s
19 708 Pages

FR 44
ancien la Bayonnaise
vue d'ensemble
Drapeau de l'Italie (1861-1946) crowned.svg
type torpilleur
classe FR 41
propriété Ensign civil et naval de France.svg Marine nationale (1938-1942)
Drapeau de l'Italie (1861-1946) crowned.svg Regia Marina (1942-1943)
Enseigne la guerre de l'Allemagne (1938-1945) .svg Kriegsmarine (1943-1944)
Constructors Chanties Maritimes du Sud Ouest, Bordeaux
réglage 18 octobre 1934
Varo 28 janvier 1936
Entrée en service 1 Avril 1938 (Marine Nationale)
1943 (Regia Marina)
sort final capturé par les Allemands en Septembre 1943 lors de la réparation, sabordé à Toulon 25 Août, 1944
Caractéristiques principales
déplacement norme 680 t
à pleine charge 895
longueur 80,7 m
largeur 7,96 m
ébauche 3.07 m
propulsion 2 chaudières Indret
2 turbines à vapeur Parsons o Rateau-Bretagne
puissance 22 000 HP
2 hélices
vitesse 34,5 noeuds (64 km / h)
autonomie 1000 miles à 20 nœuds nautiques
3000 miles nautiques à 18 noeuds
équipage 105 entre les agents, sous-officiers et marins
armement
armement
  • 2 morceaux de 100/45 mm
  • 4 canonnier de 13,2 / 76 mm
  • 2 tubes lance-torpilles 550 mm
  • profondeur de 1 scaricabombe
  • 1 torpille anti-sous-marin type de remorquage genou

les données prises principalement de navires de guerre 1900-1950 et Navypedia

rumeurs de navires sur Wikipédia

la FR 44 était torpilleur de Regia Marina, Anciens unités françaises.

histoire

Construit entre 1934 et 1938, le navire a été appelé à l'origine la Bayonnaise et il appartenait à la classe des bateaux lance-torpilles « Le Melpomène », marquée par la tombe questions de stabilité et tenue à mer[1][2].

27 Novembre 1942, à la suite de 'l'occupation allemande des territoires de la France de Vichy, le navire a été sabordé à Toulon avec le reste de la flotte française pour éviter la capture[2][1].

Cependant, il a été jugé réparable et a ensuite été récupéré 28 Avril, 1943[3][2]. Construit dans la Royal Navy FR 44, la torpille a été soumis à Toulon de travailler des résumés qui étaient censés lui permettre d'être remorqué Italie et soumis à des réparations supplémentaires et la modernisation[2][3].

Cependant, le 'armistice surprises de lFR 44 même à Toulon: incapable de se déplacer, le navire tomba aux mains des troupes allemand en Septembre 1943[2][3].

encastré Kriegsmarine comment TA 13, le navire n'a jamais été en service et 25 Août 1944, avant la libération de Toulon par alliés, Il se saborde dans le port de ville, en position 43 ° 07 'N et 5 ° 56' E[4][2][3].

notes