s
19 708 Pages

1leftarrow blue.svgArticle détaillé: La réforme liturgique.

la Consilium à exsequendam Constitutionem de liturgie (En italien: Conseil pour la mise en œuvre de la Constitution sur la liturgie) Il était un organe du Eglise catholique actif entre la fin de 1963 et 1970, quand il a fusionné avec la toute nouvelle Congrégation pour le Culte Divin. L'objectif du Conseil est de donner effet à la constitution Sacrosanctum Concilium, approuvé par Vatican II. la Consilium est un organisme de statut l'insécurité juridique, rend compte directement au pape et responsable de l'élaboration des nouveaux textes liturgiques, à concevoir et à mettre en œuvre une réforme des rites et la liturgie, dont au cours de la Vatican II On leur avait donné quelques principes généraux[1].

histoire

Avec le Motu proprio sacram Liturgiam[2] d'entre autres, il a créé le « Consilium à exsequendam Constitutionem de Liturgie », lui demandant de « mettre en œuvre la meilleure façon les exigences de la Constitution sur la liturgie 25 Janvier 1964 (publié le 29 Février, 1964), le Pape Paul VI, » Concile Vatican II, ou Sacrosanctum Concilium.

Ils étaient membres de « cinquante cardinaux et évêques, » assistés par « plus de deux cents experts » de différents pays[3]. Le premier président était le cardinal Giacomo Lercaro, qui a succédé le cardinal Walter Gut Benno. A ce Cardinal bénédictin était le chef Consilium au moment de la mise en œuvre des décisions sur la réforme de la liturgie, en particulier la révision de la Missel romain en 1969. Puis il a été vice-président Cardinal Carlo Confalonieri et les membres du cardinal Giacomo Lercaro, Gregorio Pietro Agagianian, valériane Gracias, Paolo Giobbe, laurean rugambwa, Raúl Silva Henríquez, William John Conway, John Patrick Cody, Michele Pellegrino et Pericle Felici. Il était secrétaire du père Annibale Bugnini[4].

Les travaux du Consilium étaient étroitement animé en tout temps par le Pape Paul VI[5].

publications Consilium

  1. Avant d'instructions pour la mise en œuvre Droit de la Constitution sur la liturgie, Inter Oecumenici
  2. De communi de Seu de fidelium (1965)
  3. Bulletin mensuel "Notitiae"

notes

  1. ^ Les principales indications sont les suivantes: la simplification des rites (supprimer les doubles emplois); l'introduction d'un plus grand nombre de pistes scripturale; l'introduction d'une certaine forme de Prière des fidèles; accorder plus d'espace pour la langue nationale dans la liturgie, en particulier dans les lectures; prescription conserver latine rites latins. D'après le texte de la Sacrosanctum Concilium: [1]
  2. ^ Motu proprio sacram Liturgiam
  3. ^ Aimé Georges Martimort (ed.), L'Eglise dans la prière. Introduction à la liturgie, I: Principes de la liturgie, Queriniana, Brescia 1987 20094, p. 99; cfr. Xavier a également Basurko, Historia de la liturgie, Centre de Pastorale Liturgique, Barcelone 2006, p. 565.
  4. ^ Annuaire Pontifical 1969 pp. 1047-1048
  5. ^ José Aldazábal Larrañaga, Vocabulario básico de liturgie, Centre de Pastorale Liturgique, Barcelone 2002, p. 337; cfr. Discours de Paul VI aux participants à la septième session plénière du « Consilium de Constitutionem à exsequendam Liturgie sacrée »