s
19 708 Pages

diocèse de Sisteron
Dioecesis Sistaricensis
Eglise latine
Sisteron Cathédrale front.jpg
suffragant dell ' Archidiocèse d'Aix
paroisses 80 (en 1 764)
érection IVe siècle
La suppression 29 novembre 1801
combiné avec le territoire Diocèse de Digne et tout 'Archidiocèse d'Avignon
cathédrale notre-Dame des Pommiers
Concattedrali Notre-Dame de Bourguet
Les données de 'Annuaire Pontificale (ch)
Eglise catholique en France
Diocèse de Sisteron
la Co-cathédrale de forcalquier.

la Diocèse de Sisteron (en latin: Dioecesis Sistaricensis) Il est un siège de suppression Eglise catholique.

territoire

Le diocèse comprenait la Provence, avec une enclave dauphiné, appelé « le petit diocèse ». Il bordé au nord par Diocèse de Gap, est avec celle de Aix, sud avec Diocèse de Digne et Riez, et à l'ouest avec Diocèse de Vaison, de Carpentras et apte.

Un Evêché était la ville de Sisteron dans le département actuel Alpes de Haute Provence, où il a servi cathédrale l'église de Notre-Dame des Pommiers. A forcalquier était le Co-cathédrale de Notre-Dame de Bourguet.

en 1 764 le diocèse comprenait 80 paroisses.

histoire

On ne sait rien au sujet de la propagation du christianisme à Sisteron et les origines de son diocèse. On suppose qu'une forte impulsion à 'évangélisation Il a eu lieu, comme un peu partout, avec l'empereur Constantine. Le premier évêque qui appartenait certainement au siège de Sisteron est John, qui vivait à l'époque du roi bourguignonne Gundobadus.

À partir de Ve siècle le diocèse se révèle être suffragant dell 'Archidiocèse d'Aix.

en X et XIe siècle les comptes des biens saisis Sisteron du diocèse d'essayer d'imposer leurs descendants sur le siège épiscopal. À cause de cela, autour de 1015 Évêque Frodon érigé à Forcalquier, appartenant à un autre comté, un chapitre évêque de dignité égale et capable de Sisteron, créant en fait dans le même diocèse deux sites concurrents entre eux.

Mgr Géraud Chevrier 1060 ainsi, empêché de prendre possession de la ville de Sisteron, propose son siège à Forcalquier, qui reste le siège du diocèse jusqu'à ce que le révolution française. Le transfert du siège épiscopal a été approuvé par Le pape Adrien IV 7 novembre 1155 et confirmée par Le pape Alexandre III en 1179. Dans sa note, Adrian IV stipulait que les canons ne pouvaient Sisteron procéder à l'élection d'un évêque sans la participation canonique Forcalquier; cela a créé dans un avenir proche (en particulier dans 1214 et 1241) Des moments de tension entre les deux institutions.[1]

Le diocèse a été supprimée à la suite de la convenu avec bulle Ici Christi Domini de Le pape Pie VII 29 Novembre 1801 et son territoire intégré à celui de Diocèse de Digne et une petite partie dans 'Archidiocèse d'Avignon.

à partir de 1916 Digne les évêques ont le privilège d'ajouter à son titre aux évêques de Sisteron.

évêques Cronotassi

  • Crisafio? † (avant 449 - après la 452)[2]
  • John I † (avant 509)[3]
  • Valerio † (mentionné dans 517)
  • Avolo † (avant 541 - après la 554)
  • Genesio † (mentionné dans 573)
  • Polychronius † (avant 584 - après la 585)
  • † Le Secundus (mentionné dans 614)[4]
  • John II † (avant '812 - après '850)
  • Vivenzio † (neuvième siècle)
  • Magniberto † (neuvième siècle)
  • Amanzio † (neuvième siècle)
  • Secundinus II † (neuvième siècle)
  • Virmagno † (neuvième siècle)
  • Bono † (mentionné dans '867)
  • Vincenzo † (fin neuvième siècle)
  • Eustorgius † (Xe siècle)
  • Arnulfo † (Xe siècle)
  • John III † (la moitié des Xe siècle)
  • † Ours (mentionné dans 964 ou 967)
  • Rudolf I † (mentionné dans 981)
  • Frodon † (avant 999 - après la 1015 ?)
  • Durand †[5]
  • Pierre † (du 1er mai 1023 - après Octobre 1040)[6]
    • Libre (environ 1043-1060)
  • Gérard Chevrier † (1060 - après la 1074)
  • Charles † (mentionné dans 1082)
  • Nitard † (fin XIe siècle)
  • Bertrand I † (avant 1102 - après la 1105)
  • Gérard † (avant 1110 - après la 1124)
  • Raimbaud, O.S.B. † (environ 1125 ou 1126 - 1145 a démissionné)
  • Pierre de Sabran † (Octobre 1145 - 7 décembre 1171 décédé)
  • Bertrand II † (Mars ou Avril 1172 - 18 avril 1174 décédé)
  • Bermond d'Anduse † (premier du 2 Novembre 1174 - 11 juin 1214 décédé)
  • Heureux Rodolphe II, O.Cist. † (Jan. 1216 - 14 avril 1241 décédé)[7]
    • Vacant (1241-1244)
  • Enrico da Susa † (mai 1244 - 1250 nommé archevêque de Embrun)
  • Humbert Fallavel, O.P. † (1250 - 1256 a démissionné)
  • Alain de Lusarches † (1257 - 22 septembre 1277 décédé)
  • Pierre Giraud † (première le 9 Novembre 1277 - 1291 décédé)
  • Pierre d'Alamon, O.P. † (1292 - 1 Août 1304 décédé)
  • Jacques Gantelmi † (22 Janvier 1306 - 1310 décédé)
  • Raimond d'Oppède † (10 Décembre 1310 - 1328 décédé)
  • Rostan, C.R.S.A. † (31 Octobre 1328 - 1348 décédé)
  • Pierre Artaudi, O.P. † (28 Janvier 1349 - Après le 9 Juin 1360 nommé évêque de Fréjus)
  • Gérard † (le 20 Juillet 1362 - 9 décembre 1369 décédé)
  • Ranulphe de Gorze † (16 Janvier 1370 - 1382 détrôné)[8]
  • ARTAUD de Mélan † (2 mai 1382 - 17 décembre 1404 nommé archevêque de Arles)
    • Antonio Viale † (1382 ou 1383 - 21 novembre 1386 nommé évêque de Savona) (l'obéissance romaine)
  • Nicolas Sacosta, O.F.M. † (17 Décembre 1404 - 1 Avril 1414 décédé)
  • Robert Dufour † (le 20 Avril 1414 - 23 février 1437 décédé)
  • Mitre Gastinel, O.Cist. † (6 Mars 1437 - après le 14 Novembre 1440 décédé)
  • Gaucher de † Forcalquier (4 Décembre 1440 - 17 décembre 1442 nommé évêque de écart)[9]
  • Charles de Borna † (19 Décembre 1442 - après le 7 Septembre 1453 décédé)
  • Jacques Dupont Radulphi † (4 Juin 1456 - avant le 12 Décembre 1463 décédé)
  • Andrea di Piacenza, O.S.B. † (7 Mars 1464 - avant 1477 a démissionné)
  • Jean Esquenart † (24 Janvier 1477 - après Mars 1492 décédé)
  • Thibaud de la Tour d'Auvergne † (3 Septembre 1492 - 1499 décédé)
  • Laurent Bureau, O. Carm. † (15 mai 1499 - 5 juin 1504 décédé)
  • Pierre Filleul † (21 Juin 1504 - 9 mars 1506 nommé archevêque de Aix)
  • François de Dinteville † (9 Mars 1506 - 6 mars 1514 nommé évêque de Auxerre)
  • Claude de Louvain † (18 Août 1514 - 1520 décédé)
  • Michel de Savoie † (12 Septembre 1520 - 2 octobre 1521 nommé évêque de Beauvais)
  • Claude d'Aussonville, O.S.B. † (11 Mars 1523 - 31 août 1531 décédé)
  • Antoine de Narbonne, O.S.B. † (18 Décembre 1531 - 28 septembre 1541 nommé évêque de Mâcon)
  • Albin de Rochechouart † (15 Février 1542 - 1543 décédé)
  • Émeric de Rochechouart[10] † (24 Septembre 1543 - 1580 décédé)
  • Antoine Couppe, O.S.B. † (14 Mars 1582 - 1606 a démissionné)
  • Toussaint de Glandèves † (16 Janvier 1606 - 1 Janvier 1647 ou 1648 décédé)
  • Antoine d'Arbaut de Bargemont † (28 Septembre 1648 - 25 mai 1666 décédé)
  • Michel Poncet † (3 Août 1667 - 17 juin 1675 nommé archevêque de Bourges)
  • Jacques Potier de Novion † (8 Février 1677 - 16 février 1682 nommé évêque de Evreux)
  • Louis de Thomassin † (le 20 Avril 1682 - 16 juillet ou 1 Novembre 1718 décédé)
  • Pierre-François Lafitau † (4 Mars 1720 - 5 avril 1 764 décédé)
  • Louis-Jerôme de Suffren de Saint-Tropez † (20 Août 1 764 - 3 août 1789 nommé évêque de Nevers)
  • François de Bovet † (3 Août 1789 - 1812 a démissionné)[11]
    • Bureau supprimé

notes

  1. ^ Noël Didier, Les Eglises de Sisteron et de Forcalquier XI du siècle à la Révolution. Le problème de la "concathédralité", Paris 1954.
  2. ^ En supposant que toutes les sources, sauf Duchesne, au motif que les documents où il est fait mention de la liste Crisafio pas le nom du bureau d'origine. l'affectation quelques-uns Sisteron est dû, selon Duchesne, pour un faussaire de XVIIe siècle, Polycarpe de la Rivière.
  3. ^ Avant albanés 516 secondes.
  4. ^ Est le cronotassi pas clair après Secundus I et chaque auteur cité parmi les sources a une opinion personnelle et de l'histoire. Voici le cronotassi proposé par albanés.
  5. ^ Successeur de Frodon, aucune documentation ne lui, mais une mention dans un document de 1030, un moment où il était déjà mort.
  6. ^ Selon albanés, son épiscopat ne pouvait pas prolongé au-delà 1043.
  7. ^ Dead in renommée sanctitatis.
  8. ^ À cause de l'obéissance Destitué urbaniste.
  9. ^ évêque commendataire.
  10. ^ Frère de l'évêque précédent.
  11. ^ En violation des dispositions de Pie VII Ici Christi Domini, Il ne se résigne pas en 1801, mais seulement onze ans plus tard.

sources

D'autres projets

autorités de contrôle VIAF: (FR129705930 · BNF: (FRcb116885380 (Date)