s
19 708 Pages

James Conlon
le conducteur États-Unis James Conlon

James Conlon (New-York, 18 mars 1950) Il est conducteur États-Unis.

biographie

Conlon a grandi dans une famille de cinq enfants dans la rue Cherry, Douglaston, Queens, New-York. Sa mère, Angeline L. Conlon, était un écrivain indépendant. Son père était un assistant du commissaire de la ville de New York pendant l'administration du travail de Robert F. Wagner.[1] Ses frères ne sont pas portés vers la musique, ni étaient ses parents. Quand il avait onze ans, il est allé à une représentation de La Traviata par une compagnie amateur fondée par la mère d'un ami (Edith Mugdan, la mère du meilleur ami de Conlon, Walter Mugdan, et le fondateur de la Côte-Nord Opera[2]). A demandé à des cours de musique et est devenu choriste dans une chorale d'enfants dans une société exerce ses activités dans le Queens. Il rêvait d'être un ténor, un baryton et a même voulu chanter le rôle de Carmen dans un moment. Enfin, il se rendit compte qu'il voulait devenir un chef d'orchestre de l'opéra.[3] Noto travaille pour ses interprétations de Zemlinsky et les compositeurs qui ont subi la persécution nazi, comment Viktor Ullmann, Pavel Haas, Kurt Weill, Erich Wolfgang Korngold, Karl Amadeus Hartmann, Erwin Schulhoff et Ernst Krenek.

Entre 1995 et 2004, il a été directeur musical de 'Opéra National de Paris.

formation

Il entra dans la Fiorello LaGuardia High School of Musique Art à l'âge de quinze ans, dix-huit ans, il a été accepté dans 'Institut Aspen le cours conducteur, et en Septembre 1968, il a rejoint la école Juilliard. En 1970, le Juilliard Orchestra a fait une tournée éducative en Europe et a été invité à Spoleto l'année suivante en tant qu'assistant faire un travail de conducteur répétiteur, et choeur. Pendant ce temps, il a réalisé une performance de Boris Godunov. Il se souvenait qu'il était amoureux de ce travail à un jeune âge, et qu'il avait rêvé qu'elle serait la première œuvre qui dirigerait.[3]

En 1972, pour une production prévue de Juilliard La Bohème dirigé par le réalisateur Michael Cacoyannis, le conducteur Thomas Schippers tout à coup, il a échoué. À ce moment Maria Callas Il a fait une série de master classes à la Juilliard School et se sentait Conlon lors de la pratique. Callas a suggéré au président de Juilliard, Pietro Mennin, qui Conlon pour pointer vers le travail. James Conlon a été préparé pendant des mois par Stanisław Skrowaczewski pour diriger ce concert.

carrière

Conlon a reçu le Prix de l'American National Association de l'Orchestre et Réalisation en 1974, il est devenu le plus jeune chef engagé à la série d'abonnement New York Philharmonic Orchestra « S. En 1976, il a fait ses débuts à Metropolitan Opera de New-York avec Die Zauberflöte et ses débuts en anglais Scottish Opera. Toujours au Metropolitan en 1977, il dirige La Bohème avec Renata Scotto, Plácido Domingo et José van Dam, en 1978 Tosca (opéra) avec Tosca José Carreras et Renato Capecchi et La traviata, en 1979 Carmen et Aida avec Fiorenza Cossotto, en 1982 Il Trovatore avec Leontyne Price et Boris Godunov, en 1988 Khovanshchina, en 1990 Salomé avec Hildegard Behrens et Semiramide avec Marilyn Horne et Samuel Ramey, en 1991 Les Noces de Figaro avec Frederica von Stade, en 1992 Le Hollandais volant et de Jenufa Leoš Janáček avec Leonie Rysanek, en 1994 Lady Macbeth du district de Mtsensk et Peter Grimes (Britten), en 1999 Susannah Carlisle Floyd avec Renée Fleming, en 2002 Dialogues des Carmélites, en 2005 Un ballo in maschera et la première mondiale de Une tragédie américaine par Tobias Picker Susan Graham et Jennifer Larmore, En 2006, un concert avec l'Orchestre MET Carnegie hall, en 2009 La damnation de Faust avec Ramón Vargas et 2013 Le Songe d'une nuit (opéra). jusqu'à ce que 2014 Conlon a mené dans 280 représentations au Met.

En 1979, il a fait ses débuts à Covent Garden de Londres titre Don Carlos avec Renato Bruson et Boris Christoff. Toujours à la Royal Opera House en 1980, il dirige Die Zauberflöte avec Kiri Te Kanawa, en 1981 Simon Boccanegra avec Sherrill Milnes et Leona Mitchell, en 1982 clowns avec Jon Vickers et Piero Cappuccilli et Cavalleria Rusticana et en 2008 Boris Godunov.

Après les engagements avec Paris Opéra, Maggio à Florence, Orchestre philharmonique de Rotterdam et le Chicago Lyric Opera, Conlon est devenu chef principal de l'Opéra de Cologne en 1989. En 1996, il a été nommé directeur musical de Opéra National de Paris alors qu'elle est également à titre de directeur de la musique de la ville de Cologne, Allemagne.[4]

Depuis ses débuts New York Philharmonic en 1974, à l'invitation de Pierre Boulez, Conlon a joué avec pratiquement tous les grands orchestres nord-américain et européen. Il a également joué avec beaucoup de grandes compagnies d'opéra dans le monde, y compris Teatro alla Scala (Milan), le Royal Opera House Covent Garden (Londres), l'opéra lyrique de Chicago, et Fiorentino Maggio (Florence). Associé depuis près de 30 ans avec le Metropolitan Opera, où il a fait ses débuts en 1976, il a dirigé plus de 250 spectacles là-bas, la réalisation d'une large gamme d'œuvres de l'italien, l'allemand, le français, le russe et tchèque.

Conlon continue d'être le directeur musical Cincinnati Festival de mai, un poste qu'il occupe depuis 1979.

Conlon a occupé divers postes importants en Europe, y compris le chef principal de 'Orchestre Philharmonique de Rotterdam (1983-1991), directeur musical général de la ville de Cologne, en Allemagne (1989-2002), où il était en même directeur musical de temps de l'Orchestre Gürzenich et l'Opéra de Cologne et chef d'orchestre principal du Teatro dell 'Opéra National de Paris (1995-2004). Son séjour à Paris était la plus longue depuis 1939. Son leadership a été associée à une augmentation de la qualité artistique, la productivité globale et la fréquentation, qui baisse l'âge des téléspectateurs a augmenté au cours de la dernière décennie [citation nécessaire]. A Paris, en 1995, dirige La Bohème, en 1996 Rigoletto avec Ramon Vargas et Andrea Rost et Lohengrin avec Gwyneth Jones, en 1997 Pelléas et Mélisande avec José van Dam, Les Noces de Figaro avec Barbara Bonney, un concert symphonique et La traviata avec Angela Gheorghiu, en 1998 Tristan und Isolde, Carmen (opéra) avec José Cura, Don Carlo avec Ramey et Le Nain / Der Zwerg de Alexander von Zemlinsky et L'enfant et les Sortilèges, en 1999 Parsifal (opéra), Don Giovanni (opéra) avec Bryn Terfel, Carol Vaness, Barbara Frittoli et José van Dam, Turandot et Falstaff (Verdi), en 2000 Les Contes d'Hoffmann avec Natalie Dessay, Le Hollandais volant, Nabucco et Don Quichotte Jules Massenet, en 2001 Peter Grimes, Wozzeck et Khovanshchina, en 2002 Macbeth (opéra) avec Leo Nucci et der Rosenkavalier avec Angelika Kirchschlager, Rusalka (Dvořák) avec Renée Fleming, Boris Godunov en 2003 Perelà, l'homme de fumée Pascal Dusapin, Les Vêpres siciliennes avec Ferruccio Furlanetto, Salomé et Die Meistersinger von Nürnberg, en 2004 l 'Otello de Verdi avec Jonas Kaufmann et le château de Barbe-Bleue Béla Bartók et en 2007 Simon Boccanegra.

tous les 'Opéra de Chicago en 1988 dirige La forza del destino et avec Nucci Florindo Andreolli et Falstaff avec Ingvar Wixell, Horne, Alessandro Corbelli et Jerry Hadley et 1989 Don Carlo avec Tatiana Troyanos, Te Kanawa et Ramey.

En 1988, il dirige la première représentation en salle Husher Edinburgh la Requiem de Verdi.

en Teatro alla Scala de Milan en 1993, il Oberon (opéra), en 2000 Wozzeck avec Waltraud Meier, en 2004 Théâtre Arcimboldi Eine Florentinische Tragödie de Zemlinsky et Gianni Schicchi avec Nucci, en 2005, la première mondiale de Perelà Suite Pascal Dusapin transmis par Rete et 2010 Rigoletto.

en Théâtre de la ville En 1995, dirige la réplication Macbeth (opéra) de Giuseppe Verdi, en 1998 de Der Zwerg Alexander von Zemlinsky, Gianni Schicchi, en 2004 Kovancina et 2008 Lady Macbeth du district de Mtsensk transmis par Rai 5.

en 2002 Il a reçu le Légion d'honneur.

en 2006 Il dirige la bande originale La Flûte enchantée (2006 film).

Los Angeles Opera

Depuis la saison 2006-2007, Conlon est le directeur musical de Los Angeles Opera. À l'heure actuelle, il est également directeur musical du Festival de Ravinia, qui occupe ce poste depuis 2005. En Septembre 2007, Conlon a prolongé son contrat avec l'Opéra de Los Angeles jusqu'à la saison 2010-2011[5].

Son travail à Los Angeles Opera comprend une série intitulée « Voix » récupérées, un projet pluriannuel au cours de laquelle Conlon apportera la musique des compositeurs touchés par l'Holocauste à l'Opéra de Los Angeles. La série commence cette saison avec une double conception Alexander von Zemlinsky « sder Zwerget Viktor Ullmann« sDer Krug travaille zebrochene, et il comprendra des compositeurs tels que Schreker et Braunfels, entre autres, dans les saisons à venir. Dès le début de son séjour à Los Angeles Opera, Conlon a essayé d'établir une tradition wagnérienne à Los Angeles.

en 2006 Il dirige un concert avec l'Orchestre régional de l'Emilie Romagne en Luciano Pavarotti Théâtre municipal de Modena.

en 2008 réalisé deux concerts en Teatro La Fenice de Venise.

en 2010 Il dirige tout Niño 'Edinburgh International Festival.

À Los Angeles en 2011 dirige Eugene Onegin et Così fan tutte et 2012 Simon Boccanegra avec Plácido Domingo, Albert Herring Benjamin Britten, I due Foscari Domingo et Don Giovanni (opéra).

en 2012 dirige Le Songe d'une nuit (opéra) un Teatro dell'Opera di Roma et le Théâtre Martin Chicago pour le Festival Ravinia Die Zauberflöte et Idomeneo, roi de Crète et Don Giovanni avec Ildebrando D'Arcangelo.

en 2013 Il dirige le Festival de Ravinia Aida avec Roberto Alagna et The Burning Fiery Furnace Britten et Los Angeles Falstaff avec Roberto Frontali et Carmen Giannattasio et Die Zauberflöte avec Erika Miklósa et 2014 à Los Angeles Billy Budd (opéra), Lucia di Lammermoor avec Saimir Pirgu et La traviata avec Nino Machaidze et au Ravinia Salomé.

en 2014 dirige I due Foscari un Theater an der Wien, Les Vêpres siciliennes avec Franco Vassallo et Ferruccio Furlanetto un Teatro Real Madrid et Le Fils prodigue Britten Basilique de Santa Maria in Ara Coeli à Rome.

en 2015 dirige Les Fantômes de Versailles de John Corigliano avec Patti LuPone, Le Barbier de Seville (Rossini) avec Alessandro Corbelli et Les Noces de Figaro à Los Angeles, La Dame de pique (opéra) à Rome, Così fan tutte un Festival des Deux Mondes Spoleto, à ses débuts Wiener Staatsoper avec Khovanshchina et à Los Angeles Moby Dick Jake Heggie et Norma (opéra).

en 2016, 1 Janvier[6], Elle conduit la treizième édition de Concert du Nouvel An à Venise un Teatro La Fenice. diffusion monovision[7], « James Conlon l'Orchestre et le Chœur du Teatro La Fenice [était] accompagné soprano États-Unis Nadine Sierra et ténor Stefano Secco»[8]

depuis Octobre 2016 sera le directeur principal de 'Orchestre Symphonique National de la RAI.

CD partiels

  • Beethoven:. Triple Concerto, Op 56 - Trio Wanderer / Gürzenich-Orchester Kölner Philharmoniker / James Conlon, 2000 harmonia mundi
  • Chopin: Concerto pour piano n ° 1 - Nobuyuki Tsujii / Fort Worth Symphony Orchestra / James Conlon, 2010 harmonia mundi
  • Corigliano: The Ghosts of Versailles - James Conlon /Patricia Racette/ Guanqun Yu /Patti LuPone, Chandos 2016 - Grammy Award pour le meilleur enregistrement d'opéra en 2017
  • Debussy: Jeux, Khamma Le Martyre de Saint-Sébastien - James Conlon / Orchestre Philharmonique de Rotterdam, 1991 Erato
  • Liszt: Dante Symphonie - Choeur de concert de Helmond / James Conlon / Orchestre Philharmonique de Rotterdam, 1986 Erato
  • Mendelssohn: Elias - Chor Der Städtischen Musikvereins Zu Düsseldorf / Gürzenich Orchester Köln / James Conlon, 1998 EMI / Warner
  • Poulenc: Concerto pour 2 pianos, Concerto pour piano, Aubade - François-René Duchable / James Conlon / Jean-Philippe Collard / Orchestre Philharmonique de Rotterdam, 1996 Erato
  • Die Gezeichneten de Schreker "stigmatisées" - Los Angeles Opera, 2013 Pont
  • Stravinsky: Le Rossignol; Renard - James Conlon /Natalie Dessay, 1999 EMI / Warner
  • Weber: Oberon - James Conlon / Deborah Voigt / Gürzenich-Orchester Kölner Philharmoniker, 2011 Warner
  • Zemlinsky: Musique pour orchestre - James Conlon / Gürzenich-Orchester Kölner Philharmoniker, EMI 2008
  • Zemlinsky: Der Zwerg Opern-Vorspiele -Zwischenspiele - James Conlon / Gürzenich-Orchester Kölner Philharmoniker, 2013 Warner
  • Zemlinsky: Der Traumgörge - James Conlon / Susan Anthony / Gürzenich-Orchester Kölner Philharmoniker / David Kuebler / Iride Martinez / Patricia Racette / Andreas Schmidt, en 2001 EMI / Warner
  • Bo Skovhus: Baryton Arias - Bo Skovhus/ Inglese National Opera Orchestra / James Conlon, 1997 SONY BMG

DVD BLU-RAY partielle

  • Puccini, Tosca -. Conlon / Pavarotti / Verrett / MET Opera Orch, directeur Tito Gobbi 1978 Decca
  • Verdi, La Traviata - Conlon / Fleming / Villazon, 2006 Decca
  • Weill: Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny - Conlon, McDonald, LuPone, Los Angeles Opera, 2007 EuroArts - Grammy Award pour le meilleur enregistrement d'opéra et Grammy Award du meilleur album classique 2009

notes

  1. ^ Le New York Times, 10 janvier 1987
  2. ^ Le New York Times, 7 octobre 2001
  3. ^ à b San Francisco Symphony
  4. ^ http://news.boisestate.edu/newsrelease/archive/2005/042005/0415silenced.html Boise State University newrelease (ref 2005)
  5. ^ (FR) Matthew Westphal James Conlon Remain directeur musical à LA Opera En 2010-11, 10 septembre 2007. Récupéré le 13 Septembre, 2014.
  6. ^ www.teatrolafenice.it/media/3zqvl1447928443.doc - Les dates de concert ont trois effets: 30 et 31 décembre 2015 et le vendredi 1er Janvier 2016
  7. ^ Le Gazzettino en ligne
  8. ^ Orchestre et Chœur de La Fenice à Venise, la soprano États-Unis Nadine Sierra et ténor Stefano Secco

liens externes

[2056258 EuroArts WEILL, K:. Et décadence de la ville de Mahagonny (Los Angeles Opera, 2007)]

autorités de contrôle VIAF: (FR98521729 · LCCN: (FRn86065342 · ISNI: (FR0000 0001 1777 0413 · GND: (DE12422394X · BNF: (FRcb138926797 (Date)