s
19 708 Pages

Godfrey VI
Godfrid1.jpg
Duc de Basse-Lorraine (Lotharingie)[1]
au bureau 1106 - 1125
prédécesseur Enrico
successeur Valerano
Landgrave de Brabant, le comte de Louvain et Bruxelles
au bureau 1095 -
1139
prédécesseur Henri III
successeur Geoffrey II
Nom complet Godfrey de Louvain
autres titres margrave de Anvers
naissance 1060 sur
mort Affligem, 25 janvier 1139
enterrement Affligem
Lieu d'inhumation Abbaye Affligem
père Henri II de Louvain
mère Adélaïde Betuwe
conjoints Ida de Chiny
Clemency de Bourgogne
enfants Adeliza
Goffredo
Clarissa
Henry et
Ida, le premier lit
Jocelin, le second lit
religion catholique

Godfrey I de Louvain, dire barbu, Brave ou le Grand (1060 à propos - 25 janvier 1139), Il a été Landgrave de Brabant, le comte de Louvain et Bruxelles de 1095, et margrave de Anvers de 1105 sa mort et même Duc de Basse-Lorraine (Lotharingie) (comme Godfrey « VI) de 1106 un 1125.

origine

Selon le chronicon Affligemense, Godfrey était le fils de Comte de Louvain et Bruxelles, Henri II et Adelaide Betuwe[2], que, selon le document cité par "ecclésiastique et historique, belge, la XVIIe siècle, Aubertus Miraeus ou Aubert Mire (Bruxelles, le 30 Novembre, 1573 - Anvers, le 19 Octobre 1640), dans son Opera diplomatique et Historica, tomus I (non consulté), était la fille du comte de Everardo Betuwe et sa femme, dont on ne connaît ni le nom ni l'ascendant[3].
Henri II de Louvain était le fils de Comte de Louvain et Bruxelles, Lamberto II, comme nous nous souvenons de la 'chroniqueur Saxo, Avec son frère et sa sœur Reginardo Adelaide (Adhela dicebatur, née de Brabancia ancien château quod dicitur Lovania Seu vulgariter Lovene, erantque Frates Heinricus vient eius et Reginherus)[4] et sa femme (comme le confirme Huberto, Vita Sanctae Gudilæ[5], Ida ou Oda Lotharingie, qui toujours, selon Huberto, Vita Sanctae Gudilæ Elle était la fille de margrave de Anvers, Duc de Basse-Lorraine (Lotharingie), Duc de la Lorraine (Lotharingie)] Et le nombre de Verdun, Le Gozzelone ou Gothelo, comme il résulte également ancien Lineage Genealogical Sancti Arnulfi descendentium Mettensis[6].

biographie

Selon le Continuatio Chronici Afflegemiensis, Godfrey et son frère, Henri III, Comte de Louvain et Bruxelles, étaient les fondateurs de 'Abbaye Affligem[7]; alors que le document cité par le Aubertus Miraeus o Aubert Mire, cite aussi sa mère, Adélaïde, tran fondateurs[8].

Il a succédé à son frère, Henri III, comme Comte de Louvain et Bruxelles, en 1095. Il a d'abord entré en conflit avec l'évêque de Liège Otberto, à propos du comté Brunengeruz à laquelle les deux étaient soupirants, tel que rapporté par nous Aegidii Aureævallensis Gesta de la Leodiensium[9]. en 1099, l'empereur Henri IV Il a accordé le comté à l'évêque, qui a vendu à Conte Alberto III de Namur, comme nous l'appelons encore Aegidii Aureævallensis Gesta de la Leodiensium[10].

Godfrey a dirigé un différend entre Henri III du Luxembourg Arnoldo Le Loon, au sujet de la nomination de l'abbé Sint-Truiden.

Godfrey était favorable à 'Empereur du Saint-Empire romain germanique, Henri IV et il a défendu ses droits en Lorraine. en 1102, contre réaction Robert II de Flandre, qui tentait d'envahir la commune libre Cambrai[11].
en 1105, Godfrey est devenu margrave de Anvers[8].

Lorsque l'empereur Henri IV, a réussi à échapper à la prison où il avait relégué son fils, Roi d'Allemagne, Henry V, Godfrey a dégrossi avec le fils et, après la mort deEmpereur, le 7 Août 1106, Henry V, ignorant l'appel du Père à pacifier, a attaqué le duché de Basse-Lorraine, capturé et emprisonné le duc, Enrico, qui a souffert dégrossi aux côtés de Henri IV[12]; ses domaines ont été confisqués et Duc de Basse-Lorraine (Lotharingie) Il a été donné à Godfrey[13].
Cependant, Henry, a réussi à échapper à la prison et a essayé de prendre possession du duché, l'acquisition Aachen, mais cette tentative a échoué.

en 1114, en profitant d'un désaccord entre le Papa Pasquale II et l'empereur, Godfrey a mené une révolte en Allemagne. en 1118, l'empereur et le duc se sont réconciliés. en 1119, Baldwin VII Il est mort sans héritiers et ses domaines ont été contestés par de nombreux prétendants, y compris Guillaume d'Ypres qui elle était mariée à la petite-fille de la deuxième épouse de Godfrey. Ce soutien fort William, mais a dû céder à la mort de Charles Ier, comte de Flandre. L'évêque Otberto est mort cette année-là.

Depuis le mariage de sa fille Adeliza avec Henri Ier d'Angleterre, qui était aussi le père de l'empereur, il a augmenté considérablement son prestige. A la mort d'Henri V 1125, soutien Goffredo Conrad de Hohenstaufen, Duc de Franconie, contre Lothaire de Supplinburgo. Après l'élection de ce dernier en tant que roi d'Allemagne, toujours 1125, Godfrey a été forcé de retourner à Basse-Lorraine Valerano, le fils d'Henri, comme cela est confirmé par le Gestorum Abbatem Trudonensium Continuatio Tertia[14].
Godfrey n'était pas disposé à ce don et donc une guerre a éclaté, en particulier sur l'autorité conteste l'abbaye de Sint-Truiden. Cependant, Godfrey a gardé le Margraviate d'Anvers et le titre Ducal (qui 1183 Il serait associé à la Brabant).

Le 2 Mars, 1127, Comte de Flandre, Charles le Bon, pas d'héritiers légitimes, a été assassiné dans l'église de San Donatien Bruges[15], alors qu'il était à ses dévotions[16]. Les prétendants étaient nombreux, Guillaume d'Ypres, Thierry d'Alsace, Arnold du Danemark, Baudouin IV de Hainaut et d'autres, y compris, le Barbu Godfrey[15], mais le Roi de France, Louis VI, appelé par les Flamands, il se précipita vers arras, et il fit appeler le notable flamand parce que l'élection de son candidat, son frère, Guglielmo Cliton. Wilhelm a été élu[17] et il a été rapidement confirmée par Gand, Bruges, Lilla, Saint-Omer[18] et le roi se dirigea vers Bruges, traversant une bonne partie du comté, a reçu avec enthousiasme[18]. A Bruges, ils avaient été capturés entre temps et exécuté l'assassiner de Charles Ier le Bon[19].
Thierry d'Alsace, Il a refusé de reconnaître William et avant conquis Lille et Gand[20], Puis il a pris le contrôle de Bruges et a été, en fait, élu nouveau comte[21] et en Février 1128, presque toute la Flandre étaient Teodorico. Guglielmo, réduit à une partie du sud du comté après par le roi français, Théodoric, rinchiusosi à Lille, il avait été excommunié[22], avec le soutien de nombreux nobles est allé au comptoir et le 21 Juin, dans une alliance avec Godfrey vaincu Théodoric Tielt puis au château Oostkamp. Théodoric ensuite pris la fuite de Lille pour se taire à Alost. William et Geoffrey, le 12 Juillet, assiégèrent Alost[20], mais, pendant le siège, dans une escarmouche avec quelques ennemis d'infanterie William, le 28 Juillet, a été blessé dans le bras, la blessure est allé en gangrène[23] et Wilhelm, le 9 Août, est mort[24]. Avec la mort de Guillaume, sans héritiers, Théodoric, a été reconnu comte, comme Théodoric I, de partout dans le comté. Le roi français Louis VI devait accepter le fait accompli et ratifier que Théodoric j'avais réussi William[22], tandis que Godfrey a continué la guerre contre suzerain et Namur.

Le paragraphe 81 de Gesta abbatum Gemblacensium montre une copie d'un document rédigé en gembloux au sujet d'un don fait par Godfrey avec son fils Goffredo, où son autre fils, Henry apparaît comme témoin[25]; Le document nº 51 également, en date du 1131, la Rapports de Chartes l'abbaye de Gembloux Il fait référence dans le même don[26].

Godfrey a pris sa retraite plus tard dans 'Abbaye Affligem où il a passé les dernières années de sa vie. Il est mort à un âge avancé et a été enterré dans l'allée à gauche de l'église abbatiale. Il est mort en 1139, comme il est confirmé par les Blandinienses Annales[27], l 'Obituaire de l'abbaye de Brogne òû de Saint-Gérard confirme la mort le 25 Janvier (VIII Kal Février) 1139[8]; plutôt Albrici Chronica Monachi Trium fontium, Il rapporte la mort 1038, à Affligem, confirmant ch et a été enterré dans 'abbaye, où il avait vécu[28]; l'enterrement de l'abbaye est également confirmée par la Continuatio Chronici Afflegemiensis[7]. Certains historiens pensent qu'il est mort après 1140, mais cela est aujourd'hui considéré comme une erreur.
A la barbue Godfrey, selon la Chronic des ducs de Brabant, Composées par Adrian de Barland Il a réussi par son fils aîné Homme, Goffredo, comme Geoffrey II Landgrave de Brabant, le comte de Louvain et Bruxelles[29].

Mariages et descendants

Godfrey, toujours selon le Albrici Chronica Monachi Trium fontium Ida premier mariage de Chiny (Comitissa Lovaniensis Que Comiti Lovanii peperit primum Godefridum comitem) († entre le 1117 et 1125), Citant comme une sœur Évêque de Liège, Alberon (Adalbéron) de Namur (episcopus Arbre Leodiensis)[30], fille du comte de Chiny, Otto II et sa femme (toujours Albrici Chronica Monachi Trium fontium confirme le mariage de laiton -Otto vient de Cisneio- et Adélaïde de Namur -Alaide Sorore comitis Godefridi Namucensis-[31]) Adelaide de Namur (toujours Albrici Chronica Monachi Trium fontium Il définit Ida et son frère Alberon discedendenti de la maison de Namur - de la lignée Namucensi[30]); parenté entre Ida et Alberon (qui avait également été à l'archidiacre Metz) Il est également confirmé par le Rodulfi, Gesta Abbatem Trudonensium Liber XII citant Adalbéron comme un oncle maternel du fils du comte de Louvain (Adalbéron Metensium primicerius, domaines filiorum Lovaniensis avunculus)[32].
Goffredo Ida avait cinq enfants[8][33]:

  • Adeliza[34] (1103 à propos - 1151), Qui a épousé en premier lieu Henri Ier d'Angleterre et alors William d'Aubigny
  • Goffredo[34] (Ca. 1107-1142) Landgrave de Brabant, le comte de Louvain et Bruxelles et même Duc de Basse-Lorraine (Lotharingie)
  • Clarissa[34] († avant 1141), Céibataire[34]
  • Enrico († 1141), Il est devenu Dell Monaco 'Abbaye Affligem, où il a été enterré[35]
  • Ida[34] († 1162), Qui a épousé Arnold, comte de Kleve[34]

Après la mort de sa première femme, Ida, en 1125, Godfrey, sa seconde épouse, marié Clemency de Bourgogne (Ca. 1078 - 1133), Qui, selon le Genealogical Comitum Flandriæ Bertiniana Elle était la fille de Comte de Bourgogne, comte de Mâcon et comte de Vienne, William I, appelé le Grand ou le Téméraire (Clementiam filiam Willelmi comitis Burgundionum cognomento Testahardith)[36] (1020 - 1087), Et la comtesse de Vienne, Stefania (1035 - 1088), Fille de Gérard de Vienne. Aussi selon la Genealogical Comitum Flandriæ Bertiniana Clemenza avait épousé, le premier mariage, la Comte de Flandre, Roberto II (Rodbertus Rodberti filius)[36], a déclaré Robert de Jérusalem ou Robert croisé (1065 à propos - Octobre 5 1111), Et que, selon la historique britannique, connu médiéviste et byzantiniste, Steven Runciman, dans son Une histoire des croisades: Volume 1 (Non consulté), il a été régent de Comté de Flandre, dans la période que son premier mari a pris part à la première croisade (1096 -1100)[8].
Godfrey de la Miséricorde avait un fils[8][33]:

  • Joscelin († 1180), Qui, selon certains historiens, il n'a pas été le fils de Clemenza (son second mariage avait environ 50 ans), mais, selon la Monasicon Anglicanorum, vol V certainement était le fils de Godfrey[8]. Ce fut probablement la même demi-sœur âge, Adeliza, parce que d'après les chroniques, l'a emmenée en Angleterre pour son premier mariage[8] et à partir de la même direction de la 1151, Il a reçu la propriété de petworth

notes

  1. ^ Réduit à comté suzerain.
  2. ^ (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus IX: Chronicon Affligemense, par. 4, p. 408
  3. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: comptes EBERHARD de TEISTERBAND-
  4. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus VI, chroniqueur Saxo, 1070, p. 697
  5. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus XV.2, Huberto, Vita Sanctae Gudilæ, p. 1203
  6. ^ (LA) Monumenta Historica germanique, tomus XXV; ancien Lineage Genealogical Sancti Arnulfi descendentium Mettensis, par. 5, page 384
  7. ^ à b (LA) Historia Afflegemiensis, Liber I, page 612
  8. ^ à b c et fa g h (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: DUCS de LOUVAIN -GODEFROI de Louvain
  9. ^ (LA) Monumenta Historica germanique, tomus XXV; de Aegidii Aureævallensis Gesta Leodiensium, par. 15, 91 Pag
  10. ^ (LA) Monumenta Historica germanique, tomus XXV; de Aegidii Aureævallensis Gesta Leodiensium, par. 15, page 92
  11. ^ Z.N. Brooke, Allemagne sous Henri IV et Henry V, pag. 462
  12. ^ Z.N. Brooke, Allemagne sous Henri IV et Henry V, pag. 464
  13. ^ Z.N. Brooke, Allemagne sous Henri IV et Henry V, pag. 465
  14. ^ (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus X: gestorum Abbatem Trudonensium Continuatio Tertia, 1126 ans, p. 387
  15. ^ à b Louis Halphen, "France: Louis VI et Louis VII (1108-1180)", chap. XVII, vol. V, p. 712
  16. ^ (LA) Orderici Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. IV, liber XII, p. 474 et 475
  17. ^ (LA) Orderici Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. IV, liber XII, p. 476
  18. ^ à b Louis Halphen, "France: Louis VI et Louis VII (1108-1180)", chap. XVII, vol. V, p. 713
  19. ^ (LA) Orderici Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. IV, liber XII, p. 475 et 476
  20. ^ à b (LA) Orderici Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. IV, liber XII, p. 479
  21. ^ Louis Halphen, "France: Louis VI et Louis VII (1108-1180)", chap. XVII, vol. V, p. 714
  22. ^ à b Louis Halphen, "France: Louis VI et Louis VII (1108-1180)", chap. XVII, vol. V, p. 715
  23. ^ (LA) Orderici Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. IV, liber XII, p. 481 E482
  24. ^ (LA) Orderici Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. IV, liber XII, p. 482, note 1
  25. ^ (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus VIII: Gesta abbatum Gemblacensium, par. 81, p. 553
  26. ^ (LA) Rapports de Chartes l'abbaye de Gembloux, Doc. 51, p. 58
  27. ^ (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus V: Blandinienses, 1139 Annales ans, p. 29
  28. ^ (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus XXIII: Albrici Chronica Monachi Trium fontium, année 1138, p. 833
  29. ^ (FR) Chronic des Ducs de Brabant, Composées de pair Adrian Barland, chap. XXX, p. 30
  30. ^ à b (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus XXIII: Albrici Chronica Monachi Trium fontium, 1168 ans, p. 851
  31. ^ (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus XXIII: Albrici Chronica Monachi Trium fontium, 1131 ans, p. 830
  32. ^ (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus X: Rodulfi, Gesta Abbatem Trudonensium Liber XI, par. 14, p. 311
  33. ^ à b (FR) #ES Généalogie: Brabant 2 - Godfrey Godfried I = V "der Bärtige"
  34. ^ à b c et fa (LA) Monumenta Historica germanique, tomus XXV, Généalogie ducum Brabantiae heredum France, et, par. 6, à la page 390
  35. ^ (LA) Afflegemiensis Historia, Liber I, page 613
  36. ^ à b (LA) Germanique Monumenta Historica, Scriptores, tomus IX: Genealogical Comitum Flandriæ Bertiniana, p. 306

bibliographie

littérature historiographique

  • Z.N. Brooke, Allemagne sous Henri IV et Henry V, dans « Histoire du monde médiéval », vol. IV, 1999, p. 422-482
  • Louis Halphen, "France: Louis VI et Louis VII (1108-1180)", chap. XVII, vol. V l'histoire du monde médiéval, 1999, p. 705-739
  • (FR) Chronic des ducs de Brabant, Composées par Adrian de Barland.

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

prédécesseur Duc de Basse-Lorraine successeur
Enrico 1106-1125 Valerano
prédécesseur Landgrave de Brabant, le comte de Louvain et Bruxelles successeur
Henri III 1095-1139 Geoffrey II
autorités de contrôle VIAF: (FR107776135 · GND: (DE140789421 · LCRE: cnp01220881

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez