s
19 708 Pages

Shenzhen
destroyer chinois Shenzhen DDG167.jpg
vue d'ensemble
Drapeau naval du peuple' src=
type destroyer
classe Luhai classe (simple)
propriété Drapeau naval du peuple' src= Armée de libération Marine populaire
identification 167
construction Dalian
réglage 1996
Varo octobre 1997
Entrée en service février 1999
état en service actif
Caractéristiques principales
déplacement pleine charge: 6.500 t
longueur 153 m
largeur 16,5 m
ébauche 6 m
propulsion Type de dispositif de moteur CODOG avec deux turbines à gaz Zorya Mashproekt de 22500 CV, et deux moteurs diesel MTU de 4865 CV
vitesse 29 noeuds (54 km / h)
autonomie 14 000 n.mi. à 16 nœuds
équipage 250
équipement
capteurs embarqués un radar principal type 381 ( "Rice Field")
deux type de radar en bande X pour 347g tours CIWS
un type radar X-Band 360 pour l'artillerie et missiles
un SJD-8/9 à sonar de coque
systèmes de défense système ECM de type 984
système ESM de type 985
un lancia-balle Type 946 à 15 100 barils mm
un type de lance la balle 947 à 10 130 mm cannes
armement
artillerie la construction:
deux canons de 100 mm (un tour jumelle)
quatre tours CIWS 37 mm
deux lance-roquettes anti-sous-marins à 12 barils
torpilles six tubes lance-torpilles 324 mm (deux plantes par trois)
missiles 16 missiles anti-navires C-802 ou C-803
16 missiles antiaériens HQ-7
Véhicules aériens hangar et le pont pour deux hélicoptères (Kamov Ka-28 ou Harbin Z-9)

sources incluses dans le corps du texte

entrées de destroyer sur Wikipédia

la Shenzhen (pennant number 167) est un destroyer multirôle (anti-navire / antiaérien /ASW) de militaire de la marine chinoise, Il est entré en service en Février 1999; la Shenzhen Il est la seule unité de classe Luhai (de type 051B selon la désignation chinois), une évolution des fins expérimentales antérieures classe luhu, et il a fait la base de la réalisation de la prochaine classe Luzhou 2004.

le projet

Caractéristiques principales

Shenzhen (167)
la Shenzhen à Guam en 2003.

Le projet de Shenzhen 701º a été préparé par l'Institut de recherche de la 7ème Académie de la construction navale chinoise dirigée par l'ingénieur et designer en chef Pan Jingfu, qui avait dirigé la construction des deux unités précédentes de la classe Luhu; la Shenzhen Il reprend les grandes lignes des deux prédécesseurs (Harbin et Quingdao), Mais contrairement à ceux-ci, il a été conçu en prévoyant la mise en place de l'appareil dans deux pièces de moteur propulsif et espacées l'une de l'autre, une configuration de récupération d'anciennes unités de Luda classe I / IV et un temps d'expérimenter avec le placement des armes modernes[1].

la coque à pont Elle est continue le long de 153 mètres de large et 16,5, pour une ébauche de 6 mètres et un déplacement pleine charge de 6500 t (Près de 2 000 de plus que le Luhu); superstructures, qui présentent des solutions de lecture de type "infiltration» Ils sont constitués par une tour de contrôle, deux entonnoirs entrecoupées par un arbre secondaire de forme pyramidale, et une superstructure poupe que les maisonshangar pour les hélicoptères[1]. Le moteur est du type CODOG, basé sur deux Les turbines à gaz de type UGT 16000 modèle DT-59, conçu à partir du complexe ukrainien Zorya-Mashproekt et capable d'un puissance 22500 hp, couplé à deux moteurs diesel allemand MTU 16V 1163 TB 82 à 4865 ch; le dispositif de propulsion peut pousser le Shenzhen jusqu'à une vitesse maximale de 29 noeuds, avec une gamme de 14 000 miles nautiques à 15 noeuds de vitesse[1].

la radar l'arbre primaire, secondaire installé à l'arrière, est un type 381 ( « Rice Field » selon la désignation de OTAN) Fonctionnant dans la bande C, en trois dimensions et avec une portée maximale de 180 km; l'arbre loge également un type de radar 517, à deux dimensions et fonctionnant dans la bande A, avec un débit de 300 kilomètres[2]. Le plus grand arbre au-dessus de la tour de contrôle loge un radar de recherche de l'air et du type surface 363 dans la bande E / F, pour l'identification de missiles anti-navires, alors que le contrôle du feu des armes à feu est confiée à des emplacements de type radar deux G 347-bande X, installé au-dessus du hangar à l'arrière; l'installation sonar SJD-est une coque 8/9, un système dérivé chinois français DUBV-23.

armement

Shenzhen (167)
La tour d'artillerie de 100/56 mm Shenzhen et, derrière, le lanceur des huit missiles HQ-7.

L'armement du Shenzehn Il est en grande partie identique à ses prédécesseurs de la classe Luhu, avec seulement quelques variations sur le positionnement des systèmes individuels. L'armement de missiles est basé sur 16 missiles anti-navires surface-surface YJ-82 ou YJ-83 (C-802 et C-803 selon la désignation de l'OTAN) disposé dans autant de conteneurs / lanceurs placés au milieu du navire, dans l'espace entre l'entonnoir de arc et l'arbre secondaire, tandis que les missiles de défense anti-aérienne ont pour but 16 HQ-7 (8 prêt à faire feu et 8 de la charge), dont le lanceur est située à l'avant, en face de la tour de contrôle[2].

L'armement d'artillerie porte sur une tour jumelle placée à l'avant et a deux canons 79A Type de 100/56 mm, peut être utilisé à la fois dans le tir antiaérien anti-navire avec un gamme maximum de 22.500 mètres et une cadence de tir théorique de 25 coups par minute; au-dessus du hangar à l'arrière quatre tourelles sont également installés CIWS Norien H / PJ-74A de 37/63 mm pour la défense contre les missiles à courte distance, avec un taux théorique de 380 coups par minute[3].

Les armes anti-sous-marine repose sur deux lance-roquettes de type 12 tiges 75, disposées à l'avant en face de la tour d'artillerie, et deux par trois systèmes de lance-torpilles Yu-7 à partir de 324 mm[1]; le hangar du navire peut alors accueillir jusqu'à deux hélicoptères, habituellement Kamov Ka-28 ou Harbin Z-9 (Ce dernier une version chinoise du français Eurocopter AS365 Dauphin), En enlevant de la plate-forme à l'arrière. Pour l'électronique de défense comprennent un lancia-balle Tapez 946 15 cannes 100 mm et un type de lance la balle 947 à 10 130 mm cannes[1].

histoire

La seule unité de classe Luhai a été créée en 1996 dans les chantiers navals de Dalian, alors il est lancé en Octobre 1997 sous le nom Shenzhen en l'honneur de 'ville même nom Chine du Sud; est entré en service en Février 1999, le Shenzhen Il a été affecté à la Flotte Mer de Chine méridionale: Au moment de son entrée en service, ce sont les plus grandes unités navales construites par les chantiers navals chinois jusqu'à ce moment-là.

la Shenzhen Il a participé à une série de croisières de démonstration à travers le monde, en participant à la première visite de la populaire marine chinoise aux ports de 'Afrique en 2000, les ports de 'Europe en 2001 et la première visite Japon en 2007. En 2009, le destroyer a été déployé dans Golfe d'aden dans le cadre de la mission internationale pour contrer la la piraterie somalienne, puis visite du port Indien de Kochi lors de son voyage de retour.

notes

  1. ^ à b c et Po 2013, p. 62.
  2. ^ à b Po 2013, p. 63.
  3. ^ Po 2013, p. 60.

bibliographie

  • Henry Po, L'évolution du destroyer chinois depuis le début des années 90, en RID - Magazine italien de la Défense, nº 10, Giornalistica Riviera Soc. Coop., Octobre 2013, p. 56-71.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Luhai classe