s
19 708 Pages

la Clercs de Saint-Viateur (en latin Congrégation clericorum Parochialium Seu Catechistarum S. Viatoris) Est institution religieuse mâle de droit pontifical: Les membres de cette congrégation cléricale, ladite populaire Viatoriani, reporter leur nom à la initiales C.S.V.[1]

histoire

La congrégation a été fondée par prêtre français Louis-Marie Querbes (1793-1859): Curé de la paroisse Vourles, à Lyon, pour remédier au manque de catéchistes après la Révolution française, le 10 Janvier 1830 Il a créé la société de bienfaisance des écoles de Saint-Viateur; la « paroisse de Saint-Viateur catéchètes » ont été officiellement reconnus comme religieux autorité ecclésiastique le 3 Novembre 1831 (Classiquement considérée comme la date de la fondation de la famille religieuse) et leurs statuts ont été approuvés par l'archevêque de Lyon 11 Décembre 1833.[2]

l'enseignement du catéchisme, la société religieuse ajouté au début du service de l'autel et le soin des églises: en 1838 ils ont été chargés de la sacristie du Sanctuaire notre-Dame de fourvière.[2]

Querbes droit à l'Institut Saint-Viateur, vécu IVe siècle, Tout collaborateur de l'évêque, joueur religieux et instructeur de catéchumènes à la cathédrale de Lyon;[3] La devise de l'institut est parvulos Sinite viennent me.[4]

la Saint-Siège approuvé la Congrégation Septembre 27 1838 puis à nouveau avec court 31 mai 1839.[2]

Activités et diffusion

Les Clercs de Saint-Viateur se concentrer sur l'enseignement catéchétique et au service de l'autel.[1]

Ils sont présents dans Europe (France, Espagne), Dans Amériques (bELIZE, Bolivie, Canada, Chili, Colombie, Haïti, Honduras, Pérou, États-Unis d'Amérique), Dans Afrique (Burkina Faso, Côte-d'Ivoire) Et Asie (Japon, taiwan);[5] le siège général il est Rome.[1]

Au 31 Décembre 2005, la congrégation comptait 100 maisons et 628 religieuses, 260 d'entre eux des prêtres.[1]

notes

  1. ^ à b c Ann. Pont. 2007, p. 1475.
  2. ^ à b c DIP, vol. II (1975), Coll. 999-1004, point par F. Prud'homme.
  3. ^ Acta Sanctorum Octobris, IX, Bruxelles 1858, pp. 70-72.
  4. ^ « Laissez les enfants venir à moi ... » (cfr. Mc. 10,14).
  5. ^ Les Clercs de Saint-Viateur. Où nous Sommes, csviator.net. Récupéré le 14/09/2009.

bibliographie

  • Annuaire Pontifical pour 2007, Libreria Editrice Vaticana, Cité du Vatican 2007. ISBN 978-88-209-7908-9.
  • Guerrino Pelliccia et Giancarlo Rocca (Curr.) Dictionnaire des Instituts de Perfection (10 vol.), Pauline Editions, Milan, 1974-2003.

liens externes