae, Chronica minora, I, p. 556.
  2. ^ Vercauteren croit "il Faut Qu'il accorder à this Aucune liste créance" (en Etudes sur les civitates de la Belgique seconde, p. 139).
  3. ^ clause, op. cit., pp. 16-17.
  4. ^ clause, op. cit., pp. 20-21.
  5. ^ Laplatte, op. cit., coll. 314-315.
  6. ^ clause, op. cit., pp. 87-93.
  7. ^ La liste complète des abbayes et des informations historiques pour chacun d'entre eux: Laplatte, op. cit., coll. 323-325.
  8. ^ clause, op. cit., p. 120.
  9. ^ Certains auteurs, y compris Louis Duchesne, croire que le Donatien mentionné dans les actes du conseil pseudo de Colonia del 346, appartient au quartier général Cabillonensis (la Diocèse de Chalon), Pas à la Catalaunensis (Ie diocèse de Châlons). Voir. Duchesne, Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule, vol. I, Paris 1907, p. 365, n. 33.
  10. ^ Et Donatien Domitien sont mentionnés dans la vie de saint Memmius comme ses successeurs immédiats.
  11. ^ Disciple de Saint-Loup Troyes; selon la tradition était présent à la prise de la ville par Attila roi de Unni (451).
  12. ^ à b Laplatte, op. cit., col. 316.
  13. ^ Les plus anciens catalogues épiscopales de Châlons, datant de Xe siècle, mentionner deux évêques homonymie ultérieurs; l'un d'entre eux est décrite dans un acte de 667. Laplatte mentionne qu'un seul évêque Landeberto.
  14. ^ Selon les anciens catalogues, son épiscopat aurait duré 14 ans; second Louis Duchesne, selon la chronologie suivante, son épiscopat couvrirait les années 768-782; Gams assigne au lieu des années 770-784; Gallia Christiana Au contraire, il se garde de faire des suppositions.
  15. ^ Les catalogues médiévaux lui attribuent 19 ans de gouvernance épiscopale; selon Duchesne à peu près, ils correspondent aux années 782-802, tandis que pour les années Gams 784-804.
  16. ^ Selon les catalogues, son Épiscopat a duré 25 ans. À un moment donné, tout en restant évêque de Châlons, il se livre à 'évangélisation des Saxons de l'Est, dont le territoire a été érigé plus tard Diocèse de Halberstadt.
  17. ^ Ceci est rapporté par la datation Gallia Christiana; selon Duchesne au lieu du document qui mentionne l'évêque Rodoaldo est datable sans précision au moment du roi Oddone (888-898).
  18. ^ La première date est celle permise par Gams, le second de Duchesne.
  19. ^ Cette datation trouvée par Gallia Christiana et accepté par Laplatte il entre en collision avec l'hypothèse de Duchesne sur la mort de son prédécesseur; selon les anciens catalogues de son épiscopat a duré quatre ans.
  20. ^ Selon les anciens catalogues qu'il gouvernait Châlons église pendant 52 ans; Article met sa mort en 999 env.
  21. ^ Ils sont sept années de Épiscopat qui attribuent les catalogues médiévaux. De cet évêque jusqu'à Geoffroy, les années indiquées dans les catalogues ne correspondent pas aux histoires Gallia Christiana et Gams.
  22. ^ Le 25 Février 1782 il a été nommé archevêque de Paris.

sources

Articles connexes

D'autres projets

autorités de contrôle VIAF: (FR147328311 · LCCN: (FRn93108586 · ISNI: (FR0000 0001 2294 7244 · BNF: (FRcb11874803b (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez