s
19 708 Pages

le courant Constitution de Monténégro Il a été adopté par le Parlement monténégrin lors d'une session extraordinaire tenue le 19 Octobre 2007 et il a été officiellement promulguée le 22 Octobre 2007, en remplacement de la précédente constitution 1992.

approbation

Au cours de la session parlementaire extraordinaire du 19 Octobre, 2007 ont voté en faveur du projet de Constitution Parti démocratique des socialistes, la Parti social-démocrate, la Mouvement du changement du Monténégro, la Parti bosniak et Parti libéral, atteignant ainsi 55 voix pour et quatre voix, surpassant le quorum requis de 51 voix pour, deux tiers des 76 présents; Ils se sont abstenus Alternative albanaise et de la Ligue démocratique au Monténégro, les représentants de la minorité ethnique albanaise, et ont voté contre la Parti socialiste populaire du Monténégro, la Liste serbe et Parti démocratique de Serbie

contenu

La nouvelle Constitution stipule que le Monténégro est un Etat civil et démocratique.

Le préambule stipule que le Monténégro se compose des nationalités et des minorités suivantes: Monténégrins, Serbes, Bosniaques, Albanais, Musulmans et Croates; stipule également que la langue officielle de état Monténégro ne sont pas les Serbes, tout en reconnaissant que les langues parlées serbe, bosniaque, albanais et croate et déclarant égaux devant la loi, qui sont écrites en cyrillique et en latin.

La Constitution garantit la séparation entre l'Etat et église; Il établit en cinq ans la durée du mandat du chef de l'Etat, renouvelable pour deux mandats. Mais contrairement à la forme républicaine en 2011, il a été approuvé par le gouvernement monténégrin une loi qui a donné la dynastie Petrović-Njegoš Monténégro de jeu, avec l'autorisation des autorités et aussi en utilisant des « fonctions de protocole non » « biens publics », politique.[1]

notes

liens externes