s
19 708 Pages

Jean Starobinski (Genève, 17 novembre 1920) Il est critique littéraire suisse, de français, historien des idées et théorie de la littérature.

biographie

il a étudié littérature tout classique 'Université de Genève et, par la suite, également médecine, gagnant le titre de doctorat dans les deux disciplines. Il a enseigné la littérature française à Johns Hopkins University de Baltimore, à celle de la Bâle ainsi que celle de Genève, où il a enseigné des cours de histoire des idées et histoire de la médecine.

Ses livres ont été traduits dans une douzaine de langues, ont joué un rôle important dans la critique contemporaine, l'ajout de nouveaux points de vue sur la scène de critique littéraire sujets plus larges. Il a été impliqué dans de nombreux ouvrages de la création poétique dans poésie problèmes contemporains et d'interprétation: ses essais sur 'art la XVIIe siècle Ils sont maintenant considérés comme des classiques.

Il est compté dans la soi-disant "Ecole de Genève« La critique littéraire.

son expérience médecin et psychiatre Ils l'ont amené à étudier l'histoire de mélancolie (en Trois Fureurs, 1974); a également été le premier à publier, 1964, recherches Ferdinand de Saussure sur anagrammes.

Jean Starobinski est membre des sciences Académie des morales et politiques de 'Institut de France et de nombreuses autres académies françaises, européen et États-Unis. Il a reçu le diplôme honorifique par de nombreuses universités européennes et américaines.

en 1984 a remporté le Prix ​​Balzan pour l'histoire et la critique de la littérature. en 1998 a remporté le Premio Grinzane Cavour.

travaux

  • Montesquieu (1953), trans. en. Carla Coletti, Genova: Marietti, 1989 n.ed. Trad. en. Mario Marchetti, Turin: Einaudi, 2002.
  • Rousseau et à la rêverie (1960), trans. en. Maria Grazia Meriggi dans Jean-Jacques Rousseau, Rêveries du promeneur solitaire, Milano: Rizzoli, 1979.
  • La découverte de la liberté (1964), trans. en. Milano: Fabbri, 1965.
  • Le concept de nostalgie (1966), trans. en. Alessandro Serra, en Antonio Prete (Eds), Nostalgie. une histoire de sentiment, Milan: Raffaello Cortina, 1992.
  • Démocrite parle (1968), trans. en. Francesco Fonte Basso, à Robert Burton, Anatomie de la Mélancolie, Venise: Marsilio, 1983.
  • L'œil vivant. Des études de Corneille, Racine, Stendhal, Freud (1970), trans. en. Giuseppe Guglielmi et Giorgetto Giorgi, Turin: Einaudi, 1975.
  • 1789: les rêves et les cauchemars de la raison, Trad. en. Silvia Giacomoni, Milan: Garzanti, 1981; Milan: Abscondita 2010.
  • Jean-Jacques Rousseau et le danger de la réflexion (1971), trans. en. Giuseppe Guglielmi, en Ernst Cassirer - Robert Darnton - Jean Starobinski Trois lectures de Rousseau, Bari: Laterza 1994.
  • Jean-Jacques Rousseau. La transparence et l'obstacle (1975), trans. en Rosanna Albertini, Bologne: The Mill, 1989.
  • trois furies (1974), trans. en. Silvia Giacomoni, Milan: Garzanti, 1978 n.ed. Milan: SE, 2003.
  • L'échelle de température. essai sur Madame Bovary (1980), trans. en. Carlo Gazzelli, Gênes: Le melangolo, 1984.
  • La conscience et ses antagonistes (1981), traduit. Marina Astrologo et Simona Cigliana, Rome theoria, 1995 n.ed. Milan: SE, 2000.
  • Montaigne. Le paradoxe de l'apparence (1982), trans. en. Mario Musacchio, Bologne: The Mill, 1984.
  • l'ordre du jour (1982), trans. en. Carlo Gazzelli, Gênes: Le melangolo, 1990.
  • Portrait de l'artiste en acrobate (1983), trans. en. Corrado Bologna, Turin: Bollati Basic Books, 1984.
  • introduction (1985), dans Sigmund Freud, L'interprétation des rêves, Trad. en. Filippo Pogliani, Milan: Rizzoli, 1986.
  • La mélancolie dans le miroir. Trois lectures de Baudelaire (1989), trans. en. Daniela De Agostini, Milan: Garzanti, 1990.
  • Le remède pour le mal. La critique et la légitimité de l'artifice à l'époque des Lumières (1989), trans. en. Antonio Martinelli, Turin: Einaudi, 1990.
  • le traitement de l'histoire mélancolique de ses origines à 1900, Trad. en. Franco Paracchini, Milan: Guerini, 1990.
  • Le masque et l'homme, Interview de Guido Ferrari, Milano: Jaca Book, 1990.
  • préface (1991), trans. en. Elisabetta Risari en Italo Calvino, Romans et nouvelles, Milano: Mondadori, 1991, Volume 1, pp. IX-XXXIII.
  • Une poignée. magnifique cadeau et cadeau pervers (1994), trans. Antonia Perazzoli Tadini, Torino: Einaudi 1995.
  • Rousseau et Tasso (1993: "Leçon Natalino Sapegno"), trans. Fiorella Puglisi, Torino: Bollati Basic Books, 1994.
  • Diderot et peinture (1995), trans. en. Fernanda Littardi, Milano: TEA, 1995.
  • Action et réaction. La vie et les aventures d'une paire (1999), trans. en. Carmelo Colangelo, Turin: Einaudi, 2001.
  • Virgile chez Freud (2001), en Ivano Dionigi (Eds), Face aux classiques, Milano: Rizzoli, 2007.
  • La poésie d'invitation (2001), trans. en. Carlo Gazzelli, Gênes: Le melangolo 2003.
  • Les raisons du texte, ed et trans. en. Carmelo Colangelo Milano: Bruno Mondadori, 2003.
  • les magiciennes (2005), trans. en. Carlo Gazzelli, Turin: EdT 2007.
  • L'invention de la liberté 1700-1789 (2006), trans. en. Manuela Busino Maschietto, Milan: Abscondita 2008.
  • Hamlet et Freud, Trad. M. Caruso De Vidovich en Ernest Jones, Hamlet et Œdipe, Milan: ES, 2008.
  • L'encre de la mélancolie, Trad. Mario Marchetti, Turin: Einaudi, 2014.

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Jean Starobinski

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR39384431 · LCCN: (FRn79061191 · ISNI: (FR0000 0001 0889 3809 · GND: (DE119016907 · BNF: (FRcb11925439m (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez