s
19 708 Pages

Bernardo
Comte de la Marche
au bureau 1006 - 1047
prédécesseur Higgs II
successeur Adalberto II
naissance sur 991
mort 16 juin 1047
dynastie les Marches
père Adalbert I
mère Almodia ou Adalmoda
époux Amelia
enfants Adalberto
Oddone
Almodis
Rangarda et
Lucia

La Bernardo de La Marche, Bernard en français (environ 991 - le 16 Juin 1047), Il a été Comte de la Marche de 1006 sa mort.

origine

Selon le Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou Bernard était le fils né (et seulement) la Comte du Périgord et Comte de la Marche, Adalbert I[1] et sa femme, Almodia ou Adalmoda, tel que rapporté par nous Chronique de Ademar de Chabannes[2]. Almodia ou encore Adalmoda confirme Ademar de Chabannes était la sœur de Guy de Limoges[2], que du n ° 134 documents Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze) Il se révèle être le fils du vicomte de Limoges, Geraldo et sa femme, Rotilde, veuve de visconte Arcimbaldo[3].
Toujours selon le Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou Adalberto était le deuxième fils de Comte de la Marche, Higgs II[1] et sa femme (tel que rapporté par la Chronique d'Adhémar de Chabannes'[4]) Emma Périgord, fille (dans le texte est mal défini sœur) Bernard I, comte de Angoulême et Périgord (Tel que rapporté par nous Historia Pontificum et Comitum Engolismensis, chapitre XVIII[5]) Et sa première femme Berta.

biographie

après la Comte de Poitiers et Duc d'Aquitaine, Bras de fer ou William Fortinbras, en 993, avait pris sa retraite dans un couvent et fut remplacé par son fils, William le Grand, conformément à la section VII de la liber III Miracula Saint-Benoît, son père, Adalbert I (mentionné ici que le comte du Périgord, le titre reçu par la mère[6]) Attaqué Poitou, avec l'intention de gagner comté de Poitiers[7] et la ville assiégée par Poitiers[6]; Adhémar de Cnabanne rapports que Adalbert a fait la guerre à Guillaume le Grand et après avoir détruit la ville Gentiaco, Il a été tué au combat, frappé par une flèche, près de Charroux et il a été enterré dans le monastère de cette ville[4]; Alfred Richard, dans son Les Comtes de Poitou, rapporte que Adalberto se considérant comme vainqueur foulé le tour du château sans armure et l'un des assiégés l'a frappé avec une flèche, le blessant sérieusement[8]; apporté à Charroux, il est mort quelques jours plus tard[8].
Après la mort de son mari, selon Alfred Richard, Almodia se retira au château de Rochemeaux, où il a été assiégé par les troupes de Guillaume le Grand, qui a conquis le château[8]; William il protégé contre les intrus et laissait libre de revenir à sa mère[9]; Ademar de Chabannes rapporte qu'après la mort de son mari, Almodia a accepté d'épouser sa deuxième femme, William le Grand[2][10].

Son oncle (frère du père) Higgs puis il a pris le commandement des opérations en place de son frère[4][10]. Ademar de Chabannes rapporte qu'après la mort de son mari, sa mère, Almodia a accepté d'épouser sa deuxième femme, William le Grand[4][10]; Alfred Richard, dans son Les Comtes de Poitou, Il croit que l'ambition d'obtenir les titres de frère Higgs et l'intérêt du jeune William à Almodia, la sœur de Higgs, a conduit à une pacification, par 997[11]: Higgs a été reconnu Comte du Périgord et Comte de la Marche, Higgs II[11] et William Almodia marié[12].

Son oncle, Higgs II, selon la Chronique d'Adhémar de Chabannes', en 1006, Il a été empoisonné par sa femme[13] et il a été enterré dans Périgueux[13]. Guillaume le Grand a envahi et occupé ensuite les comtés Périgueux, Il est devenu précepteur des enfants de boson (Higgs et Elijah) et Bernardo[13], Il était le beau-fils William anch.
William a donné la Comté de La Marche Bernardo et Comté du Périgord Elie, le fils aîné de Boson[13].

Bernardo, soutenu par Guillaume le Grand, avait une dispute, au sujet de la rivalité Civray, avec Amalric I de Rancon et Seigneur de Lusignan, Hugh IV, résolu avec le mariage de Ugo, fils de Hugh IV avec Almodis, fille de Bernard[14].

L'année exacte de la mort de Bernardo est inconnu; Il croyait en 1047, quand, son fils aîné, Adalberto Il est, pour la première fois cité comme le comte de La Marche (Audeberti comitis de Marque)[15].

Mariage et descendants

Bernardo avait sposato Amelia († après 1053), comme le confirme indirectement par l'historien José Enrique Ruiz Domenec avec le document n ° 77 (daté 1053) Dans son livre Quan els vescomtes de Barcelone Eren, quand il parle de sa fille, la comtesse de Barcelone, Almodis (Filia quae de ameliae Comitissae), Qui reçoit le serment d'allégeance Évêque de Barcelone, Guislaberto[16] ou même de Histoire générale de Languedoc Avec des notes et les pièces justificatives, vol V, qui est citée comme la mère de Rangarda[17]. Amelia ne pas l'assurance des hampes (certains disent que c'était Amelia de Rase (- † 1053); selon d'autres sources de la mère Almodis pourrait aussi être Amelia Montignac (ca. 989 -† ca. 1072) Ou Amelia d'Aulnay (ca. 990 -† ca. 1072), Tandis que d'autres sont en corrélation avec Ermengarda de Corson, vicomtesse Comborn (déduisant de n ° 97 du document Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze)[18].
Bernard Amelia avait cinq enfants:

  • Adalberto[1](† 1088) Comte de la Marche[15]
  • Oddone[19]((† 1098) Comte de la Marche[20]
  • Almodis[14](† Octobre 16 1071, assassiné), qui était dame Lusignan (Comme la femme de Ugo V dire le Pieux[14]), Épouse comtesse Toulouse (Comme la femme de Pontius[14]) Et consort comtesse Barcelone (Comme la femme de Raimondo Berengario I dire el Vell, "The Elder"[14])
  • Rangarda[17] († après 1054), qui a épousé le comte Pietro Raimondo Carcassonne
  • Lucie († après 1090), qui a épousé le comte de Pallars Artaldo, tel que confirmé par l'historien espagnol Próspero de Bofarull y Mascaró[21].

notes

  1. ^ à b c (LA) Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou, MXLVII année, p 396
  2. ^ à b c (LA) Chronique / Adémar de Chabannes, par. 25, p 148
  3. ^ (LA) Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze), Doc. 134, pages 154 et 155
  4. ^ à b c (LA) Chronique / Adémar de Chabannes, par. 34, p 156
  5. ^ (LA) Historia Pontificum et Comitum Engolismensis, Ch. XVIII. De la mort Willelmi.
  6. ^ à b (LA) Miracula Saint-Benoît Liber II, par. XVI, pages 119 et 120
  7. ^ (LA) Miracula Saint-Benoît liber III, par. VII, p 147
  8. ^ à b c (FR) #ES Alfred Richard, Les Comtes de Poitou, tome I, page 144
  9. ^ (FR) #ES Alfred Richard, Les Comtes de Poitou, tome I, page 145
  10. ^ à b c (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus IV, Ademari Historiarum liber III, par. 34, p 131
  11. ^ à b (FR) #ES Alfred Richard, Les Comtes de Poitou, tome I, page 146
  12. ^ (FR) #ES Alfred Richard, Les Comtes de Poitou, tome I, page 147
  13. ^ à b c (LA) Chronique / Adémar de Chabannes, par. 45, p 167
  14. ^ à b c et (LA) Chronicon sancti Maxentii Pictavensis, Chroniques des Églises d'Anjou, p 401
  15. ^ à b (LA) documents Chartes ET pour servir à l'histoire de l'Abbaye de Charroux, Doc. IV, pp 91-95
  16. ^ (LA) Quan els vescomtes de Barcelone Eren, Doc. 77, p 325
  17. ^ à b (LA) Histoire générale de Languedoc Avec des notes et les pièces justificatives, Doc. 261, colonne 516
  18. ^ (LA) Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze), Doc. 97, p 133
  19. ^ (LA) Chartes de l'Abbaye de Nouaillé de 678 à 1200, Doc. 110, pp 182 -184
  20. ^ (LA) Cartulaire de l'Abbaye d'Uzerche (Corrèze), Doc. 93, pp 129-131
  21. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: comtes de La Marche - Bernard de la Marche

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

Articles connexes

liens externes

prédécesseur Comte de la Marche successeur
Higgs II 1006-1047 Adalberto II

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez