s
19 708 Pages

Sigyn (mythologie)
Mårten Eskil Winge, Loki et Sigyn (1863).

Sigyn ( « Ami de la victoire » dans norrois[1]) Il est divinité femelle mythologie nordique, apparaissant dans Edda de Snorri comme femme Loki[2].

traits

Le seul mythe associé à la figure de Sigyn est la punition de Loki, qui est aussi un panthéon des dieux vikings enchaînées et torturées par les dieux pour tuer Balder, où il apparaît comme une épouse fidèle qui reste à ses côtés pour soulager les souffrances de son mari.

le même étymologie le nom (SIGR, « Victoire », et Vina, « Ami ») fait référence à la fidélité à son mari.

Sigyn dans la légende

Sigyn est mentionné à la fois nell »Edda poétique que nell »Edda, à la fois écrit en XIII siècle mais datant de plus anciennes traditions orales.

Edda poétique

Sigyn (mythologie)
Loki attaché, illustration de W.G. Collingwood (1908).

Nell 'Edda poétique Il y a peu de références à la figure de Sigyn. en chambre 35 du conte Völuspá ( « La prophétie du prophète »), un völva révèle Odin pour voir Sigyn assis malheureux avec son mari Loki, attaché sous un « bosquet de sources chaudes »:

(PAS)

« Hapt Sá honorable liggja
und Hveralundi
lægjarns Liki
Loka áþekkjan;
Thar sitr Sygyn
þeygi de sinum
glýjuð vitesse réelle.
Vituð ér enn EDA HVAT? »

(IT)

« Tied elle voit couché
sous la forêt de Hveralund
la figure sinistre
comme Loki.
Il se repose Sigyn
de son mari
pas du tout enthousiaste.
Vous voulez en savoir plus? »

(Edda poétique, Völuspá, st. 35)

Sigyn est mentionné une deuxième et dernière fois à la fin du poème Lokasenna ( "L'invective de Loki"). Loki était lié par les dieux avec les entrailles de son fils Narfi, tandis que l'autre fils Vali a été transformé en loup et déesse Skaði entrelace un serpent au-dessus du visage de Loki, sur lequel il dégouline poison. Sigyn est à nouveau nommé comme épouse de Loki et recueille le venin dans un bol; Toutefois, lorsque le récipient est rempli, l'acte de vidange, elle déplace la coupe laissant tomber le poison sur la tête de Loki qui, se tordant de douleur, ce qui provoque des tremblements de terre qui secouent le monde entier[3].

(PAS)

« En eftir Þetta falst Loki Fránangrsforsi í í Liki laxiste. Thar Toku Ases hann. Hann var með bundinn þǫrmum sonar Sins Vala, en Narfi sonr hans Vard à Vargi. Skaði Tok eitrorm ok festi UPP yfir annlit Loka; draup Thar ÓR eitr. Sigyn kona Loka assis Thar Helt ok munnlaug Undir eitrit. En er var munnlaugin complet, barres honorable út eitrit; en Medan draup eitrit á Loka. Tha kippðist hann við SVA hart, à þaðan af Skalf jǫrð ǫll; Ce ERU nú kallaðir landsskjálftar. »

(IT)

« Alors Loki fui vers les chutes d'eau Fránangr sous forme de saumon. Là, ils ont trouvé les Ases. Ils l'ont attaché les entrailles de son fils à la place Vali Narfi son fils a été transformé en un loup. Skaði a pris un serpent venimeux et attaché sur le visage de Loki; à partir de là égoutte poison. Sigyn, la femme de Loki, assis à côté de lui, recueillir les gouttes de poison dans un bol. Mais quand le bol était rempli, elle a dû le vider; et pendant ce temps il coulait du venin sur Loki. Il sursauta si fort que toute la terre, il a été secoué; ce qu'on appelle aujourd'hui les tremblements de terre. »

(Edda poétique, Lokasenna, prose finale)

Edda

Sigyn est mentionné plus souvent dans 'Edda, dans les livres Gylfaginning et Skáldskaparmál, où différents kenningar les attributs divins sont mis en évidence.

Dans le chapitre 33 de la Gylfaginning Sigyn est présenté comme la femme de Loki qui a donné un fils nommé « Nari » ou « Narfi »

(PAS)

« Sá er enn talðr er með Asum Sumir kalla rógbera ásanna frumkveða flærðanna ok ok ok vǫmm allra d'aubaine Guda. Sá er nefndr EDA Loptr Loki, fils jǫtuns Fárbauta. hans modir heitir Laufey EDA NAL, brǿðr hans ERU Leur Býleistr Helblindi ok. Loki er fríðr ok Faqr sýnum, le skaplyndi de ILLR, mjǫk fjǫlbreytinn à Hattum. Hann Hafdi Tha speki umfram Adra er menn slǿgð heitir ok jusqu'à ce VELAR allra hluta. Hann kom Asum jafnan í Fullt vandræði ok opt leysti hann með Tha vélræðum. Kona hans heitir Sigyn, fils Theira Nari EDA Narfi. »

(IT)

« Il compte toujours parmi celui Ases qui certains appellent le calomniateur des Ases, source de déception et honte de tous, les dieux et les hommes. Ceux-ci sont appelés Loki ou Loptr, fils du géant Farbauti. Sa mère est Laufey ou NAL, ses frères et Býleistr Helblindi. Loki est belle et attrayante à l'œil, l'âme du mal et de tempérament très volage. Il a reçu plus que tout autre que la capacité que l'on appelle la ruse et la tromperie à des cadres toutes les occasions. Il a mis les Ases à plusieurs reprises dans de sérieux ennuis, même si il les a sauvés souvent avec ses tromperies. Le nom de sa femme est Sigyn et leur fils Nari ou Narfi. »

(Edda, Gylfaginning, cap. 33)

Dans le chapitre 50, il est fait référence à la peine Loki, mais les événements sont décrits d'une manière différente par rapport à 'Edda poétique. Dans ce cas, les dieux ont capturé Loki et ses deux fils, Vali et Nari (ou Narfi), le fils aussi Sigyn de ce dernier. Vali est muté en un loup déchirer son frère Nari (ou Narfi) dont les viscères, transformé en acier, sont utilisés pour lier Loki à trois pierres; après quoi la déesse Skaði met un serpent au-dessus de la tête de Loki. Il Sigyn près de lui et recueille le venin dans un bol, mais le fait de le vider quand il se remplit, laissez tomber le poison de Loki qui secoue si violemment pour provoquer des tremblements de terre. La séquence est répétée jusqu'à ce que le Ragnarök, quand Loki sera libéré.

(PAS)

« En Sigyn kona hans stendr HJA honum ok heldr mundlaugu Undir eitrdropa, en pleine er er munnlaugin Tha, Tha gengr honorable ok slær út eitrinu, en Medan drýpr eitrit í andlit honum. Tha kippisk hann VID SVA hart jǫrð ǫll skelfr. Ce kallið ther landskjálpta. Thar liggr hann í bǫndum jusqu'à ragnarøkrs. »

(IT)

« Sigyn, la femme de Loki, qui sont proches et détient un bassin sous la pluie de poison. Lorsque le récipient est plein, elle se lève pour le vider, mais en attendant le poison tombe sur le visage de Loki, qui secoue si violemment que toute la terre tremble. Ces tremblements de terre vous secouant les appellent. Là-bas Loki restera attaché jusqu'à ce que le ragnarøkr. »

(Edda, Gylfaginning, cap. 50)

Sigyn est compté parmi les dieux (ásynja) Dans le livre Skáldskaparmál, quand les dieux ont organisé un banquet pour visiter Ægir:

(PAS)

« Tha Gengu Ases à Gildi Sinu ok settusk í hásæti Tolf Ases, er Leur dómendr True ok SVA Varu de nefndir: Þórr, Njǫrðr, Freyr, Tyr, Heimdall, Bragi, Vidarr, Vali, Ullr, Hǿnir, Forseti, Loki; slíkt sama ásynjur: Frigg, Freyja, Gefjun, Idunn, Gerdr, Sigyn, Fulla, Nanna. »

(IT)

« Ils sont venus, le banquet Ases et ont pris place dans les douze trônes qui devaient être juges comme on les appelait: Thor, Njörðr, Freyr, Týr, Heimdall, Bragi, Vidarr, Vali, Ullr, Hœnir, Forseti, Loki. De même, ásinjur: Frigg, Freyja, Gefjun, Idunn, Gerdr, Sigyn, Fulla, Nanna. »

(Edda, Skáldskaparmál, cap. 3)

de plus en Skáldskaparmál, Sigyn est mentionné dans certains kenningar Loki:

(PAS)

« SKAL Hvernig kenna Loka? SVA au fils Kalla de hann Fárbauta ok Laufeyjar, Nálar, bróður Býleists ok Helblinda, fǫður Vánargands, qu'Er Fenrisúlfr, Jǫrmungands ok, qu'Er Miðgarðsormr, ok Heljar ok Nara ok Ala, frænda ok fǫðurbróður, sinna ok sessa Odins ok Ása, heimsǿki ok kistuskrúð Geirrǫðar, þjóf jǫtna, hafrs ok ok Brísingamens Iðunnar EPLA, Sleipnis frænda, ver Sigynjar, Goda dólgr, hárskaði Sifjar, bǫlva smiðr, hinn de Ass, rǿgjandi ok Velandi goðanna, ráðbani Baldrs, hinn bundni, þrætudólgr Heimdalar ok skada. »

(IT)

« Quels sont les kenningar à Loki? Vous pouvez l'appeler le fils de Farbauti et Laufey, NAL, et son frère Helblindi Býleistr, père Vánargandr, ou le loup Fenrir, le Jǫrmungandr, ou Miðgarsðormr, Hel, Nari et Ali; cousin, oncle, ami et voisin d'Odin et les Ases, hôte et parure Geirrǫðr maison, voleur des géants, la chèvre, le Brisingamen et les pommes Idunn, Sleipnir conjointe, époux de Sygin, l'ennemi des dieux, la destruction des les cheveux de Sif, créateur de l'adversité, l'âne intelligent, calomniateur et séducteur des dieux, coupable de la mort de Balder, le menotté, ennemi juré de Heimdall et Skaði. »

(Edda, Skáldskaparmál, cap. 23)
Sigyn (mythologie)
Un détail de Gosforth croix représentant l'histoire de Loki et Sigyn.

Haustlǫng

en poème scaldique Haustlǫng la neuvième siècle attribué à Þjóðólfr de Hvinir il y a une référence à Sygin qui témoigne de l'ancienneté du mythe. Dans le verset 7 Loki est défini comme étant la charge « Sigyn »:

(PAS)

« Tha Vard FASTR við fóstra
farmr Sigvinjar arme '

(IT)

« Mais il a été attaqué,
le fardeau des bras de Sigyn "

(Haustlǫng, str. 7)

Des preuves archéologiques et interprétations

La croix Gosforth Cumbria, en Angleterre, datant Xe siècle, certains représentant des scènes mythologiques. Dans la partie inférieure de son côté ouest, il y a une figure féminine à poil long et à genoux avec un objet entre les mains, placé au-dessus d'un autre prostré figure et enchaîné. Au-dessus de la scène il y a un serpent tordu. La scène a été interprété comme l'affaire de Sigyn qui prend soin de Loki dans les chaînes.

La découverte de la croix, ainsi que la citation dans 'Haustlǫng, Les deux le plus ancien travail de Snorri, donnent à penser que la figure de Sigyn était déjà dans le paganisme germanique avant la mythologie nordique, bien que le nom Sigyn était commun dans les sources vieux norrois[4].

Influence culturelle

Sigyn (mythologie)
Loki et Sigyn dans un timbre féroïen.

le poète féroïen Janus Djurhuus (1881-1948) a écrit un poème intitulé Loki, partie du livre Yrkingar (1914), qui raconte la punition de Loki et Sigyn. Le poème a été honoré avec la publication de certains timbres Féroïen en 2004, une partie d'une série axée sur les œuvres poétiques de l'auteur.

au cours de la romance La figure européenne de Sigyn a inspiré plusieurs peintres et illustrateurs dell 'Europe du Nord, y compris suédois Mårten Eskil Winge Nils Blommér, Oscar Wergeland, le Norvégien, Danois Christoffer Wilhelm Eckersberg, Anglais Arthur Rackham, Allemand Ludwig Pietsch, Karl Ehrenberg et Johannes Gehrts.

De nombreux livres pour enfants ont été consacrés au mythe de Sigyn, la femme de Loki, comme Légendes du Nord Dorothy M. Belgrave et Hilda Hart 1920.

la sculpteur Suédois Nils Möllerberg a créé plusieurs statues Sigyn.

Dans la culture moderne, la figure de Sigyn a été réinterprété dans le caractère du même nom bandes dessinées Marvel Comics, Il est apparu pour la première fois en 1978[5]. En plus du nom Sigyn Sigyn au glacier, situé dans Antarctique[6], Deux variétés norvégiennes de blé d'hiver, le Sigyn et Sigyn II[7], à un gisement de pétrole en mer du Nord norvégien[8], et le navire suédois MS Sigyn, utilisé pour le transport de combustible nucléaire épuisé, par analogie avec le caractère mythologique qui tenait une tasse contenant du poison[9].

notes

  1. ^ A. Orchard, 1997, p. 146
  2. ^ P.A. Munch, 1926, p. 24
  3. ^ P.A. Munch, 1926, p. 93-94
  4. ^ R. Simek, 1993, p. 284
  5. ^ (FR) Sigyn, Marvel Comics.
  6. ^ (FR) Sigyn Glacier: Antarctique, geografiainfo.es.
  7. ^ (FR) Bob Belderok, J. Mesdag, Dingena A. Donner, Qualité boulangère du blé: un siècle d'élevage en Europe, Dordrecht, Kluwer Academic Publishers, 2000, p. 95 ISBN 0-7923-6383-3.
  8. ^ (FR) Sigyn, ExxonMobil.
  9. ^ (SV) Båten som fraktar kärnbränslet, web.archive.org.

bibliographie

  • (FR) Andy Orchard, Dictionnaire des mythes et légendes norrois, Cassell, 1997, pp. 146, ISBN 9780304345205.
  • (FR) Peter Andreas Munch, La mythologie nordique. Legends of Gods and Heroes (PDF) New-York, La Fondation américaine scandinave, 1926.
  • (FR) Rudolf Simek, Dictionnaire de la mythologie du Nord, 1993, p. 284.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Sigyn

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez