s
19 708 Pages

Salvatore Sciarrino
Salvatore Sciarrino

Salvatore Sciarrino (Palerme, 4 avril 1947) Il est compositeur italien.

biographie

Autodidacte (quoique privé instruits, pendant un certain temps, avec Turi Belfiore et Antonino Titone), Salvatore Sciarrino a commencé à composer douze ans, tenant le premier concert public à 1962. Pensez à « immature d'apprentissage » fonctionne à l'avant 1966. Ce qui caractérise sa musique est conduira l'utilisateur à une autre façon d'écouter et d'une nouvelle prise de conscience de la réalité et de lui-même.

Après avoir obtenu le lycée et fréquenté un collège dans sa ville natale dans 1969 Salvatore Sciarrino gauche Sicile et déplacé à Rome puis, en 1977, à Milan. En 1977, la Teatro alla Scala de Milan a eu lieu la première représentation absolue de son Berceuse variait dirigé par Claudio Abbado. à partir de 1983 Il réside dans Ombrie à Città di Castello.

il a publié Casa Ricordi de 1969 un 2004; l'année suivante, à l'exclusion des travaux de Sciarrino est passé à Rai Trade.

Immense sa discographie, dont plus de quatre-vingts titres, publiés par les labels internationaux et plus ont déclaré et récompensé.[1]

En dehors de la plupart des librettos de ses propres pièces, Sciarrino a écrit une riche production d'articles, d'essais et de textes de divers types; certains ont été sélectionnées et rassemblées dans de cartes son. Il convient de noter son livre interdisciplinaire sur la forme musicale Les figures de la musique de Beethoven à aujourd'hui.

Il a enseigné à Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan (1974-1983), dans Pérouse (1983-1987) et Conservatoire « Cherubini » de Florence (1987-1996).

Parallèlement, Sciarrino a donné des master classes et classes de maître; signaler les Città di Castello 1979-2000.

il a été directeur artistique entre 1978 et 1980, la Teatro Comunale et, 1987, Il a présenté dans la première représentation moderne Rossini Opera Festival de une version pour orchestre de cantate Jeanne d'Arc composée à l'origine pour la voix solo et piano Gioachino Rossini en 1832.

en 1985 pour Teatro La Fenice de Venise dans le cloître de Saint-Nicolas au Lido il prend la première manche des chansons du XXe siècle et anamorphose avec des orchestrations et des arrangements de S. Sciarrino avec Alide Maria Salvetta.

Académique de Santa Cecilia, Académie des Beaux-Arts et l'Académie des Arts de Bavière (Berlin), Elle a reçu de nombreux prix, dont le Prix Prince Pierre de Monaco (2003) et Feltrinelli Prix International (2003). Il a également été le vainqueur en 2006, le Prix musique de Salzbourg, un prix international de composition récemment mis en place par le Land de Salzbourg.

le compositeur Boris Porena dédié à Salvatore Sciarrino une sonate pour violon et piano (CBP VIIb: 16 dans le catalogue de Conti Patrizia), le 20 Avril 1990.[2]

Il tient à partir de 2013 au cours de composition à l'Académie Musicale Chigiana, où il a déjà enseigné en 1983 et 2002.

théâtre

  • Cupidon et Psyché (1973), Opéra en un acte sur un livret de Aurelio Pes
  • Aspern (1978), Singspiel en deux actes sur un livret de Giorgio Marini et Salvatore Sciarrino de Henry James; Trad. Allemand-Ragne M. Seidl - première en Teatro della Pergola de Florence la direction du compositeur avec Alide Maria Salvetta
  • Cailles en Sarcophage. Actes un musée des obsessions (1979-1980), Opera en 3 parties sur un livret de Giorgio Marini de AA. VV.
  • Vanitas (1981), Nature morte dans un acte, pour la voix (mezzo-soprano), violoncelle et piano par libretto Salvatore Sciarrino de AA. VV.
  • Lohengrin (1982-1984), L'action invisible pour soliste, instruments et voix avec un livret de Salvatore Sciarrino Jules Laforgue
  • La perfection d'un bel esprit (1985) Pour flûte, chant et percussion de l'air de texte à partir d'une lamelle d'or eleftherna
  • Persée et Andromède (1990), Opéra en un acte sur un livret de Salvatore Sciarrino par Jules Laforgue
  • Luci MIE perfide (1996-1998), Opéra en deux actes sur un livret de Salvatore Sciarrino Trahison pour l'honneur de Giacinto Andrea Cicognini (1664) Avec une élégie par Claude le Jeune (1608) Sur un texte de Ronsard
  • Infinity noir (1998), l'ecstasy en un acte pour la voix et huit instruments sur des fragments de Maria Maddalena de « Pazzi réassemblés par Salvatore Sciarrino
  • Mort à Venise. Des études sur l'épaisseur linéaire (1991), Ballet en deux actes avec la musique par Johann Sebastian Bach texte vaguement basé sur le roman de Thomas Mann
  • Macbeth (2002), Trois actes sans nom (de Shakespeare) Sur un texte de Salvatore Sciarrino
  • Lohengrin 2. Conception d'un jardin sonore (2004)
  • Du gel au gel (Kälte) (2006), Cent soixante-cinq poèmes de scènes avec livret de journal Izumi Shikibu (Japon, XIe siècle)
  • La porte de la loi - presque un monologue circulaire (2006-2008), Opéra en un acte sur un livret adapté de l'histoire Vor dem Gesetz de Franz Kafka
  • Superflumina (2010), Opéra en un acte sur un livret de Salvatore Sciarrino
  • « Imaginez le désert » (2016), Pour la voix mezzo-soprano et dix instruments

répertoire symphonique

  • Berceuse ou plus (1969 à Teatro La Fenice Venise)
  • De à à à (1970 au Teatro La Fenice)
  • Introduction et Aria « Toujours le double » (1971)
  • Grande Sonata da camera (1972)
  • rondo (1972)
  • Romanza (1973)
  • variations (1974)
  • Clair de lune (1976)
  • Le pays sans l'aube (1977)
  • Le pays n'a pas de fin (1977)
  • Berceuse variée (1977)
  • Kindertotenlied, texte Friedrich Rückert (1979 au Teatro La Fenice de Gianluigi Gelmetti)
  • Musique pour « sortie » (1978)
  • Qu'est-ce que vous le savez, gardien de la nuit? (1979)
  • Une image de Harpocrates (1979)
  • Flos, forum (1981)
  • Efebo avec radio (1981)
  • Autoportrait dans la nuit (1982)
  • Allégorie de la nuit (1985)
  • Sur des poèmes concentriques I, II, III (1987)
  • Mort de Borromini pour orchestre et narrateur Octobre 20 (1988) Teatro alla Scala de Milan avec Tino Carraro dirige Riccardo Muti
  • Gioachino Rossini: Jeanne d'Arc (1989)
  • Lecture à distance (1989)
  • Neuf des chansons du XXe siècle (1991)
  • Cadenzario (1991)
  • Fragment et Adagio (1992)
  • Musique pour le « Paradis » de Dante (1993)
  • Mozart à 9 ans (1993)
  • Souffle et formes (1995)
  • L'imagination elle-même (1996)
  • Les sons de coupe de cercle (1997)
  • Les feux au-delà de la raison (1997)
  • La bouche, les pieds, le son (1997)
  • quatre interludes (1997)
  • Sophisticated Lady (1999)
  • récitatif noir (1999)
  • Des études pour l'intonation de la mer (2000)
  • Le climat après Harry Partch (2000)
  • Le journal de la nécropole (2000)
  • Plus d'éclats de chant (2002)
  • mer Graffito (2003)
  • Et son silence (2004)
  • Histoires d'autres histoires (2005)
  • Ombre du son (2005)
  • 4 ThemesReligionAdages pour flûte douce et orchestre (2007). Daniel Harding a effectué la Filarmonica della Scala en premier absolue 2008 en Teatro alla Scala de Milan.
  • Nuit Réserver entrées (2009)
  • Sans les salles d'attente (2011)

Musique pour chœur et ensemble vocal

  • Musique pour « Orlando Furioso » (1969)
  • Musique pour « Les bonnes discussions » (1970)
  • Musique pour « The Trachiniennes » (1980)
  • Les femmes de Trachis (1980)
  • Tous les mirages de l'eau (1987)
  • L'alibi du mot (1994)
  • 3 Romances sans pierres (1999)
  • Responsorio des ténèbres (2001)
  • 12 Madrigali (2007)

Musique de chambre

  • Sonate pour deux pianos (1966)
  • Quartet II (1967)
  • AKA AKA I, II, III (1968)
  • 6 Ricercari Antonio Verse (1969)
  • Deux motets par Anonymous (1969)
  • ... un amusement (1970)
  • In memoriam (1970)
  • arabesque (1971)
  • Sonata da camera (1971)
  • Sonatine pour violon et piano (1975)
  • Danse (1975)
  • Siciliano (1975) Teatro Grande de Brescia
  • trio (1975)
  • Zefiro et Pan (1976)
  • Quintettino n. 1 (1976 au Teatro La Fenice)
  • Quintettino n. 2 (1977)
  • 12 chansons de bateau (1977)
  • Canzona en bateau (1977)
  • A travers les portes (1977)
  • deux mélodies (1978)
  • Aspern Suite (1979)
  • D'un faune (1980)
  • Faun le merle (1980)
  • la Mélancolie (1980)
  • 5 scènes de Cailles en Sarcophage (1980)
  • blue Dream (1980)
  • introduction pas au courant (1981)
  • Chanson de miroirs (1981)
  • Vanitas (1981)
  • la Mélancolie (1982)
  • Deux nouvelles chansons (1982)
  • Nox apud Orpheum (1982) à Teatro Comunale
  • Codex purpureus (1983)
  • Trois chansons du XXe siècle (1984)
  • Raffigurar Narcissus au printemps (1984)
  • Codex purpureus II (1984)
  • Centauro marino (1984)
  • Guillaume de Machaut: "Rose Liz" (1984)
  • Le temps avec l'Obélisque (1985)
  • La navigation de nuit (1985)
  • L'espace inverse (1985 au Teatro La Fenice de Claudio Ambrosini)
  • La perfection d'un bel esprit (1985)
  • Exploration White II (1986)
  • Les raisons des coquilles (1986)
  • Trio no. 2 (1987)
  • La raison de la verrerie (1987)
  • Brésil (Le Epigraphe du Phenicienne) (1988)
  • Le silence des oracles (1989)
  • Six quatuors courts (1992)
  • W. A. ​​Mozart: Adagio (1994)
  • cette médiévale (1994)
  • Nuvolario (1995)
  • Omaggio a Burri (1995)
  • horizon mur (1997)
  • Deux sillages et vent (1997)
  • En attendant le vent (1998)
  • Les éléments sous verre (1998)
  • Pages (1998)
  • Canzoniere par Scarlatti (1998)
  • Chanter avec le silence (1999)
  • Quatuor n. 7 (1999)
  • Un frémissement le long de trente ans (1999)
  • trois styles exercices (2000)
  • 2 Arie nocturne du champ (2001)
  • Dans les rendez-vous de nominis (2001)
  • la perfidie (2002)
  • Cavatine et les cris (2002)
  • Allegro KV 15 (2003)
  • deux pertes (2003)
  • sextuor (2003)
  • rue Notebook (2003)
  • Scène du vent (2004)
  • Le bois et le mot (2004)
  • ombre du vent (2005)
  • téléphone Archéologie (2005)
  • Trois duos avec l'écho (2006)
  • Les doigts se sont joints à quatre mains (2006)
  • saisons artificielles (2006)
  • 12 Madrigali (2007)
  • Quatuor n. 8 (2008)
  • Jardin de Sara (2008)
  • adagio (2009)
  • L'autre jardin (2009)
  • Adagio de Mozart (2010)
  • Fanofania (2010)
  • le poème Shipyard (2011)

Musique pour instrument solo

  • Minifuga (1965)
  • Pour le piano Prélude (1969)
  • De o de faire (1970)
  • De la nuit (1971)
  • exercice (1972)
  • deux études (1974)
  • Trois nuits lumineux (1975)
  • pour Mattia (1975)
  • toccata (1976 à Teatro Grande de Brescia)
  • concert Etude de (1976)
  • six Caprices (1976)
  • La Sonate pour piano (1976 au Teatro Grande de Brescia)
  • All'aure à distance (1977)
  • Aux limites de la nuit (1979)
  • Aux limites de la nuit (Violoncelle) (1979)
  • L'adieu à Trachis (1980)
  • Anamorfosi (1980)
  • Cadences et les arrêts (Mozart - Piano) (1982)
  • II Sonate pour piano (1983)
  • Morgana (1983)
  • Hermès (1984)
  • Comme les produits sont les sorts? (1985 à Teatro alla Scala Milan)
  • merci Canzona (1985)
  • L'exploration blanc (1986)
  • Annexe à la perfection (1986)
  • Exploration Blanc III (1986)
  • III Piano Sonata (1987)
  • L'adieu à Trachis II (1987)
  • cadences (Mozart - Violon) (1989)
  • Cadences et les arrêts (Mozart - flûte et hautbois) (1989)
  • Vénus Graces la fleur (1989)
  • L'horizon lumineux de Aton (1989)
  • Parmi les textes consacrés aux nuages (1989)
  • Variation sur un espace courbe (1990)
  • Arrêts et fleurs (1990)
  • Perdu dans une ville d'eau (1991)
  • cadences (Mozart - Piano) (1991)
  • IV Sonate pour piano (1992)
  • Arrêtez et Cadence (Boccherini) (1993)
  • Johann Sebastian Bach: Toccata et Fugue en ré mineur (1993)
  • maisons de vent Farewell (1993)
  • V Sonata avec 5 fins différentes (1994)
  • poudres latérales (1997)
  • bleu Vagabonde (1998)
  • Notturno n. 3 (1998)
  • 2 Nocturnes pour piano (1998)
  • Notturno n. 4 (1998)
  • L'horloge Bergson (1999)
  • tambour de mort (1999)
  • photo phénicienne (2000)
  • Lettre des antipode windblown (2000)
  • Deux nuits cruelle (2001)
  • Capriccio d'une corde (2009)
  • pour lui-même (2009)

Cadences, fleurs, traitement

  • blue Dream (1980)
  • Cadences et les arrêts (Mozart - Piano) (1982)
  • Brésil (Le Epigraphe du Phenicienne) (1988)
  • cadences (Mozart - Violon) (1989)
  • Cadences et les arrêts (Mozart - flûte et hautbois) (1989)
  • Gioachino Rossini: Jeanne d'Arc (1989)
  • Arrêts et fleurs (1990)
  • Mort à Venise (1991)
  • Neuf des chansons du XXe siècle (1991)
  • cadences (Mozart - Piano) (1991)
  • Cadenzario (1991)
  • Arrêtez et Cadence (Boccherini) (1993)
  • Johann Sebastian Bach, Toccata et Fugue en ré mineur (1993)
  • Mozart à 9 ans (1993)
  • W. A. ​​Mozart, adagio (1994)
  • cette médiévale (1994)
  • Les éléments sous verre (1998)
  • Canzoniere par Scarlatti (1998)
  • Sophisticated Lady (1999)
  • trois styles exercices (2000)
  • 2 Arie nocturne du champ (2001)
  • Allegro KV 15 (2003)
  • adagio (2009)
  • Adagio de Mozart (2010)

musique et radio accessoires

  • musique pour Orlando furioso (1969)
  • musique pour Les bonnes discussions (1970)
  • musique pour sortie (1978)
  • musique pour le Trachiniennes (1980)
  • musique pour Lectura Dantis (1981 à Teatro Comunale avec Carmelo Bene)
  • La voix de l'enfer (1981)
  • Prologue sur la terre (1985)
  • musique pour La Divine Comédie (1988)
  • pour la musique ciel Dante (1993)
  • histoire terrible et effrayant ... (1999)

Musique électronique

  • musique pour Les bonnes discussions (1970)
  • Implicor (1971)
  • La voix de l'enfer (1981)
  • Deux Arie marine (1990)
  • Nom des Airs (1994)
  • Lohengrin 2 (2004)

notes

  1. ^ Salvatore Sciarrino - Discographie
  2. ^ Utopia peut: la musique et la philosophie vie Boris Porena, Giorgio de Martino, éditeurs Zecchini, Varese 2003, page 331

bibliographie

  • Salvatore Sciarrino, Les figures de la musique de Beethoven à nos jours, Milano: Ricordi, 1998.
  • Salvatore Sciarrino, par cartes son (1981-2001), Palerme: CIDIM XXe siècle, en 2001.
  • Marco Angius, Comment amener le silence, Rai-IRE 2007 Rome :.
  • Gianfranco Vinay, Les images, des gestes, des mots, des sons, des silences. Dramaturgie des œuvres vocales et théâtrales par Salvatore Sciarrino, Milano: Ricordi - Accademia di Santa Cecilia, 2010.

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Salvatore Sciarrino
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Salvatore Sciarrino

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR4914104 · LCCN: (FRn81080016 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 003422 · ISNI: (FR0000 0001 1036 0139 · GND: (DE123485118 · BNF: (FRcb13925219q (Date)