s
19 708 Pages

Richard II
Richard2Nrom.jpg
Duc de Normandie
au bureau 996-1026
prédécesseur Richard sans Peur
successeur Richard III
Nom complet Richard Bonne
autres titres comte de Rouen
naissance Normandie
mort Fecamp, 23 août 1026
Lieu d'inhumation La cathédrale de Rouen
dynastie Maison de la Normandie
père Richard sans Peur
mère Gunnor de Normandie
conjoints Judith
Astrid Svendsdottir
papia
enfants Riccardo
Roberto
William
Adelaide ou Alice
Eleanor et
Matilde, le premier lit
William et
Mauger, un troisième lit
Richard II, duc de Normandie
Statue de Richard II le Bon sur la place principale Falaise

Riccardo Bon ou Riccardo irascible en français Richard II de Normandie Richard dit le Bon OU Richard Irascible (Normandie, ... - fécamp, 23 août 1026) Était le quatrième seigneur de Normandie sous le nom de Richard II, de 996 un 1026, et a été le deuxième pour obtenir officiellement le titre Duc de Normandie.

origine

Richard II, à la fois selon la Monaco et reporter normand, Guillaume de Jumièges, dans son Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, qui, selon la chronique, avant dell 'Abbaye du Bec et seizième abbé de Mont-Saint-Michel, par Robert Thorigny, dans son Chronique, Il était le fils de Richard I Sans Peur Jarl (Comparable à notre nombre) de normans et comte de Rouen, et sa femme, Gunnor de Normandie[1][2] (950-5 janvier 1031), Que vous ne connaissez pas les noms des ancêtres, mais d'une famille noble d'origine viking (Puella noble Danico iuncta plus Sibi)[1] (Gunnor ancien noble lignée Danorum Ortam)[2]; par les parents Riccardo ils sont également confirmés par la Monaco et reporter Anglais, Orderico Vitale[3].
Richard I sans Peur était le fils naturel (parce que le syndicat était sous la plus danico Viking ou l'utilisation, payer, selon Guillaume de Jumièges[4]) de William I Lungaspada Jarl (Comparable à notre nombre) de Vikings et comte de Rouen, qui avait également été Duc de Bretagne, et sa femme, Sprota[5], que, selon la Flodoardi Annales Breton[6], de haute naissance, comme nous informerons le reporter normand doyen de église collégiale de San Quentin, Dudone San Quentin[7].

biographie

Richard II, duc de Normandie
Le jeune Richard (à droite), avec l'abbé de Mont Saint Michel (Centre) et Roi de France Lothaire IV (Gauche).

Dudone San Quentin soutient que la naissance était fils naturel Riccardo, comme l'union de Richard I sans Peur et Gunnor de Normandie avait été fait selon la plus danico Viking ou l'utilisation, payer, aucune cérémonie religieuse[8] et que le mariage religieux a été célébré plus tard, seulement en raison des pressions des administrateurs, qui voulaient un héritier légitime, elle a épousé Richard[8].

Son père, Richard I est mort en Fecamp en Normandie le 20 Novembre 996 des causes naturelles, comme le confirme par Guillaume de Jumièges[9] et il a été enterré à Fecamp, à la fois selon le 'Ademari Historiarum liber III[10], qui, selon la Brevis Relatio de Willelmi Origine Conquestoris[11].
Il a été remplacé par son fils aîné, Richard dit le Bon, comme le confirme Orderico Vitale[12].
Quand son père est mort, Richard I, 996, Richard II lui a succédé dans le titre de duc de Normandie. Il semble que dans les cinq premières années a été rejoint au sein du gouvernement du duché par sa mère, Gunnor de Normandie (est même mentionné dans le document n ° 7 du Chartes de l'Abbaye de Jumièges, Tome I c 825-1169, la 1012, Lorsque Richard II avec son fils et sa belle-fille, Judith de Bretagne, Il a signé un échange de propriétés entre deux monastères[13]) Et le frère de son père, le comte de Ivry, Rodolfo (Raul), qui l'a aidé à réprimer les rébellions qui avaient commencé avec la mort de son père.
En rébellions quell Riccardo a l'aide de Roi de France, Roberto II, auquel Riccardo est resté assez lié et, entre les 1002 et 1004, Elle l'a aidé dans la guerre contre le comte de Bourgogne, Ottone Guglielmo, pour possession de Duché de Bourgogne et, 1006 et 1007, était un allié de Robert II et 'empereur, Henri II, contre Baudouin IV de Flandre[14].

Richard II, duc de Normandie
La soeur de Richard, Emma et petits-enfants (Edoardo il Confessore et Alfred Aetheling)

Encore une fois dans les premières années du gouvernement Riccardo il a dû repousser une tentative d'invasion de la péninsule cotentin par le Roi d'Angleterre, Ethelred II. Pour améliorer les relations avec le royaume d'Angleterre, Richard II en faveur 1002, le mariage de sa sœur, Emma di Normandia[15], connu pour sa beauté, La Rose de Normandie (la historique et religieux Anglais, Enrico di Huntingdon, dans son L'histoire du peuple Inglese 1000-1154 dénommée joyau Emma Normanorum[13]), Avec le roi Ethelred II, tel que confirmé par le Albrici Chronica Monachi Trium fontium[16].

Suite à l'invasion danois dell 'Angleterre de Sweyn I du Danemark, la 1 013, Riccardo a accueilli et hébergé dans la sœur de Normandie et beau-frère et leurs enfants[17].

après Canute I était monté sur le trône d'Angleterre, il avait demandé à sa sœur Emma épouse, ancienne reine d'Angleterre, qui résidait en Normandie; après Emma avait accepté de se marier Canute, les fils d'Emma et Ethelred (Edoardo il Confessore et Alfred Aetheling) Ont été (en exil) en Normandie, son oncle Richard II, de sorte qu'ils educasse[18].

A ce moment-là a commencé le départ des chevaliers normands vers l'Italie du sud, recrutés à la fois de Prince de Salerne, Guaimario IV que le duc de Pouilles, Melo Bari[19]; Norman l'un des premiers à arriver en Italie était Gilberto Drengot, M. Cooper, qui avait été exilé par Richard II, pour avoir commis un assassiner[20].

Le document nº 10 critiques sur l'études Abbaye de saint Wandrille il documente un don fait par Riccardo en 1024[21].

Enfin, le cartulaire de Louviers, tome I, se souvient que peu de temps Richard II avant sa mort (1026) Confirmé un don de son père Richard I[22].

Richard II était un adepte de la réforme ecclésiastique et protégeait les moines dans les termes les plus forts de la façon dont son père avait fait, en fait, 1001, sous l'influence d'un Monaco Cluny Lombard, Guglielmo da Volpiano, réorganise le monastère Fecamp, remplaçant canonique avec moines.
Richard II a également réorganisé le gouvernement du duché, l'attribution de cinq comtés existant aux parents les plus proches, comme des frères ou demi-frères et les enfants illégitimes est légitime aussi le reste du territoire a été divisé en vingt Visconti[23] rendez-Ducal qui pourrait être révoquée à tout moment, il ne faut pas héréditaire. Les états financiers et les vicomtes ont été en fin de compte des fonctionnaires de l'Etat.
La terre, cependant, a été accordée comme querelle ou beneficium (Il a également appelé de manière incorrecte, alleu) à barons, qui ne sont pas les propriétaires, mais a répondu au duc et le duc devait fournir un soutien militaire au prorata de la valeur de la succession. Tous les barons de la Normandie, à l'époque de Richard II, dans environ 800 cavaliers; en moyenne chaque baronnie il a fourni cinq.
Enfin, en ce qui concerne les classes inférieures, à l'exception d'un petit pourcentage d'hommes consacrés à la fabrication et le commerce (esprit hérité des Vikings), qui habitaient Caen et la ville épiscopale, le reste du duché était rurale et ses habitants dédiés à l'agriculture ont été appelés Villani, si elles étaient liées à glèbe, invités, avec la possibilité de passer d'une propriété à l'autre, vavassori, les petits paysans libres qui ont été astreints au service militaire à pied, ou en association, en fournissant un chevalier en place[24].

Riccardo morì Fecamp en Normandie, selon Obituaires de Sens Tome I et en fonction de la Obituaires de Sens Tome II, le 23 Août (X.Kal.Sept.)[25][26] 1026 (Selon l 'Annalis Historia court suve Chronique monasterii S. Stephani Cadomensis[27]), Alors que Obituaires de Sens Tome I.1, Abbaye de Saint-Denis confirmer le jour, mais le déplacement à la mort 1027[28] et en fonction de la Brevis Relatio de Willelmi Origine Conquestoris Il a été enterré dans Fecamp[11].
Il a été remplacé par son fils aîné Riccardo, comme l'a confirmé il y a Orderico Vitale[3], que 'Annalis Historia court suve Chronique monasterii S. Stephani Cadomensis[27].

Mariages et descendants

Pour contrer l'invasion de Comte d'Anjou, Foulques III Nerra, la Duc de Bretagne Godfrey I, allié avec ledit Richard II le Bon, et, en fonction de Guillaume de Jumièges, dans son Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, plus tôt, en 996 A propos, Godfrey I marié Havoise, la sœur de Richard II, duc de Normandie[1], puis, en 1000 certains, il a donné en mariage à la sœur de Richard II, Judith[29] (982-1017), Elle était la fille du comte de Rennes et Duc de Bretagne, Conan Le Torto et sa femme, Ermengarde d'Anjou (comme cela est confirmé par le Monaco Rodolfo il glabro, l'un des principaux journalistes âge médiéval[30]), Fille de la troisième Comte d'Anjou, Godfrey Je Grisengonelle et Adele de Vermandois (environ 950 - † 974), Fille de Robert de Vermandois, comte de Meaux et Troyes.
De Giuditta Riccardo II, elle a eu six enfants:

Après la mort de Judith (1017[27]), Riccardo rejoint en concubinage (tout comme l'union selon la plus danico ou utiliser Viking, Pagan) à Astrid (Margrete), fille de Sweyn I du Danemark, qui était Roi du Danemark Norvège et Angleterre et Świętosława. L 'Adami, Gesta Pontificum Ecclesiae Hammenburgensis II Elle confirme que Richard a rejoint Margrete, sœur de Canute I[33], et par ailleurs que Riccardo répudié[33] et que, après la répudiation, Astrid a rejoint Ulf Thorgilsson[33], Jarl en Angleterre et régent du royaume du Danemark.
De Astrid Riccardo n'a pas d'enfant.

Ayant renié Astrid Riccardo rejoint en concubinage (puisque le syndicat était sous la plus danico ou Viking, Pagan utilisation) à papie (o Papia), comme confirmé par Guillaume de Jumièges[34], descendant d'une famille importante de Talou[34]. Papia lui a donné deux fils[34]:

  • Mauger[34] (Après 1020-ca. 1055) Archevêque de Rouen;
  • William[34] (Après 1020-ca. 1055), Comte d 'arques.

notes

  1. ^ à b c (LA) Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, Liber IV, chap. XVIII, p 247
  2. ^ à b (LA) Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, l'année 964, page 25
  3. ^ à b (LA) Histoire Ecclésiastique, vol. II, III liber, ch. I, p 10
  4. ^ (LA) Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, liber III, ch. II, page 234
  5. ^ Après la mort de son père William I Lungaspada, mère, Sprota avait rejoint le Eperlengo Le Vaudreuil avec qui il avait un autre fils, son demi-frère, Rodolfo (Raul), comte de Ivry.
  6. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus III, Flodoardi Annales, année 943, page 389
  7. ^ (FR) Dudon de Saint-Quentin Gesta de Normannorum, chapitre 18
  8. ^ à b (FR) Dudon de Saint-Quentin Gesta de Normannorum, chapitre 58
  9. ^ (LA) Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, Liber IV, chap. XX, la page 248 et 249
  10. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus IV, Ademari Historiarum liber III », par. 33, page 131
  11. ^ à b (LA) Scriptores rerum gestarum Willelmi Conquestoris, Brevis Relatio de Willelmi Origine Conquestoris, page 14
  12. ^ (LA) Ordericus Vitalis, Histoire Ecclésiastique, tomus II, Liber III, page 10
  13. ^ à b (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: RICHARD Ducs de Normandia-
  14. ^ Edwin H. Hlthouse, "L'empereur Henri II", chap. VI, vol. IV, p. 141
  15. ^ Le mariage de Emma di Normandia avec Roi d'Angleterre, Ethelred II, Il est favorable à une soixantaine d'années après la prétention au trône d 'Angleterre arrière petit-fils d'Emma, ​​le duc de Normandie, Guillaume le Bâtard
  16. ^ à b (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus XXIII, Albrici Chronica Monachi Trium fontium, année 1026, page 783
  17. ^ William John Corbett, "Angleterre de 954 à la mort de Rdoardo le Confesseur", chap. X, vol. IV, p. 270
  18. ^ William John Corbett, "Angleterre de 954 à la mort de Rdoardo le Confesseur", chap. X, vol. IV, p. 272
  19. ^ Ferdinando Chalandon, « La conquête normande du sud de l'Italie et de la Sicile », chap. XIV, vol. IV, p. 484
  20. ^ Ferdinando Chalandon, « La conquête normande du sud de l'Italie et de la Sicile », chap. XIV, vol. IV, p. 485
  21. ^ (LA) #ES Etudes critiques sur l'Abbaye de saint Wandrille, Doc. 10, 41 Pag
  22. ^ (LA) #ES Cartoulaire de Louviers, SIÈCLE Onzième, Page 3
  23. ^ Les comtés et Visconti était une subdivision administrative du territoire semblable à celui qui existe aujourd'hui dans les pays anglo-saxons.
  24. ^ William John Corbett, « L'évolution du duché de Normandie et la conquête normande », chap. I, vol. VI, pp. 9-15
  25. ^ (LA) Obituaires de Sens Tome I, Abbaye de Saint-Germain-des-Prés, à la page 270
  26. ^ (LA) Obituaires de Sens Tome II, Abbaye de Saint-Père-enVallée, à la page 180
  27. ^ à b c et (LA) Scriptores rerum gestarum Willelmi Conquestoris, Annalis Historia court suve chronique monasterii S. Stephani Cadomensis, page 165
  28. ^ (LA) Obituaires de Sens Tome I, Abbaye de Saint-Denis, à la page 324
  29. ^ à b c et fa g h la j k (LA) Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, Liber V, ch. XIII, p 255
  30. ^ (LA) Rodulfi Hairless Cluniacensis, Historiarum Sui Temporis, Libri Quinque, liber secundus, caput III, colonne 631
  31. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus IX, Genealogical Comitum Flandriæ Bertiniana, Continuatio Leidensis et Divionensis, page 307
  32. ^ (LA) Ex Chronico Rothomagensi, MXXXIII année, p. 386
  33. ^ à b c (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus VII, Adami, Gesta Pontificum Ecclesiae Hammenburgensis II, par. 52, page 325
  34. ^ à b c et (LA) Scriptores Historiae Normannorum Antiqui, Liber VII, ch. VII, p 270

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

  • François Neveux, La Normandie des Ducs aux Rois. Xe-XIIe siècle, Université Ouest-France, Rennes, 1998
  • David Douglas, h au plus tôt Norman Counts DSE 61 (1946), 129-156
  • Eleanor Searle, Prédatrices Parenté et la création de Norman Puissance, 840-1066 (Berkeley, Los Angeles, Londres, 1988)
  • Edwin H. Hlthouse, "L'empereur Henri II", chap. VI, vol. IV (La réforme de l'Église et la lutte entre les papes et les empereurs) de l'histoire du monde médiéval, 1999, p. 126-169.
  • William John Corbett, "Angleterre de 954 à la mort de Edoardo il Confessore", chap. X, vol. IV (La réforme de l'Église et la lutte entre les papes et les empereurs) de l'histoire du monde médiéval, 1999, p. 255-298.
  • Ferdinando Chalandon, « La conquête normande du sud de l'Italie et de la Sicile », chap. XIV, vol. IV (La réforme de l'Église et la lutte entre les papes et les empereurs) de l'histoire du monde médiéval, 1999, p. 483-529.
  • William John Corbett, « L'évolution du duché de Normandie et la conquête normande », chap. I, vol. VI (Le déclin de l'Empire et la papauté et le développement des Etats nationaux) de l'histoire du monde médiéval, 1999, p. 5-55.

Articles connexes

  • Duché de Normandie
  • Empereurs du Saint-Empire romain
  • francs Roi Liste
  • Liste des monarques français

D'autres projets

liens externes

prédécesseur Duc de Normandie successeur
Richard sans Peur 996-1026 Richard III
autorités de contrôle VIAF: (FR47558065 · GND: (DE118788698 · LCRE: cnp00588913