s
19 708 Pages

Robert Silverberg
Robert Silverberg en Glasgow, 2005

Robert Silverberg (New-York, 15 janvier 1935) Il est l'un auteur de fiction, éditoriale conservatrice et scénariste États-Unis, remporté à plusieurs reprises, entre autres récompenses, prix Hugo et nébuleuse.

biographie

Silverberg depuis l'enfance était un lecteur vorace et a commencé à écrire pour les magazines fiction adolescence. Il a étudié à Université de Columbia, en continuant à écrire de la fiction. Le premier roman publié en 1955, était livre d'enfants, La Space Patrol (Révolte sur Alpha C). L'année suivante, il remporte son premier prix Hugo, comme « meilleur écrivain de nouveau venu » et d'être bien connu comme l'un des jeunes espoirs de science-fiction. De son propre aveu, dans les quatre ans, il a écrit un million de mots par an pour le marché de la fiction. en 1959 l'effondrement du marché lui-même, et Silverberg est recyclé dans d'autres domaines, de comptes historiques un pornographie doux.

Au milieu des années sixties écrivains de science-fiction a commencé à avoir des ambitions littéraires plus. Frederik Pohl, édité trois magazines de science-fiction, il a offert Silverberg carte blanche, à condition qu'il avait écrit pour lui. Ainsi, l'auteur revient à la science-fiction, l'approfondissement de l'étude de son premier amour littéraire.

Les livres qu'il a écrits au cours de cette période sont considérés par la critique est loin de ses premiers travaux. déjà Le ciel ne respecte pas (Pour ouvrir le ciel, 1967), une série d'histoires où une nouvelle religion aide les gens à atteindre les étoiles, la différence était importante. mutation (Vers le bas à la Terre, 1970) était probablement le premier livre de fiction post-coloniale, où l'on pouvait entendre l'écho de Joseph Conrad. Parmi les autres œuvres de la période que nous ne pouvons pas oublier immortel Sommet (Revivre, 1969), où la personnalité des morts peuvent être transférés; Monad 116 (Le monde intérieur, 1971), un regard d'un avenir surpeuplé; et mourir à l'intérieur (mourir intérieur, 1972), l'histoire d'un télépathe qui perd ses pouvoirs.

prix littéraires

  • en 1969 victoires Prix ​​Hugo pour le meilleur Novella avec Ailes de nuit (Nightwings)
  • en 1971 victoires Prix ​​Nebula du meilleur roman avec Le temps de la métamorphose (Un temps de changement)
  • En 1971, il a remporté le Prix ​​Nebula du meilleur court métrage histoire avec Bonnes nouvelles du Vatican (Bonnes Nouvelles du Vatican)
  • en 1974 victoires Prix ​​Nebula du meilleur Novella avec Avant de la courbe (Né avec les morts)
  • en 1981 victoires Locus Award pour le meilleur roman fantastique avec Le Château de Lord Valentine (Château de Lord Valentin)
  • en 1985 victoires Prix ​​Nebula du meilleur Novella avec Voile à Byzance
  • en 1987 victoires Prix ​​Hugo pour le meilleur Novella avec Gilgamesh dans l'Outback
  • en 1990 victoires Prix ​​Hugo pour la meilleure histoire courte avec Entrez un soldat. Plus tard: Entrez un autre
  • en 1999 victoires Prix ​​Alex avec l'anthologie Legends (Légendes: Histoires par les Maîtres de moderne Fantaisie)
  • en 2004 Il a reçu le Prix ​​Grand Maître de SFWA (Association américaine des auteurs de science-fiction et fantastique).

travaux

(Liste partielle, tirée de ceux publiés en italien)

196206.jpg Galaxy

romans

Série de Majipoor

  • Le Château de Lord Valentine (Château de Lord Valentin, 1980). traduction Roberta Rambelli, fantacollana 45, North Publishing, 1982. Vainqueur Prix ​​Locus et le candidat prix Hugo 1981[1]
  • Chroniques de Majipoor (Majipoor Chronicles, 1982). traduction Roberta Rambelli, fantacollana 49, North Publishing, 1983
  • Pontifex Valentine (Valentine Pontifex, 1983). traduction Roberta Rambelli, fantacollana 57, North Publishing, 1984
  • Le septième sanctuaire (Le septième sanctuaire, 1998), un court roman dans le contenu Legends (Légendes: romans courts par les Maîtres de Fantaisie Moderne, 1998), traduit par Francesco Di Foggia, Sperling Kupfer, 2001
  • Les montagnes de Majipoor (1995)
  • Majipoor de Sorciers (1997)
  • Seigneur Prestimion (1999)
  • Le roi des rêves (2000)
  • Le Livre des Mutations (2003), court roman
  • L'Apprenti Sorcier (2004), court roman[2]
  • Tales of Majipoor (2013)

D'autres romans

  • Maître de la vie, maître de la mort (Maître de la vie et la mort, 1957). Traduction de Maurizio Cesari, galaxie 128, Casa Editrice La Tribuna, 1970
  • Invaders terre (Envahisseurs de la Terre, 1958). traduction Roberta Rambelli, Cosmo. La science-fiction série 130, North Publishing, 1983
  • Temps sur Terre (Terra de Stepsons, 1958). traduction Vittorio Curtoni, Omicron Sci 1, SIAD Editions, 1981
  • Les étrangers de l'espace (Les étrangers de l'espace, 1958). Écrit par pseudonyme David Osborne. Traduction de Vanna Lombardi, galaxie 12, Casa Editrice La Tribuna, 1961
  • Sur Marte segui le chat (Perdu Race de Mars, 1960). Traduction de Carla Martinolli Oscar Garçons 7, Arnoldo Mondadori Editore, 1972
  • Le rêve de Technarch (Collision Course, 1961). traduction Hilja Brinis, Urania n. 265, Arnoldo Mondadori Editore, 1961
  • Les deux faces du temps (Quest Starman, 1962). Traduction de Mario Galli, Urania 273, Arnoldo Mondadori Editore, 1962 -
  • Invaders silencieux (Les envahisseurs silencieux, 1963). Traduction de Maria Benedetta De Castiglione, Urania n. 669, Arnoldo Mondadori Editore, 1975
  • frisson cruel (Thorns, 1967). Traduction de Renato Prinzhofer, Cosmo. La science-fiction série 15, North Publishing, 1972
  • observateurs (Ceux qui regardent, 1967). Traduction de Maurizio Nati, Cosmo. La science-fiction série 99, North Publishing, 1980
  • Le ciel ne respecte pas (Pour ouvrir le ciel, 1967). Traduction de M. A. Franci, Futuro. La fiction Pocket science 1, Ubaldo Fanucci Editore, 1972
  • Quellen, regardez le passé! (Le temps Hoppers, 1967). comment Quellen, regardez le passé, Traduction du Bienheureux Della Frattina, Urania 483, Arnoldo Mondadori Editore, 1968
  • La ville-labyrinthe ou L'homme dans le labyrinthe (L'homme dans le labyrinthe, 1968). comment La ville labyrinthe, traduit par Maria Benedetta De Castiglione, Urania 498, Arnoldo Mondadori Editore, 1968
  • Les masques du temps (Les masques du temps, 1968. Traduction du M [Aurizio] Gavioli, Futuro. Library Science Fiction 33, Fanucci Editore, 1977
  • La civilisation du sublime (À travers un milliard d'années, 1969). Traduction de Maurizio Nati, Cosmo. La science-fiction série 110, North Publishing, 1981
  • Ailes de nuit ou Ali dans la nuit, Ali nuit (Nightwings, 1969). comment Lorsque tous les chemins mènent, traduction de M [air] Benedetta De Castiglione, il Le troisième livre de métamorphoses, Urania 508, Arnoldo Mondadori Editore, 1969
  • Le paradoxe du passé (La ligne, 1969). traduction Roberta Rambelli, Cosmo. La science-fiction série 71, North Publishing, 1978
  • immortel Sommet (Revivre, 1969). Traduction de Gabriele Tamburini, Cosmo. La science-fiction série 7, North Publishing, 1971
  • Les trois survivants (trois ont survécu, 1969). Traduction de Carla Martinolli dans Sur Marte segui le chat, Oscar Garçons 7, Arnoldo Mondadori Editore, 1972
  • mutation (Vers le bas à la Terre, 1970). traduction Roberta Rambelli, Cosmo. La science-fiction série 85, North Publishing, 1979
  • Tour cristal (Tour de verre, 1970). traduction Riccardo Valla, Cosmo. La science-fiction série 25, North Publishing, 1973
  • le fils (Fils de l'Homme, 1971). Traduction de Giancarlo Tarozzi, Le robot Livres 12, Arménie Editore, 1979
  • Le temps de la métamorphose (Un temps de changement, 1971). Traduction de Maria Teresa Aquilano, Horizons. Chefs-d'œuvre de fiction II Fantasy et Science, Fanucci Editore, 1974
  • Monad 116 (Le monde intérieur, 1971). Traduction de Pier Antonio Rumigiani, Delta Heroic Fantasy 14 Volume XIV, Delta, 1974
  • Le deuxième voyage (Le deuxième voyage, 1971. Traduction de Roberta Rambelli, L'anticipation de la fiction SF # 21, North Publishing, 1980
  • Vacances dans le désert ou Le Livre des Crânes (Le Livre des Crânes, 1972). Traduction de Gabriele Tamburini, Andromède 18, Dall'Oglio, 1975
  • mourir à l'intérieur (mourir intérieur, 1972). Traduction de Rino Ferri, Les livres de Robot # 1, Arménie Editore, 1978
  • L'amour au temps des morts ou Né avec la mort (Né avec les morts, 1974), un court roman. comment Né avec la mort, traduction et Giampaolo Cossato Sandro Sandrelli, en Avant de la courbe, SF-fiction Anticipation de # 5, North Publishing, 1975
  • Le Stochastique Man (Le Stochastique Man, 1975). Traduction de Lella Cucchi, Urania 687, Arnoldo Mondadori Editore, 1976
  • Shadrak dans la fournaise (Shadrak dans la fournaise, 1976). traduction Roberta Rambelli, SF-fiction Anticipation de 11, Editrice Nord, 1978
  • Gilgamesh (Le roi Gilgamesh, 1984). Traduction par Daniela Galdo, Le Livre d'or 16, Fanucci Editore, 1988
  • Le temps de passage (Tom O'Bedlam, 1985). Traduction de Giampaolo et Cossato Sandro Sandrelli, Cosmo. La science-fiction série 167, North Publishing, 1986
  • La saison des mutants (La saison Mutant, 1989); écrit avec Karen Haber. Traduction de Roldano Romanelli, Sci 8, Sperling Kupfer, 1992
  • Lettres de l'Atlantide (Lettres de l'Atlantide, 1990). Traduction par Francesca Viscardi Crisigiovanni et Vittoria, Superjunior 51, Arnoldo Mondadori Editore, 1993
  • nuit (tombée du jour, 1990); écrit avec Isaac Asimov. Traduction de Gino Scatasta, Bompiani, 1990
  • Le visage des eaux (Le visage des eaux, 1991). Traduction par Linda De Angelis, je Sonzogno romans, Sonzogno, 1992
  • Le vilain petit garçon ou Un enfant vient de loin (Le vilain petit garçon, 1991); écrit avec Isaac Asimov. Traduction de Gino Scatasta, Bompiani, 1991
  • Robot-113 NDR (L'homme Positronic, 1992); écrit avec Isaac Asimov. Traduction de Gino Scatasta, Bompiani, 1992. ISBN 8845219550
  • Les voyageurs Jespodar (Royaumes du mur, 1992. Traduit par Andrea Di Gregorio, Les romans Sonzogno Sonzogno, 1993. ISBN 9788845405433
  • Demain l'apocalypse (Ciel chaud à minuit, 1993). Traduction de Anna Maria Sommariva, I Romans Sonzogno Sonzogno, 1994
  • L'arche des étoiles (Starborne, 1996). Traduction de Giuliano Acunzoli, Urania n.1306, Arnoldo Mondadori Editore, 1997
  • Les étrangers années (Les années Alien, 1998). Traduction de Cecilia Scerbanenco, Urania nn. 1360 et 1362, Arnoldo Mondadori Editore, 1998
  • Planète sans fuite (La plus longue Way Home, 2002). Traduction par Fabio Feminò, Urania n. 1493, Arnoldo Mondadori Editore, 2004. réimprimer en Urania n. 1637 "chefs-d'œuvre", Arnoldo Mondadori Editore, 2016.
  • laisser ou le départ (aller, 1971), longue histoire. comment laisser, traduction et Giampaolo Cossato Sandro Sandrelli, en Avant de la courbe, SF-fiction Anticipation de # 5, North Publishing, 1975

Anthologies personnelles

  • Bonnes nouvelles du Vatican (Anthologie des histoires juste Silverberg) Oscar Sci 1 (917), Mondadori, 1979. Contient des histoires:
    • Bonnes nouvelles du Vatican (Bonnes Nouvelles du Vatican, 1971); publié plus tôt dans Bonnes nouvelles du Vatican, Urania n. 623, 1973
    • Quand nous sommes allés voir la fin du monde (Lorsque nous sommes allés voir la fin du monde, 1972); publié plus tôt dans Bonnes nouvelles du Vatican, Urania n. 623, 1973
    • Le tuteur de la paroi (Par le Seawall, 1967)
    • La nuit du feu (Le roi de la rivière d'or, 1967)
    • le voisin (voisin, 1964)
    • La marque invisible (Pour voir l'Invisible Man, 1963)
    • L'enfer est-il? (La nature de la place, 1963)
    • Bride n ° 91 (Bride Quatre-vingt-un, 1967)
    • amour cétacé (Ismaël dans l'amour, 1970)
    • Dans le Paléozoïque (Hawksbill station, 1967)
  • Les yeux sur l'avenir (Le Cocktail Party Conglomeroid, 1984), Urania n. 1086, 1988. Il contient les histoires:
    • En outre, le terme (La face cachée de la courbe en forme de cloche, 1982)
    • Le chimpanzé pape (Le pape des Chimpanzés, 1982)
    • l'échange (le Changeling, 1982)
    • L'homme volant à travers le temps (L'homme qui Floated en temps, 1982)
    • Le palais à minuit (Le Palais à minuit, 1981)
    • Mille promenade le long de la Via Dolorosa (Mille Paces long de la Via Dolorosa, 1981)
    • Lors de la fête conglomeroidi (Au Conglomeroid Cocktail Party, 1982)
    • Notre-Dame des sauropodes (Notre-Dame des sauropodes, 1980)
    • Gianni (Gianni, 1982)
    • Le problème avec Sempoanga (Le problème avec Sempoanga)
    • Comme vous passez le temps Pelpel (Comment ils passent le temps dans Pelpel, 1984)
    • En attendant le tremblement de terre (En attendant le tremblement de terre, 1981)
    • Aucun frères (Non Notre frère, 1982)
    • Dans la barre (courte histoire, la Régulière, 1981)
    • amant de Jennifer (L'amant de Jennifer, 1982)
    • temps retrouvé (Une aiguille dans une Timestack, 1983)

D'autres anthologies

(anthologies de différents auteurs dont les histoires apparaissent Silverberg)

  • Demi-R, S Demi, Urania n. 517, 1969 - contenant les histoires:
    • La nuit du feu (Roi du Monde d'Or, 1967)
    • Psicorobot (Descendais lisse, 1968)
    • seuls les arbres (Les Fangs des arbres, 1968)
  • Bonnes nouvelles du Vatican, Urania n. 623, 1973 - contenant les histoires:
    • Bonnes nouvelles du Vatican (Bonnes Nouvelles du Vatican, 1971)
    • Quand nous sommes allés voir la fin du monde (Lorsque nous sommes allés voir la fin du monde, 1972)
  • Trois voyages dans l'espace-temps (Trois voyages dans le temps et l'espace, 1992), Urania n. 1204 - contient:
    • Thèbes aux cent portes (Thèbes aux cent portes, 1991; novella)
    • Accueil voyage (Homefaring, 1983; longue histoire)
    • Créé pour l'obscurité (Nous sommes pour le noir, 1988; novella)
  • Legends (Légendes: romans courts par les Maîtres de Fantaisie Moderne, 1998), Sperling Kupfer, 2001, 2002 (2 volumes). ISBN 8820032007. Par R. Silverberg. Le vol. 1 contient le court roman Le septième sanctuaire (Le septième sanctuaire, 1998)

D'autres histoires

  • L'homme qui ne pouvait pas oublier (L'homme qui n'a jamais oublié, 1957); comment L'homme qui n'a jamais oublié tout mutants, Great Works 9, Nord Publishing, 1983; comment L'homme qui ne pouvait pas oublier en hallucination Orbit, Albatros, Progress Publishers, 1985

Essais

  • Découverte de El Dorado (Le rêve d'or, 1967), Piemme, 1998. ISBN 883843140X
  • Navigateurs inconnus (Le plus long voyage, 1972), Piemme, 1999. ISBN 8838443300
  • La légende de prete Gianni (Le Royaume de John Prester, 1996), Piemme, 1998. ISBN 8838431728

Filmographie

écrivain

  • RUBIS, réalisé par Daniel Moosmann (1984, film TV)
  • The Twilight Zone, épisode L'ascenseur / Pour voir l'homme invisible / dent et conséquences (1986)
  • Amanda l'Alien, réalisé par John Kroll (1995, film TV)
  • sagesse rétrospective, réalisé par Patrick Steele (1997)
  • Bicentennial Man, réalisé par Chris Columbus (1999)

acteur

  • Amanda l'Alien, réalisé par John Kroll (1995, TV film - non crédité)

notes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Robert Silverberg
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Robert Silverberg

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR109386240 · LCCN: (FRn80126000 · ISNI: (FR0000 0000 8174 6314 · GND: (DE119318865 · BNF: (FRcb11924774q (Date) · BAV: ADV12041599