s
19 708 Pages

archidiocèse de Malines-Bruxelles ou Mechelen-Brussel
Archidioecesis Mechliniensis-Bruxellensis
Eglise latine
Graote Markt en Sint-Rombouts.jpg
Armoiries du diocèse Carte du diocèse
diocèses suffragants
Anvers, Bruges, Gand, Hasselt, suzerain, Namur, Tournai
archevêque métropolitain et primate cardinal Jozef De Kesel
auxiliaire Jean Kockerols,
Jean-Luc Hudsyn
archevêques émérites cardinal Godfried Danneels,
André-Joseph Léonard
Les prêtres 1.812 dont 670 laïque et 1142
993 baptisés pour prêtre
religieux 1448 hommes, 1657 femmes
diacres 88 permanente
population 2815842
baptisés 1.801.000 (64,0% du total)
surface 3635 km² en Belgique
paroisses 659 (37 vicariats)
érection 12 mai 1559
rite romain
cathédrale San Rombaldo
Concattedrali Saints Michel et Gudule
Santi clients San Rombaldo (24 Juin)
adresse Wollemarkt 15, B-2800 Mechelen, België
site Web www.kerknet.be
Les données de 'Annuaire Pontificale 2014 (ch · gc?)
Eglise catholique en Belgique
Archidiocèse de Malines-Bruxelles
la Co-Cathédrale Saint-Michel et Saint-Gudule à Bruxelles.
Archidiocèse de Malines-Bruxelles
La bibliothèque de 'Université catholique de Louvain.
Archidiocèse de Malines-Bruxelles
la Basilique du Sacré-Cœur à Koekelberg.
Archidiocèse de Malines-Bruxelles
La basilique Notre-Dame Scherpenheuvel-Zichem.
Archidiocèse de Malines-Bruxelles
L 'Abbaye Affligem.

L 'Archidiocèse de Malines-Bruxelles (en français) ou Malines-Bruxelles (en flamand)[1] (en latin: Archidioecesis Mechliniensis-Bruxellensis) Il est métropolitain de Eglise catholique. en 2013 baptisé comptait 1.801.000 habitants de 2,815,842. Elle est régie par 'archevêque cardinal Jozef De Kesel.

territoire

L'archidiocèse comprend province du Brabant flamand, la Brabant Waals et Région de Bruxelles-Capitale; En outre, ils appartiennent à l'archidiocèse de huit municipalités Province d'Anvers, qui constituent la majorité des 'arrondissement de Malines, à l'exception des cantons Lierre et Heist-op-den-Berg, qui font partie de Diocèse d'Anvers.

la cathédrale L'archevêque est église San Rombaldo à Malines (Mechelen). A Bruxelles la plus importante église est la Co-Cathédrale Saint-Michel et Saint-Gudule, où il est situé au centre ville à quelques minutes de marche grand-place.

Dans la région il y a sept basiliques mineures: Notre-Dame de Hanswijk à Malines, Notre-Dame à Scherpenheuvel-Zichem, Notre-Dame de la Consolation à Vilvoorde, sacré-Coeur à Koekelberg, Notre-Dame de la Paix et de la Concorde en Wavre, San Martino Halle et Saint-Servais en Grimbergen.

Le territoire couvre 3635 kilomètres carrés et est divisé en 659 paroisses, regroupées en trois vicariats et 37 doyennés. Les trois vicariats de l'archidiocèse coïncident avec les subdivisions linguistiques: le vicariat bilingue de Bruxelles, le vicariat du Brabant wallon français, et le vicariat du Brabant flamand et Malines flamand. A a placé en tête de chaque vicariat un Evêque auxiliaire.

province ecclésiastique

la province ecclésiastique de Bruxelles-Malines, créé en 1559, Il comprend que suffragant chaque diocèse Belgique, à savoir:

histoire

en XVIe siècle, pour mieux lutter contre Réforme protestante, ainsi que pour résoudre les problèmes politiques et linguistiques de longue date, Pays-Bas et Sud des Pays-Bas Ils ont subi une modification substantielle de la géographie ecclésiastique, qui était resté inchangé depuis le carolingienne. avec bulle super Universas 12 mai 1559, Pape Paul IV Il réorganise les circonscriptions ecclésiastiques de la région et a institué quatorze nouveaux diocèses, y compris l'archidiocèse métro Malines, avec le produit de celui du diocèse de Cambrai et suzerain. A l'origine, il avait comme suffragant la Diocèse d'Anvers, Bruges, Gand, Ypres, « S-Hertogenbosch et Roermond, tout ce qu'il a érigé à la même date.

Le pape Pie IV, avec deux bulles spéciales, il a organisé le siège métropolitain de Malines. Le 11 Mars 1561[2], avec la bulle Ex iniuncto nobis,[3] défini les limites du nouveau diocèse, le nombre d'emplacements qui composent le territoire, et a établi le le chapitre de la cathédrale. La veille, avec le taureau Romanus Pontifex,[4] le pape désigné comme une enveloppe pour le maintien de l'archevêque Abbey bénédictin de Affligem. Avec ces bulles, le pape a reconnu l'archevêque de Malines le titre de primate de la Belgique. en 1596 l'archidiocèse a été divisé en onze doyennés (Doyennés) Mechelen, Bruxelles, Louvain, Leeuw-Saint-Pierre, Leeuw-Saint-Léonard, Diest, Tirlemont, Alost, Gramont, Renaix et Oosterzele.[5]

Première Metropolitan a été nommé cardinal Antoine Perrenot de Granvelle, qui il a été contraint à l'exil en 1564 pour ses liens étroits avec le roi d'Espagne Philippe II. Le véritable organisateur du nouvel archidiocèse était Mathias Hovius, qui a présenté la réforme souhaitée de Concile de Trente, il a institué la séminaire L'archevêque, et avait-elle publié par jésuites la catéchisme, qui a servi de base pour l'instruction religieuse des fidèles jusqu'à la XX siècle.

la révolution française Il a eu des conséquences importantes pour l'archidiocèse de Malines. Les occupants français ont confisqué le palais de l'archevêque qui a été vendu; et le cardinal Joannes-Henricus de Franckenberg Il est mort en exil en Breda en 1804. la Concordat de 1801 entre napoléon et Le pape Pie VII la normalisation des relations entre l'Église et l'État. Avec la bulle Ici Christi Domini 29 Novembre 1801, a été supprimé le diocèse d'Anvers et de son territoire attenant à celui de Malines, qui tendu sur les départements français, n'existent plus aujourd'hui, la Dyle et les deux Nèthes.

En même temps, la province ecclésiastique Malines a été totalement revu, vient de comprendre la diocèse de Tournai, Gand, Namur, suzerain, Aachen, Trèves et Mainz. en 1821 Malines a perdu les diocèses allemands, et depuis la province ecclésiastique dont seulement le diocèse de Belgique.

Le 22 Mars 1803 Il a donné une partie de son territoire au profit de la construction de vicariat apostolique de Breda (Diocèse d'aujourd'hui). Le 27 mai 1834 Il a été rétabli le diocèse de Bruges comme suffragant de Malines.

le cardinal Engelbert Sterckx fondée en 1834 l 'Université catholique de Malines, transféré l'année suivante Louvain, au lieu de ancienne Université de Louvain, fondé en XVe siècle et avait parmi ses plus illustres Recteurs Jansen.

Au cours de l'Épiscopat de Joseph Mercier-Désiré Il a eu lieu à Malines, entre Décembre 1921 et Mars 1925, le soi-disant conversations Malines, volutes et présidé par le cardinal; Ce fut une série de cinq réunions informelles entre les membres du Eglise catholique et anglican Church d'examiner les points d'accord et ceux de désaccord, visant à une éventuelle réunification entre les deux églises.

8 décembre 1961 en vertu de la bulle Christi Ecclesia de Giovanni XXIII papa Il a vendu une autre partie du territoire au profit de la restauration de Diocèse d'Anvers, diocèses suffragants de la mère, et en même temps pris le nom actuel.

le cardinal Leo Joseph Suenens Ce fut l'un des grands protagonistes de la Vatican II; il était responsable de la poursuite de la réorganisation de l'archidiocèse en trois vicariats linguistiques.

Le 31 mai 1967 Il a été érigé diocèse de Hasselt, suffragant de Bruxelles-Malines; en même temps sur le territoire de l'archidiocèse a élargi avec l'ajout de la municipalité de Landen retiré de la diocèse de Liège.[6]

Cronotassi les archevêques

  • Antoine Perrenot de Granvelle † (10 Mars 1561 - 24 janvier 1583 a démissionné)
  • Jean Hauchin † (24 Janvier 1583 - 5 janvier 1589 décédé)
    • Vacant (1589-1595)
  • Mathias Hovius † (25 Septembre 1595 - 30 mai 1620 décédé)
  • Jacobus Boonen † (13 Octobre 1621 - 31 mai 1655 décédé)
  • Andreas Cruesen † (9 Avril 1657 - 8 novembre 1666 décédé)
  • Joannes Wachtendonck † (12 Mars 1668 - 25 juin 1668 décédé)
    • Vacant (1668-1670)
  • Alphonsus de Berghes † (17 Novembre 1670 - 7 juin 1689 décédé)
  • Humbert de Precipiano † (8 mai 1690 - 9 juin 1711 décédé)
  • Thomas-Philippe d'Alsace de Hénin-Liétard † (16 Décembre 1715 - 5 janvier 1759 décédé)
  • Joannes-Henricus de Franckenberg † (28 mai 1759 - 20 novembre 1801 a démissionné)
  • Jean-Armand de Roquelaure Bessuéjouls † (14 Avril 1802 - 25 mars 1808 a démissionné)
  • Dominique-Georges-Frédéric Dufour de Pradt † (27 Mars, 1809 - 16 septembre 1815 a démissionné)[7]
  • François-Antoine-Marie de Méan † (28 Juillet 1817 - 15 janvier 1831 décédé)
  • Engelbert Sterckx † (24 Février 1832 - 4 décembre 1867 décédé)
  • Victor-Auguste-Isidore Dechamps, C.SS.R. † (20 Décembre 1867 - 29 septembre 1883 décédé)
  • Pierre-Lambert Goossens † (24 Mars 1884 - 25 janvier 1906 décédé)
  • Joseph Mercier-Désiré † (21 Février 1906 - 23 janvier 1926 décédé)
  • Joseph-Ernest Van Roey † (12 Mars 1926 - 6 août 1961 décédé)
  • Leo Joseph Suenens † (Novembre 24 1961 - 4 octobre 1979 retiré)
  • Godfried Danneels (19 Décembre, 1979 - 18 janvier 2010 retiré)
  • André-Joseph Léonard (18 Janvier 2010 - 6 novembre 2015 retiré)
  • Jozef De Kesel, 6 novembre 2015

statistiques

L'archidiocèse à la fin de l'année 2013 sur une population de 2,815,842 personnes avaient baptisé 1.801.000, ce qui correspond à 64,0% du total.

année population prêtres diacres religieux paroisses
baptisé total % nombre laïque régulier baptisé pour prêtre hommes femmes
1950  ? 3093819  ? 5315 3186 2129  ? 4546 16202 895
1969  ? 2326496  ? 1.925 1.925  ? 6780 658
1980 2278000 2504000 91,0% 3541 1554 1,987 643 68 2408 6474 657
1990 2000000 2373526 84,3% 2513 1273 1.240 795 89 1,778 4965 687
1999 1600000 2470918 64,8% 2216 1067 1149 722 95 1586 3750 677
2000 1800000 2500000 72,0% 2165 1022 1143 831 105 1654 3534 677
2001 1800000 2514185 71,6% 2120 977 1143 849 101 1528 3380 677
2002 1600000 2513783 63,6% 2076 934 1142 770 105 1.525 3274 677
2003 1600000 2508873 63,8% 2053 911 1142 779 100 1477 3139 677
2004 1600000 2500000 64,0% 2034 892 1142 786 98 1452 2972 678
2013 1801000 2815842 64,0% 1,812 670 1142 993 88 1448 1657 659

notes

  1. ^ Le terme bilingue est donnée par 'Annuaire Pontificale.
  2. ^ La plupart des erreurs anciens auteurs dans la datation de cette bulle et la suivante. la Ex iniuncto nobis montre comment à ce jour: Datum Romae apud Sanctum Petrum année Incarnationis Dominicae MDLX cinquième idus Martii, Pontificatus notre année secundo; à savoir: « Donné à Rome, à Saint-Pierre, dans l'Incarnation du Seigneur 1560, le cinquième des ides de Mars (Mars = 11), la deuxième année de notre pontificat. » Comme c'est l'année de l'incarnation, qui commence le 25 Mars 11 Mars ne peut correspondre à l'année 1561 compte aujourd'hui.
  3. ^ texte Bubble Gallia Christiana, Instrumenta, coll. 427-437.
  4. ^ texte Bubble Gallia Christiana, Instrumenta, coll. 437-440.
  5. ^ Claessens, op. cit., p. 37.
  6. ^ (LA) bulle ici Christianorum.
  7. ^ Il n'a jamais pu prendre possession de son siège à l'opposition du gouvernement français; l'archidiocèse a été jugé par vicaires général Joseph et Jean-Forgeur François Ghislain Huleu. Claessens, op. cit., vol. II, p. 240.

sources

Articles connexes

  • Cathédrale Saint-Rombaut
  • Cathédrale Saint-Michel et Saint-Gudule
  • Université catholique de Louvain

D'autres projets

autorités de contrôle VIAF: (FR130300936