s
19 708 Pages

William
Comte d'Evreux
au bureau 1067-1118
prédécesseur Richard d'Evreux
successeur III Amalric
Nom complet Guillaume d'Evreux
naissance Normandie
mort 18 ou 20 Avril 1118
Lieu d'inhumation Abbaye de Saint-Wandrille
dynastie Maison de la Normandie
père Richard d'Evreux
mère Codechilde Goms
époux Helvisa Nevers

Guillaume d'Evreux (... - 18 ou 20 Avril 1118) Ce fut un noble normand qui était Comte d'Evreux, de 1067 sa mort.

origine

Guglielmo, selon la Monaco et reporter normand, Guillaume de Jumièges, dans son Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, Il était le seul fils de Comte d'Evreux, Riccardo et sa femme, Codechilde Goms[1], qu'ils ne connaissent pas le croissant[2], et que, selon Guillaume de Jumièges était déjà l'épouse de Roger I de Tosny[1].
Riccardo d'Evreux, selon la Monaco et reporter Anglais, Orderico Vitale Il était le fils aîné deArchevêque de Rouen et Comte d'Evreux, et, pendant deux ans (1035-1037) Aussi régent Duché de Normandie, Roberto et sa femme, Herleva[3], qu'ils ne connaissent pas le croissant[4], qui était déjà sa maîtresse, avant le mariage[3].

biographie

William (Willelmus Ebroicensi), En collaboration avec son père, Richard d'Evreux (Ricardus vient Ebroicensis, Rodberti archiepiscopi filius), Il a été parmi les dirigeants des Normands qui ont soutenu l'expédition Angleterre la Duc de Normandie, Guillaume Ier de Normandie dit le Bâtard, comme le confirme Orderico Vitale[5].

selon Scriptores rerum gestarum Willelmi Conquestoris, William (Willelmo Deurons 80 Naves COMITE) Il figure parmi les principaux participants à l'expédition pour la conquête de 'Angleterre, qui Guillaume le Bâtard est devenu en règle 1 066, précisant qui a fourni 80 navires pour l'entreprise[6], tandis que son père, Richard, n'est pas mentionné (probablement pas pris part à l'expédition, en raison de la vieillesse), il ne figure pas parmi les participants Bataille de Hastings, 14 Octobre 1 066, à laquelle a participé la place, selon Orderico Vitale, Guglielmo (Guillermus comitis filius Ricardi Ebroicensis)[7].

Son père, Richard, est mort Décembre 13 1067. Guglielmo, toujours selon Guillaume de Jumièges, William lui a succédé à la tête de Comté d'Evreux[1].

Guillaume de'Évreux
la Comté d'Evreux, qui occupait la partie sud-est de la Duché de Normandie, autour de la ville Evreux; est venu jusqu'à Seine, y compris la confluence avec l 'Eure, tandis qu'à l'ouest, aussi inclus les villes de Breteil.

Cousin de Guillaume le Bâtard, maintenant connu sous le nom Conquérant (tous les deux étaient de grands-petits-enfants Richard I Sans Peur), Guillaume d'Evreux a combattu dans Angleterre, dans le sillage de son cousin, qui l'a récompensé avec des territoires britanniques.

Il a perdu le contrôle de château de Evreux en 1076, quand il a été occupé par le même Guillaume le Conquérant, qui a quitté sa garnison. A la mort de ce dernier, 1087, il a réussi à repousser les troupes ducales reprendre le contrôle complet de sa querelle.
Souvent, il fit la guerre contre les propriétés voisines; entre 1083 et 1085, sous la direction du premier Seigneur (Lord) de Richmond, Alan Rufus, Il a pris part au siège du château Sainte-Suzanne, vicomte de Maine, Guillaume le Conquérant voulait acquérir[8], où il a été fait prisonnier[8].

en 1089, Il a pris sur lui pour prendre soin de sa nièce, orpheline de sa mère, Agnès d'Evreux (Le père, le seigneur de Montfort, Simone I était mort en 1087[9]) Bertrada Montfort[10], avant de se rendre à sa femme Comte d'Anjou et comte de Tours, Folco ladite IV le chasseur[11]

Très probablement à cause de sa femme, qui Helvise Orderico décrit Vitale spirituel, mais radin[12], William, après 1090, se trouva lutte contre frère, Raoul II de Tosny et après la défaite soudaine, a dû déclarer son héritier, pour le comté d'Evreux, Roger de Tosny, le deuxième fils de Raul[13]; l'héritier, Roger, est mort prématurément quelques années plus tard[13].

Selon Orderico Vitale, avec l'âge, le comte avait affaibli et sa femme, Helvise, a pris le gouvernement du comté[14], qu'il a prouvé têtu et audacieux, mais pas enclin à suivre les suggestions des conseillers[14] et à plusieurs reprises il se heurta à Roi d'Angleterre et Duc de Normandie, Henri I, qui il exile en Anjou, elle et son mari deux fois[14]. L'un était entre 1112 et 1113, lorsque William a été enlevé comté d'Evreux et il a été exilé à Anjou, pendant environ un an[15], puis le comté a été retourné[15].

William est devenu veuf en 1114[16]; Comtesse a été enterré dans Helvise noyon[14].

William, en 1118, Il a été frappé d'apoplexie[14] et cette même année, il est mort sans recevoir les sacrements[14], selon Orderico Vitale, le 18 Avril (Guillelmus enim, Ebroicensis vient, Kalendas Maii mortuus XIV-O is)[17], comme le confirme le 'Ex Uticensis de nécrologique[18], tandis que le second 'Ex nécrologique Ebroicensis, Il est mort le 20 Avril[19]. William, encore une fois selon Orderico Vitale a été enterré dans 'Abbaye de Saint-Wandrille, à côté de son père, Richard (et Fontinellae coenobio à Sancti Guandregisili cum Ricardo, son pâtre est de sepultus)[17].
En l'absence d'héritiers mâles, comté Il a été hérité par son neveu, le seigneur de Montfort, III Amalric[14], soeur fils Agnès d'Evreux. Mais depuis Amalric était un sujet de la Roi de France, Roberto II, Henri Ier, approprié à lui-même le comté[14].

Mariage et descendants

William avait épousé Helvise Nevers, fille du comte de Nevers, Guillaume[14] et sa première épouse, la comtesse Ermengarde de Tonnerre; Orderico décrit Vitale esprit Helvise, belle, grande et origines nobles (La comtesse se distinguait par son esprit et la beauté; elle était l'une des plus hautes femmes dans tous les Evreux, et de naissance très élevé, étant la fille de William, le comte de Nevers illustre)[14]. Helvise est rappelé par son mari Roi d'Angleterre et Duc de Normandie, Henri II, dans un document daté 1155 environ, en ce qui confirme la donation d'un Abbey, par William et Helvise[20].
Guillaume de Helvise avait pas d'enfants[14]

notes

  1. ^ à b c (LA) Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, Liber VII, ch. IV, p 269
  2. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: Norman noblesse - RICHARD d'Evreux
  3. ^ à b (LA) Histoire Ecclésiastique, vol. II, liber V, p 365
  4. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: Noblesse de Normandie - ROBERT
  5. ^ (LA) Orderic Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. unique pars II, liber III, colonne 285
  6. ^ (LA) Scriptores rerum gestarum Willelmi Conquestoris, p 22
  7. ^ (LA) Orderic Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. unique pars II, liber III, colonne 297
  8. ^ à b (FR) Ordericus Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. II, livre VII, ch. X, pages 378-381
  9. ^ (LA) Orderic Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. unique pars III, liber VIII, colonne 558
  10. ^ (LA) Orderic Vitalis, Histoire Ecclésiastique, tomus III, VIII Liber, p. 321
  11. ^ (LA) #ES Rerum Gallicarum et Francicarum Scriptires, tomus X, Ex Historiae Andegavensis Fragmento « , p. 203
  12. ^ (LA) Orderic Vitalis, Histoire Ecclésiastique, tomus III, VIII Liber, p. 345
  13. ^ à b (LA) Orderic Vitalis, Histoire Ecclésiastique, tomus III, VIII Liber, p. 348
  14. ^ à b c et fa g h la j k (FR) Ordericus Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. III, livre XI, ch. XXXIII, à la page 420
  15. ^ à b (LA) Orderic Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. unique pars III, XI liber, colonne 846
  16. ^ (FR) Ordericus Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. III, livre XI, ch. XXXIII, à la page 420, note 2
  17. ^ à b (LA) Orderic Vitalis, Histoire Ecclésiastique, vol. IV, livre XII, à la page 313
  18. ^ (LA) Rapports des Historiens des Gaules et de la France. Tome 23, Ex Uticensis Monasterii nécrologique, p. 486
  19. ^ (LA) Rapports des Historiens des Gaules et de la France. Tome 23, Ex Obituary ecclesiæ Ebroicensis, p. 462
  20. ^ (LA) Rapports des Actes de Henri II d'roi d'Angleterre et duc de Normandie, Tomes I, Doc. XXVIII, pages 123-129

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

  • William John Corbett, « L'évolution du duché de Normandie et la conquête normande », chap. I, vol. VI (Le déclin de l'Empire et la papauté et le développement des Etats nationaux) de l'histoire du monde médiéval, 1999, p. 5-55.
  • William John Corbett, "l'Angleterre, 1087-1154", chap. II, vol. VI (Le déclin de l'Empire et la papauté et le développement des Etats nationaux) de l'histoire du monde médiéval, 1999, p. 56-98.
  • A. L. de Harmonville - Dictionnaire des dates, des faits, des lieux et des hommes historiques - Rome, éditeur Giuseppe Antonelli, 1845.

Articles connexes

liens externes

prédécesseur Comte d'Evreux successeur
Richard d'Evreux 1067-1118 III Amalric