s
19 708 Pages

diocèse de Orléans
Dioecesis Aurelianensis
Eglise latine
Cathédrale d' src=
suffragant dell ' Archidiocèse de Tours
province ecclésiastique
Province Ecclésiastique du diocèse
situation géographique
diocèse géographique
évêque Jacques Blaquart
évêques émérites André Louis Fort
Les prêtres 135 dont laïque et 34 régulier 101
3296 baptisé pour prêtre
religieux 59 hommes, 139 femmes
diacres 40 permanent
population 656000
baptisés 445.000 (67,8% du total)
surface 6811 km² en France
paroisses 294
érection IIIe siècle
rite romain
cathédrale Sainte-Croix
adresse 14 Cloitre Saint Aignan, 45057 Orléans Cedex 1, France
site Web www.orleans.catholique.fr
Les données de 'Annuaire Pontificale 2014 (ch · gc?)
Eglise catholique en France
Diocèse d'Orléans
La vieille maison épiscopale d'Orléans, construite entre 1635 et 1641, Il fut le siège des évêques à 1905, Lors de l'utilisation de confiscation est devenue propriété de l'Etat.
Diocèse d'Orléans
la église abbatiale Saint-Benoît Fleury Saint-Benoît-sur-Loire, fondé en 640; Abbaye est le premier en France à suivre Règle de saint Benoît; pendant un certain temps les reliques du saint étaient logés dans l'abbaye, d'où le nom du village et de l'abbaye elle-même.
Diocèse d'Orléans
la église abbatiale de Ferrières, datant septième siècle.
Diocèse d'Orléans
Félix Dupanloup, Évêque d'Orléans par 1849 un 1878.
Diocèse d'Orléans
Statue équestre de saint Jeanne d'Arc, la Pucelle d'Orléans.
Diocèse d'Orléans
La participation des évêques francs au premier conseil Orléans 511.
Diocèse d'Orléans
Anianus, Évêque d'Orléans au premier semestre Ve siècle.

la Diocèse d'Orléans (en latin: Dioecesis Aurelianensis) Est un siège de Eglise catholique suffragant dell 'Archidiocèse de Tours. en 2013 Il avait baptisé 445000 de 656.000 habitants. Elle est régie par évêque Jacques Blaquart.

territoire

Le diocèse comprend la département français la Loiret.

Un diocèse est la ville de Orléans, où le Cathédrale de la Sainte-Croix.

Le territoire est divisé en 4 zones pastorales, qui sont ensuite divisés en deaneries. En particulier, la zone pastorale Orléans compte 6 décans, la zone pastorale Beauce comprend 3 deaneries, zone pastorale du gâtinais et Giennois se compose de 5 deaneries et la zone pastorale du vallée de la Loire et Sologne compte quatre doyennés. Les deaneries sont à leur tour divisés en paroisses, qui sont un total de 294.

histoire

Le diocèse a été érigé en IIIe siècle. La tradition, cependant, après la rédaction du plus ancien catalogue épiscopal[1], Il reconnaît que évangélisateur et protovescovo sant'Attino, qui serait arrivé à à Orléans le siècle martyre subendovi. Le premier évêque historiquement documenté est Diclopeto, dont la signature est dans le document établi en 346 avec laquelle, dans le pseudo-conseil de Cologne, un groupe d'évêques a pris la décision de la Conseil de Sardica au nom de Saint-Athanase.

Aurelianum, l'ancien Cenabum, capitale du peuple celte de Carnutes, était civitas de Lyonnaise quatrième (Ou Senonia), comme en témoigne notitia Galliarum début de la Ve siècle.[2] Du point de vue religieux, comme le civil, Orléans dépendait province ecclésiastique dell 'Archidiocèse de Sens, métropolitain Provincial.

À l'époque mérovingienne, la ville était à la maison aux conseils nationaux importants, célébrée 511, 533, 538, 541, 549, 581, 621 et 34/645. D'autres conseils ont ensuite eu lieu à partir de 'XIe siècle.

Au tournant du 'VIII et neuvième siècle le diocèse était gouvernée par l'évêque Théodulfe, homme très savant et un important écrivain ecclésiastique. Il est l'auteur d'un rituel, un Penitentiale , un traité sur baptême, sur confirmation et 'Eucharistie, édition du Bible et l'hymne Gloria, laus et honneur.

versXIe siècle l'église Santa Croce est devenue la cathédrale du diocèse à la place de la cathédrale primitive de Saint-Étienne. Sainte-Croix a été reconstruite sous des formes gothique à la fin de XIII siècle. détruit par Huguenots, Il a été reconstruit en XVIIe siècle.

Une figure importante du XVe siècle il était saint Jeanne d'Arc, que le 8 mai 1429 Orléans a conduit le soulèvement contre la domination Anglais.

en XVIe siècle le diocèse n'a pas été épargné guerres de religion: Cardinal Odet de Coligny qui converti en protestantisme était abbé de quelques monastères du diocèse, originaire du diocèse était aussi le général Gaspard de Châtillon, l'un des leaders de Huguenots. A Orléans, il a été tué François, duc de Guise et la ville elle-même a fait l'objet de discorde entre les catholiques Guise et le Condé protestant. en 1567 les huguenots ont détruit le monument à Jeanne d'Arc, qui a été à nouveau érigée par les catholiques 1569, après la reconquête de la ville.

Le 20 Octobre 1622 Le diocèse est devenu une partie de province ecclésiastique dell 'Archidiocèse de Paris.

la XVIIIe siècle a été marquée par la présence de personnalités charismatiques du diocèse: en 1618 et 1619 il était en Orléans Saint François de Sales; saint Jeanne de Chantal FREMIOT en 1627 Il était supérieur du couvent de la Visitation d'Orléans.

en 1789 le territoire du diocèse a été modifiée pour coïncider avec les frontières administratives du département de Loiret: D'où le diocèse a donné quelques portions du territoire de Diocèse de Blois et Chartres et il a incorporé un autre, qui avait appartenu au même diocèse de Blois, l'archidiocèse de Sens, à 'Archidiocèse de Bourges et Diocèse d'Auxerre.

suite convenu avec la bulle Ici Christi Domini de Le pape Pie VII 29 Novembre 1801 le diocèse a été agrandie en incorporant Diocèse de Blois, qui a été supprimé. Cependant, déjà le 6 Octobre 1822 le diocèse de Blois a été restauré, avec des terres converties en Orléans.

à partir de 1849 un 1878 le diocèse était gouverné par Félix Dupanloup, un de la culture française le plus éminent de son temps, les tendances gallicane et libéraux. Ce fut l'un des adversaires les plus audacieux du dogme de la 'infaillibilité papale inscrit dans la Premier Concile du Vatican, qui alors il a prêté obéissance. en 1874 a aussi d'accepter la transition vers rite romain de son diocèse, qui était resté le dernier en France à adopter le rite gallicano.

Le 9 Octobre 1966 il est devenu suffragant Archidiocèse de Bourges.

8 décembre 2002, avec la réorganisation des districts ecclésiastiques français, Orléans fait partie de la province ecclésiastique de 'Archidiocèse de Tours.

évêques Cronotassi

Le plus ancien catalogue épiscopal d'Orléans est contenu dans un monastère de manuscrit de Saint-Aubin Angers et de première main arrive à l'évêque Renier de Flandre, à savoir vers la fin de 'XIe siècle, et il représente la tradition telle qu'elle existait à Orléans dans cette période.[3]

  • Diclopeto † (mentionné dans 346)
  • Breath (ou Alezio) †
  • Desiniano †
  • Sant 'Evurzio † (mentionné dans 374)[4]
  • Sant 'Anianus † (mentionné dans 451)[5]
  • grande †
  • Febato †
  • Graziano †
  • San moniteurs †
  • San Prospero †[6]
  • San Floscolo †
  • Dagone †
  • Eusebio † (mentionné dans 511)
  • Leonzio † (mentionné dans 533)
  • Antonino † (mentionné dans 538)
  • Marco † (avant 541 - après la 549)
  • Treclato †
  • Baudaco †
  • Richomer † (mentionné dans 573)
  • Namazio † (avant 581 - 587 décédé)
  • Austrino † (environ 587 - après la 604)
  • Leodegisilo † (mentionné dans 614)[7]
  • Audone † (avant 650 - après la 667)
  • Vaudo (ou Gaudo) †
  • Sigoberto † (mentionné dans 683)
  • Suavarico † (avant 693 - après la 697)[8]
  • Dalfino †
  • Adalmaro †
  • Leodeberto †
  • Leodegarius †
  • Sant 'Eucherio † (pas avant 719 - 20 février 738 décédé)[9]
  • Bertino †
  • Audulfo †
  • Nadavilio †
  • Deotimio †[10]
  • Théodulfe † (avant 798[11] - avril 818 déchu[12])
  • Jonas † (environ Juillet 818 - 843 décédé)
  • Loisirs † (843 - après Novembre 867)
  • Gualtiero † (1 Avril 869 - après '891)
  • Troanno †
  • Bernone † (mentionné dans 900)
  • Anselmo † (avant 912 - après Janvier 938)
  • Théodoric I †[13]
  • Ermenteo † (avant 956 - 972 a démissionné)
  • Arnulfo I † (972 - sur 979)
  • La † de Manassé (mentionné dans 980)[14]
  • Arnulfo II † (avant 987 - décembre 1003 décédé)
  • Foulque I † (avant 1008 - après la 1012)
  • San Théodoric II † (environ 1 016 consacrée - 1021 a démissionné)
  • Odolric (Odry) de Broyes † (1021 - sur 1033 ou 1035 décédé)
  • Isembart de Broyes † (environ 1035 réussi - 24 Septembre 1062 ou 1063 décédé)
  • Hadery de Broyes † (1063 - après Août 1067 détrôné)[15]
  • Renier de Flandre † (avant 1070 - après la 1082)
  • Arnoul III † (mentionné dans 1083)
  • Jean † (avant 1089 - 1096 décédé)
  • † Sanction (1096 - 1096 détrôné)
  • Jean II "Flora" † (28 Décembre 1096 - 4 mai 1135 ou 1136 décédé)
  • Elie † (15 Avril 1137 consacrée - 1146 a démissionné)
  • Manasses de Garlande † (1146 - sur 1185 décédé)
  • Henri de Dreux † (1186 - 25 avril 1198 décédé)
  • Hugues de Garlande † (1198 - 4 mai 1206 décédé)
  • De Seignelay † Manassé (1207 - 28 septembre 1221 décédé)
  • Philippe de Jouy † (déc 1221 - mai 1234 décédé)
  • Beato Philippe Berruyer † (1234 - 10 mars 1236 nommé archevêque de Bourges)
  • Guillaume de Bucy (Bussy) † (17 Juin 1238 - 23 août 1258 décédé)
  • Robert de Courtenay † (1258 - 1 Août 1279 décédé)
  • Gilles Pastai † (9 Juin 1282 - 1 septembre 1288 décédé)
  • Pierre de Mornay † (déc 1288 - 4 février 1296 nommé évêque de Auxerre)
  • Frédéric (Ferry) † de Lorraine (14 Février 1296 - 12 juin 1299 décédé)
  • Berthaud de Saint-Denis † (23 Décembre 1299 - 1 Août 1307 décédé)
  • Raoul Grosparmi † (Jan. 1308 - 18 septembre 1311 décédé)
  • Milon de Chailly † (17 Janvier 1312 - 15 mars 1321 décédé)
  • Beato Roger Le Fort † (3 Avril 1321 - 7 janvier 1328 nommé évêque de Limoges)
  • Jean de Conflans, O.S.B. † (23 Décembre 1327 - avril 1349 a démissionné)
  • Philippe de Conflans, O.S.B. † (27 Avril 1349 - 7 août 1349 décédé)
  • Jean de Montmorency † (5 Octobre 1349 - 4 novembre 1363 décédé)
  • Hugues Faydit † (24e Novembre 1363 - 6 juin 1371 nommé évêque de arras)
  • Jean Nicot † (6 Juin 1371 - 10 mars 1383 décédé)
  • Foulques de Chanac, O.S.B. † (13 Mars 1383 - 1 Mars 1394 décédé)
  • Guy de Prunelé † (13 Juin, 1394 - 1426 décédé)
  • Jean de Saint-Michel † (8 Avril 1426 - 1435 décédé)
    • Guillaume Charrier † (21 Juillet, 1438 - 9 janvier 1439 nommé évêque de Agde) (Bishop élu)
    • Renault de Chartres † (9 Janvier 1439 - 4 avril 1444 décédé) (Administrateur apostolique)
  • Jean du Gué † (le 20 Avril 1444 - 7 octobre 1447 décédé)
  • Pierre Bureau † (20 Novembre 1447 - 10 décembre 1451 nommé évêque de Béziers)
  • Jean † (10 Décembre 1451 - sur 1452 décédé)
  • Thibaud d'Assigny † (5 mai 1452 - 24 septembre 1473 décédé)
  • François de Brillac † (3 Novembre 1473 - 22 décembre 1504 nommé archevêque de Aix)
  • Christophe de Brillac † (22 Décembre 1504 - 4 février 1514 nommé archevêque de Tours)
  • Germain de Ganay † (3 Juillet 1514 - 8 mars 1520 décédé)
  • Jean d'Orléans-Longueville † (26 Juin 1521 - 24 septembre 1533 décédé)
  • Antoine Sanguin de Meudon (6 Novembre 1533 - 20 octobre 1550 administrateur apostolique nommé de Toulouse)
  • François de † Faucon (20 Octobre 1550 - 12 octobre 1551 nommé évêque de Mâcon)
  • Pierre Duchâtel † (12 Octobre 1551 - 3 février 1552 décédé)
  • Jean de Morvillier † (27 Avril 1552 - 1564 a démissionné)
  • Mathurin de La Saussaye † (6 Septembre 1564 - 9 février 1584 décédé)
  • Denis Hurault de Cheverny † (9 Février 1584 réussi - 1586 a démissionné)
  • Germain de Guelis † Vaillant (27 Octobre 1586 - 15 septembre 1587 décédé)
  • Jean de Aubespine † (16 Mars, 1588 - 23 février 1596 décédé)
    • Vacant (1596-1604)
  • Gabriel L'Aubespine † (15 Mars 1 604 - 15 août 1630 décédé)
  • Nicolas de Nertz (Netz) † (27 Janvier 1631 - 20 janvier 1646 décédé)
  • Alphonse de Elbène † (21 Janvier 1647 - 20 mai 1665 décédé)
  • Pierre du Cambout de Coislin † (29 Mars 1666 - 5 février 1706 décédé)
  • Louis-Gaston Fleuriau d'Armenonville † (15 Novembre 1706 - 9 juin 1733 décédé)
  • Nicolas-Joseph de Paris † (9 Juin 1733 réussi - 10 Janvier 1754 a démissionné)
  • Louis-Joseph de Montmorency-Laval † (14 Janvier 1754 - 28 février 1758 a démissionné)[16]
  • Louis-de Sextius Jarente de La Bruyère † (13 Mars 1758 - 28 mai 1788 décédé)
  • Louis-François-Alexandre de Jarente de Senas d'Orgeval † (28 mai 1788 réussi - 1791 détrôné)[17]
    • Vacant (1791-1802)
  • Etienne-Alexandre-Jean-Baptiste-Marie Bernier † (10 Avril 1802 - 1 Octobre 1806 décédé)
  • Claude-Louis Rousseau † (3 Août 1807 - 7 octobre 1810 décédé)
    • Vacant (1810-1819)
  • Pierre-de Marin Rouph Varicourt † (23 Août 1819 - 9 décembre 1822 décédé)
  • Brumault Jean de Beauregard † (10 Mars 1823 - 22 janvier 1839 retiré)
  • François-Nicolas-Madeleine Morlot † (8 Juillet 1839 - 27 janvier 1843 nommé archevêque de Tours)
  • Jean-Jacques Fayet † (27 Janvier 1843 - 4 avril 1849 décédé)
  • Félix-Antoine-Philibert Dupanloup † (28 Septembre 1849 - 11 octobre 1878 décédé)
  • Pierre-Hector Coullié † (11 Octobre 1878 réussi - 15 Juin 1893 nommé archevêque de Lyon)
  • Stanislas Touchet † (18 mai 1894 - 23 septembre 1926 décédé)
  • Jules-Marie-Victor Courcoux † (20 Décembre 1926 - 28 mars 1951 décédé)
  • Robert Picard de la Vacquerie † (27 Août 1951 - 23 mai 1963 a démissionné)
  • Guy-Marie-Joseph Riobé † (23 mai 1963 réussi - le 18 Juillet 1978 décédé)
  • Jean-Marie Lustiger † (10 Novembre 1979 - 31 janvier 1981 nommé archevêque de Paris)
  • René Lucien Picandet † (13 Juin, 1981 - 20 octobre 1997 décédé)
  • Gérard Antoine Daucourt (2 Juillet 1998 - 18 juin 2002 nommé évêque de Nanterre)
  • André Louis Fort (28 Novembre 2002 - 27 juillet 2010 retiré)
  • Jacques Blaquart, du 27 Juillet 2010

statistiques

Le diocèse à la fin de l'année 2013 sur une population de 656.000 personnes avaient baptisé 445000, ce qui correspond à 67,8% du total.

année population prêtres diacres religieux paroisses
baptisé total % nombre laïque régulier baptisé pour prêtre hommes femmes
1950 300 000 346918 86,5 432 396 36 694 62 830 338
1970 395500 430500 91,9 359 320 39 1,101 63 694 310
1980 455000 495000 91,9 304 260 44 1496 5 78 460 293
1990 472000 566000 83,4 232 198 34 2034 16 66 339 294
1999 448200 623600 71,9 195 159 36 2298 24 63 231 294
2000 448200 617176 72,6 192 158 34 2334 26 63 233 294
2001 448200 618126 72,5 189 155 34 2371 30 64 237 294
2002 448200 618126 72,5 187 153 34 2396 29 64 209 294
2003 448200 632557 70,9 183 153 30 2449 30 53 223 294
2004 448200 632557 70,9 176 146 30 2546 31 51 227 294
2013 445000 656000 67,8 135 101 34 3296 40 59 139 294

notes

  1. ^ Le catalogue, en date de la fin de 'XIe siècle, aucune mention dans san'Attino, un signe que le temps n'a pas été reconnu comme premier évêque.
  2. ^ Monumenta Historica Germaniae, Chronica minora, I, p. 556.
  3. ^ Duchesne, op. cit., pp. 278-279 et 457-460.
  4. ^ Un évêque nommé Eortius il a participé à la conseil de valence de 374; La tradition est d'avis que l'évêque Evurtius ancien catalogue Orléanais, « mais il n'est pas absolument sûr que c'est le même caractère » (Duchesne).
  5. ^ On sait peu de la vie de ce saint, vénérée dans le diocèse, qui a vécu au moment de l'invasion Attila. selon Gregorio di Tours Il gouverne l'Eglise d'Orléans 390-453; la martyrologe Geronimo indique au 17 Novembre, l'anniversaire de l'enterrement, et 14 Juin, l'anniversaire d'une traduction de la reliques.
  6. ^ Il a reçu une lettre, non datée, de Sidoine Apollinaire.
  7. ^ Après Leodegisilo, Gallia Christiana Il insère un évêque le Leodegarius, absent dans l'ancien catalogue épiscopal. Gams ajoute également un Argundus d'origine inconnue, absente dans le catalogue. Les deux sont inconnus à Duchesne.
  8. ^ Après Suavarico, Gallia Christiana insérer un Baldagus absent dans l'ancien catalogue épiscopal. Inconnu de Duchesne.
  9. ^ La biographie de ce saint, non contemporain, dit qui a réussi Suavaricus, son oncle. Le siège épiscopal de catalogue mentionne toutefois l'existence de quatre évêques de Suavarico et Eucherio; Cela a conduit de nombreux auteurs (y compris Gallia Christiana) Pour entrer un Suavarico II. Selon Duchesne (op. cit., p. 459), il était le successeur Eucherio oncle Suavarico, mais pas nécessairement le successeur « » immédiat ».
    La biographie dit que l'élection de Eucherio a été confirmée par Carlo Martello, à-dire au plus tôt 719; le roi l'avait arrêté en 732 et il est mort en prison six ans plus tard.
  10. ^ Son nom est mentionné dans une vraie carte 990.
  11. ^ la carte 788, utilisé à ce jour, le début de l'Episcopat Théodulfe, il a été reconnu comme faux (voir. Duchesne, p. 463, note 3).
  12. ^ 18 Septembre est décédé 821.
  13. ^ Il a gouverné l'Eglise d'Orléans depuis quatre ans.
  14. ^ Selon Duchesne (op. cit., p. 458), cette Manassé serait en fait l'évêque du même nom XIIe siècle; donc il n'y aurait qu'un seul évêque Arnulfo. Voir. En outre Eugène De Certain, Arnoul, d'Orléans évêque, en Bibliothèque de l'École des Chartes, 1853 tome 14. pp. 425-463.
  15. ^ Isembart et Hadery sont certains évêques d'Orléans, mais absent dans l'ancien catalogue.
  16. ^ Nommé évêque de préservatif 13 mars 1758.
  17. ^ Apostat.

sources

Articles connexes

D'autres projets