s
19 708 Pages

diocèse de comminges
Dioecesis Convenarum
Eglise latine
StBertComminges-faceSUD.JPG
suffragant dell ' Archidiocèse d'Auch
Carte du diocèse
Les prêtres 520 (fin XVIIIe siècle)
paroisses 231 (en 1786)
érection IVe siècle
La suppression 29 novembre 1801
joint au territoire 'Archidiocèse de Toulouse et Diocèse de Bayonne
rite romain
cathédrale Notre-Dame et Saint-Bertrand
Les données de 'Annuaire Pontificale (ch)
Eglise catholique en France

la diocèse de Comminges (en latin: Dioecesis Convenarum) Il est un siège de suppression Eglise catholique.

territoire

Il est également connu sous le nom du diocèse de Saint-Bertrand de Comminges. Comminges est une région historique de la France, qui correspond aujourd'hui à la partie sud du département 'Alta Garonna.

Le diocèse bordé au nord par le diocèse de Auch et Lombez; à l'est avec ceux de rieux et Couserans; au sud par Espagne et à l'ouest avec Diocèse de Tarbes. la Val d'Aran, Aujourd'hui, sur le territoire espagnol, il faisait partie du diocèse.

Un Evêché était la ville de Saint-Bertrand de Comminges dans le département actuel de la Haute-Garonne, où il a servi cathédrale l'église de Notre-Dame et Saint-Bertrand.

en 1786 Le diocèse comprenait 231 paroisses, dont 28 sur le territoire espagnol, répartis en 5 archidiaconés: Comminges, Aran, Rivière, Bourjac et Aure; et 22 archipresbyterates. Au moment de sa suppression, le diocèse comptait environ 660 membres du clergé, dont plus de 520 prêtres.

histoire

La découverte de certaines inscriptions témoignent de l'existence d'une communauté chrétienne civitas Convenarum déjà IVe siècle, temps qui est attribuable à la fondation du diocèse. En fait, parmi les diocèses de la province romaine de Novempopulania mentionné dans notitia Galliarum la fin du IVe siècle[1] Il se rappelle aussi le siège de Comminges, suffragant dell 'Archidiocèse de Eauze.

Le diocèse se révèleraient également mentionné dans une lettre Saint-Jérôme (fin IVe siècle - début Ve siècle), Qui parle de prêtre Vigilantius et son évêque, qui, cependant, ne mentionne pas le nom. Et dans une lettre Sidoine Apollinaire la 475 Comminges à ce sujet mentionne l'église comme un de ceux laissés sans berger des incursions de Goths. Le premier évêque connu est Soave, présent à synode de Agde la 506.

Vers le milieu de neuvième siècle Le diocèse est devenu une partie de province ecclésiastique dell 'Archidiocèse d'Auch.

Parmi les évêques les plus importants Moyen âge il convient de mentionner Saint-Bertrand de l'Isle, le protagoniste d'une véritable renaissance du diocèse, avec ses fréquents visites paroisses et sa participation aux réformateurs synodes du temps (Bordeaux, Clermont, Poitiers). Son travail a été poursuivi par Roger de Roger Arnaud et Noé, qui étaient parmi les protagonistes du développement de la vie monastique et spirituelle du diocèse.

À plusieurs reprises, y compris XIV et XVIe siècle, désaccords entre chapitre la cathédrale et Saint-Siège Ils ont donné lieu à la nomination des évêques dans les conflits réels au détriment de la vie du diocèse. Le premier affrontement a conduit à la nomination du pape de Bertrand de Got, futur papa Clemente V, avec bulle la 1295.

en Seicento le vescovi Hugues de Labatut et Louis de Guron pensé à transférer le siège épiscopal à Saint-Gaudens, mais ils se sont heurtés à l'opposition résolue du chapitre de la cathédrale. Plusieurs, cependant, étaient les évêques qui avaient leur résidence habituelle à Saint-Gaudens.

La fondation du séminaire diocésain a dû faire face à de nombreuses difficultés. Les premières tentatives de 1619 Ils ont abouti à rien et seulement avec Gilbert de Choiseul a été initié sa construction à Saint-Gaudens; Jean-François de Brezay, il a terminé le travail et a confié à jésuites, qui, cependant, ils ont pu commencer les cours seulement 1712.

Le diocèse a été supprimée à la suite de la convenu avec la bulle Ici Christi Domini de Le pape Pie VII 29 Novembre 1801 et son intégré territoire à celui de 'Archidiocèse de Toulouse et Diocèse de Bayonne (à partir de 1822 en Diocèse de Tarbes).

Depuis le 19 Janvier 1935 archevêques Toulouse portant le titre des évêques du Comminges.

évêques Cronotassi

  • anonyme
  • Soave † (mentionné dans 506)
  • Presidio † (avant 533 - après la 541)
  • Amelio † (avant 549 - après la 551)
  • Ruffino † (mentionné dans 585)
  • Rigoberto † (mentionné dans 614)
  • Sesemundo ou Mauroleno † (mentionné dans 673/675)[2]
  • Abraham † (mentionné dans 787 environ)
  • Massimo? † (mentionné dans '812)
  • Stolen † (mentionné dans '879)
  • Ariolo † (environ 950 - 978)
  • Pierre de † Comminges (environ 978 - 1025)
  • Guillaume I † (1036 - 1055)
  • Bernard † (1055 - 1063)
  • Guillaume II † (1063 - 1078)
  • † Auger de Labarthe (1079 - 1083)
  • San Bertrand † (1083 - 16 février 1123 décédé)
  • Roger de † Noé (1123 - sur 1152 décédé)
  • Arnaud Roger I † (1153 - 6 mars 1177 décédé)
  • Gérard † (1177)
  • Arsius Daujou † (1177 - 2 juin 1188 décédé)
  • Raymond Arnaud † (environ 1188 - 1204)
  • Sperague † (sept 1204 - 1206)
  • Adhémar de Castillon † (1207 - 1209)
  • Garsias de Lort † (après Juin 1210 - après Avril 1213 nommé archevêque de Auch)
  • Grimoard † (après Janvier 1 212 - 10 septembre 1240 décédé)
  • Arnaud Roger II † (1241 - après mai 1260 a démissionné)
  • Gérard d'Audiran † (1260 - juillet 1262 décédé)
  • Bertrand de Miremont † (1263 - 31 janvier 1286 décédé)
    • Vacant (1286-1295)
  • Bertrand de Got † (28 Mars 1295 - 23 décembre 1299 nommé archevêque de Bordeaux, puis élu pape avec le nom de Clément V)
  • Boson de Salignac † (22 Décembre 1299 - Avril / Juillet 1315 décédé)
  • Bernard, O.P. † (7 Septembre 1316 - 1317 décédé)
  • Scot de Linières † (3 Décembre 1317 - juillet 1325 décédé)
  • Guillaume de Cun † (12 Juin, 1325 - 1336 décédé)
  • Hugues de Castillon † (10 mai 1336 - 4 octobre 1352 décédé)
  • Bertrand de Cosnac, C.R.S.A. † (17 Octobre 1352 - 30 mai 1371 a démissionné)
  • Guillaume d'Espagne † (6 Juin 1371 - 1384 décédé)
  • Amaury de Lautrec, C.R.S.A. † (18 mai 1384 - 12 juillet 1385 a démissionné)
    • Amaury de Lautrec, C.R.S.A. † (12 Juillet 1385 - 7 juin 1390 décédé) (Administrateur apostolique)
  • Menaud de Barbazan † (28 Juin 1390 - 1421 décédé)
    • Pierre de Foix † (7 Août 1422 - 5 juillet 1451 résigné) (Administrateur apostolique)
  • Arnaud-Raymond d'Espagne † (5 Juillet 1451 - 1464 décédé)
  • Jean de Foix † (9 mai 1466 - 1499 a démissionné)
    • Amanieu d'Albret † (19 Juillet 1499 - 1514 résigné) (Administrateur apostolique)
    • Gaillard de l'hôpital † (14 Janvier 1502 - 1513 décédé) (antivescovo)
  • Louis Dourville (ou d'Oreille) † (8 Janvier 1515 - 1523 a démissionné)
  • Jean de Mauléon † (17 Juin 1523 - 1551 décédé)
  • Jean Bertrand † (16 Décembre 1555 - 1556 a démissionné)
    • Carlo Carafa † (6 Juillet 1556 - 4 mars 1561 décédé) (Administrateur apostolique)
  • Pierre d'Albert † (9 mai 1561 - 1568 décédé)
  • Charles de Bourbon-Navarre † (1569 - 1579 a démissionné)
  • Urbain de Saint-Gelais de Lansac † (26 Juin 1580 - 5 février 1613 décédé)
  • Gilles de Souvray † (Février 5 1613 réussi - 1624 a démissionné)
  • Barthélemy de Donnadieu de Griet † (6 Octobre 1625 - 12 novembre 1637 décédé)
  • Hugues de Labatut † (3 Décembre 1640 - 10 février 1644 décédé)
  • Gilbert de Choiseul Praslin du Plessis † (6 Février 1646 - 22 décembre 1670 nommé évêque de Tournai)
  • Louis de Rechiègne de Guron † Voisin (20 Décembre 1671 - 20 mai 1693 décédé)
  • Jean-François de Brezay Denon de-Ville † (5 Octobre 1693 - 12 avril 1710 décédé)
  • Olivier Gabriel-de Lubières du Bouchet † (26 Janvier 1711 - 28 août 1740 a démissionné)
  • Antoine de Lastic † (29 Août 1740 - 15 décembre 1763 a démissionné)
  • Charles-Antoine-Gabriel d'Osmond de Médavy † (20 Février 1 764 - 9 avril 1785 a démissionné)
  • Antoine-Eustache d'Osmond † (11 Avril 1785 - 26 septembre 1801 a démissionné)
    • Bureau supprimé

notes

  1. ^ Monumenta Historica Germaniae, Chronica minora, I, p. 558.
  2. ^ Au synode de Bordeaux, ils étaient présents ces deux évêques avec le titre: Coseranis Urbis episcopus. Il est probable que l'un était évêque de Comminges, l'autre Couserans.

sources

autorités de contrôle VIAF: (FR135723081 · BNF: (FRcb12101075r (Date)