s
19 708 Pages

Salvatore Mazzocco (Naples, 4 novembre 1915 - Naples, 22 juillet 1976) Ce fut un compositeur et parolier italien.

Salvatore Mazzocco
Mario Trevi Salvatore et Mazzocco en Juin 1961 à la chanson napolitaine Singing. Remise des prix pour la deuxième place de la chanson mer verte (Photo gracieuseté de Mario Trevi)

biographie

Salvatore Mazzocco est né en Naples le 4 Novembre 1915. Il est diplômé de l'Institut d'enseignement et a assisté pendant deux ans, l 'Université de Naples "L'Orientale", Faculté des langues, sans toutefois être en mesure d'obtenir un diplôme parce qu'il a rappelé le début des armes Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, il a étudié piano et la composition. Il a quitté la sécurité économique d'un magasin de pièces industrielles, appartenait à la famille Mazzocco pour les générations, pour se consacrer au monde de la musique. 31 Juillet, 1946, il a épousé Lucie La commara, qui lui donna deux fils, Vittorio et Rita. En 1949, il a eu son premier succès avec la chanson désir, vers de A. Trusiano.[1] Il est mort à Naples 22 Juillet 1976. La même année, pour commémorer sa mort, la maison de disques Durium Il consacre l'album Naples de Salvatore Mazzocco: chanter Aurelio Fierro, Mirna Doris, Mario Trevi.[2]

Salvatore Mazzocco
Salvatore Mazzocco, Milva et Mario Trevi en 1961 la présentation de la chanson mer verte.
Salvatore Mazzocco
Couverture de la partition originale de la chanson quel que soit

quelques oeuvres

  • 1949 désir, (A. Trusiano - S. Mazzocco)
  • 1951 festival de San Remo, Mon cher Naples, (Ruccione et S. Mazzocco)[3]
  • 1952 festival de Naples, Cher Lucia, (S.Mazzocco et R. Murolo)
  • 1954 Fête de Naples, simplicité, 3e place (S.Mazzocco et R. Murolo)[4]
  • 1957 Piedigrotta festival, Nanassa, (U. S. Martucci et Mazzocco)[5]
  • 1957 Festival de Piedigrotta, bon Pienzece, (S. Mazzocco)
  • 1958 Fête de Naples, Roméo et Juliette, 2ème place (U. S. Martucci et Mazzocco)
  • 1958 Fête de Naples, sincérité, (M. Sessa et S. Mazzocco)
  • 1960 Fête de Naples, Serenata à Mergellina, 1ère place, (U. S. Martucci et Mazzocco)[6]
  • 1961 Chanson napolitaine juin, mer verte, 2ème place, (G. Marotta et S. Mazzocco)[7]
  • 1962 festival de San Remo, poudre ensoleillé, (G. Marotta et S. Mazzocco)[8]
  • 1962 Grand Festival Piedigrotta, bleu Mandulinata, 1ère place, (U. S. Martucci et Mazzocco)[9]
  • 1963 Festival of Naples, quel que soit, 2ème place (U. S. Martucci et Mazzocco)[10]
  • 1963 Festival of Naples, suonno perdu, (P. Russo et S. Mazzocco)
  • 1963 Festival of Naples, Riciulella, (U. S. Martucci et Mazzocco)
  • 1964 Festival of Naples, Mparame à Vule « bonne, (R. S. Fiore et Mazzocco)
  • 1965 Festival of Naples, Dduje giuramente, (R. S. Fiore et Mazzocco)[11]
  • 1965 Festival of Naples, Slave ammore, (S. Mazzocco)[12]
  • 1966 Fête de Naples, Rose d 'ou quelques mois et mai, (Ippolito et S. Mazzocco)[13]
  • Festival en 1967 de Naples, Au revoir le bonheur, (Ippolito et S. Mazzocco)
  • 1968 Fête de Naples, cassé noyau, 1ère place (P. Russo et S. Mazzocco)[14]
  • 1969 Festival de Naples, Prière à « na maman, 1ère place (P. Russo et S. Mazzocco)
  • 1970 Fête de Naples, Guitare rouge, (Russe et V. et S. Mazzocco)[15]

notes

bibliographie

  • Ettore De Mura, Encyclopédie de la chanson napolitaine, Naples, Il Torchio, 1969

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR160513448 · BNF: (FRcb13804441m (Date)