s
19 708 Pages

la Secrétairerie des mémoires aux princes et des lettres latines Il était un ancien département de Curie romaine. Il était composé de deux sous-sections, le Secrétariat d'informer les principes et le Secrétaire pour les lettres latines, à la fois en charge de la rédaction documents pontificaux.
Leurs fonctions étaient distinctes et exécutées conformément aux instructions émises par le papa.
Le département a été aboli en 1968 de Motu proprio pontificaux domus de Paul VI.

Secrétariat d'informer les principes

Le Secrétariat d'informer les principes se composait d'un secrétaire et deux assistants. Le Secrétaire a été chargé d'écrire apostolique court adressée aux empereurs, des rois, des princes ou d'autres personnalités de rang. Il a également la responsabilité de préparer les discours prononcés en consistoires, la encycliques et lettres apostoliques adressée évêques et fidèle. La figure du secrétaire était couvert par une prélat il devait également être équipé d'une grande expertise dans langue latine, parce que le latin est la langue de cette documents pontificaux Ils doivent être rédigés.

Secrétaire pour les lettres latines

Le Secrétaire des lettres latines était aussi un prélat, ainsi qu'un « secret de serveur » du pape (cubicularius), Qui avait la tâche d'écrire les lettres les moins solennelles que le souverain pontife adresse à différents personnages. Dans ce rôle, il a fait usage d'un assistant.

Parmi ceux qui ont occupé ce poste, remarquable est Mgr. Vincenzo Tarozzi. L'écrivain Guido Gualtieri était secrétaire de lettres papa Sisto V,[1] le savant Michele Ferrucci il était pour papa Leone XII[2]. Le poste de secrétaire aux lettres latines existait aussi dans les tribunaux: par exemple, il était important de Richard Pace Henry VIII, qui lui a donné diverses missions[3]

notes

sources

  • Encyclopédie catholique: La Secrétairerie des mémoires aux princes et des lettres latines dans sa voix « Curie romaine »

Articles connexes