s
19 708 Pages

Légion perdue
bandes dessinées
langue orig. Anglais
pays États-Unis
auteur Dan Abnett, Andy Lanning écrivain (vol. 1), Fabian Nicieza, Oliver Coipel, Pascal Alixe illustrateur (vol. 1), Pete Woods illustrateur (vol. 2)
éditeur DC Comics
1ère édition (Vol. 1)
Mai 2000 - Avril 2001
(Vol. 2)
Septembre 2011 - en cours
périodicité mensuel
Albi 26 (Full) (Vol. 1) 12 / (Vol. 2) 13 + 0 (b. Octobre 2012)

Légion perdue est un super-héros de bande dessinée publié par style DC Comics. Il a été initialement publié comme un livre de bande dessinée en édition limitée divisée en 12 numéros mettant en vedette le Legion of Super-Heroes. La série a été écrit par deux mains Dan Abnett et Andy Lanning, à laquelle il est souvent signalé comme « adn », illustrée principalement par Oliver Coipel, avec quelques chiffres illustrés par Pascal Alixe, encré par Lanning et colorée par Tom McCraw.

Histoire de publication

« Legion Lost » et sa série « compagnon de mondes de la Légion » ont été principalement conçus comme pour la franchise Légion « point de départ ». Pour cela, la série a été résolu autour d'un ensemble défini de Légionnaires et chaque numéro sera vu du point de vue d'un membre particulier de l'équipe. Il est la troisième histoire de la série consacrée à la Légion écrite par Abnett et Lanning, après les événements de « Legion of the Damned » et « élargissement Failles ». Il a été suivi par des « mondes de la Légion » et une nouvelle série mettant en vedette la Légion intitulée « Légion ». La série avait une durée de publication de 12 numéros et a été publié comme un livre à couverture rigide 2011.

en Septembre 2011, DC Comics a lancé une nouvelle série mensuelle ( "Légion perdue« Vol. 2[1]). La série a remplacé "Adventure Comics« En tant que deuxième de la série Légion publiée par DC, dans le cadre de la nouvelle Le nouveau 52 et il se concentre sur un petit groupe d'incarnation originale de la Légion (et Légionnaire Super Heroes portes Terre-247) a perdu au XXIe siècle, à défaut d'arrêter un métamorphe terroriste racheter dall'infettare la terre avec un virus mortel. La série a suivi le changement de règles de Voyage dans le temps écoulé depuis les événements de Point d'éclair, où Voyage dans le temps est plus difficile.

première série

intrigue

monstress, Brainiac 5.1, ombre, Quantum Kid, Saturne Fille, fil sous tension et caméléon Boy Ils se sont retrouvés interdits dans la partie la plus éloignée de l'univers après la destruction de l'avant-poste de la Légion, pour une main déchirure dans le tissu de l'espace[2]. Ils ont été rejoints par Shikari, moitié alien humanoïde insectes milieu dont le peuple a été persécuté par une race extraterrestre connue sous le nom « The Seed ». Plus tard, le groupe a été rejoint par l'entité connue sous le nom « ERG-1 » (rebaptisé Wildfire, qui a été aspiré dans la brèche avant la Légion) qui a commencé son voyage de retour de retour, avec Shikari et ses pouvoirs de surveillance comme guide[3][4].

Tout en essayant de sortir de la galaxie dans laquelle il a été verrouillé, la Légion a découvert que la semence avait massacré des espèces entières personnellement dans le génocide inspirés par leurs croyances radicales qui ont été le mode de vie « parfaite »[3][5]. Pendant ce temps, la tension est devenue plus vivante entre les différents membres de la Légion: Umbra a lutté pour la possession récente du « Fléau »[6], Monstress eu du mal à suivre la loi de la Légion « pas de tuer » tout en faisant face aux atrocités commises par le Progeny[6], tandis que ultra Boy Il était en colère d'avoir été lancé des millions d'années-lumière de la maison et le reste de ses amis et sa famille[3][6]. Ils ont ensuite rencontré un super-héros mystérieux connu sous le nom Singularity et une créature connue sous le nom Omniphagos, un monstre emprisonné mondes détruire dans une pyramide de « lumière solide ». La prison de la créature avait une capacité de téléportation cosmique que la Légion a essayé d'utiliser pour rentrer chez eux[7][8][9].

Enfin, les choses sont venues à la surface quand on a découvert que Saturne Fille manipulait l'esprit de ses compagnons avec ses pouvoirs psychiques. Lorsque vous avez dit qu'il a fait pour garder tout le monde calme et concentré, la révélation que Apparitions était en réalité une illusion psychique conçu pour pacifier Ultra Boy a mis le groupe à elle. Puis, il y avait un autre problème lorsque Saturne Fille est entré dans l'esprit de Umbra, créant inconsciemment deux entités psychiques: un représentant de la totalité des peurs les plus profondes de Umbra et représentait la foule psyché de Saturne fille. Les deux entités ont été défaits par Saturne juste fille qui a finalement été gracié[9][10][11].

Au cours de la série, la Légion a suivi deux mystères: le sort de Element Lad (Qu'il est entré dans le fossé avec ses compagnons, mais finalement disparu après avoir été placé dans certains cristaux conçus pour les protéger lors d'un voyage à Split[3]), Et l'identité de « progénitrices », le chef suprême des assassins du « Spawn »[3][5][9][12]. En fin de compte, la Légion a été capturé et pris de l'Ancêtre, qui se est avéré être Lad fou Element[13]. On a découvert que l'élément Lad a vécu pendant plus d'un milliard d'années, alors qu'il était derrière la Légion cristallisés, parce que dans la rupture de l'espace laissé la Légion milliards d'années dans le passé. Pour essayer (en vain) de rester sain d'esprit, Element Lad a utilisé ses pouvoirs pour créer des formes de vie, aboutissant à la croyance de soi que « Dieu » et sa création « The Seed », sa création la plus parfaite[14].

Se rendant compte que leur ami était devenu fou, face à lui, qui a finalement tué monstress après qu'elle prétendait être l'une de ses créations[14]. Il y avait une bataille entre les deux équipes et, finalement, la Légion a fui à l'aide d'un portail dimensionnel appartenant à Element Lad. Comme ils se sont enfuis, Element Lad a fusionné avec le Omniphagos et a attaqué le navire contenant ses compagnons. Sachant qu'il devait détruire la créature pour arrêter le monstre de tuer ses amis, navire abandonné Live Wire et tué Element Lad / Omniphagos. coup d'énergie qui a détruit Consommé son ami unique, Live Wire a regardé à la maison ses amis tandis que le portail se referma derrière lui[15].

Apparition de Point de vue

Chaque numéro de la Légion perdue (vol. 1) a été rapporté par un légionnaire en particulier: n. Shikari 1, n. Monstress 2, n. 3 Kid Quantum, n. Apparition 4, n. 5 Brainiac 5, n. Umbra 6, n. 7 Ultra Boy, n. 8 Chameleon Boy, n. 9 Saturn Girl, n. Wildfire 10, n. 11 Element Lad, n. 12 Live Wire. Il a été créé pour aider les nouveaux fans en apprendre davantage sur les Légionnaires. Cette astuce serait répétée dans la mini-série qui suit, « mondes de la Légion ».

conséquences

Les retombées de la Légion d'événements perdus, il aurait ressenti en la Légion Nos. 30 à pas. 33, les quatre derniers numéros de la série de Abnett et Lanning. Singularity se sont affrontés tout au long de la galaxie avec les autres membres de la semence, qui se trouveraient expulsés de leurs anciennes victimes et finalement exterminés systématiquement par ceux-ci. Les membres survivants de l'espèce auraient trouvé un allié inattendu dans Live Wire, qui fusionnent finalement avec le train de mourir Element Lad, devenir une entité cristallisée. Live Wire a contacté la Légion, qui a convaincu Singularity sauver la graine et arrêter le cycle de la violence. Enfin, avec l'aide de la Légion d'origine et la Légion d' Terra Prime, Live Wire aurait retrouvé leur apparition pendant les « événementsLa Légion de 3 mondes».

deuxième série

La deuxième série décrit sept légionnaires (caméléon fille, Aubétoile, portes, Timber Wolf, Tellus, Tyroc et Wildfire) pris au piège dans le XXIe siècle à la recherche d'un criminel qui a publié des armes biologiques, en cours.

notes

  1. ^ Legion Lost in DC Comics site officiel de
  2. ^ Legion of Super-Heroes vol. 4 n. 125 (mars 2000)
  3. ^ à b c et Légion perdue vol. 1 no. 1 (mai 2000)
  4. ^ Légion perdue vol. 1 no. 3 (Juillet 2000)
  5. ^ à b Légion perdue vol. 1 no. 2 (Juin 2000)
  6. ^ à b c Légion perdue vol. 1 no. 4 (Août 2000)
  7. ^ Légion perdue vol. 1 no. 5 (Septembre 2000)
  8. ^ Légion perdue vol. 1 no. 6 (Octobre 2000)
  9. ^ à b c Légion perdue vol. 1 no. 7 (Novembre 2000)
  10. ^ Légion perdue vol. 1 no. 6 (Octobre 2000)
  11. ^ Légion perdue vol. 1 no. 8 et non. 9 (Décembre 2000 Janvier 2001)
  12. ^ Légion perdue vol. 1 no. 10 (Février 2001)
  13. ^ Légion perdue vol. 1 no. 10 (Février 2001)
  14. ^ à b Légion perdue vol. 1 no. 11 (Mars 2001)
  15. ^ Légion perdue vol. 1 no. 12 (Avril 2001)

Articles connexes

  • Legion of Super-Heroes