s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
Coraciidés
roller.jpg boutonnage Lilas
Coracias caudatus
classification scientifique
domaine Eucaryotes
uni Animalia
Sous-règne eumetazoa
branche Bilateria
superembranchement Deuterostomia
phylum chordata
subphylum vertébrés
Infraphylum Gnathostomata
superclasse Tetrapoda
classe Aves
sous-classe Neornithes
superordre Neognathae
ordre Coraciiformes
famille Coraciidés
Rafinesque, 1815
Genres

la Coracidi (Coraciidés Rafinesque, 1815) Sont un famille de oiseaux huppe communément appelé cylindres, avec des genres populaires dans le vieux monde, arboricole, et caractérisé par les doigts et bec crochu avant libre.

étymologie

Leur nom vient du latin coracinus (Ce qui, à son tour dérive du grec Korax (Corbeau)) et Formis (En forme), parce qu'ils ont de grosses têtes et des becs et des corps compacts, tout comme corbeaux.[1]

description

Les geais ressemblent corbeaux taille et de la structure, mesurant environ 27-29 cm de longueur, et partager l'apparence colorée kingfishers et guêpiers, principalement livrées bleu, rose et de cannelle.[2] Leur morphologie générale est similaire à celle des parents de l'ordre Coraciiformes, avec des têtes massives sur le cou court, brillant plumage, faibles pattes et courtes. Les doigts du milieu sont reliés les uns aux autres sur une certaine distance;[2] la faiblesse de leurs jambes se reflète dans leur comportement: pas de saut ou de se déplacer le long des perchoirs et en utilisant rarement les jambes, ainsi que de poursuivre leur proie sur le sol grimaçant. Le bec est robuste, plus courte et massive dans le genre Eurystomus, dont les membres sont connus comme geais Brünnich. Leurs becs sont différents de ceux du genre coracias aussi pour les couleurs vives, où en coracias Ils sont noirs. D'autres différences entre les deux types résidant dans la longueur des ailes: le Eurystomus, plus probablement à la volée, ont des ailes plus longues et les jambes en cour coraciasAinsi, reflétant les différences dans leur nutrition écologie.[3] Leur chanson est une courte, répétée croassement rauque.[2]

Distribution et habitat

Le Coraciidi habitent les régions les plus chaudes de l'Ancien Monde. L'Afrique a la plupart des espèces, et on croit que la famille est à l'origine d'ici. Cette théorie est étayée par le fait que les parents terrestres geais sont endémiques Madagascar.[4] Le eurasienne Rollier d'Europe (Coracias garrulus) Est un oiseau migrateur complètement, qui hiverne en Afrique et en Europe races. Même le Rollier d'Europe de l'Est (dollarbird) Feuilles presque complètement sa zone de reproduction en hiver. D'autres espèces sont courtes sédentaires ou migratrices.[5] Ils peuplent l'habitat riche d'arbres ou d'autres où sauter poignées sur sa proie.[4]

biologie

Coraciidés
Jay marine indienne
(Coracias benghalensis)
Coraciidés
Rollier à longs brins
(Coracias caudatus)
Coraciidés
Geai Marine
(Coracias garrulus)
Coraciidés
Est Marine Jay
(dollarbird)

Les geais sont très bruyants et agressifs dans la défense des territoires de nidification, patrouillant montrant le plumage magnifique et d'attaquer les intrus avec des trempettes tourbillonnant intimidant. Ils sont monogames et construisent leurs nids dans des trous dans les troncs d'arbres ou dans les interstices des murs, et pondent entre deux et quatre œufs dans les régions tropicales, et de trois à six à des latitudes plus élevées. Les œufs, blanc, éclosent après 17-20 jours, et les poussins restent dans le nid pendant environ 30 jours.[1][2] Le dépôt est décalé à un jour d'intervalle afin d'assurer l'existence des oiseaux nés avant si elle était d'introduire une condition de pénurie alimentaire. Les poussins sont nés nus, aveugles et nécessitant des soins.[4]

Les geais comme coracias Slayers sont de guet-apens sont perchées dans les arbres ou sur d'autres stations en attente d'une proie de rapports sur la perche avant de le manger. Ils se nourrissent d'une grande variété d'invertébrés terrestres et de petits vertébrés comme les grenouilles, les lézards, les rongeurs et les petits oiseaux. Ne méprisez pas la proie évité par d'autres oiseaux comme les chenilles velues, serpents et insectes aux couleurs d'avertissement.[4]

Les espèces du genre Eurystomus Ils se nourrissent en vol.

taxonomie

La famille Coracidi est l'un des 6 dans l'ordre de Coraciiformes, qui comprend également motmot, Meropidae, Todidae, rouleau de masse et Alcedinidae.[6][7]

Il comprend les éléments suivants genres et espèce:[7]

  • sexe: coracias Linnaeus, 1758
    • Coracias garrulus Linnaeus, 1758 - Marine Geai
    • Coracias abyssinicus Hermann, 1783 - Abyssin européenne Roller
    • Coracias caudatus Linnaeus, 1766 - Rollier à longs brins
    • coracias spatulatus Trimen, 1880 - codaracchetta marine jay
    • coracias naevius Daudin, 1800 - caporossiccio marine jay
    • Coracias benghalensis (Linnaeus, 1758) - jay marine indienne
    • Coracias temminckii (Vieillot, 1819) - aliviola marine jay
    • coracias cyanogaster Cuvier, 1816 - panciablu marine jay
  • sexe: Eurystomus Vieillot, 1816
    • Eurystomus glaucurus (Stace Muller, 1776) - mer à bec jay
    • Eurystomus gularis Vieillot, 1819 - golazzurra marine jay
    • Eurystomus Frog Gray, GR, 1861 - marine jay violet
    • dollarbird (Linnaeus, 1766) - Rollier d'Europe de l'Est

notes

  1. ^ à b Forshaw, J. Kemp, A., Encyclopedia of Animals: Oiseaux, édité par Forshaw, Joseph, Londres, Merehurst Press, 1991, pp. 145-147, ISBN 1-85391-186-0.
  2. ^ à b c C. Hilary Fry, rouleaux, en Perrins Christopher (Ed) Le Firefly Encyclopédie des Oiseaux, Firefly Books, 2003, pp. 380-381, ISBN 1-55297-777-3.
  3. ^ C. Fry, Coraciidés famille (rouleaux), à Josep del Hoyo, Andrew Elliott et Jordi Sargatal (ed) Manuel des oiseaux du monde. Volume 6, Mousebirds à Hornbills, Barcelone, Lynx Edicions, 2001, p. 342-369, ISBN 978-84-87334-30-6.
  4. ^ à b c C. Hilary Fry, Fry Kathie, Harris Alan, Martin-pêcheur, guêpiers et rouleaux, Christopher Helm, 1992 ISBN = 0-7136-8028-8.
  5. ^ Fry (1992) 98-102
  6. ^ Hackett S. et al, Une étude révèle phylogénomique Leur histoire de l'évolution des oiseaux (PDF), Dans Sciences 2008; 320 (5884); 1763-1768.
  7. ^ à b (FR) Gill Donsker F. et D. (eds), ordre Coraciformes, en CIO mondiale des oiseaux noms (ver 6.2), Union internationale Ornithologues, en 2016. Récupéré 6 mai 2014.

bibliographie

  • C. Hilary Fry, Fry, Kathie; Harris, Alan, Martin-pêcheur, guêpiers et rouleaux, Christopher Helm, 1992 ISBN = 0-7136-8028-8.

D'autres projets

liens externes