s
19 708 Pages

Les coordonnées: 48 ° 10 'N 16 ° 12'O/48.166667 ° N 16,2 ° W48.166667; -16,2

Bismarck
Bundesarchiv DVM 10 Bild-23-63-41, Schlachtschiff
la cuirassé allemand Bismarck
vue d'ensemble
Enseigne la guerre de l'Allemagne (1938-1945) .svg
type bataille navale
classe Bismarck
propriété Kriegsmarine
ordre 16 novembre 1935
construction Blohm und Voss, Hambourg
réglage 1 Juillet 1936
Varo 14 février 1939
Entrée en service 24 août 1940
sort final coulé le 27 mai 1941
Caractéristiques principales
déplacement
  • Vide: 41700 t (Dont 40% consacré à l'armure)
  • pleine charge: 50900 t
longueur
  • sur la ligne de flottaison: 241 m
  • total: 251 m
largeur 36 m
ébauche
  • Standard: 8.7 m
  • pleine charge: 10,2 m
propulsion 3 chaudières modèle de couples Wagner, trois arbres d'hélices (140,000 projet HP, HP 150170 réelle)
vitesse 30.5 noeuds (56 km / h)
autonomie 17200  miles 16 noeuds (32 000 km 30 km / h)
équipage 2.100 (103 agents)
armement
artillerie
  • 8 × 38 cm SK C / 34 (4 tours jumelles)
  • 12 × 15 cm SK C / 28 (6 tours jumelles)
  • 16 x 10,5 cm SK C / 33-37 (8 tours jumelles)
  • 16 x 3,7 cm SK C / 30 (8) des chariots retors
  • 20 × 2 cm SK C / 30-38 (12 wagons et voitures individuelles 2 Quad)
armure protection verticale: 330 mm, horizontales 50 + 80 mm
barbette 340 mm
Véhicules aériens 2 catapultes avec jusqu'à six hydravions Arado Ar 196

les données de[1]

entrées Battleships sur Wikipédia

la Bismarck était navire de guerre allemand de Guerre mondiale, ainsi nommé en l'honneur de chancelier la XIXe siècle Otto von Bismarck (1815-1898). Il est célèbre pour le naufrage du 'battlecruiser capot et pour le prochain chasseur qui a été donné qui a conduit à sa destruction. classe du même nom Bismarck, les seules autres unités de la même classe était la Tirpitz.

Le plan de réarmement naval allemand

la Bismarck Il a été réarmé en termes d'un nouveau développement de Kriegsmarine après Hitler Il a dénoncé les accords anglo-allemandes sur la limitation des armements (après avoir baissé les restrictions précédentes imposées par Traité de Versailles). Le plan de réarmement naval allemand prévoyait un grand nombre de navires qui ne pouvaient pas rivaliser avec royal Navy, mais il était la qualité de pointe. Parmi les résultats de cette politique il y avait un cuirassé qui pourrait être considéré parmi les plus puissants de son temps. Seulement avec l'entrée en service du gigantesque Yamato les japonais Bismarck a été surmonté (bien que Yamato Ils étaient plus lents, avec de l'artillerie moins précis[citation nécessaire]). Au niveau de Bismarck, ils étaient considérés comme les plus récentes productions américaines et britanniques, et cuirassés italiens de la classe Littorio dont les armes avaient le même calibre de Bismarck, mais avec une plus grande portée.

Les premiers navires qui sont entrés dans le service ont été les Panzerschiff ( « Cuirassés », que les Britanniques appelaient « cuirassés de poche ») de classe Deutschland (1931) Qui, tout en respectant formellement les limites du Traité de Versailles, a présenté les innovations techniques qui les classent parmi les plus puissants navires de l'époque. en 1936 Il a été mis Bismarck, qui était censé représenter la nouvelle frontière des cuirassés (ou cuirassés). En plus du Bismarck, il était prévu une autre de la même classe navire de guerre ( Tirpitz) Et puis la construction d'un porte-avions (Graf Zeppelin). Tous ces navires devaient être déployés pour 1944, mais au début de Guerre mondiale seulement Bismarck était tout à fait l'état avancé de préparation, et a été livré quelques jours avant la guerre, alors que le Tirpitz il n'a été livré le 25 Février 1941 et Graf Zeppelin Il a été lancé, mais jamais terminé.

les essais

Bismarck (navire de guerre)
profils de Bismarck

Le lancement de Bismark a eu lieu le 14 février 1939 à Hambourg en présence de Hitler, Raeder, Keitel, Göring, Goebbels, Hess, Ribbentrop, Himmler, Bormann et von Schirach, de souligner l'importance qui a été donnée à l'événement. Marraine du navire était le neveu du navire éponyme Cancelleriere, Dorothea von Loeenfeld.[2]

Il a été par la suite remis à son commandement et a été mis Ernst Lindemann, et il a commencé des essais en mer en mer Baltique. en Mars 1941 réalisé les preuves de tir Gotenhafen et enfin l'équipe a commencé à former avec le croiseur lourd Prinz Eugen.

Alors que le Bismarck formé son équipage et mettre en place les systèmes à bord de l'autre par les cuirassés allemands, maintenant ils pourraient faire en fonction de Brest, Ils essaient d'engager le trafic des navires au Royaume-Uni. À ce moment-là le commandant dell'OKM (Oberkommando der Marine), Admiral Raeder, a décidé d'utiliser la Bismarck pour protéger les navires de surface de l'interférence des cuirassés britanniques, et bien sûr, d'attaquer marchand qui a fourni la Grande-Bretagne. Pour cela, le début d'Avril l'équipe a reçu l'ordre de se déplacer dans 'atlantique, où il serait retrouvé Gneisenau pour engager le trafic marchand direct vers la Grande-Bretagne. Ce fut ce que l'Amirauté britannique a longtemps craint. L'opération, appelée Rheinübung opération, Il présentait un danger potentiel extrêmement élevé pour le trafic commercial, qui était l'artère dont il a nourri la Grande-Bretagne, isolé de l'Europe. Sous le commandement du groupe naval a été mis amiral Günther Lütjens.

La durée de vie

Rheinübung opération

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: opération Rheinübung et Bataille du détroit du Danemark.
Bismarck (navire de guerre)
la Bismark à quai

L'exécution de la transaction Rheinübung inclus le maximum du secret, mais l'équipe a été aperçu du croiseur suédois Gotland comme il a quitté la Kattegat et de la résistance norvégienne à Kristiansand, puis l'ambassade britannique à Stockholm Il a été immédiatement informé. A immédiatement commencé à patrouiller dans la mer du Nord par le Accueil flotte, mais l'équipe a été aperçu dans fiord de Korsfjord à Bergen à partir de la reconnaissance de la RAF. la royal Navy Il se déplace immédiatement 'capot et Prince de Galles de Scapa Flow pour les amener dans la zone dès que les opérations Bismarck Il avait été intercepté. L'équipe (composée de Bismarck, Prinz Eugen et trois destroyers non identifiés) naviguaient de Bergen à 19h30 le 21 mai, la route au nord-ouest. Le lendemain matin, la destructeur quitté le navire principal et a commencé à forcer la Danemark canal.

L'équipe allemande a été aperçu à 18 le 23 mai du croiseur Suffolk patrouiller dans le détroit du Danemark Norfolk et les deux croiseurs ont commencé à l'ombre de l'équipe allemande, alors que capot et Prince de Galles ils se dirigent vers l'ennemi, guidé par les signaux de leurs croiseurs. A 5h52 le 24 mai 1941 l 'capot ont ouvert le feu sur Prinz Eugen, début de la Bataille du détroit du Danemark. L 'capot Il a été centré dans le dos par rapport aux deux entonnoirs, la première de la troisième sauver de Prinz Eugen puis la quatrième salve de Bismarck. Une balle a traversé les pontons blindés et a explosé dans un magasin de poudre contenant des balles de 381, provoquant une énorme explosion qui a éclaté en deux parties du navire anglais. A 06h00 l 'capot Elle a coulé avec toutes les mains (trois survivants), à 06h09 Bismarck et Prinz Eugen Ils ont cessé le feu sur Prince de Galles, qui a lourdement endommagé, il a rompu le contact avec l'équipe allemande. A ce stade, il n'y avait pas plus d'obstacles parce que les deux navires pourraient entrer dans l'Atlantique.

Bismarck (navire de guerre)
Vue de l'une des tours de 150 mm

Pendant les combats Bismarck Il avait recueilli trois coups sûrs de Prince de GallesAlors que deux d'entre eux avaient causé des dommages pas trop lourd, le troisième (vers l'avant, sur la ligne de flottaison) avait causé une perte de naphta et d'une inondation des réservoirs, provoquant appruamento, empêché le navire de garder toute vitesse; la Bismarck puis il a dû parier sur un port ami. Les amis les plus proches sont les ports en Norvège, environ 1000 miles, alors que les ports français étaient à environ 1600 miles. A ce stade, Lütjens a dû prendre la décision de continuer ou revenir à l'Atlantique dans la mer du Nord. En faveur de la seconde décision était la plus courte distance des ports où la réparation Bismarck, mais contre ces considérations qu'ils étaient:

  • de retourner en Norvège était censé tomber dans le détroit du Danemark, où il ne pouvait pas espérer disparaître sans laisser de traces à croiseurs britanniques qui la suivaient;
  • retour en Norvège viendrait à la principale base navale de Accueil flotte (Scapa Flow);
  • une fois de retour, il avait de nouveau à tâtons forçant la Manche au Danemark, cette fois en Juillet ou Août;
  • s'il est retourné en Allemagne, il serait exposé à ceux qui étaient contre lui, et a été accusé de lâcheté; aussi il aurait perdu la confiance de la führer que, selon des sources non officielles, peu de temps après avoir appris du passage réussi par le détroit du Danemark, elle lui a écrit un message l'informant que l'Allemagne attendait les résultats dans l'Atlantique.
Bismarck (navire de guerre)
Briccole dans le Rada Brest à quai Bismarck

Ces considérations ont conduit Lütjens à prendre la décision de viser en France pour essayer d'arriver à Brest, où l'on a préparé pertinent briccole dans le son port. seulement Prinz Eugen Il a pu atterrir le briccole.

La chasse à Bismarck

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: chasse Bismarck.

Dès qu'il a été connu le résultat de la bataille du détroit du Danemark, de l'amirauté anglaise déplacé tous les navires à sa disposition dans l'Atlantique, de King George V aux vieux cuirassés de la Première Guerre mondiale. Au coucher du Lütjens du soir commandés Prinz Eugen de diriger vers Brest, tandis que le Bismarck commis le Suffolk qui a gardé le harcèlement criminel. Au cours de la nuit Bismarck Il a été attaqué par espadon lancé à partir du porte-avions victorieux (Accueil flotte), Envoi de marquer une seule torpille qui a causé aucun dommage; cependant, il a provoqué la première chute de l'équipage. Cependant, la vitesse de Bismarck Il a été envoyé à 16 noeuds pour vous permettre de réorganiser les correctifs faits pour réparer les dommages causés par la lutte plus tôt, endommagé par le violent approché le navire de guerre pour éviter les torpilles. Lindemann a trouvé le système pour échapper radar Britannique, et à 03h13 la nuit Suffolk Elle a perdu le contact avec un navire de guerre allemand. Dans l'Atlantique, il était un objet dangereux et non rapporté. Pendant ce temps, la force H (Porte-avions Ark royal, battlecruiser renommée et croiseur Sheffield), En route à partir de Gibraltar, a reçu l'ordre de se joindre aux forces qui devaient intercepter les Bismarck.

Le lendemain matin (25 mai) Lütjens, convaincu qu'il est encore assombrie par les Britanniques, a envoyé un long message radio intercepté par les stations britanniques, a permis une position de triangulation Bismarck. cette Cependant triangulation démentie (parce que la distance entre le navire et l'interception des stations de radio était courte, le résultat était une base assez étroite de triangulation provoquant une grosse erreur sur la position de départ d'une petite erreur d'angle), qu'il a envoyé hors cours tant la flotte que l'équipe d'accueil Suffolk, Norfolk (la Prince de Galles avait déménagé loin des croiseurs, une fois perdu le contact avec Bismarck). L'erreur n'a pas été corrigée que, à 16:30 heures, quand, cependant, quelques croiseurs et destroyers se dirigeaient vers les bases pour approvisionner en fuel-oil.

Seulement à 10h30 le 26 mai, une Catalina de 209ª Escadron trouvé sa Bismarck, Il a identifié l'emplacement et a donné un message à l'Amirauté. Depuis lors, la Bismarck Il est revenu sous contrôle britannique. Le navire avait pas moins de 700 miles pour atteindre Brest, mais ce ne serait pas facile miles avec toutes les forces britanniques disponibles qui ont convergé vers elle. Le plus proche était la force Force H dont, peu de temps avant le 15, ils ont été jetés le espadon de Ark royal, qui sont retournés prématurément après une attaque contre la Sheffield (Avec Confus Bismarck). A 19h10 l 'Ark royal Il rejeta l'Espadon, qui est entré à 20h53 en contact avec le navire allemand. Les avions torpilleurs ont commencé à signer deux coups de feu, l'un dans le navire central, tirant sur la ceinture blindée, il a causé aucun dommage, et un sur l'arrière qui a scellé le sort de la Bismarck endommager le mécanisme de contrôle du gouvernail, qui est resté collé à 15º.

la fin

sur Bismarck Il a essayé de manœuvrer avec les hélices, avec des résultats nuls pratique. Maintenant, la seule chose qui pourrait rendre le navire de guerre devait attendre son sort. Pendant la nuit, elle a été attaquée par le 5ème Flottille de destroyers amiral vian; cinq destroyers pendant la nuit 14 torpilles lancées contre Bismarck, mais sans faire signer des coups. D'autre part, le rôle irremplaçable joué pour garder le grand navire sous un contrôle étroit et continu, grâce au radar cosaque. A 08h43 la maison Flotte aperçu Bismarck, qu'il naviguait à 6 nœuds. Le premier navire à ouvrir le feu était le Rodney à 08h47, à 19 km, suivi d'une minute plus tard, King George V. la Bismarck d'abord tenté de retourner le feu, mais empêché de maintenir un cap, seulement il a réussi à mettre un peu d'arrêts « cheval » de Rodney, sans lui causer des dommages importants. la King George V pas touché la cible avec son artillerie, alors que la Rodney 8:49-9:10, il avait mis Bismarck 4 coups de 406 mm, ce qui provoque des dommages à la fois la direction de traction est les tours de bowman (les seules ceux qui pourraient engager les navires britanniques). Deux coups de feu (356 mm) sont venus de King George V à 9,13 sur le navire allemand, la proue et la poupe. Une minute après la Rodney mettre hors d'usage aussi la lutte contre l'incendie secondaire, et Bismarck il ne fut plus en mesure de réagir à l'ennemi des préjugés. La tour « Dora » (qui est, la tour D, celui le plus proche de la poupe du navire) a pris son dernier coup à 09h31. Depuis lors, la Bismarck Il a agi comme un ponton pour le tir des navires britanniques, maintenant tirés de moins de 9 km, à quel point environ 300 coups centrarono le navire allemand. De sources allemandes, il semble que, à 09h30 Lindemann (il semble que Lütjens maintenant de voir la mission a échoué avec la perte certaine du navire, il se suicida la nuit avant la bataille) l'ordre de commencer les opérations pour le sabordage de Bismarck, tandis que les sources anglaises décrivent comment l'amiral Tovey, pas capacitandosi le fait que la Bismarck flotter à nouveau, a fait cesser le feu par les cuirassés britanniques, et il a ordonné le naufrage faisant explosion du croiseur DorsetshireDans tous les cas, à 10h36 le 27 mai, Bismarck Il a disparu sous la surface de la mer, avec les hélices encore en cours d'exécution et le drapeau de pointe à la guerre.

l'épave

Le 8 Juin 1989 l'épave, en très bon état (le bois est encore visible teck du pont supérieur), il a été localisé par une expédition américaine dirigée par Robert Ballard. Il se trouve au pied d'une chaîne de montagnes submergées à une profondeur de 4791 m, à environ 650 kilomètres à l'ouest du port français de Brest, en Grande-Bretagne.

Les coordonnées exactes de l'épave sont au courant que du gouvernement allemand qui a déclaré monument militaire[3].

Filmographie

  • Coulez le Bismarck! (Coulez le Bismarck!), Mise en scène Lewis Gilbert (1960).

notes

  1. ^ Bismarck Caractéristiques techniques
  2. ^ Ludovic Kennedy, Dernière bataille du navire de guerre Bismarck, Cles, Arnoldo Mondadori, 1992, p. 20, ISBN 978-88-04-35461-1.
  3. ^ L'épave du bismarck, kbismarck.com. Extrait le 26 Décembre, 2009.

bibliographie

  • William Lawrence Shirer, Le naufrage du Bismarck, Random House, New York, 1962; Sterling Publishing, 2006, ISBN 978-14-02-73616-2
  • Giorgio Giorgerini, "Les navires de bataille", Ermanno Albertelli Press, 1972, ISBN 88-85909-59-0
  • Burkhard Baron von Mullenheim-Rechberg, Battleship Bismarck, histoire d'un survivant, Naval Institute aux États-Unis, Annapolis, 1990.
  • Kennedy, Ludovic, Poursuite: Le naufrage du Bismarck, "La chasse au Bismarck", traduit par Franco Lenzi, La Collection Scie, mondadori, Milano, 1977; Collier Oscar Mondadori 861, 1978; Collier Oscar Histoire, Mondadori, Milan, 1992
  • José M. Rico, Le Battleship Bismarck. L'histoire complète d'un navire légendaire (KBismarck.com, 2004). PDF Livre électronique.
  • Ulrich Elfrath et Bodo Herzog, Le Cuirassé Bismarck: Un documentaire en mots et en images (Schifer Publishing; Atglen, Pennsylvanie; 1989) (l'original publié dans Allemagne: Schlachtschiff Bismarck, Ein Bericht und Dokumentation à Bildern, Pldzun-Palles Vertag, Friedberg, 1975). Il comprend des modèles de la coque dans la construction et de l'intérieur, l'équipement et les détails Biographies majeur amiraux à son commandement.
  • Enrico Cernuschi, Bismarck - "Histoire militaire" N ° 111 - Décembre 2002
  • Antonio Bonomi, Détroit du Danemark, le 24 mai 1941 - "Histoire militaire" de # 147 - Décembre 2005.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers sur Bismarck

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR316750296 · LCCN: (FRn80073653 · GND: (DE4126906-8