s
19 708 Pages

diocèse de Glandèves
Dioecesis Glandatensis
Eglise latine
Entrevaux-5.jpg
suffragant dell ' Archidiocèse d'Embrun
paroisses 50 (1770)
érection VIe siècle
La suppression 29 novembre 1801
combiné avec le territoire Diocèse de Digne et agréable
cathédrale Notre-Dame de l'Assomption
Les données de 'Annuaire Pontificale (ch)
Eglise catholique en France
Diocèse de Glandèves
L'abside de l'ancienne cathédrale Glandèves

la Diocèse de Glandèves (en latin: Dioecesis Glandatensis) Il est un siège de suppression Eglise catholique.

territoire

Le diocèse de Glandèves inclus vallée au nord d 'Entraunes, l'ancien du fait d'autrui Guillaumes; est de la rive droite Cianino jusqu'à sa confluence avec la Varo; ouest, les vallées de Coulomp et Vaire; sud étira les communes de la Gironde et de vallées 'Esterone jusqu'à Varo. Il bordait le 'Archidiocèse d'Embrun et avec la Diocèse de Senez, Vence et agréable.

Un Evêché était la ville de Entrevaux, où il a servi cathédrale l'église Notre-Dame de l'Assomption, consacrée en 1627 à propos, et ce fut la cathédrale du diocèse de 1624 un 1801. La cathédrale précédente, Notre-Dame-de-la-Sed, Il était situé dans le village de Glandèves: il reste maintenant que l'abside.

en 1770 Ils sont interrogés 50 paroisses, divisé en sept doyennés: Entrevaux, Annot, Guillaumes, Puget-Théniers, Sigale, Chanan et Gilette. Parmi ces paroisses, 23 étaient dans le français le diocèse, tandis que 27 appartenait aux possessions Savoie.

histoire

La ville romaine de Glanate, connu sous le nom français de Glandèves, sur la rive droite de la rivière Varo, Il est devenu un évêché depuis la fin de l'Antiquité. Le siège est mentionné pour la première fois au Conseil de Orléans la 541, où il est présent Claudius episcopus civitatis Glannatinae. il était suffragant dell 'Archidiocèse d'Embrun. en V et VIe siècle sont les noms des trois autres évêques de Glandèves, Basile et Promoto Agroecius. Ensuite, cet ancien diocèses ne savent pas quoi que ce soit jusqu'à la fin de Xe siècle.

Les deux siècles qui suivirent l'érection du diocèse ne sont pas les plus pacifiques puisque le nombre de raids effectués par Burgondes, Franks et Longobardi peu à peu ils ont détruit la ville, qui a également été pillée par Saracens environ 700 depuis quand ils ne sont pas expulsés Provence en 973 par l'intervention de Guillaume d'Arles.

Ces destructions ont forcé la population à abandonner définitivement Glandèves, qui avait pas de défenses naturelles, et de se réfugier dans Entrevaux, où, au XVe siècle, aussi il est passé chapitre de cathédrale, après l'ancienne cathédrale de Glandèves a été détruite dans l'une des guerres fréquentes qui ont fait rage à ce moment-là en Provence.

Les évêques avaient vécu dans un premier temps dans un monastère bénédictin de Glandèves; lorsque la ville a été détruite placé leur siège à Briançonnet, Annot, Thorame et même Beuil, en Comté de Nice. en XVe siècle Il est documenté qu'ils résidaient dans bastidiae Glandatensis; à cette époque ont ainsi été retournés à Glandèves, mais n'a pas suivi le chapitre des canons à Entrevaux, mais il est resté dans l'ancienne cité épiscopale où, dans la seconde moitié de XVIIe siècle, Mgr Jean-Dominique Ithier avait construit un nouveau palais comme sa résidence.

Parmi les évêques de cette maison comprennent Symphorien Bullioud (1508-1520), qui a également été ambassadeur François Ier de France à Le pape Jules II et aumônier du même roi de France; François Faure (1651-1653), un prédicateur talentueux et évêque de Amiens; et Jean-Baptiste de Belloy (1752-1755), qui était archevêque de Paris où il mourut en 1808 presque centenaire. Henri-Hachette des Portes, dernier évêque de Glandèves, en adaptant a cappella séminaire abside et ce qui restait de l'ancienne cathédrale; Le séminaire a été mis en place par son prédécesseur Gaspard de Tressemanes.

Depuis la fin de XIVe siècle, lorsque le territoire de Nice fait partie des possessions Savoie, le diocèse de Glandèves se trouvait divisé entre deux états, les Français et les Savoie. en 1713 la Comté de Nice Il est devenu une partie intégrante de Royaume de Sardaigne; la partie sarde du diocèse, l'évêque était représenté par un vicaire général qui résidait dans Puget Tenieri et il devait recevoir l'approbation du gouvernement turin.

Le diocèse a été l'un des plus petits et les plus pauvres de tous France. Selon un rapport de la 1775, les canons ne pouvaient célébrer le service divin dans la cathédrale, mais dans la sacristie, parce qu'ils ne disposaient pas assez d'argent pour acheter les bougies qui éclairaient le choeur. Les évêques, en raison de leur origine sociale souvent pauvres et rurales, ont été exemptés du patrimoine ecclésiastique, à savoir le transport, une fois nommé au siège de Glandèves, leur fortune personnelle au profit du revenu épiscopal.

Le dernier évêque de Glandèves, Henri-Hachette des Portes, quand il a été impossible d'administrer son diocèse parce supprimé avec Constitution civile du clergé (1790), Ont trouvé refuge dans Puget Tenieri territoire savoyard, où il a continué à régner ce qui restait de son diocèse jusqu'à ce que même cette région était occupée par les troupes françaises (Octobre 1792).

suite convenu entre la Saint-Siège et l 'Empire français, le diocèse a été supprimée par Glandèves Le pape Pie VII avec bulle Ici Christi Domini 15 Juillet 1801; son territoire a été divisé entre la Diocèse de Digne et agréable.

évêques Cronotassi

  • Claudio † (mentionné dans 541)[1]
  • Basil † (avant 549 - après la 554)
  • Promoto † (mentionné dans 573)
  • Agroecius † (mentionné dans 585)
  • ...
  • Guy † (avant 975 - après la 1012)[2]
  • Pons † (avant 1029 - après la 1057)
  • Pons II † (- Janvier 1095 a démissionné)
  • Pierre † (mentionné dans 1103)[3]
  • O Humbert † Imbert (avant 1108 - après la 1146)
  • Isnard ou Isoard † (avant 1159 ? - après la 1164)
  • Raymond † (mentionné dans 1179)
  • Isnard Grimaldi † (mentionné dans 1190)
  • Pierre II † (avant 1213 - 1225 décédé)
  • P. (Pierre o Pons) † (avant 1238 - après la 1245)
  • Manuel † (20 Septembre 1246 - ?)
  • B. (Bertrand?) † (mentionné dans 1267)[4]
  • Guillaume † (? Personne décédée)
  • Anselme Féraud de Glandèves, C.R.S.A. † (1309 - après Octobre 1327 décédé)
  • Jacques de Moustiers, O.P. † (24 Février 1328 - après la 1337 décédé)
  • Hugues † (1 Octobre 1344 - ? décédé)
  • Bernard de Jacques † (18 mai 1352 - 1365 décédé)
  • Elzéar d'Albe † (7 Janvier 1366 - ?)
  • Bertrand Lagier, O.F.M. † (24 Janvier 1368 - 30 mai 1371 a démissionné)
  • Jean Vaqueri † (Octobre 3 1375 - 1390 décédé)
  • Herminc de Viscarustède, O.F.M. † (20 Février 1391 - ?)
  • Jean † (17 Décembre 1404 - ? décédé)
  • Paul du † Caire (27 Mars, 1427 - ? décédé)
  • Pierre Marin, O.F.M. † (28 Juillet 1447 - ?)
  • Inguimbert Jean de Montigny † (27 Avril 1468 - ? décédé)
  • Mariano de Latvo † (15 mai 1469 - 1493 décédé)
  • Christophe de Latvo † (29 Avril 1493 - 1508 a démissionné)
  • Symphorien Bullioud † (7 Juin 1508 - 27 décembre 1520 nommé évêque de Bazas)
  • Philippe du Terrail † (26 Avril, 1521 - 1532 décédé)
  • Jacques du Terrail, O.S.B. † (7 Février 1532 - 15 mai 1535 décédé)
  • Louis de Charny † (14 Juin 1535 - ? a démissionné)
  • Imbert Isserand, O.S.B. † (16 Juin, 1 539 - 1548 décédé)
  • Aimar de Maurigon † (3 Juillet 1545 - 10 avril 1564 décédé)
  • Ugolino Martelli † (5 Juillet 1568 - 1 Novembre 1592 décédé)
  • Clément Isnard † (18 Août 1593 - ? a démissionné)
  • Octave Isnard † (12 Janvier 1605 - 1626 décédé)
  • René Leclerc, O.M. † (7 Septembre 1626 - 9 février 1651 décédé)
  • François Faure † (9 Juin 1651 - 23 mars 1654 nommé évêque de Amiens)
  • Jean-Dominique Ithier, O.F.M. † (13 Avril, 1654 - 12 septembre 1672 décédé)
  • Leon Bacoue, O.F.M. † (27 Novembre 1673 - 1684 a démissionné)
  • Charles de Villeneuve-de-Vence † (4 Juin 1694[5] - 12 avril 1702 décédé)
  • César de Sabran † (25 Septembre 1702 - 1720 décédé)
  • Dominique Laurent Balbe de Berton de Crillon † (24 Septembre 1721 - 28 octobre 1747 décédé)
  • André Dominique Jean-Baptiste de Castellane † (4 Mars 1748 - 8 septembre 1751 décédé)
  • Jean-Baptiste de Belloy † (20 Décembre 1751 - 4 août 1755 nommé évêque de Marseille)
  • Gaspard de Tressemanes de Brunet † (24 Septembre 1755 - 12 septembre 1771 a démissionné)
  • Henri-Hachette des Portes † (22 Juin, 1 772 - 1798 décédé)
    • Vacant (1798-1801)

notes

  1. ^ Gallia Christiana Claudio est précédé d'un évêque présumé nommé Fraternel; selon Duchesne, sa présence dans le catalogue épiscopal est due à un faussaire, chartreux Monaco de Avignon, Polycarpe de la Rivière.
  2. ^ Compte tenu de la longueur de son épiscopat, Gallia Christiana Fisquet et n'excluent pas que ce sont deux évêques de homonymes.
  3. ^ Gallia Christiana Fisquet et indiquent également pour l'année 1096, tandis que Gams mis cette date entre parenthèses.
  4. ^ mentionné par Gallia Christiana et Fisquet mais ignoré par Eubel; Gams indique dans l'année 1290.
  5. ^ Il a nommé par le roi le 26 Avril 1686 et confirmé par le pape seulement 1694.

sources

Articles connexes

  • Tit de Entrevaux