s
19 708 Pages

diocèse de Béziers
Dioecesis Biterrensis
Eglise latine
Cathebeziers.jpg
suffragant dell ' Archidiocèse de Narbonne
Carte du diocèse
paroisses 141 (fin XVIIIe siècle)
érection IVe siècle
La suppression 29 novembre 1801
combiné avec le territoire Diocèse de Montpellier
rite romain
cathédrale Santi Nazario e Celso
Les données de 'Annuaire Pontificale (ch)
Eglise catholique en France
Diocèse de Béziers
Vue de la forteresse et la cathédrale de Béziers

la Diocèse de Béziers (en latin: Dioecesis Biterrensis) Il est un siège de suppression Eglise catholique.

territoire

Le diocèse bordé au sud par Méditerranée, est avec Diocèse de Lodève, Montpellier et Agde, au nord avec celle de vabres et à l'ouest avec Diocèse de Castres et Saint-Pons-de-Thomières.

Un Evêché était la ville de Béziers dans le département actuel de 'Hérault, où il a servi cathédrale l'église des Santi Nazario et Celso.

en 1671 diocèse comprenait environ 100 paroisses, qui est passé à 130 1745. Au moment de révolution française Le diocèse comprenait les cinq paroisses de la ville épiscopale et d'autres 136 paroisses, réparties en trois archipresbyterates: Cazouls, Bouzigues et Pouget.

histoire

Selon la tradition, le premier évêque de Béziers serait Afrodisio (Afrodisio), Un saint égyptien qui accueillerait la Sainte Famille Hermopolis et il deviendra plus tard un disciple du Christ, et accompagnera Sergio et Paul Gaule et il allait mourir martyr à Béziers. Il est probable que dans la réalité Afrodisio peut-être évêque de Béziers, mais juste IIIe siècle, comme montré par la voie Saint-Paul de Narbonne. Le premier évêque Paolino est historiquement documenté mentionné dans 418. Le diocèse suffragant dell 'Archidiocèse de Narbonne.

La première preuve historique de l'existence d'une communauté chrétienne à Béziers est la 356, année où l'archevêque de Saturnino Toulouse Il a organisé dans une ville synode pour combattre 'arianisme, qui a décrété l'exil Saint-Hilaire en Phrygie.

A partir de 'huitième siècle, à la suite de la donation Pépin le Bref Il a fait aux évêques de Septimanie, l'évêque de Béziers a acquis les droits féodaux sur un tiers de la ville et sa banlieue; en 1230 Il a obtenu le titre de Comte et Seigneur Béziers.

À l'époque médiévale, ils ont été nommés évêques Saint Guiraud (1121-1123) Et St. Domenico di Guzman, qui, cependant, il a refusé le travail pour se consacrer à Croisade des Albigeois, très répandue dans la région. Un était particulièrement inquiétant le massacre perpétré contre eux 1209.

En raison de sa position stratégique au centre de Languedoc, Béziers a été le lieu de rencontre de trente synodes régionaux. D'une importance historique particulière sont les synodes de XIII siècle, dont les décrets dictés par la persistance de la 'hérésie CATHARE et l'augmentation de la population juive dans le diocèse, sont l'une des sources les plus importantes de l'histoire religieuse du Languedoc Moyen âge.

en 1367 Évêque Hugues de la Jugie a permis d'avoir sa propre école communauté juive de la ville, synagogue et un cimetière; le permis a été renouvelé par Hugues de Combarel en 1422 derrière une récompense en argent. Il remonte à 1160 l'abolition du costume d'attaque lapidé le quartier juif au cours de la semaine sainte.

Pendant l'ère de guerres de religion, les communautés protestantes ont été établies dans de nombreux centres du diocèse. Le 9 Octobre 1561 l'armée protestante a attaqué la ville de Béziers et la résidence de l'évêque, où il avait fui la vicomte. En Mars les églises et les monastères suivants ont été détruits et la ville était aux mains des protestants pendant plus d'un an. De retour la paix avec l'édit de 1564, à Huguenots Il a obtenu la liberté de mouvement et le retour de leurs biens.

au cours de la XVI et XVIIe siècle Le diocèse avait une hiérarchie épiscopale à domicile florentin: Lorenzo Strozzi, Giuliano di Pierfrancesco de Médicis cinq membres de la famille Bonsi.

Le dernier évêque, Aymar Claude de Nicolaï, quand il a fui de Béziers en 1790, avec Constitution civile du clergé, la ville est devenue le siège du diocèse départemental dell 'Hérault et il a refusé de payer le serment requis à la Constitution.

Le diocèse de Béziers a été canoniquement supprimé suite à la convenu avec bulle Ici Christi Domini de Le pape Pie VII 29 Novembre 1801 et son territoire a été intégré à celui de Diocèse de Montpellier.

Une nouvelle convenu, signé en Juin 1817, et la prochaine bulle commissâ divinitus, prévu pour la restauration du diocèse, qui devait inclure la arrondissements de Béziers et Saint-Pons; mais le nouvel accord ne est entré en vigueur parce que non ratifié par le Parlement Paris. Ainsi, même la nomination de Paul Gaston Pins DU (1 Octobre 1817), Que dans l'intervalle, une lettre pastorale, n'a eu aucun effet, il avait déjà adressé aux fidèles.

Du 16 Juin 1877 le titre des évêques de Béziers est accordée aux évêques de Montpellier.

évêques Cronotassi

  • Sant 'Afrodisio † (environ la moitié de la IIIe siècle)
  • San Pauline † (mentionné dans 418 environ)
  • Dinamio † (mentionné dans 446)
    • Hermes † (mentionné dans 461) (Bishop élu)[1]
  • San Sédation † (mentionné dans 589)
  • Peter † (mentionné dans 633)
  • Crescituro † (mentionné dans 683)
  • Pacotasio † (mentionné dans 688)
  • Errigio † (mentionné dans 693)
  • Vulfegario † (mentionné dans 788 ou 791)
  • Stefano † (mentionné dans '833)[2]
  • Alaric † (avant '875 - après '878)
  • Agilberto † (avant '885 - après le 19 Avril 897 décédé)
  • Fruttuario ou Truttario † (mentionné 16 Juillet 897)
  • Le Matfredo † (mentionné dans '898)[3]
  • Reginald † (avant 906 - tôt 933 décédé)[4]
  • Rodoaldo † (avant 937 - 957 décédé)
  • Bernard † Géraud (957 - après la 981)
  • Matfredo II † (avant 988 - après la 1010)
  • Urbain † (mentionné dans 1 016)
  • Étienne II † (1 Avril 1017 - après Février 1036)
  • Bernard II † (environ 1037 - après la 1 045)
  • Bérenger I † (avant 1050 - 1053 décédé)
  • Bernard Arnaud † (1053 - après la 1057)
  • Berenger II? † (avant 1061 - après la 1 066)[5]
  • Matfred III † (1077 - 1096 a démissionné)
  • Arnaud de Lévézou † (1 Mars 1096 - 16 avril[6] 1121 nommé archevêque de Narbonne)
  • San Guiraud (Geraldus, Geraud) † (1121 - 5 novembre 1123 décédé)
  • Guillaume de Servien † (mentionné dans 1127)
  • Bermond de Lévezou † (environ 1127/1128 - 1152)
  • Guillaume II † (1152 - après Novembre 1157)
  • Raymond † (mentionné dans 1159)
  • Guillaume III † (du 1er mai 1160 - après Mars 1167)
  • Bernard de Gaucelin † (1167 - 1182 nommé archevêque de Narbonne)[7]
  • Geofroy de Marseille † (1185 - 16 mai 1199 décédé)
  • Guillaume de Rocozels † (de 1 Août 1199 - 22 avril 1205 décédé)
  • Ermengaud † (avril 1205 - 26 août 1208 décédé)
  • Reginald de Montpeyroux † (1 Juillet 1209 - 1211 décédé)
  • Pierre d'Aigrefeuille † (1211 - 6 juillet 1 212 décédé)
  • Bertrand de Saint Gervais † (1 212 - 13 janvier 1215 décédé)
  • Raymond Lenoir † (Jan. 1215 - 20 avril 1215 décédé)
  • Bernard de Cuxac † (Juillet 1215 - 23 janvier 1242 décédé)
  • Raymond de Salles † (1245 - 25 juillet 1247 décédé)
  • Raymond de Vailhauquès † (19 Septembre 1247 - 6 juin 1261 décédé)
  • Pons de Saint Just † (Juin 1261 - 19 mars 1293 décédé)
  • Raymond de Colombiers † (1293 - 28 juin 1294 décédé)
  • Béranger Frédol l'Ancien † (1294 - 15 décembre 1305 a démissionné)
  • Richard Neveu † (22 Janvier 1306 - 8 mai 1309 décédé)
  • Berenguer Fredol † (29 mai 1309 - 23 décembre 1312 a démissionné)[8]
  • Guilhaume Frédol, O.S.B. † (5 Mars 1313 - 6 juillet 1349 décédé)
  • Hugues de la Jugie † (11 Décembre 1349 - 27 juin 1371 nommé évêque de Carcassonne)
  • Ambres de Sicard de Lautrec † (8 juillet 1371 - 22 juillet 1383 décédé)
  • Simon de Cramaud † (8 Août 1383 - 24 novembre 1385 nommé évêque de Poitiers)
  • Barthélemy de Montcalve † (23 Décembre 1385 - 22 juillet 1402 décédé)
  • Bertrand de Maumont † (10 Mars 1408 - 12 janvier 1422 nommé évêque de tulle)
  • Hugues de Combarel † (12 Janvier 1422 - 14 février 1424, nommé évêque de Poitiers)
  • Guilhaume de Montjoie † (14 Février 1424 - 3 avril 1451 décédé)
  • Louis de Harcourt † (27 Octobre 1451 - 10 décembre 1451 nommé évêque de Narbonne)
  • Pierre Bureau † (10 Décembre 1451 - 1456 ou 1457 a démissionné)
  • Jean Bureau † (12 Août 1457 - 2 mai 1490 décédé)
  • Pierre Javailhac † (5 Juillet 1490 - ? a démissionné)
  • Antoine Dubois † (13 Septembre 1497 - 17 avril 1537 décédé)
  • Jean de lettes † (13 Juin, 1537 - 1543 a démissionné)
  • Jean de Narbonne, O.S.B.Clun. † (30 Mars 1543 - 17 novembre 1545 décédé)
  • François Gouffier † (8 Octobre 1546 - 1547 a démissionné)
  • Lorenzo Strozzi † (Décembre 7 1547 - 1561 a démissionné)
  • Giuliano di Pierfrancesco de Médicis † (14 Avril 1561 - 29 mai 1575 nommé archevêque de Aix)
  • Tommaso Bonsi † (6 Avril 1576 - 1596 a démissionné)
  • Giovanni Bonsi † (11 Février 1598 - 4 juillet 1621 décédé)
  • Tommaso Bonsi † (10 Janvier 1622 - 27 août 1628 décédé)
  • Clemente Bonsi † (17 Septembre 1629 - 6 octobre 1659 décédé)
  • Piero Bonsi † (7 Juin 1660 - 28 septembre 1671 nommé archevêque de Toulouse)
  • Armand Jean de Rotondy de Biscaras † (22 Février 1672 - 15 février 1702 décédé)
  • Louis-Charles des Alris de Rousset † (25 Septembre 1702 - 6 septembre 1744 décédé)
  • Léon-Louis-de Ghistelle Ange de Saint-Floris † (21 Juin 1745 - 1746 a démissionné)
  • Joseph-Bruno de Bausset de Roquefort † (9 Mars 1746 - 26 juin 1771 décédé)
  • Aymar de Nicolaï Claude † (23 Septembre 1771 - 7 octobre 1801 a démissionné)
    • Bureau supprimé
    • Paul Gaston du Pins † (1 Octobre 1817 - 27 septembre 1822 nommé évêque de Limoges) (Bishop élu)

notes

  1. ^ Après Hermes, Gams, unique parmi toutes les sources, ajoute un évêque nommé Giuliano, mentionné dans 541 et 551; Cependant, aucune des sources qu'il cite pour son cronotassi, rapporte cet évêque.
  2. ^ attribuée à Gallia Christiana et d'autres auteurs au siège de Béziers; selon Duchesne serait en fait un évêque de Bourges (Bituricensis).
  3. ^ Segondy exclut l'évêque Matfredo parce que mentionné dans un diplôme douteux et date incertaine. Même Duchesne pas revenir à son cronotassi.
  4. ^ Reginaldo fait son testament le 7 Octobre 929, dernière date à laquelle il est mentionné. Une partie de son testament a été exécuté par les exécuteurs 19 Mars 933 (Segondy, p. 94). D'autres auteurs rapportent que la date du décès 930.
  5. ^ Cet évêque est exclu de Segondy, qui prolonge l'épiscopat de Bernard Arnaud jusqu'à ce qu'au moins 1067. en 1072 Berenger de Agde Il a administré le siège vacant de Béziers (Segondy, p. 104).
  6. ^ Date de nomination Narbonne. Selon Segondy cette nomination, il a été approuvé par papa Callisto III le 17 mai.
  7. ^ Avec la permission du Saint-Siège Il a maintenu le siège de Béziers jusqu'à au moins 1084.
  8. ^ Petit-fils de l'ancien évêque et cardinal du même nom.

bibliographie

autorités de contrôle VIAF: (FR127852583 · LCCN: (FRn79030329 · BNF: (FRcb13163914w (Date)