s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
Encephalartos dyerianus
Image de Encephalartos dyerianus manquantes
état de conservation
Statut iucn3.1 CR it.svg
critique[1]
classification scientifique
domaine Eucaryotes
uni plantae
Superdivision spermatophyta
division Cycadophyta
classe Cycadopsida
ordre cycas
famille Zamiaceae
sexe Encephalartos
espèce E. dyerianus
nom binomial
Encephalartos dyerianus
Lavranos D.L.Goode, 1988
synonymes

Encephalartos graniticolus
Robbertse, Vorster S.van der Westhuizen, 1988[2]

Encephalartos dyerianus Lavranos D.L.Goode est un plante appartenant à famille tout Zamiaceae, présenter Limpopo, en Afrique du Sud[3].

description

la tige Il atteint 4 m de hauteur et 60 cm de diamètre.[4]

la feuilles Elles sont longues 140-170 cm, de couleur bleu-argent opaque, légèrement incliné. la pétiole Il est droit et équipé jusqu'à six broches. Les feuilles sont 17-24 cm de long et large 13-18 mm. Elles sont équipées d'arêtes dentées et sont insérées dans les angles de formage de feuilles de 45-80 °. A la base de la feuille, les tracts sont réduits à épines.

la rachis Il est normalement droit et raide, mais peut se produire parfois légèrement tordu.

Il est une sorte dioïque, avec cônes mâle bleu-vert ou jaune ovoïdes de 30-50 cm de long et de 9 à 12 cm de diamètre, et des cônes femelles ovoïde bleu-vert ou jaune de 30 à 60 cm de longueur et de 10 à 20 cm de diamètre.

la semence Ils sont allongés, avec des dimensions 25-30 mm à 40-45 mm, avec tégument couleur jaune ou orange-brun[3].

Distribution et habitat

L'espèce a été trouvée sur une seule enquête granit en Limpopo, en Afrique du Sud. Il pousse dans savane ouvert ou dans les prairies sur les pentes[1][3].

préservation

la Liste rouge UICN classification E. dyerianus comme une espèce en danger critique d'extinction (en danger critique). L'espèce est présente dans un seul endroit et est menacé par la collecte des spécimens les plus matures par les collectionneurs. Cette collection porte atteinte à la réussite de la reproduction de la population. Le territoire où se trouve cette population dans la partie protégée de la réserve de gibier Selati.[1].

L'espèce figure à l'annexe I Convention sur le commerce international des espèces menacées (CITES)[5]

notes

  1. ^ à b c (FR) Donaldson, J. S., Encephalartos dyerianus, sur Liste rouge UICN des espèces menacées, Version 2017,1, UICN, 2017.
  2. ^ Robbertse P. J., P. Vorster, S. van der Westhuizen, Encephalartos graniticolus (Zamiaceae): une nouvelle espèce du Transvaal nord-est, en South African Journal of Botany, vol. 54, nº 4, 1988, pp. 363-366.
  3. ^ à b c Lavranos J. J., D. L. Goode, Notes sur le sud Cycalides Africans, en Bulletin du Jardin Botanique National de Belgique / Bulletin van de National Plantentuin van Belgie, vol. 58 1/2, le 30 Juin de 1988.
  4. ^ Whitelock 2002, p.191
  5. ^ CITES - Annexes I, II et III (PDF), De Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages, Maison internationale de l'environnement, 2011.

bibliographie

  • Whitelock, M. Loran, les Cycads, Timber Press, 2002 ISBN 0-88192-522-5.
  • Haynes J.L, Liste mondiale des Cycads: Revue historique (PDF), L'UICN / SSC Cycad Groupe de spécialistes, 2011. (Déposé par 'URL d'origine 23 septembre 2015).

D'autres projets

liens externes