s
19 708 Pages

Ruggero
Comte de la Marche
au bureau 1098 - 1123[1]
prédécesseur le Oddone
successeur Adalberto III
mort 1123
père Roger II de Montgommery
mère Mabel de Bellême
époux le Almodis
enfants Adalberto
Higgs
Oddone
Pontia et
Avise

par Roger Montgomery, ledit Poitou; Roger en français (... - 1123), Il a été Comte de la Marche, par le droit du mariage (de jure uxoris) de 1098 sa mort.

origine

Selon le Monaco et reporter normand Guillaume de Jumièges, auteur de son Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, Roger était le troisième fils de lord Montgomery, vicomte Hiémois, Conte d'Alençon et Comte de Shrewsbury, Roger II de Montgommery et sa première épouse, Mabel de Bellême[2] († Décembre 1079); aussi Monaco et historique Anglais, Orderico Vitale, dans son Histoire ecclésiastique, Il confirme que Roger était le troisième fils de Roger II de Montgommery[3], et sa première épouse, Mabel de Bellême[4] qui, selon Guillaume de Jumièges, était la fille de Conte d'Alençon, Guglielmo Talvas Bellême († 1030), Seigneur Bellême et comte de Alençone de Hildeburga, la fille du vicomte Maine, Arnolfo[5].
Roger II de Montgommery, toujours selon Guillaume de Jumièges était le fils du vicomte de Hiémois, Roger I de Montgomery[6] et sa femme, Joscelina, liée à la famille du Ducs de Normandie, comme le confirme la Albrici Chronica Monachi Trium fontium[7].

biographie

verser 1080, Roger apparaît mentionné dans un document de don du père, Roger, pour le repos de sa mère, Mabel, peu de temps après sa mort[8].

Roger est marié et père d'abord avec une femme que vous ne connaissez pas ni le nom ni l'ascendant[8].

autour 1090, Roger a épousé sa seconde femme, Almodis, que, selon la Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou, Almodis était la sœur de Comte de la Marche, Boson III[9], que, selon la Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou, Il était le fils aîné de Comte de la Marche, Adalberto II[10] et sa femme, Pontia, que vous ne connaissez pas le croissant. Roger, à ce moment-là était seigneur d'un vaste domaine en Angleterre, y compris Yorkshire, Lincolnshire et East Anglia, comme il ressort de pairie complète XI[11] (Non consulté)[12].
Peu de temps après, il est mort sur Comte de la Marche, Boso III; la mort du frère de sa femme, Boso III (Boso vient de Marchia) Il est rapporté par Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou, en 1091 (MXCI)[9], déclarant qu'il a été tué (dans la bataille) à Confolens (Confolento castro)[9] et que par sa sœur, Almodis, il a réussi, comme il l'avait pas d'héritiers (Aumodis son soror)[9].
Mais aussi le fait que Almodis était en Angleterre, le comté a été gouvernée par son oncle, le Oddone, comme cela est confirmé par le paragraphe 93, document du 1092, la Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze), dans lequel le conte Oddone (Oddo vient ici noteur Aldeberti Marchiæ comitis fuit) Fait un don pour le repos des âmes de son père, Bernardo, mère, Amélie, petits-enfants, Higgs, et deux de ses frères, et son frère, Adalberto II[13].

Ruggero est encore mentionné dans le document n ° 13 Cartulaire de Marmoutier le Perche répandrai, daté 1092, au sujet d'un don fait par le frère aîné, Roberto[14].

en 1094 la mort de son père, les frères aînés de Roger lui a succédé: le fils aîné, Robert, a hérité de la Comté d'Alençon, tandis que le second fils, Ugo, le Comté Shrewsbury, que la mort de Hugh, en 1098, Il passa à Roberto.
En cette année (1098), Il est mort aussi le comte de La Marche, Oddone[15], et Roger a pu prendre possession du comté, ainsi que sa femme, Almodis[16].

A cette époque, Roger est mentionné dans le document n ° XV de Chartes documents pour servir à ET l'histoire de l'Abbaye de Charroux, de date non précisée, quand il était encore en vie Roi d'Angleterre, Guillaume II Rufus († 1100), Ce qui est un don, fait avec sa femme, Almodis[17].

Après la mort du roi d'Angleterre, William Rufus (1100), En collaboration avec son frère, Roberto, Je pris le parti en faveur de Robert II Short, qui se sont battus pour la possession du royaume contre son frère cadet, Enrico Beauclerc, qui prévalaient et était roi d'Angleterre, tandis que Robert Short, maintenu Duché de Normandie. en 1102, comme partisan de Robert Short, Roger, avec son frère, Robert de Bellême, a été banni du royaume d'Angleterre, comme la note d) de la page. 687. Complete pairie XI[11] (Non consulté)[12].

Alors que son frère Robert est allé à son comté Normandie, toujours sur le côté de son duc, Robert Short, Roger a pris sa retraite dans le comté de La Marche, où il a décidé avec sa femme, Almodis[12], et, des années plus tard, il a été mentionné dans plusieurs documents: le n ° 83, document daté 1113 autour, la Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze), dans laquelle il a cité les veines avec sa femme, Almodis (Rotgerio et eius COMITE uxore Comitissa de Marchia)[18].

Sa femme est morte dans environ Almodis 1117, laissant le comté de Roger rejoint par son fils aîné, Adalberto.

descente

La première épouse de Roger avait une fille[12]:

  • Sibilla, comme Page 8 Matériaux pour l'histoire de l'église de Lancaster (Chetham Society), Vol. (Non consulté)[12].

Roger de Almodis avait cinq enfants[12]:

  • Adalberto[19] († 1168) Comte de la Marche[20]
  • Higgs[19] († 1118)
  • Oddone[12]
  • Pontia (Pontia Filia Comitis de Marcha)[21], qui a épousé Comte d'Angoulême, Vulgrin II[21]
  • Avise († après 1149), Qui, comme il ressort de pairie complète XI[11], marié, Guglielmo Peveril, puis, Richard de Morville[12].

notes

  1. ^ Avec sa femme, le Almodis, jusqu'à 1117; puis avec son fils, Adalberto III
  2. ^ (LA) Histoires Normannorum les anciens de, res ab illis pour Galliam, Angliam, Liber VII, caput XVI, p. 274
  3. ^ (LA) Histoire Ecclésiastique, vol. II, Liber V, par. XIII, p. 412
  4. ^ (LA) Histoire Ecclésiastique, vol. II, Liber V, par. XIII, p. 410
  5. ^ (LA) Histoires Normannorum les anciens de Res ab illis pour Galliam, Angliam, liber VII, caput X, p. 271
  6. ^ (LA) Histoires Normannorum les anciens de Res ab illis pour Galliam, Angliam, liber VII, caput II, p. 268
  7. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, scriptorum, tomus XXIII, 1116 ans, p. 821
  8. ^ à b (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: Noblesse de Normandie - Roger de Montgomery « poitevin »
  9. ^ à b c (LA) Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou, MLXXXVIII année, p 410
  10. ^ (LA) Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou, année MLXXXVIII, p 409
  11. ^ à b c La pairie complète de l'Angleterre, l'Ecosse, l'Irlande, la Grande-Bretagne et le Royaume-Uni Existant, Extinct ou Dormant Il est un guide complet de l'aristocratie des îles britanniques.
  12. ^ à b c et fa g h (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: comtes de La Marche (MONTGOMMERY) -Roger de Montgommery
  13. ^ (LA) Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze), Doc. 93, pp 129-131
  14. ^ (LA) Cartulaire de Marmoutier le Perche verser, Doc. 13, pages 23 - 26
  15. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: comtes de La Marche - Eudes de la Marche
  16. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: comtes de La Marche - Almodis de la Marche
  17. ^ (LA) documents Chartes ET pour servir à l'histoire de l'Abbaye de Charroux, Doc. XV, pages 112 et 113
  18. ^ (LA) Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze), Doc. 83, pages 125 et 126
  19. ^ à b (LA) Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze), Doc. 99, p 134
  20. ^ (LA) documents Chartes ET pour servir à l'histoire de l'Abbaye de Charroux, Doc. XXXIII, pp 138-140
  21. ^ à b (LA) Historia Pontificum et Comitum Engolismensium, Cap. XXXVI. Lamberto De Episcopo.

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

Articles connexes

liens externes

prédécesseur Comte de la Marche
jusqu'à 1117 avec sa femme, puis son fils
successeur
le Oddone 1098-1123 Adalberto III