s
19 708 Pages

archidiocèse de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et tarentaise
Archidioecesis Camberiensis, Maurianensis et Tarantasiensis
Eglise latine
Cathédrale Saint-François de Sales de Chambéry (2013) .JPG
suffragant dell ' Archidiocèse de Lyon
Carte du diocèse
archevêque Philippe Ballot
Les prêtres 146 dont 117 laïque et 29 régulière
2723 baptisé pour prêtre
religieux 78 hommes, 209 femmes
diacres 28 permanent
population 432000
baptisés 397 700 (92,1% du total)
surface 7460 km² en France
paroisses 136
érection 18 août 1779 (Chambéry)
VIe siècle (Saint-Jean-de-Maurienne)
Ve siècle (Tarentaise)
uni aeque principaliter 26 avril 1966
rite romain
cathédrale Saint François de Sales (Chambéry)
San Giovanni Battista (Saint-Jean-de-Maurienne)
San Pietro (Moûtiers)
adresse 18 av. Dr Desfrancois, P.Eb. 107, 73001 Chambéry Cedex, France
site Web catholique-savoie.cef.fr
Les données de 'Annuaire Pontificale 2014 (ch? · gc?)
Eglise catholique en France
Archidiocèse de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise
La cathédrale Saint-Pierre de Moûtiers.
Archidiocèse de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise
La cathédrale de San Giovanni Battista à Saint-Jean-de-Maurienne.
Archidiocèse de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise
L 'Abbaye Altacomba, fondé en XIIe siècle.
Archidiocèse de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise
image hiver 'Abbaye de Tamié, Il a fondé au XIIe siècle.
Archidiocèse de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise
Reliques de San Giovanni Battista exposées dans la cathédrale Saint-Jean de Maurienne.

L 'Archidiocèse de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise (en latin: Archidioecesis Camberiensis, Maurianensis et Tarantasiensis) Est un siège de Eglise catholique suffragant dell 'Archidiocèse de Lyon. en 2013 Il avait baptisé 397700 de 432.000 habitants. Elle est régie par 'archevêque Philippe Ballot.

territoire

L'archidiocèse comprend la département de Savoia, sauf Ugine et d'Arly vallée qui appartiennent à la Diocèse d'Annecy. Il comprend également 10 paroisses autour Rumilly dans le département de 'Alta Savoia.

La résidence de l'archevêque est la ville de Chambéry, où le Cathédrale de Saint-François de Sales. A Saint-Jean-de-Maurienne est le Cathédrale de San Giovanni Battista et Moûtiers Il est la cathédrale de Saint-Pierre.

La réforme de l'archidiocèse operatasi de la première décennie le troisième millénaire, du 28 Août 2010 le territoire a été divisé en 43 paroisses, regroupées en 10 doyennés.

histoire

Bureau de la Tarentaise

Le diocèse a été érigé en Tarentaise Ve siècle. La plus ancienne mention du diocèse est dans une lettre Leone Magno la 450, dans lequel le pape se soumettre à la juridiction du diocèse métropolitain de Vienne.

Selon la tradition, le premier évêque du diocèse serait Saint-Jacques d'Assyrie, qui était un disciple de Honoré de Lérins, qui, quand il est devenu évêque de Arles, missionnaire consacré la terre de ceutrons dans la vallée de tarentaise. Tout d'abord évêque est historiquement documenté Sanzio, qui a participé à la Concile d'Épaone en 517. Siège de l'évêque était la ville de Moûtiers, l'ancien Darantasia, nom qui a donné plus tard son nom à la vallée, au diocèse (mais ils sont souvent écrits Diocèse de Moûtiers ou Diocèse de Moûtiers en Tarentaise).

entre 794 et l '811, temps de Carlo Magno, le diocèse de Tarentaise a été élevé au rang de archidiocèse métro. Il était comme suffragant la Diocèse d'Aoste et Sion, et pendant un certain temps aussi celle de Saint-Jean-de-Maurienne avant qu'il ne soit soumis à 'Archidiocèse de Vienne.

A la fin de Xe siècle Mgr obtenu à partir du Amizone Rodolfo III de Bourgogne le titre de comte, l'origine de la puissance temporelle des archevêques de Tarentaise, qui restera pendant près de huit siècles. Au cours des siècles qui suivirent immédiatement les archevêques-comptes devaient défendre Tarentaise leurs droits contre les usurpateurs féodaux locaux; il est dans ce contexte que la Maison de Savoie Il est intervenu en faveur des Archevêques, obtenir un contrôle de temps sur toute la comté. À partir de XIVe siècle les comtes de Savoie sont intervenus régulièrement dans la nomination des archevêques. Le dernier archevêque de Tarentaise-comte était Claude Humbert de Rolland, qui, en 1769 Il a vendu les actions, maintenant plus lucrative qu'honorables, le roi Carlo Emanuele III de Savoie.

Campus Saint-Jean-de-Maurienne

Le diocèse de Saint-Jean-de-Maurienne a été érigé autour 575 par le Roi de Bourgogne Gontrano, à l'occasion du transfert dans la ville de Saint-Jean-de-Maurienne les reliques de San Giovanni Battista. Le diocèse comprenait la vallée Moriana, échappé à l'autorité des évêques turin, la Val di Susa et Briançonnais. Le nom du premier évêque de Maurienne, Felmasio, est contenue dans un document ancien[1] qui se rapporte un miracle connecté aux reliques de Jean-Baptiste, qui est à l'origine de la fondation du diocèse. Le siège épiscopal du diocèse était le Cathédrale de San Giovanni Battista, érigé en VIe siècle, détruit par Saracens en 943 et reconstruit à nouveau dans 'XIe siècle.

A l'origine, le diocèse était suffragant dell 'Archidiocèse de Vienne. Quand il a été créé metropolia de Tarentaise (fin huitième siècle), Moriana fait partie de la nouvelle province ecclésiastique. Mais, évidemment, le siège a été contestée entre les deux archevêques métropolitains en fait une lettre de Le pape Jean VIII dell '878 Moriana désigne officiellement comme suffragant de Tarentaise[2], tandis que dans 908 Pape Serge III, confirmant au siège de métro de Vienne son suffragant, mentionne également parmi ceux-ci le diocèse de Moriana.[3] seulement avec papa Callisto II, dans la première moitié de XIIe siècle, la situation devient bénéfice final de Vienne.

en 1033 la ville de Saint-Jean-de-Maurienne, pour son opposition aux tentatives impériales d'annexion du royaume de Bourgogne, il a été détruit par l'empereur Conrad II, qui a également aboli le diocèse, annexant le territoire à celui de Diocèse de Turin; Cette décision a été confirmée par Conrad II 1039 l'évêque de Turin fanion. A la mort de ce dernier (1046) Le Vescovo légitime Thibaud a pu prendre possession de son diocèse, qui a été restauré, mais il a perdu la vallée de Suse, est resté le diocèse de Turin.[4]

la séminaire diocèse a été fondée en 1735.

Bureau Chambéry

À de nombreuses reprises, ducs de Savoie Ils avaient essayé de voler leur capital à la juridiction spirituelle d'un évêque français, Grenoble, à partir de laquelle Chambéry avait toujours dépendu, d'ériger un diocèse séparé; Des tentatives ont été faites 1474 et 1515, mais ils avaient été contrariés par les rois de France.[5]

Le diocèse de Chambéry a été érigé le 18 Août 1779 avec bulle Universa dominici gregis de Le pape Pie VI, avec le territoire pris du diocèse de Grenoble. initialement immédiatement sujet un Saint-Siège et elle comprenait 61 paroisses. Il a été choisi pour devenir le nouveau cathédrale l'église franciscain, construit en 1439 et consacrée en 1488, et que, dans 1777 Il était devenu paroisse ville.

au cours de la révolution française, Michel Conseil évêque a refusé de reconnaître le diocèse du Mont-Blanc, érigé par les révolutionnaires, et la nomination d'un intrus à sa place; Cela lui a valu à l'arrestation de maison de l'évêque, où il mourut en 1793 laissant le diocèse vacant depuis plusieurs années.

suite convenu avec bulle Ici Christi Domini de Le pape Pie VII 29 Novembre 1801 le territoire diocésain a fait coïncider avec les services de Savoia et dell 'Alta Savoia. Cela impliquait la suppression de l'archidiocèse de Tarentaise et du diocèse de Saint-Jean-de-Maurienne et Genève-Annecy, qu'ils étaient unis au diocèse de Chambéry, qui ont également été annexé des territoires appartenaient à Diocèse de Belley, également supprimée. En plus de Chambéry a été également donné compétence sur les autres paroisses catholiques du diocèse de Genève-Annecy et situé dans ce qui est maintenant la canton de Genève. Ces mesures ont apporté l'évêque de Chambéry à assumer aussi le titre d'évêque de Genève.

Le 10 Juillet 1817, après la Congrès de Vienne avait préparé le duché de Savoie, le diocèse de Chambéry a été élevé au rang de l'archidiocèse métropolitain avec Diocèse d'Aoste comme le seul suffragant.[6]

Les décisions de démarrage huit cents, Ils ont agi d'une augmentation considérable du territoire diocésain, qui est venu à inclure jusqu'à 627 paroisses.[7] Mais cette situation a duré quelques années. En fait:

  • 30 septembre 1819 Le pape Pie VII, avec court inter multiplices, spin-off du territoire de l'archidiocèse des paroisses catholiques canton de Genève et il a rejoint le diocèse de Lausanne; deux ans plus tard, l'archevêque de Chambéry a également perdu le titre d'évêque de Genève en faveur des évêques de Lausanne;
  • 5 février 1822 Il a donné une partie de son territoire pour la création de Diocèse d'Annecy, et ce fut son suffragant;
  • Enfin, le 7 Août 1825 en vertu de la bulle Ecclesias quae antiquitate de papa Leone XII Il a donné de nouvelles portions de terre pour restaurer les lieux de la Tarentaise (mais simplement comme les diocèses et archidiocèses pas comme) et Saint-Jean-de-Maurienne; ceux-ci sont devenus une partie du diocèse province ecclésiastique Chambéry.

aujourd'hui archidiocèse

Le 26 Avril, 1966 avec la bulle Animorum bonum de Pape Paul VI les diocèses de Tarentaise et de Saint-Jean-de-Maurienne étaient unis aeque principaliter Archidiocèse de Chambéry, contextuellement prit son nom actuel; les deux diocèses combinés ont conservé sa cathédrale et son chapitre de canonique, tout a été réduit à son évêque; Archevêque de Chambéry rejoint les titres d'évêque de Saint-Jean-de-Maurienne et évêque de Tarentaise.

Le 16 Décembre 2002 L'archidiocèse a perdu la dignité de metropolitica et il est devenu une partie de la province ecclésiastique dell 'Archidiocèse de Lyon; Cependant, il a maintenu le grade archidiocèse.

évêques Cronotassi

Évêques de Chambéry

  • Michel Conseil † (26 Janvier 1780 - 27 septembre 1793 décédé)
    • Vacant (1793-1802)
  • René des Monstiers de Mérinville † (4 mai 1802 - 7 février 1805 a démissionné)
  • Irénée-Yves Desolle (Dessole) † (22 Mars 1805 - 11 novembre 1823 retiré)
  • François-Marie Bigex † (24 mai 1824 - 19 février 1827 décédé)
  • Antoine † Martinet (28 Janvier 1828 - 6 mai 1839 décédé)
  • Alexis Billiet † (27 Avril 1840 - 30 avril 1873 décédé)
  • Pierre-Anastase Pichenot † (25 Juillet 1873 - 5 octobre 1880 décédé)
  • François-Albert Leuillieux † (13 mai 1881 - 11 mai 1893 décédé)
  • François Hautin † (15 Juin 1893 - 6 février 1907 décédé)
  • Gustave-Adolphe de Pélacot † (15 Avril 1907 - le 5 août 1907 décédé)
  • François-Dubillard Virgile † (16 Décembre 1907 - 1 Décembre 1914 décédé)
  • Dominique Castellan † (26 mai 1915 - 12 mai 1936 décédé)
  • Pierre-Marie Durieux † (1 Février 1937 - 3 février 1947 décédé)
  • Louis-Marie-de Fernand de Bazelaire Ruppierre † (23 Octobre 1947 - 26 avril 1966 a démissionné)

Évêques et archevêques de Tarentaise

  • San Giacomo †
  • San Marcellino †
  • San Pascasio †[8]
  • Sanzio † (mentionné dans 517)
  • grande †
  • Nicezio ou Migezio †[9]
  • San Marciano † (avant 581 - après la 585)
  • Sant 'Héraclius †
  • Firmino †
  • Patrick? †
  • Probino †[10]
  • Baldemaro ou Buldemaro † (mentionné dans 650)
  • Emeterio †
  • Widenardo †
  • John †
  • Leudegango ou Leodrando †
  • Umberto †
  • Benimondo †
  • Emmone †
  • propriétaire †
  • Radaberto ou Dagoberto †[11]
  • Andrea † (mentionné dans '828)
  • Audace † (mentionné dans '840)[12]
  • Teutrando ou Teutramno † (avant '858 - 7 mars 885 décédé)
  • Alucco ou Aluso † (mentionné dans '885)
  • † Daniel (mentionné dans '891 environ)
  • Sniff ou Annuco † (mentionné dans 900)
  • Adalberto †
  • Lizone †
  • Amizone † (avant 990 - après la 996)
  • Baldofo † (avant 1006 - après la 1007)
  • Luzo ou Luzone † (mentionné dans 1020)
  • Aimone ou Emmone † (avant 1025 - après la 1044)
  • Annuzio (ou Annucco) † (mentionné dans 1077)
  • Higgs † (avant 1096 - après la 1099)
  • Beato Pierre le Vieux † (avant 1132 - sur 1140)
    • Isdraele † (environ 1140) (Illégitime)
  • San Pierre de Tarentaise † (sept 1141 - 14 septembre 1171 décédé)
  • Aimone † Briançon (avant 1179 - sur 1210 décédé)
  • Beato Bernard de Chignin † (avant 1213 - 12 octobre 1222 décédé)
  • Jean II † (Juillet 1222 ou 1223 - ?)
  • Herluin de Chignin † (mentionné dans 1224)
  • Rodolfo Grossi du Chastelar † (2 Mars 1246 - 1271)
  • San Pietro Grossi du Chastelar † (30 mai 1272 - 22 juillet 1283 décédé)
  • Aimone de Bruissons † (13 Décembre 1283 - 1297 décédé)
  • Bertrand de Bertrandis † (17 Juin 1297 - 9 mai 1334 décédé)
  • Jacques de Salins † (13 Juillet, 1334 - mars 1341 décédé)
  • Bertrand de Novo Domno † (Octobre 3 1341 - 1342 décédé)
  • Giovanni de Bertrandis † (20 Novembre 1342 - mars 1365 décédé)
  • Giovanni de Betton † (11 Mars, 1365 - 30 novembre 1378 décédé)
  • Umberto de Villette † (15 Janvier 1379 - avril 1379 décédé)
  • Rodolfo de Chissey ou Chissé † (28 Février 1380 - 1385 décédé)
  • Edward de Savoie-Achaïe † (21 Février 1386 - février 1395 décédé)
  • Peter de † Collomb (26 Avril, 1395 - 25 novembre 1396 décédé)
    • Aimone de Séchal † (17 Septembre 1397 - 1404 décédé) (Administrateur apostolique)
    • Antonio di Challant † (1 Juin 1404 - 14 septembre 1418 décédé) (Administrateur apostolique)
  • Giovanni de Bertrandis † (23 Septembre 1418 - 29 août 1432 décédé)
  • Marco Condulmer † (4 Novembre 1433 - 28 février 1438 patriarche désigné de degré)
  • Jean d'Arces † (28 Février 1438 - 12 décembre 1454 décédé)
  • Thomas de Sur † (16 Février 1460 - 1472 décédé)
  • Christopher della Rovere † (3 Août 1472 - 1 février 1478 décédé)
  • Domenico della Rovere † (11 Février 1479 - 19 juillet 1482 nommé évêque de Genève)
  • Urbain de Chevron Villette † (28 mai 1483 - 9 novembre 1483 décédé)
  • Jean de Compey † (14 Juin 1484 - 28 juin 1492 décédé)
  • Corin de Plosasque † (8 Juillet 1492 - mars 1497 décédé)
  • Claude de Château-Vieux † (14 Avril 1497 - avril 1516 a démissionné)
  • Jean-Philippe de Groslée † (28 Avril 1516 - 21 décembre 1559 décédé)
  • Jerome Valperga † (17 Juillet 1560 - 16 juillet 1573 décédé)
  • Giuseppe Parpaglia † (26 Août 1573 - 25 juillet 1598 décédé)
  • Jean-François Berliet † (8 Novembre 1599 - 2 janvier 1607 décédé)
  • Anastasio Germonio † (12 Novembre 1607 - 4 août 1627 décédé)
  • Benoît-Theophile de Chevron Villette † (20 Septembre 1632 - 16 juin 1658 décédé)
  • François-Amédée Milliet, † (17 Novembre 1659 - 25 mai 1703 décédé)
    • Vacant (1703-1727)
  • François-Amédée de Milliet Arvillars † (25 Juin 1727 - 28 août 1744 décédé)
  • Claude Humbert de Rolland † (19 Janvier 1750 - 27 novembre 1770 décédé)
  • Gaspard-Augustin Laurent de Sainte-Agnès, O.F.M.Conv. † (16 Décembre 1771 - 23 juillet 1783 décédé)
  • Joseph de Monfalcon du Cengle † (27 Juin 1785 - 22 septembre 1793 décédé)
    • Vacant (1793-1801)
    • aboli Bureau (1801-1825)
  • Antoine † Martinet (19 Décembre 1825 - 28 janvier 1828 nommé archevêque de Chambéry)
  • Antoine Rochaix † (28 Janvier 1828 - 19 novembre 1836 décédé)
  • Jean-François-Marcellin Turinaz † (12 Février 1838 - 6 septembre 1866 retiré)
  • François Gros † (22 Février 1867 - 3 mars 1873 a démissionné)
  • Charles-François Turinaz † (21 Mars 1873 - 30 mars 1882 nommé évêque de Nancy)
  • Jean-Pierre Pagis † (30 Mars, 1882 - 26 mai 1887 nommé évêque de Verdun)
  • Pierre-Emmanuel Bouvier † (25 Novembre 1887 - 11 avril 1900 décédé)
  • Lucien-Léon Lacroix † (18 Avril 1901 - 17 octobre 1907 a démissionné)
  • Jean-Basptiste Biolley † (28 Novembre 1907 - 10 octobre 1918 décédé)
  • Louis Termier † (29 Novembre 1918 - 5 avril 1938 décédé)
  • Léon-Albert Terrier † (14 Septembre 1938 - 24 juillet 1944 nommé évêque de Bayonne)
  • Auguste Jauffres † (28 Août 1944 - 7 décembre 1961 retiré)
    • Vacant (1961-1966)

Évêques de Saint-Jean-de-Maurienne

  • San Felmasio †
  • Sant '† Konya (avant 581 - après la 601 ou 602)
  • Leporio † (mentionné dans 650)
  • Vualchino ou Walchuno † (avant 726 - après la 739)
  • Vitgario † (mentionné dans 775)[13]
  • Meinhard †[14]
  • Giuseppe † (mentionné dans '853)
  • Abo † (avant '858 - après '860)
  • Adalberto † (avant '876 - après '882)
  • Asmondo † (mentionné dans '887)
  • William † (mentionné dans '899)
  • Benoît †
  • Sant 'Odilardo † (avant 915 - après la 926)[15]
  • Everardo ou Eberardo † (avant 990 - après la 1025)
  • Thibaud † (avant 1033 à propos - après 1046)
  • Brochard ou Burcard † (mentionné dans 1061)[16]
  • Artaud † (mentionné dans 1080)[17]
  • Conon I † (avant 1093 - après le 2 mai 1108 décédé)[18]
  • Amédée de Faucigny † (avant 1112 - après la 1124)
  • Conon II † (mentionné dans 1127)
  • Sant 'Ayrald I, O.Cart. † (avant 1134 - après la 1145)[19]
  • Bernard, O.Cart. † (mentionné dans 1153)
  • Ayrald II † (mentionné dans 1158)[20]
  • Guillaume † (du 1er mai 1162 - après la 1173)[21]
  • Pierre † (- avant 1184 a démissionné)
  • Lambert † (environ 1177[22] - 15 mars 1197 ou 1198 décédé)
  • Bernard de Chignin † (du 1er mai 1200 - 1213 nommé archevêque de Tarentaise)
  • Amédée de Genève † (avant le 30 mai 1214 - 18 octobre 1220 décédé)
    • Jean † (mentionné dans 1221) (Bishop élu)[23]
    • Pierre II † (mentionné dans 1222) (Bishop élu)[24]
  • Aimar de Bernin ou Pierre de Arenis † (1223 - 1236 nommé archevêque de Embrun)
  • Amédée de Savoie (ou Miribel) † (1237 - 19 janvier à propos de 1256 décédé)
  • Pierre de Morestel † (du 1er mai 1258 - 19 mars autour 1262 décédé)
  • Anthelme de Clermont † (1 Septembre 1262 - 4 mars 1269 décédé)
  • Pierre de Guelis † (avant le 12 Janvier 1270 - 15 janvier 1273 décédé)
  • Aimon de Miolans † (1 Février 1276 - 26 octobre 1299 ou 1300 décédé)
  • Amblard d'Entremont † (avant 1301 - 21 avril 1308 décédé)
  • Aymon de Miolans-Urtières † (1308 - 1334 décédé)
  • Anthelme de Clermont † (10 Septembre 1334 - 23 février 1349 décédé)
  • Amedeo de Savoie-Achaïe † (18 Mars, 1349 - 13 juin 1376 décédé)
  • Giovanni Malabayla † (11 Août 1376 - sur 1380 décédé)
  • Henry de Sévery, O.Clun. † (16 Septembre 1381 - 18 mai 1385 nommé évêque de Rodez)
  • Savin de Florano † (18 mai 1385 - 28 septembre 1410 décédé)
  • Amédée de Montmayeur, O.S.B. † (15 Octobre 1410 - 8 octobre 1422 décédé)
  • Aimon de Gerbaix † (30 Octobre 1422 - 1432 décédé)
  • Oger Moriset † (11 Février 1433 - 11 janvier 1441 décédé)
  • Louis de la Palud, O.S.B. † (Juillet 1441 - 22 septembre 1451 décédé)
    • Juan de Segovia † (13 Octobre 1451 - 20 janvier 1453 Il a nommé archevêque titulaire de Césarée en Palestine) (Bishop élu)
  • Guillaume d'Estouteville † (26 Janvier 1453 - 20 avril 1453 nommé archevêque de Rouen)
  • Etienne de Morel † (31 Janvier 1483 - 24 juillet 1499 décédé)
  • Louis de Gorrevod de Challand † (9 Août 1499 - 1532 a démissionné)
  • Jean-Philibert de Loriol Chales de † (10 Avril 1532 - 1544 décédé)
  • Girolamo Recanati Capodiferro † (30 Juillet 1544 - 1 Octobre 1559 décédé)
  • Brandolesius de Trottibikes † (27 Mars, 1560 - 1563 décédé)
    • Ippolito d'Este † (1564 - 1567 résigné) (Administrateur apostolique)
  • Pierre de Lambert, O.S.A. † (21 Novembre, 1567 - 6 mai 1591 décédé)
  • Filiberto Milliet Faverges † (6 mai 1591 - 22 octobre 1619 nommé archevêque de turin)
  • Carlo Bobba † (13 mai 1619 - 10 février 1636 décédé)
  • Paul Milliet de Challes † (27 Novembre 1641 - 30 octobre 1656 décédé)
  • Ercole Berzetti † (6 mai 1658 - 4 mars 1686 décédé)
  • Francesco Giacinto Valperga Masino † (12 mai 1687 - 7 septembre 1736 décédé)
    • Vacant (1736-1741)
  • Ignace-de Dominique Grisella Rosignan † (6 Mars 1741 - 21 ou 22 Septembre 1756 décédé)
  • Carlo Giuseppe Filippa de Martiniana † (18 Juillet 1757 - 12 juillet 1779 nommé évêque de Vercelli)
  • Charles-Joseph de Compans Brichanteau † (20 Mars 1780 - 25 août 1796 décédé)
    • Vacant (1796-1801)
    • aboli Bureau (1801-1825)
  • Alexis Billiet † (19 Décembre 1825 - 27 avril 1840 nommé archevêque de Chambéry)
  • François-Marie Vibert † (1 Mars 1841 - 31 octobre 1876 décédé)
  • Michel Rosset † (18 Décembre 1876 - 8 juin 1902 décédé)
    • Vacant (1902-1906)
  • liners Adrien Alexis † (21 Février 1906 - 27 août 1923 décédé)
  • Auguste Grumel † (3 Février 1924 - 14 mars 1946 décédé)
  • Frédéric Duc † (14 Mars, 1946 réussi - 11 Janvier 1954 a démissionné)
  • Louis Henri Marie Ferrand † (11 Janvier 1954 - 17 avril 1956 Il a nommé archevêque titulaire de cirrus et coadjuteur de Tours)
  • Joël-André-Jean-Marie Bellec † (2 mai 1956 - 15 juin 1960 nommé évêque de Perpignan-Elne)
  • André-Georges Bontems † (13 Septembre 1960 - 26 avril 1966 nommé archevêque de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise)

Archevêques de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise

  • André-Georges Bontems † (26 Avril, 1966 - 14 mai 1985 retiré)
  • Claude Feidt (14 mai 1985 réussi - le 17 Juin 1999 nommé archevêque de Aix)
  • Laurent Bernard Marie Ulrich (6 Juin 2000 - 1 février 2008 Il a nommé archevêque, à titre personnel, de Lilla)
  • Philippe Ballot, du 14 Janvier 2009

statistiques

L'archidiocèse à la fin de l'année 2013 sur une population de 432.000 personnes avaient baptisé 397700, égal à 92,1% du total.

année population prêtres diacres religieux paroisses
baptisé total % nombre laïque régulier baptisé pour prêtre hommes femmes
diocèse de Tarentaise
1949 50 000 52340 95,5 114 109 5 438 180 87
Diocèse de Saint-Jean-de-Maurienne
1949 42000 43115 97,4 127 127 0 330 215 89
Archidiocèse de Chambéry
1950 129,700 130500 99,4 377 292 85 344 197 633 174
1957 138000 140000 98,6 402 282 120 343 76 500 175
Archidiocèse de Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Tarentaise
1970 256973 286399 89,7 485 411 74 529 102 715 357
1980 276000 307000 89,9 405 342 63 681 80 730 370
1990 316000 339000 93,2 301 246 55 1,049 5 107 579 348
1999 331600 354700 93,5 209 199 10 1586 15 20 348 354
2000 347000 371343 93,4 222 177 45 1563 16 71 380 367
2001 341000 365625 93,3 210 186 24 1623 16 61 373 348
2002 332600 356748 93,2 202 170 32 1646 17 70 356 348
2003 314000 356748 88,0 225 169 56 1395 18 106 447 346
2004 314000 356748 88,0 197 165 32 1593 19 60 386 200
2006 316982 360252 88,0 142 112 30 2232 19 41 312 111
2013 397700 432000 92,1 146 117 29 2723 28 78 209 136

notes

  1. ^ Gallia Christiana, coll. 613-614.
  2. ^ Duchesne, op. cit., p. 213.
  3. ^ Savio, op. cit., p. 229.
  4. ^ Savio, op. cit., pp. 230-231 et 233.
  5. ^ Dimier, op. cit., col. 334.
  6. ^ Aoste est resté suffragant de Chambéry jusqu'à 1862, quand il est devenu une partie de la province ecclésiastique dell 'Archidiocèse de Turin après le passage de la Savoie à la France.
  7. ^ Dimier, op. cit., col. 337.
  8. ^ Marcellin et Paschase sont mentionnés par Gallia Christiana, mais sans informations précises et des références documentaires.
  9. ^ Grand et Nicezio sont enregistrés par Gallia Christiana, mais aucun documentaire d'orientation plus ou chronologique.
  10. ^ Héraclius, Firmino et Probino sont présents dans le cronotassi Gallia Christiana, mais ils ne sont pas historiquement documentés. Patrick se souvient dans la Passion de santi Vittore et Bear, le texte est pas approuvé par Duchesne; Gams considère également douteux la présence de Patrick parmi les évêques de Tarantasia.
  11. ^ Les évêques de Emeterio à Dagoberto sont mentionnés par Gallia Christiana, mais sans indications chronologiques supplémentaires et précises ou documentaire; selon Duchesne il n'y a aucune preuve claire de leur appartenance au siège de Tarantasia.
  12. ^ Gallia Christiana identifie avec Andrea Daring; selon Duchesne, il n'y a aucune raison pour en faire un seul évêque.
  13. ^ Selon Duchesne, cet évêque, cité par Gallia Christiana, Il peut effectivement être un abbé du monastère de Saint-Pierre Novalaise. Pour Savio, il était à la fois évêque abbé.
  14. ^ En collaboration avec Giuseppe Vescovi, William et Benoît, est documentée dans Novalaise Chronique. Contrairement à Joseph et William, Meinhard et Benoît ne sont pas étayées par aucune autre source historique.
  15. ^ Après Odilardo, Gallia Christiana Il admet, avec quelques doutes, l'évêque ou Iporio Leporio, exclus de Gams. Après lui Savio correspond à la Vescovo Loterio (945), mais pourrait être évêque de Mariana en Corse et non-Maurienne.
  16. ^ accepté par Gallia Christiana avec le bénéfice du doute.
  17. ^ Il y a un autre document de cet évêque, non daté, qui est traditionnellement attribué à l'année 1075 environ.
  18. ^ après Conon Gallia Christiana Il correspond au bénéfice du doute, deux évêques, et Johannes Berardus, mentionné en 1106 et 1107, qui sont exclus définitivement des documents concernant Conon.
  19. ^ Airald est décédé le 2 Janvier, en un an entre 1146 et 1153.
  20. ^ Évêque inconnu Savio, mentionné par Gallia Christiana.
  21. ^ Selon certains auteurs, cet évêque était encore en vie dans 1176 et il est mort le 1er Août de cette année.
  22. ^ Dans un document de 1188, il est dit que ce fut la onzième année de son épiscopat; on déduit que 1177 pourrait être l'année de son élection.
  23. ^ Son élection n'a pas été validé par le pape.
  24. ^ selon Gallia Christiana et Savio, cet évêque serait mort avant sa consécration.

sources

Pour le siège de la Tarentaise

Pour le site de Saint-Jean-de-Maurienne

Articles connexes

  • la cathédrale de Chambéry
  • Cathédrale de Saint-Jean-de-Maurienne

D'autres projets

autorités de contrôle VIAF: (FR125057365 · LCCN: (FRn80089045 · ISNI: (FR0000 0001 2151 3698 · BNF: (FRcb11869173k (Date)